AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2352880394
Éditeur : City Editions (04/01/2007)

Note moyenne : 4.23/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Richard est un enfant martyr. Jour après jour, il subit la colère de sa mère qui a sombré dans l'alcoolisme : corrections nocturnes, sauce piquante avalée de force, et constamment des coups qui l'envoient même à l'hôpital. Sa mère en a fait son souffre-douleur après le départ de David, le frère aîné, également battu et finalement recueilli par les services sociaux qui " oublient " qu'il y a d'autres enfants en danger. En dépit de cette violence quotidienne, malgré l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
SNaumiak
  10 décembre 2018
Dans les années 70, deux frères, Dave et Richard Pelzer, d'une fratrie de cinq garçons, ont été l'un après l'autre le souffre-douleur de leur mère alcoolique et psychologiquement dérangée.
Ils habitaient la petite maison rose du 40, Crestline avenue, à Daly City en Californie. La maison est floutée sur Google Map.
Ils ont tous les deux écrits le récit de leur enfance :
- Dave a écrit "A child called 'it'" (enfance), "The lost boy" (familles d'accueil 12-18 ans) et "A man named Dave" (vie d'adulte, non traduit en français) ;
- Richard a écrit "A brother's journey" (enfance et adolescence).
Alors que Dave a été sorti de sa famille à 12 ans par les services sociaux, Richard y est resté.
Chacun confirme ce que l'autre a subi. Cependant, la grand-mère maternelle et Scott, le "chouchou" de la mère, ont nié vivement les violences. Par ailleurs, certains sceptiques leur ont reproché une construction habile et le maintien en haleine du lecteur dans une ambiance cauchemardesque dans le seul but de générer les dizaines de millions de dollars récoltés dans le monde.
Pour ma part, j'ai lu beaucoup de récits de vie et je trouve que ceux de Dave et RIchard Pelzer font partie des plus intéressants.
Je pense qu'ils sont tous les deux doués pour l'écriture, ce qui est fréquent quand on a souffert, d'autant plus que Richard, en plus, était roux et bégayait. D'ailleurs, Dave a écrit ensuite "The privilege of youth" (non traduit en français), et tous les deux sont spécialisés dans la maltraitance infantile et la reconstruction de soi.
Reconstruction et résilience.
Dans son 2ème livre, Dave raconte comment il s'est reconstruit auprès des familles d'accueil et dans le travail en mettant à profit les qualités qu'il a développées durant sa survie.
Dans son livre, Richard montre extrêmement bien comment on peut rester paralysé par la peur au point de subir les coups et les insultes sans se défendre, alors qu'on est plus grand et plus fort que sa mère physiquement et qu'on pourrait l'envoyer valser d'un seul coup de poing. Il en comprend la raison vers l'âge de 16 ans et la dévoile à la fin de son livre.
Petite cerise sur le gâteau : la foi en Dieu n'est pas développée dans les récits de Dave et Richard ; mais comme d'autres auteurs passionnants dont j'ai lu le récit d'une vie douloureuse, notamment américains et irlandais, ils l'ont acquise. Ceci confirme l'idée que la douleur permet de comprendre la souffrance du Christ sur la croix et de toucher le mystère de Dieu.
Une belle maison dans une banlieue tranquille, un père respecté grâce à son métier, des enfants scolarisés qui travaillent bien, une voiture, un jardin, bref une famille en apparence sans problème mais qui cache des douleurs, c'est un peu ma propre enfance et c'est sûrement pour cette raison que l'histoire des Pelzer me touche autant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mimo26
  16 juillet 2018
Un livre difficile à lire surtout lorsqu'on connait l'histoire de David qui plus tard a écrit son histoire (le moins que rien). Deux enfants qui ont souffert de maltraitance dans une même famille et sans qu'aucune enquête ne soit entreprise. Mais il est vrai que les services sociaux à l'époque… comme si les parents avaient tous les droits. Et les voisins et la famille qui se taisent, ca aussi c'est difficile à comprendre. Et les frères et soeurs qui se liguent contre le mal-aimé afin surement de dévier l'attention et d'être épargné. Effectivement, c'est un livre difficile à lire mais je vous le conseille
Commenter  J’apprécie          20
DilanYilmaz
  03 novembre 2014
Il a une mère alcoolique mais aussi des insultes, des coups,... tout le temps; il vit dans les pleurs, les cris,... sa vie? elle est tout simplement construite de points d'interrogations essayant de comprendre la réaction de sa maman !
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
mimo26mimo26   16 juillet 2018
L’horrible vérité est que mon enfance a été un vaste mensonge. Derrière les apparences, ma famille n’avait rien de normal. Les recoins de nos esprits cachaient des secrets terrifiants. Nous savions tous lesquels, mais nous n’en parlions jamais. Nous avions tous trop peu
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : maltraitanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
695 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre