AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2072786304
Éditeur : Gallimard (05/04/2018)

Note moyenne : 4/5 (sur 7 notes)
Résumé :
«Je ne sais rien de mon frère mort si ce n’est que je l’ai aimé. Il me manque comme personne mais je ne sais pas qui j’ai perdu. J’ai perdu le bonheur de sa compagnie, la gratuité de son affection, la sérénité de ses jugements, la complicité de son humour, la paix. J’ai perdu ce qui restait de douceur au monde. Mais qui ai-je perdu?»
Daniel Pennac.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacMomoxLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
anniethevenetfournel
  10 avril 2018
Je sais, Pennac depuis 30 ans ( voir plus) que je le connais , je n'ai jamais été objective. J'aime obstinément , il écrirait l'annuaire du téléphone que j'aimerai quand même .Mais là... je viens de terminer ( en larmes ) un des plus doux témoignage d'amour jamais lu .c'est profondément beau , émouvant , triste et vrai, pour qui a jamais eu un frère ou une soeur, vous savez ces êtres que vous n'avez pas choisi , que vous ne comprenez parfois pas et dont l'absence vous est un déchirement . Et s'entremêle à la rencontre de ce frère , celle de Bartleby, le scribe de Melville , cet étrange personnage qui " préfère pas" , qui ne veut rien.Le récit aussi d'une vie triste et digne , de la vie d'un homme dont on sait beaucoup et rien de ce qu'il était vraiment Un livre sur la transmission , le silence et l'amour fraternel à lire absolument et à offrir , à ses frères et soeurs , aux copains qui ont des frères et soeurs et peut-être surtout à ceux qui n'en ont pas . Une fois encore Merci Monsieur Pennac.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          135
FleurDuBien
  20 avril 2018
Ce tout petit livre- trop petit à mon goût, est à n'en pas douter un grand livre d'amour. Ou plutôt d'amours.
Pennac et son écriture de miracles.
Pennac orphelin de frère, de frères.
Ce grand frère, presque un père, ce frère préféré.
Ce Bartelby, héros de Melville dans sa nouvelle du même nom.
Livre magnifique, très touchant.
Je pleure.
Oui, je pleure de l'avoir si vite terminé.
Et je pleure car son Histoire est un peu la mienne.
Et l'on ne pleure que sur soi-même, c'est bien connu.
À la toute fin, magnifique photo.
Si bien décrite.
Merci Daniel Pennac.
À bientôt.
Vite, vite.
Commenter  J’apprécie          90
MarcelP
  22 avril 2018
Court cénotaphe à la mémoire d'un inconnu, Mon frère est une boîte vide : que peut-on dire de ceux que l'on aime quand ils sont partis ?
Daniel Pennac tire parti de la nouvelle étrange de Melville, Bartleby, histoire d'un songe fait homme, d'une inanité pesante pour évoquer son frère qui vient de mourir. Quelques bribes de souvenirs, deux ou trois répliques mais surtout la trace photographique d'un amour inné(puisable) : la poussière d'une vie...
" Quem mostra' bo esse caminho longe? Sodade, sodade..."
Touchant à défaut d'être indispensable.
I would prefer not to !
Commenter  J’apprécie          10
cbvox
  12 avril 2018
Lassé de cette mode littéraire qui consiste à se déverser bien souvent sans pudeur sur sa famille (mon père ce héros, ma mère combattante, mon grand-père déraciné...), j'ai toutefois souhaité lire ce nouveau roman qui n'échappe pas à la tendance, afin de voir ce qu'il en ressortirait sous la plume d'un bon auteur. Manifstement Pennac est agile, habile et réussi à faire de ce récit une prose littéraire pudique et émouvante.
Commenter  J’apprécie          50
lisonoel
  22 avril 2018
M. Pennac, j'ai hâte de lire votre « Mon frère »!
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (2)
LeMonde   23 avril 2018
L’écrivain rend un bel hommage à celui qui lui a donné le goût de la littérature, son frère aîné Bernard, si semblable au personnage de Melville.
Lire la critique sur le site : LeMonde
LeFigaro   13 avril 2018
L'écrivain rend hommage à son frère aîné, qui ressemblait au Bartleby de Melville. Un texte d'une grande beauté.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
FleurDuBienFleurDuBien   20 avril 2018
(...) ne se plaignit jamais d'un quelconque déficit d'amour conjugal -à mes yeux pourtant aussi flagrant les dernières années de sa vie que si on l'avait abandonné nu dans la neige. (Dans mes plus mauvais moments, il m'arrive de penser qu'il est mort de ce froid-là.)
Commenter  J’apprécie          10
FleurDuBienFleurDuBien   20 avril 2018
Je le poussai à consulter une psychanalyste recommandée par une amie.
- Pour quoi faire ?
- Pour parler.
- De quoi ?
- De toi.
- De qui ?
Quelques années après sa mort, ce fut cette psychanalyste qui me parla de lui. Longuement. Presque tendrement. Elle n'avait pas oublié un mot de ce que lui avait dit cet homme qui n'avait rien à dire.
Commenter  J’apprécie          01
FleurDuBienFleurDuBien   20 avril 2018
J'ignorais cette chambre à part. Je devenais la solitude conjugale, mais je ne la savais pas territoriale. Lequel des deux avait déménagé ? Lequel avait abandonné le terrain à l'autre ? (...) Pourquoi chambre à part, eux ? Je me rappelais le temps où les visages de ces deux-là étaient éclairés par le même lit.
Commenter  J’apprécie          00
FleurDuBienFleurDuBien   20 avril 2018
A vrai dire, on me l'avait déjà tué une fois, mon frère. La même clinique ? Le même chirurgien ? Ce n'est pas impossible, il n'était pas rancunier, il était tout à fait capable de s'offrir deux fois au même bistouri incompétent, histoire de ne vexer personne.
Commenter  J’apprécie          00
FleurDuBienFleurDuBien   20 avril 2018
Tout à fait à la fin, il réva d'une promenade en péniche. (...).
Il avait étudié les parcours envisageables. J'étais d'accord, enthousiaste même, mais j'ai traîné. J'ai traîné...Comme si j'avais sa vie devant moi.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Daniel Pennac (92) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Daniel Pennac
Le choix des libraires. Rencontre avec Xavier Moni, libraire parisien de la librairie « Comme un roman » dans le IIIe arrondissement de la capitale. Avec lui partagez une sélection d'ouvrages, de « Comme un roman » de Daniel Pennac à « Laëtitia » d'Ivan Jablonka en passant par « L'Univers, les dieux, les hommes » de Jean-Pierre Vernant.
autres livres classés : frèreVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacMomoxLeslibraires.frGoogle