AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2075109222
Éditeur : Gallimard (27/09/2018)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 254 notes)
Résumé :
Pourquoi Kamo doit-il absolument apprendre l'anglais en trois mois ? Qui est donc Cathy, sa mystérieuse correspondante de l'agence Babel ? Se moque-t-elle de lui ? Est-elle folle ? Devient-il fou ? Pourquoi ses lettres nous font-elles si peur ? Et les autres correspondants de l'agence Babel, qui sont-ils ? Fous, eux aussi ? Tous fous ? Qui est donc l'étrange vieille qui semble régner sur ce monde ? Menez l'enquête avec son meilleur ami : il faut sauver Kamo !
... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
sabine59
  26 avril 2016

Un livre qu'il m'arrive de donner à lire aux 6èmes.Leurs avis sont partagés.Le mien aussi.Mais l'ensemble est agréable à lire , original et intrigant.
L'histoire est racontée par le meilleur ami de Kamo.On apprend que Kamo a un défi à réaliser , lancé par sa mère, furieuse de ses mauvaises notes en anglais.Il doit améliorer ses résultats en acceptant d'avoir une correspondante.En échange, sa mère promet de garder un travail au moins 3 mois...
S'ensuit alors un échange épistolaire fort mystérieux entre Kamo et une certaine Cathy,qui semble appartenir à un autre siècle et qui nous rappelle fortement , à nous, adultes, un livre: " Les Hauts de Hurlevent", mais pour un élève de 6ème, c'est une référence littéraire qui n'est pas de leur âge et qu'ils ne peuvent comprendre, c'est gênant, je trouve.Kamo est obsédé par les lettres que lui envoie Cathy et du coup, s'améliore vite en anglais .Néanmoins, il s'isole et se dispute avec le narrateur, qui tente de lui faire comprendre que cette Cathy n'existe pas.
La fin est surprenante ; cependant, elle parait souvent peu logique aux élèves .J'ai dû expliquer ensuite les motivations profondes de la mère de Kamo, liées à la mort paternelle.
On le voit, un livre qui présente des qualités mais qui n'est pas très facile d'accès pour de jeunes lecteurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          202
Aela
  25 mars 2013
Kamo a bien du souci à se faire: comment annoncer à sa mère qu'on a eu de très mauvaises notes en anglais?
La maman de Kamo, malgré ses soucis professionnels, a trouvé une manière très astucieuse de faire progresser son fils en anglais..
Kamo va se découvrir une mystérieuse correspondante anglaise.. Cathy..
issue du 19 ème siècle, elle n'est autre que la Cathy des Hauts de Hurlevent...
Une correspondance effrénée va s'amorcer entre Kamo et la mystérieuse Cathy..
Un récit très original et humoristique de Daniel Pennac.
Nous voyageons en Europe, les références littéraires sont nombreuses..
Ce livre a toujours autant de succès auprès de mes élèves..
Ils bâtiront l'Europe de demain...
Commenter  J’apprécie          160
grasshopers
  07 avril 2018
Encore une fois, livre de lecture chipé à ma fille qui est en sixième. J'étais curieuse de lire un ouvrage de monsieur Pennac, en classe mes enfants ont vu des textes, mais passons....
Kamo est un jeune garçon qui rencontre des difficultés dans l'apprentissage de l'anglais, ce qui rend sa maman furieuse après lui. Ils passent un pacte, elle garde un travail plus de trois mois, et il se met au travail pour faire des progrès. A travers cette petite histoire, est abordé le sujet du manque de la figure paternelle, de continuer l'après sans son papa et aussi de l'amitié avec ses copains. le style est agréable à lire, c'est une histoire courte -idéale pour les enfants qui rechignent à lire- et, j'ai trouvé avec amusement plein de mots d'argot que j'ai du expliquer à ma fille :))))) mais c'est aussi ça la lecture, apprendre plein de choses....
Commenter  J’apprécie          120
marionlafontan
  19 juillet 2012
J'avais lu ce livre petite, et j'en avais un plutôt bon souvenir. Comme récemment j'ai lu pour la première fois les Hauts des Hurlevent, je me suis souvenue qu'il y avait un parallèle établi dans Kamo l'Agence Babel. Je me suis donc replongé dans le bouquin de Pennac. Quelle surprise! J'ai l'impression que le texte a grandi, comme moi... C'est un livre pour tous les grands enfants, pour tous ceux qui ont eu du mal à se passionner pour l'apprentissage des langues à l'école, Pour tous les fans d'Emily Brontë... MerciDaniel Pennac (il est vraiment fort ce monsieur.)
Commenter  J’apprécie          110
Noctenbule
  15 juin 2014
Kamo est très mauvais en anglais et sa mère va lui signaler cela. Il décide alors de se lancer un défi chacun et si le premier réussi l'autre devra alors se mettre à parler anglais en trois mois maximum. Impossible se dit Kamo, vraiment?
La mère de Kano est arrivée à garder un emploi plus de trois mois de suite, Kano doit alors apprendre l'anglais en trois mois aussi. Pour l'aider à cela, sa mère lui donne une liste de correspondant anglais avec qui il va échanger. Que va t'il lui raconter? Elle lui répond du tac au tac : Fais le portrait de ta mère, explique avec quel monstre tu vis, ça te donnera de l'inspiration. le hasard va lui le mettre sur la route d'une certaine Cathy. Très vite une relation d'amitié va se créer et il ne va pas avoir le choix d'apprendre l'anglais. Ces progrès vont être fulgurants. Mais Kamo va changer de comportement allant modifier la relation avec son meilleur ami. Alors ce dernier va enquêter sur cette fameuse agence Babel pour découvrir qui peut se cacher derrière. En plus, Kamo veut rencontrer Cathy même si elle a vécu dans un autre siècle. La découverte de sa correspondante va être une vraie surprise pour lui.
Une magnifique leçon pour inciter les enfants à lire. J'ai adoré le personnage de Kamo, très attachant avec une maman aimante. Il ni a pas à dire Daniel Pennac c'est y faire pour manier les mots avec talent et ingéniosité. Je suis persuadée qu'un enfant après la lecture de ce petit roman à envie de découvrir un peu le héros et le monde du livre. Les chapitres sont très courts et toujours illustré pour le confort de lecture.
J'ai envie de lire les autres romans de Pennac pour les jeunes maintenant car c'est furieusement bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
grasshopersgrasshopers   07 avril 2018
Salut chère correspondante. Au cas où t'aurais l'intention d'apprendre le français avec mézigue, achète un gros dico. Le plus gros. Et t'accroche pas trop à la grammaire.
Kamo

PS: Tu voudrais savoir pourquoi je t'ai choisie, toi ? L'agence a refilé à ma mère une liste de quinze blases. J'y ai lancé mon compas en fermant les mirettes, il s'est planté sur le tien : Earnshaw. En plein dans le E majuscule. T'as rien senti ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
NinochkaNinochka   18 novembre 2012
- Dire que tous les adolescents du monde parlent l'anglais! Tous, sauf mon fils. Pourquoi justement mon fils, hein?
- Dire que toutes les mères du monde conservent leur boulot plus de quinze jours! Toutes, sauf ma mère. Pourquoi justement ma mère, hein?
Commenter  J’apprécie          50
MediathequeSaintPaulienMediathequeSaintPaulien   26 juin 2014
Et le dernier soir du troisième mois, quand sa mère vint l'embrasser dans son lit, Kamo trembla en voyant son sourire d'ange victorieux.
- Bonsoir, mon chéri, tu as exactement trois mois pour apprendre l'anglais !
Nuit blanche.
Commenter  J’apprécie          30
Cer45RtCer45Rt   21 octobre 2018
-Kamo... Il faut que tu cesses d'écrire à Catherine Earnshaw.
-A Cathy ? Pourquoi ?
-Parce qu'elle est morte depuis deux cents ans.
Commenter  J’apprécie          50
mandrake17mandrake17   23 février 2018
- Dire que tous les adolescents du monde parlent l'anglais! Tous, sauf mon fils. Pourquoi justement mon fils, hein?
- Dire que toutes les mères du monde conservent leur boulot plus de quinze jours! Toutes, sauf ma mère. Pourquoi justement ma mère, hein?
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Daniel Pennac (94) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Daniel Pennac
Avec Claire Bretécher, Florence Cestac est une pionnière pour la bande dessinée franco-belge. Unique femme ayant été distinguée du fameux Grand Prix d'Angoulême, l'autrice est également l'inventeuse du style "Gros Nez". Avec ses séries le Démon de midi (d'après-midi et du soir), Les Déblok mais aussi ses albums comme Super Catho (avec René Pétillon), Je voudrais me suicider mais j'ai pas le temps (avec Jean Teulé) ou Un amour exemplaire (avec Daniel Pennac), on ne la présente plus : Cestac est définitivement la "papesse" du 9ème Art. Découvrez tous ses albums : http://www.dargaud.com/bd/Auteurs/Cestac-Florence
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





.. ..