AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean-Philippe Chabot (Illustrateur)
ISBN : 2070612716
Éditeur : Gallimard Jeunesse (15/03/2007)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 105 notes)
Résumé :
Pourquoi la mère de Kamo l'a-t-elle soudain abandonné ? Pourquoi Kamo, qui ne craint rien ni personne, a-t-il tout à coup peur d'une simple bicyclette ? Et d'ailleurs, qui est vraiment Kamo ? D'où vient ce nom étrange ? Qui l'a porté avant lui ? Toutes ces questions semblent n'avoir aucun rapport entre elles.
Pourtant, si l'on ne peut y répondre, Kamo mourra ! Kamo, c'est le meilleur des amis, le copain dont tu rêves, on voudrait l'avoir pour frère : il est i... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
EcureuilBibliophile
  02 juin 2017
J'ai les quatre tomes de cette série, que j'ai voulu relire après Chagrin d'école. Je les avais beaucoup aimé quand je les avais lu petite, mais après ma déception je voulais savoir si j'avais changé d'avis ou non. Mais cette série est vraiment bonne ! Pour un très jeune public certes mais bien pensée et bien écrite. On suit un petit garçon et son meilleur ami (Kamo) ainsi que leurs familles, et leur classe. Leurs camarades changent peu d'année en année, ce qui est surprenant mais permet de retrouver les personnages.L'évasion de Kamo : où notre héros a un accident de vélo et se retrouve dans le coma a l'hôpital. le combat contre la mort s'engage, heureusement il est soutenu par ses copains : le narrateur et le Grand Lantier.
On en profite pour plonger dans la Révolution Russe, encore une fois cette plongée est juste, un peu comme le rapprochement avec Cathy des Hauts de Hurlevents au troisième tome. Les professeurs sont toujours utiles : quand les enfants ont du mal avec certains concepts/notions, ils sont toujours là pour répondre à leurs questions (aussi lourdes et nombreuses soient elles).
La place des adultes est très intéressante dans cette série : ils sont présent par les parents et les professeurs, mais ce sont des adjuvants. Ils aident les protagonistes, ils sont positifs. Même quand ce sont des figures d'autorité ils apportent quelque chose à l'histoire. Ils donnent aussi une teinte de réel à l'ensemble, je n'aime pas les romans, même pour enfants, où les héros se retrouvent livrés à eux-mêmes à sauver le monde tout seuls. L'auteur nous plonge dans une réalité quotidienne qui peut effectivement être fréquentée par les enfants à qui sont destinés ces livres.
J'ai une affection particulière pour la mère de Kamo : elle s'est retrouvée toute seule avec sonfils et semble en galère ce qui ne m'empêche pas d'être drôle et de faire tout ce qu'elle peut. On sent une femme forte, très intelligente, un peu en dehors du monde peut-être mais résultat d'un mélange qui lui donne une force assez incroyable. Les parents du narrateur forment un couple beaucoup plus « standard » mais la comprenne et l'aide parfois. Ils sont solidaires et bienveillants, toujours prêts à soutenir la mère ou le fils.
Je n'aime pas particulièrement les illustrations mais elles ponctuent agréablement l'ensemble. Sur ce plan les Folio junior sont vraiment bien conçus : maniables et souples, ils conviennent bien à de petites mains.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Coeur-dune-lectrice
  07 juin 2013
Je me rappelle l'avoir lu il y a quelques années, et j'ai le souvenir d'avoir beaucoup aimé. J'ai décidé de le relire avant de le léguer à mon frère, et je dois dire que cette collection de Pennac est vraiment bien ! L'Evasion de Kamo est un super épisode, très original ! Par ailleurs je trouve que le titre est très bien trouvé ...
Commenter  J’apprécie          30
carozum
  17 janvier 2019
Série de 4 romans où se mêlent des éléments réels et imaginaires. Magie des mots exercées par Daniel Pennac. le héros Kamo reste mystérieux, son meilleur ami aussi. On est tenu en haleine jusqu'à la fin qui demeure souvent une fin heureuse même si on a parfois un peu peur. C'est sympa pour les jeunes surtout du fait de l'art de Pennac de raconter les histoires. J'ai apprécié ces lectures dont le fond est intense sous des apparence de légèreté et la forme parfaite. Les illustrations sont un plus aussi. Invite à un questionnement sur le personnage de Kamo. Je les recommande.
Lien : https://czumbiehlfaure.wixsi..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
AmbrenaAmbrena   18 septembre 2014
…nous ne nous retrouvions vraiment, Kamo et moi, qu’une fois la maison devenue silencieuse, nuit bien tombée, dans notre chambre. Les polochons s’envolaient aussitôt. Kamo avait le muscle pour lui, mais j’étais plus rapide. L’essentiel, dans la bataille de polochons, c’est l’esquive : attirer l’autre comme si on était une proie facile, esquiver, et frapper en contre. La tête de Kamo résonnait comme un tambour et vibrait comme un sac de punching-ball. Il titubait sur des genoux devenus liquides mais, au moment où, polochon brandi, je m’apprêtais à l’achever, il se détendait comme un ressort, son arme de plumes me cueillait au menton et m’envoyait valdinguer à l’autre bout de la chambre. Nous assommer mutuellement, c’était notre façon de nous endormir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
NinochkaNinochka   26 mai 2012
Et si je devais désigner un responsable, je dirais que c'est l'Histoire. Oui, l'Histoire avec un grand H, celle que nous enseignent les profs, celle qu'on trouve dans les livres, celle qui se dépose goutte à goutte et nous fait une mémoire beaucoup plus vieille que nous, l'Histoire que nous bâtissons, aussi, nous autres, tous les jours, sans en avoir l'air, et qui s'appelle « la vie », avant de devenir l'Histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
NinochkaNinochka   26 mai 2012
- Je vais pénétrer ans l'écran, criait Kamo, je vais t'arracher à la pellicule, Cathy, tu ne seras plus jamais obligée de tourner dans ces navets!
La rue descendait à pic. Debout sur sa bicyclette, un pied sur la selle, l'autre sur le guidon, Kamo fonçait dans la nuit rousse de la ville aussi sûrement qu'un champion de surf sur les rouleaux du Pacifique.
- Je connais une île, dans les Caraibes, je t'y emmène Cathy! Fini le cinoche! Finies les brumes de l'Ecosse!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
NinochkaNinochka   26 mai 2012
Le plus étrange, quand j'y repense aujourd'hui, c'est que le premier souvenir qui m'en reste est celui d'un immense éclat de rire. Mon rire à moi, résonnant dans les rues de Paris. J'avais renoncé à rattraper Kamo. Victorieux, il s'était dressé, debout sur le cadre de la bicyclette tchécoslovaque, il avait ouvert les bras et criait à tue-tête:
- J'arrive, Cathy! Attends-moi, ne meurs pas, c'est moi, Kamo, j'arrive!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
EcureuilBibliophileEcureuilBibliophile   30 mai 2017
C'est autre chose, dit Kamo. Je crois qu'il n'y a pas assez de place pour deux passions dans le coeur d'un révolutionnaire.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Daniel Pennac (94) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Daniel Pennac
Avec Claire Bretécher, Florence Cestac est une pionnière pour la bande dessinée franco-belge. Unique femme ayant été distinguée du fameux Grand Prix d'Angoulême, l'autrice est également l'inventeuse du style "Gros Nez". Avec ses séries le Démon de midi (d'après-midi et du soir), Les Déblok mais aussi ses albums comme Super Catho (avec René Pétillon), Je voudrais me suicider mais j'ai pas le temps (avec Jean Teulé) ou Un amour exemplaire (avec Daniel Pennac), on ne la présente plus : Cestac est définitivement la "papesse" du 9ème Art. Découvrez tous ses albums : http://www.dargaud.com/bd/Auteurs/Cestac-Florence
+ Lire la suite
autres livres classés : jeunesseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr