AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2362792137
Éditeur : Alma Editeur (19/01/2017)

Note moyenne : 4.64/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Soulignant l'universalité de la cause animale, Corine Pelluchon montre que les violences infligées aux animaux reflètent les dysfonctionnements de la société. Raison pour laquelle il convient de politiser la cause animale et de donner des repères théoriques et pratiques pour y parvenir. Pour commencer il convient de cesser la stigmatisation et l'ère des compromis qui ne donnent aucun résultat tangible. Stratégiquement ensuite, il faut aider les personnes travaillant... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Folfaerie
  11 février 2017
D'abord un grand merci à Babelio pour ce masse critique qui m'a permis de lire ce livre, dont évidemment le titre m'avait indéniablement attirée mais qui, cependant, me paraissait un peu vague et fantaisiste.
Fantaisiste, le propos ne l'est plus du tout en fin de lecture. Car il ne s'agit ni plus ni moins que de politiser la cause animale afin d'obtenir des résultats certains, en proposant des mesures susceptibles d'obtenir un large consensus, ce qui éviterait de « piétiner » sur certains dossiers pendant encore 10 ou 20 ans.
Quand on s'investit pour la cause animale, sur le long terme, on s'aperçoit que tout fonctionne par cycle : je ne donnerai qu'un exemple : le port de la fourrure : honni et ringard il y a 10 ans, redevenant à la mode aujourd'hui. Or, ce sont ces incessants revirements qui freinent les avancées et épuisent les militants qui ont l'impression de tourner en rond.
Par ailleurs, des causes ont certainement été perdues car bien que l'opinion publique soutienne la fin d'une pratique ou d'une activité néfaste aux animaux, rares sont les solutions alternatives proposées. Or, l'intérêt de ce manifeste est de prendre en compte, et même d'anticiper la reconversion d'un grand nombre de salariés travaillant dans des domaines impliquant l'exploitation animale.
Enfin, l'auteur, (qui est philosophe, au fait) propose la mise en place de cursus, de formations sur la condition animale, le droit des animaux afin que chacun puisse prendre conscience des enjeux. le volet éducatif est donc aussi important que le volet législatif.
Corinne Pelluchon prend en modèle le processus enclenché par le Président Lincoln lorsqu'il a voulu supprimer l'esclavage. Il est certain que l'on peut tirer des leçons bénéfiques de cet illustre exemple.
Car pour ne pas cantonner la cause des animalistes sur le plan purement intellectuel ou moral, il faut lui donner une dimension sociale et politique et appréhender de nouvelles stratégies, une approche novatrice qui a réellement suscité mon enthousiasme.
Car la société est en train de changer. Certes, lentement, mais de manière significative. La maltraitance animale pousse des citoyens à modifier leurs habitudes de consommation, changements ayant un impact de plus en plus lourd sur certains secteurs économiques, que plus personne ne peut nier. Il faut donc prendre le train en marche, car si on ajoute cette prise de conscience à tout ce que les citoyens sont en train de se réapproprier en terme d'initiatives écologiques collectives, je me dis que le tournant est peut-être historique.
Au final, un coup de coeur pour ce »petit » livre d'une centaine de pages qui a le mérite de poser les fondations solides du travail à venir pour qui veut vivre et évoluer dans une société où la cause des animaux et la cause des humains ne seront qu'une.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Nico8
  24 février 2017
Ce manifeste se veut utile et rassembleur. le but est clair : politiser la cause animale.
j'ai toujours été très sensible aux animaux, au sort qui leur est réservé et je pense qu'il faut évidemment respecter et soigner nos frères animaux qui nous rendent tant de services et participent souvent très grandement à notre bien être.
Depuis plusieurs années maintenant, de plus en plus de personnes se soucient des animaux. Les vegans montent en puissance et deviennent presque un phénomène de mode ! Bref, on sens bien que les questions liées au respect envers les animaux et surtout aux conditions dans lesquelles ils sont abattus suscitent un intérêt grandissant. Personnellement je trouve cela très positif et m'en réjouis.
Ce manifeste s'inscris dans cette dynamique et veut justement faire entendre un idéal et des propositions pour maintenant. D'autant plus que la France s'avance à grands pas vers des échéances électorales importantes (les présidentielles notamment !). Ce manifeste veut donc interpeller et inviter l'animal dans la campagne présidentielle et le combat politique.
je souhaite évidemment que cela se produise avec succès.
Concernant le livre en lui même, il est net, clair et bien écrit. Corinne Pelluchon sais de quoi elle parle mais je le trouve assez pointu.
C'est bien sûr intéressant et enrichissant, même éclairant !
Il est évident que des changements s'imposent et j'approuve l'analyse suivante de l'auteur : "Nous sommes en guerre contre nous-mêmes".
Je remercie chaleureusement Babelio et Alma éditeur pour ce livre reçu dans le cadre de masse critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          121
Lecoindeslivres
  08 février 2017
Avant de présenter le livre comme il est de coutume, je vais tout d'abord remercier Babelio de m'avoir permis de découvrir ce livre coup de poing. C'est par le biais d'un tirage au sort de l'opération Masse Critique, que ce roman m'a été envoyé et je ne peux qu'en être ravie, tant la cause animale me tient à coeur depuis des années.
Ce n'est pas le premier roman du genre que je lis, puisque je me suis énormément documentée sur cette cause mais "Manifeste Animaliste" est un ouvrage à côté duquel il ne faut pas passer. Au travers d'une écriture travaillée mais facile à lire, elle véhicule une véritable prise de conscience. J'ai beaucoup aimé la structure de son roman. En effet, elle aborde la cause animale point par point et permet ainsi au lecteur de se retrouver dans ce flot d'informations.
A noter que le paradoxe qu'elle utilise pour rapprocher la souffrance animale de la traite d'esclave est tout simplement ingénieux !
Ce livre est originalement scindé en trois parties, toutes plus intéressantes les unes que les autres. La première aborde la place qu'a la cause animale aujourd'hui. Elle explique à quel point le destin des animaux est lié à notre société et souligne l'importance d'une prise de conscience massive. Elle va même remonter aux années 1970 pour expliquer au lecteur les fondements de l'éthique animale. de plus, elle va aborder les notions de spécisme et antispécisme, qui résument à elles seules, le fonctionnement de notre société vis à vis des animaux.
Dans sa deuxième partie, intitulée "politisation animale", elle va entrer dans le vif du sujet en dénonçant un système judiciaire injuste envers les animaux, pourtant définis depuis peu comme êtres sensibles. Elle va également mettre en exergue le fait que les animaux ne sont certes pas des humains mais bel et bien des êtres vivants qui méritent des droits. le fait qu'elle rapproche le domaine politique de cette cause m'a beaucoup plu, dans le sens où tout ce qu'elle affirme est minutieusement étudié. On sent qu'elle a fait de nombreuses recherches sur le sujet et qu'elle ne se contente pas d'affirmer des choses sans le savoir.
La dernière partie est consacrée aux diverses propositions qui pourraient permettre à l'animal de ne plus être considéré comme un objet par l'homme dont il pourrait disposer à son bon vouloir mais bel et bien comme un être vivant à part entière. J'ai beaucoup aimé le fait qu'elle aborde les sujets phares sans en oublier aucun. Elle parle de la captivité, de la chasse, du foie gras, de l'élevage et de l'abattage, de la corrida, de la fourrure ou encore des expérimentations animales en laboratoires. Bref, elle n'oublie rien et approfondie tout. Elle n'avance jamais une idée sans l'exploiter dans son intégralité et c'est incontestablement son point fort. de plus, elle met en avant les alternatives qui existent déjà dans la cuisine, la mode ou la médecine et qui tendent à long terme, à éviter aux animaux des souffrances qui ne sont pas nécessaires.
Enfin, elle clôt son ouvrage par un glossaire exhaustif dans lequel elle reprend les notions les plus importantes. Elle les explicite avec patience et minutie afin que le lecteur puisse comprendre l'intégralité de son roman. Elle remonte à leur étymologie et les étaye de citations d'auteurs et de philosophes. le fait qu'elle prenne la peine de mettre en place ce glossaire a fini de me combler.
Pour conclure, je dirais que ce roman est tout simplement exceptionnel et qu'il mérite que tout lecteur lui chante ses louanges. L'auteur a su faire passer son message sans pour autant prendre entièrement partie ou prôner à tout va le véganisme. Elle permet juste à ceux qui ne sont pas encore sensibilisés à cette cause, soit par manque d'informations ou simplement par manque d'attention, de le devenir ou tout du moins d'en connaitre les tenants et les aboutissants. Ainsi informé, chacun pourra s'en faire désormais sa propre opinion. Je le conseille à tout le monde, sans restrictions d'âge puisque l'écriture, bien qu'excellemment travaillée et un tantinet philosophique, offre une réelle facilité de lecture. Et si au pire des cas, quelques mots difficiles subsistent, Corine Pelluchon a tout prévu dans son glossaire. A lire les yeux fermés parce qu'en plus d'être très court, il est véritablement bouleversant. Impossible d'en ressortir indemne !
Lien : http://lecoindeslivres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72

critiques presse (1)
NonFiction   06 février 2017
Un manifeste original et vigoureux visant à politiser la cause animale.
Lire la critique sur le site : NonFiction
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Nico8Nico8   29 janvier 2017
Nos rapports aux animaux sont un miroir dans lequel nous voyons ce que nous sommes devenus au fil des siècles. Ce ne sont pas les horreurs dont notre espèce se rend coupable en exploitant d'autres êtres sensibles qui apparaissent dans ce miroir, mais le visage blafard d'une humanité en train de perdre son âme.
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Corine Pelluchon (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Corine Pelluchon
Corine Pelluchon // Rencontre avec les Lycéens Rendre Justice des droits politiques de l'animal Rencontre au Lycée Albert 1er, Monaco, le 27 Avril 2017 Les Rencontres Philosophiques de Monaco
autres livres classés : antispécismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox