AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2366390505
Éditeur : Editions Valentina (01/01/2013)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Quentin a dix-sept ans. C’est un ado comme les autres, qui aime écouter de la musique, aller au cinéma, ou envoyer plein de textos… mais qui préfère les garçons aux filles. Même si ce n’est pas toujours facile, il assume et fait face, au quotidien.
Depuis le début de l’année scolaire, un nouvel élève, Enzo, le trouble beaucoup. Pourtant, celui-ci semble le détester. Et quand ils se retrouvent partenaires pour un atelier très spécial, la situation devient enco... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Lire-une-passion
  16 juillet 2013
Les somnambules... un livre à lire absolument parce que....
Parce que la plume de l'auteure est belle, envoûtante, vraie.
Parce que l'amour qu'elle transmet dans ces mots est tellement beau qu'on arrive à y croire.
Parce que ce livre est emprunt de tellement de vérité que l'on arrive à en être touché, à avoir les larmes aux yeux à plusieurs reprises.
Parce que ce livre est un moyen de faire comprendre aux yeux des gens que l'amour ne se résume pas qu'à un couple hétéro. Que l'on soit deux femmes, deux hommes, l'amour est le même, voire plus beau. Qu'il montre la méchanceté des gens vis à vis de leurs préjugés, bien que Ophélie Pemmarty reste très calme dans ses mots, que le personnage principal prend presque cela à la légère même si on ressent qu'au fond de lui il souffre de cette différence qui ne cesse d'être exacerbée jour après jour.
Bref, je pourrais arrêter là ma chronique, vous dire que si vous n'achetiez pas ce livre, vous feriez une terrible erreur, que vous ne connaîtriez pas l'écriture et la plume de l'auteure. Et ce serait dommage. Parce qu'en un seul mot ou groupe de mots, elle arrive à nous faire ressentir tant d'émotions, que ce livre nous prend en quelque sorte aux tripes. Il est tellement addictif qu'il est dur d'arrêter à la fin d'un chapitre. On veut continuer, comprendre comment va se poursuivre l'histoire, se sentir plus proche des personnages, connaître leur moindre secret.
Nous apprenons au fil des pages à apprendre à connaître tout d'abord Quentin, le narrateur. Dix-sept ans, lycéen, entouré d'une mère aimante et d'une meilleure amie, Alice. Il préfère les garçons aux filles mais ne se cache pas et assume sa différence. Ce n'est pas toujours facile pour lui, mais il ne baisse pas les bras et préfère éviter les retours de ses camarades. J'ai adoré la relation qu'il entretient avec sa mère. J'ai eu l'impression de me retrouvée à sa place tant le lien entre eux est fort, soudé, sincère. Ils se vouent un amour indéfectible. Sa mère ne veut que son bonheur, souhaite qu'il vive comme il l'entende et est toujours là pour lui remonter le moral, le soutenir. Je me suis de suite attachée à lui et je crois bien que c'est le personnage que j'ai préféré dans ce récit (Ophélie, tu vas être contente, Enzo ne fait pas l'unanimité lol)
Puis de l'autre côté, Enzo. Il vient d'arriver au lycée, reste dans son coin et est assez renfermé sur lui-même. Il plaît à toutes les filles et en a déjà collectionné pas mal. Mais il ne parle à personne, ne s'inclue dans aucun groupe. En somme, il est solitaire. Il semble cacher un lourd secret, ou un lourd passé. Il est ténébreux et secret. On veut percer sa personnalité, se rapprocher de lui, apprendre à le connaître et réussir à le faire sourire. Tout comme Quentin.
Quentin est très attiré par ce garçon mais n'ose pas l'approcher. Il a peur d'être rejeté, d'avoir mal et de se sentir de trop si jamais il lui venait l'idée de lui adresser la parole. Mais, un jour de cours et pendant une nouvelle matière, un nouvel atelier voit le jour et les deux garçons devront s'allier s'ils veulent avoir une bonne note. À partir de cet instant tout s'enchaîne. Une relation tout d'abord chaotique va se créer entre eux pour devenir de plus en plus amicale et belle.
Je ne peux pas trop vous en dire, juste que... ça m'a beaucoup touchée. Ophélie Pemmarty a pris son temps pour faire éclore une belle amitié, pour instauré un climat de confiance entre eux. Elle n'y a pas été directement et c'est ce que j'ai apprécié. Les jours passaient et l'on voyait qu'ils se rapprochaient de plus en plus pour notre plus grand plaisir. J'ai frissonné, j'ai souri, j'ai ri, les battements de mon coeur se sont accéléré à plusieurs reprises. Comme je le disais, en une seule phrase, l'auteure arrivait à nous combler. Je suis vraiment sous le charme de cette histoire.
