AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782361570903
497 pages
Éditeur : Editions Transboréal (01/04/2015)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Turkestan et monts Célestes, steppe mongole et Grande Muraille, rivages de Corée et mer du Japon… Qu’ont en commun tous ces lieux ? Gengis Khan au XIIIe siècle. Julien Peltier s’est lancé sur les traces du conquérant pour mesurer le souvenir qu’il a laissé dans les régions balayées par sa chevauchée fantastique. Au fil des 5 000 kilomètres parcourus sur les terres du plus vaste empire que l’histoire ait jamais connu, la fascination pour les épopées guerrières se dou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
EveQ
  19 juin 2015
Fasciné par les épopées guerrières, Julien Peltier, part après avoir résilié son bail et démissionné, sur les traces de Gengis Khan, fondateur de l'empire mongol au XIIIème siècle qui a dévasté par la guerre de nombreuses régions d'Asie. Personnage faisant l'objet d'un véritable culte dans certaines régions, barbare sanguinaire pour d'autres où il a semé la destruction. L'auteur part notamment à la rencontre des peuples issus du nomadisme pastoral, avec des expériences plus ou moins heureuses, et fait le rapprochement entre les différents sites les conflits et invasions qui ont marqué la région. Il en profite pour compléter sa collection d'armes blanches. Pendant près de 9 mois, il parcourt ainsi, avec sa femme Isabelle, 5 000 km des cols des Tian Shan au Japon, en passant par les steppes de la Mongolie, Pékin et la Corée, à la recherche des signes du passage de Gengis Khan :

 L'Asie centrale, au coeur du métissage euroasiatique. Ouzbeks, Kazakhs et Kirghizes se caractérisent avant tout par le propre sentiment d'appartenance à une communauté plutôt qu'à un Etat. L'auteur nous fait part de ses observations, de l'hospitalité de ceux qu'il a rencontrés à l'occidentalisation des modes de vies, en passant par l'influence soviétique.

 L'Ouest et le Nord de la Chine, sur les marches de l'empire du milieu : provinces autonomes du Xingjiang, province du Gansu, province du Shaanxi, région autonome de la Mongolie intérieure. La route de la Soie, jusqu'à Xian, est devenue celle de l'or noir. A travers son journal, l'auteur évoque au fil de ses découvertes les différentes facettes de cette région : la place de l'enfant privilégiée liée à la politique de l'enfant unique, l'Histoire de la dynastie des Han, les oeufs de 100 ans, les monastères et temples, les « toilettes » publics, les soldats de terre cuite, la pollution et la corruption.

 La Mongolie et le Nord Est de la Chine : Mongolie, Beijing, Province du Hebei, province du Liaoning. L'auteur nous donne un petit aperçu de la Mongolie avec la production de laine de cachemire, les steppes et les yourtes mongoles, les troupeaux de yacks mais aussi les effets de l'exode rural. Il nous décrit la Chine via Pékin - dont l'emplacement entre la Mongolie et les plaines agricoles chinoises est depuis longtemps stratégique - telle qu'il l'a découvre avec pêle-mêle la fascination pour les pandas, le jeu de go, le bruit incessant, la Grande Muraille, l'univers carcéral chinois, le manque de respect du code de la route, la colonisation nippone et le boom immobilier.

 La Corée du Sud et le Japon méridional, l'érable et le cerisier : deux pays très différents. L'auteur évoque la diversité de la Corée – dont il est tombé sous le charme – avec l'approche de la médecine asiatique, le développement économique foudroyant, le jeu de baduk, le chamanisme et la place de la religion, le Toilet Culture Movement, la xénophobie, la K Pop… Au Japon – pays des cerisiers et des samouraïs - il retient notamment la politesse, les petites attentions de Japonais, mais également l'obsession pour l'hygiène, le bento, la taille des voiture, les daims sacrés, le kawaï et la robotique.

Au début de chaque chapitre, des cartes retracent l'itinéraire suivi par l'auteur, avec pour fil rouge la conquête de Gengis Khan.
Ce livre nous donne un aperçu des pays traversés à travers avec la description des paysages, des musées et des édifices, des rappels historiques ainsi que la richesse de ses rencontres. Il nous apporte également éclairage sur les différences culturelles à travers les spécialités culinaires, les légendes ou encore la place de la femme dans ces régions. Tout au long de leur voyage, ils doivent d'ailleurs faire face aux interrogations de leurs hôtes sur le fait qu'ils n'aient pas d'enfant à l'approche de la trentaine.
L'auteur nous fait part enfin de ce que cet itinéraire lui a apporté et nous incite à réfléchir sur notre quotidien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
EveQEveQ   19 juin 2015
Au-delà d’un fortin en nid d’aigle, une section de rempart non restaurée s’accroche à la falaise en grimpant au sommet de la montagne. Combien d’hommes sont morts pour bâtir ce mur-là, au pied duquel seule une chèvre oserait s’aventurer ? A ces altitudes improbables, la muraille quitte le domaine de l’architecture militaire pour celui de la déraison. Elle devient obsession compulsive de tracer des limites illusoires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : mongolieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
483 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre