AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Alexandrie On Line (13/02/1960)

Note moyenne : 1.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Woland
  27 août 2008
Le Thème :
"C'est à Basse Rouge, plateau rocheux situé entre Bénodet et les îles Glenan, que les deux frangins, protagonistes de cette suite de courts récits, traquent inlassablement les crabes à bord du PEN LOGODENN. Fri Du, le quadrupède de la maison, l'Amirauté en charge des tâches ménagères et quelques incontournables figures locales, viennent pimenter la vie quotidienne de nos deux héros troublée par la vigilance des gendarmes maritimes Fanchic et Jobic !"
Sur le plan radiophonique, il est certain que ces chroniques doivent passer très bien - surtout si l'accent y est mis, ce dont je ne doute pas. ;o)
Mais en recueil, cela se ressent moins bien : l'ensemble fait lourd, très lourd même. Et cet avis, je le donne aussi en tant que Bretonne. le milieu des marins-pêcheurs est connu pour sa dureté au travail et on le dit fruste. Moi, je veux bien. Mais ici, en maintes circonstances, les jurons et les expressions locales m'ont paru surajoutés. Cela brosse un portrait de ce milieu qui se dessine à la limite de la caricature - et c'est cela qui me gêne. Grosso modo, cela me rappelle les histoires de Job Larrigou. Mais Larrigou les disait - même si je suppose qu'il écrivait ses textes. La différence est là - et elle est importante.
En outre, fait plus grave - et je viens de constater que l'un des autres membres du Comité de Lecture d'Alexandrie l'avait noté à sa façon - ce livre m'a également donné, j'ai le regret de le dire, une vision caricaturale du Breton. Je trouve la chose regrettable car si moi, qui suis bretonne, je l'ai ressenti, que sera-ce alors pour un étranger à la Bretagne ? Un retravail en profondeur serait nécessaire, de façon à adapter pour le lecteur moyen et national ce qui passe si bien en chronique sur une radio locale (la ponctuation qui déborde de points d'exclamation, les formes trop familières et trop répétitives, etc ...) Et aussi, cela va sans dire, pour gommer la caricature et restituer leur vérité à ces pêcheurs. D'autant que les trames humoristiques de ces petites "nouvelles" me semblent facilement exploitables - avec un habillage adéquat. Je ne parle pas de la couverture de l'ouvrage qui me convient parfaitement et que je salue. ;o)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Woland
  18 avril 2009
Le Thème :
"C'est à Basse Rouge, plateau rocheux situé entre Bénodet et les îles Glenan, que les deux frangins, protagonistes de cette suite de courts récits, traquent inlassablement les crabes à bord du PEN LOGODENN. Fri Du, le quadrupède de la maison, l'Amirauté en charge des tâches ménagères et quelques incontournables figures locales, viennent pimenter la vie quotidienne de nos deux héros troublée par la vigilance des gendarmes maritimes Fanchic et Jobic !"
Sur le plan radiophonique, il est certain que ces chroniques doivent passer très bien - surtout si l'accent y est mis, ce dont je ne doute pas. ;o)
Mais en recueil, cela se ressent moins bien : l'ensemble fait lourd, très lourd même. Et cet avis, je le donne aussi en tant que Bretonne. le milieu des marins-pêcheurs est connu pour sa dureté au travail et on le dit fruste. Moi, je veux bien. Mais ici, en maintes circonstances, les jurons et les expressions locales m'ont paru surajoutés. Cela brosse un portrait de ce milieu qui se dessine à la limite de la caricature - et c'est cela qui me gêne. Grosso modo, cela me rappelle les histoires de Job Larrigou. Mais Larrigou les disait - même si je suppose qu'il écrivait ses textes. La différence est là - et elle est importante.
En outre, fait plus grave - et je viens de constater que l'un des autres membres du Comité de Lecture d'Alexandrie l'avait noté à sa façon - ce livre m'a également donné, j'ai le regret de le dire, une vision caricaturale du Breton. Je trouve la chose regrettable car si moi, qui suis bretonne, je l'ai ressenti, que sera-ce alors pour un étranger à la Bretagne ? Un retravail en profondeur serait nécessaire, de façon à adapter pour le lecteur moyen et national ce qui passe si bien en chronique sur une radio locale (la ponctuation qui déborde de points d'exclamation, les formes trop familières et trop répétitives, etc ...) Et aussi, cela va sans dire, pour gommer la caricature et restituer leur vérité à ces pêcheurs. D'autant que les trames humoristiques de ces petites "nouvelles" me semblent facilement exploitables - avec un habillage adéquat. Je ne parle pas de la couverture de l'ouvrage qui me convient parfaitement et que je salue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : marins-pêcheursVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Lecteurs (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Ma vie de monstre

Qui est le personnage principal ?

Maria
Bella
Tognina

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Ma vie de monstre de Anne PougetCréer un quiz sur ce livre