Qu'est-ce que je peux dire d'autre sans spoiler l'histoire ? Eh bien l'auteure, certes, à imaginer ce roman mais elle a gardé des choses de la vie réelle : les questionnements, les moments de joie, de tristesse (bah oui, c'est peut-être une histoire d'amour, mais elle ne les a pas non plus laissés vivre d'amour et d'eau fraîche, et j'ai apprécié!), les doutes quant aux sentiments partagés ou non, les moments d'intimité qui sont tellement beaux, tendres, attendrissants.
Bref, si vous êtes à la recherche d'une belle plume, d'une histoire d'amour entre deux hommes, de moments de douceurs, comme de rebondissements, ce livre est fait pour vous ! Vous souhaitez avoir une lecture simple, calme, avoir le coeur qui bat sans raison, encore une fois ce livre est pour vous ! Franchement, n'hésitez plus. Moi j'ai trop hésité et maintenant que je l'ai lu, je regrette d'avoir autant douté de la finalité de ce roman et j'aurais été triste de passer à côté de ça ! Alors jetez-vous et allez le commander. Maintenant ! (c'est un mini-ordre, mais un ordre quand même :p)
Justine P.

« Vous savez, on n'entend pas beaucoup parler de ce qui se passe contre nous, de cette sale intolérance, de cette méchanceté gratuite. Parce que c'est ça, hein... Qu'est-ce qu'ils peuvent nous reprocher vraiment, les gens, vous y avez pensé? Rien. Juste d'être un peu différents, de ne pas aimer les filles quand on est un garçon, et vice-versa. C'est totalement nul. Ils n'ont rien compris à la vie, à l'amour. Parce que quand on aime, ça va au-delà du sexe, on aime une personne pour ce qu'elle est, ce qu'elle nous inspire, ce qu'elle nous fait ressentir... et puis c'est tout. »
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
Sorcier
  22 mars 2017
Après le sublime La croisée des âmes, c'est avec grand plaisir que je me suis lancé dans Les somnambules. Et une fois n'est pas coutume, j'ai beaucoup aimé (ce n'était pas loin du coup de coeur).
Avant de vraiment parler du livre, je tiens à préciser que la tolérance et le respect d'autrui devraient être de rigueur, car ce n'est pas l'homosexualité qui fait souffrir le monde, mais bien le manque d'humanité de la plupart des gens. Ophélie a fait passer un message fort et clair, et j'espère aussi qu'il sera compris, que cela fera évoluer les mentalités.
C'est la 1ère fois que je lisais de la romance gay, et ce fut une très bonne surprise. Ophélie a tourné cette romance d'une très belle manière, toute en sensibilité, sincérité et émotivité. Mais d'autres sujets sont abordés : la difficulté d'être parent, le fait de pouvoir le devenir avec les responsabilités que cela engendre… les relations familiales sont en fait assez développées. Ophélie ne s'est donc pas contentée de construire une romance simpliste.
L'histoire en elle-même, pleine de bons sentiments, m'a beaucoup touché, de par le fait que les deux personnages se découvrent peu à peu, apprennent à se connaitre. Ils sont construits avec suffisamment de profondeur pour captiver et être attachants.
Quentin est un personnage que j'ai beaucoup aimé. C'est quelqu'un de passionné, d'optimiste (en toutes circonstances^^), d'attentionné, assumant pleinement ce qu'il est. J'ai aimé sa combativité, ne se laissant pas abattre par les préjugés et croyant en ses convictions. C'est aussi un éternel rêveur, souvent en train de divaguer. En parlant de ses divagations, je trouve qu'il en faisait un peu trop concernant son attirance pour Enzo, à la longue ça m'énervait quelque peu (mais sans conséquence globalement).
Quant à Enzo… c'est quelqu'un de très attachant. J'avoue avoir eu une petite préférence pour lui (oui je sais Ophélie, Enzo a beaucoup de fans^^ :P ). Son côté mystérieux m'a beaucoup plu, car c'est quelqu'un qu'il faut aller chercher, et qui cache une grande richesse intérieure. Peu à peu, grâce à Quentin, il se découvre, et il s'avère que c'est quelqu'un de bien, malgré son lourd passé et le fait qu‘il était souvent seul. Une nouvelle fois, c'est la preuve qu'il ne faut pas se fier aux apparences, et chercher à connaitre la personne, à voir au fond de son coeur. C'est en cela que je trouve que la romance n'est pas simpliste, car Enzo est un minimum complexe pour qu'on se pose des questions à son sujet, il n'entre pas dans un quelconque stéréotype.
La façon dont leur relation se construit est belle et bien amenée. Tour à tour elle m'a touché et fait rire. J'ai aimé qu'ils partagent leurs passions, et qu'ils découvrent au fur et à mesure qu'ils sont sur la même longueur d'onde. C'est un peu fleur bleue, mais c'est beau. Les quelques rebondissements sont appréciables, car faisant parfois craindre le pire pour leur relation.
Les personnages d'Alice et Florent (ça m'a fait sourire de voir mon prénom^^) m'ont bien plu eux aussi, car étant des amis dévoués et toujours prêts à écouter Quentin (enfin surtout Alice. T'aurais pas pu développer davantage Florent Ophélie^^ : P ). Dommage que je ne les ais pas vus plus souvent donc. J'ai également beaucoup aimé la mère de Quentin, qui, en bref, est la mère que tout le monde rêverait d'avoir je pense.
C'était aussi une joie de voir les quelques références musicales accompagnant l'histoire (Ahhh Indochine !! ♥). Elles apportaient une immersion supplémentaire, en plus du fait que ce soit écrit à la 1ère personne.
Pour finir, je suis toujours frappé par la beauté de la plume d'Ophélie. Sensible, poétique, délicate et percutante en même temps. Percutante dans le sens où ses histoires s'accompagnent toujours de passages marquants. Ce sont des vérités qui vont droit au coeur, qui donnent à réfléchir sur notre propre condition et sur la façon de construire nos relations avec les autres. Tu as un don pour construire des personnages sincères et entiers. C'est toujours un grand bonheur de te lire, je passe toujours par une foule d'émotions et de réflexions, et pour cela je te dis un grand merci, car tu es une auteure remarquable ! Je pense que ça n'a pas dû être facile d'écrire sur ce sujet, qui malheureusement fait toujours polémique, mais à mon avis ça en valait la peine, car c'est vraiment un très beau roman. Maintenant, il me tarde d'avoir le tome 2^^
Lien : http://for-ever-dreamer.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
karpat010308
  14 juillet 2015
Ce livre fait parti d'un des premiers roman M/M que j'ai lu. Je l'ai relu récemment avant de lire le tome 2.
Dans ce premier tome, nous découvrons Quentin et Enzo, deux jeunes adolescents fréquentant le même lycée.
Quentin vit seul avec sa mère et affiche clairement son homosexualité. Il a dix sept ans, n'a pas beaucoup d'amis sauf Alice, sa meilleure amie. Bien qu'il affiche son homosexualité, comme dans la vie réelle il y a toujours des gens malveillants.
Enzo lui vit avec ses parents, rarement présent pour lui et dans sa vie. Il a également dix sept ans et vient d'arriver dans le lycée de Quentin. Il est solitaire et ténébreux, ne se lie avec personne et est le petit play-boy du lycée, il collectionnera d'ailleurs quelques filles du lycée.
L'histoire est écrite du point de vue de Quentin. le style d'écriture de l'auteur est très fluide et plaisant. Ce que j'ai apprécié aussi est le fait que l'auteur ne s'est pas attardée sur les scènes érotiques qui, dans certains livres, peuvent durer plus de trois pages. Je ne suis peut être pas normale mais au bout d'un moment je saute les paragraphes pour pouvoir retrouver l'histoire en elle-même. Elle se concentre sur l'histoire entre les deux personnages, les émotions, les sentiments.
Entre les deux garçons, va naître une belle amitié tout d'abord. Ils vont s'apporter autant à l'un qu'à l'autre. Bien que l'histoire soit racontée du point de vue de Quentin, on découvrira petit à petit la vie d'Enzo, ses rapports avec ses parents et le pourquoi de son attitude.
Encore un livre qui ne m'enlèvera pas de l'esprit que la romances M/M est bien plus belle que la romance hétéro. Il faut savoir passer au-delà des préjugés et des clichés pour pouvoir apprécier pleinement ce genre de romance.
Comme vous l'aurez compris, je vous recommande grandement cette série de deux tomes. Vous passerez un très agréable moment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
TPMBouquins
  18 septembre 2016
Il faut savoir que malgré mon intérêt et ma curiosité pour Les Somnambules, l'histoire ne partait pas avec des points bonus. Les histoires d'ados et d'amours racontées à la première personne ne sont généralement pas celles avec lesquelles je suis la plus tendre. Et puis Quentin et Enzo ont agit sur moi comme une petite madeleine de Proust. Leur histoire m'a rappelé celles des fanfictions que je lisais par centaines quand j'étais ado, qui misaient tout sur l'amour et l'envie de voir ses personnages favoris vivre une histoire passionnelle, en faisant fi du reste.
(...)
Je ne regrette pas du tout de m'être penchée sur le cas des Somnambules et je crois même que c'est une histoire qui aurait pu être défendue par une grosse maison d'édition, si celles-ci prenaient encore quelques risques. Heureusement que les petites (et l'auto-édition) sont encore là pour ça, et nous permettent de découvrir des auteurs différents.

La chronique complète est à découvrir par ici :
Lien : http://touchepasamesbouquins..
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : homosexualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr