AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2714452353
Éditeur : Belfond (07/02/2013)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Ray Lovell, détective de son état, s’interroge : que fait-il dans cette chambre d’hôpital ? D’où viennent cette amnésie et ces étranges hallucinations ? L’accident de voiture dont il a été victime aurait-il un lien avec l’enquête qu’il mène actuellement ?
Quelque temps auparavant, Leon Wood, un gypsie, est venu frapper à sa porte avec une requête : retrouver Rose, sa fille disparue depuis sept ans. L’homme ne s’est pas adressé à Lovell sans raison : nul dout... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Bazart
  05 juillet 2013
A quoi reconnait-on un bon vieux polar à l'ancienne ? Il nous faut un détective privé au bord de la faillite, déprimé et encore amoureux de son ex-femme, une enquête tortueuse dans un milieu hostile, pleins de secrets enfouis et bien sure une, voir deux femmes fatales.
Le livre de Stef Penney est donc un bon vieux polar, l'action se déroule en Angleterre dans les années 80, au siècle dernier, vous savez l'époque ou l'on pouvait fumer dans les restaurants, ce que les protagonistes ne manquent pas de faire à longueur de temps.
Parce qu'il est moitié gitan par son père, Ray Lowell, détective privé encombré d'un passé douloureux est sollicité par un patriarche tzigane pour enquêter sur une disparition vieille de six ans. Notre détective va à la rencontre de la famille Janko sur laquelle plane une malédiction séculaire, une maladie étrange transmise par les femmes mais qui ne touche que les hommes du clan. Omerta, secrets de famille, superstitions, peur de l'autre, voila l'univers auquel Ray Lowell va être confronté. Un ado en manque de père et une gogo danseuse pour handicapés seront ses alliés.
Polar à l'ancienne parce que le rythme est lent, mais lent dans le bon sens du terme car comme Raymond Chandler ou David Goodis, Stef Penney prend le temps de dérouler habilement son intrigue, de décrire les us et coutumes des gitans d'Angleterre : le peuple des invisibles et leurs difficultés à conserver leurs traditions dans un monde en perpétuel mouvement.
On aurait aimé voir ce roman adapter au cinéma par Truffaut, « tirez sur le pianiste » était tiré d'un roman de Goodis et l'ado rebelle pourrait être le petit frère d'Antoine Doinel le héros des « 400 coups » mais en 2013 pour adapter « le peuple des invisibles » il n'y aurait probablement qu'un Pedro Almodovar qui puisse tenter le coup.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
lisalor
  05 avril 2013
Mon avis : Ma première rencontre avec Stef Penney fut avec son livre "La tendresse des loups" et je me rappelle m'être beaucoup ennuyée avec ce récit à la narration très lente, pourtant j'aime beaucoup les romans d'aventures mais dans celui ci j'avais trouvé beaucoup de longueurs. J'ai de loin préféré "Le peuple des invisibles".
Ray Lovell est un détective privé gitan mais à moitié gadjo, il est engagé par Léon Wood, un pur tzigane pour retrouver sa fille Rose. Mariée à la famille Janko, elle a disparu depuis sept ans. Leon pense qu'il est le seul à pouvoir faire parler cette communauté soudée et silencieuse qui a pour seule réponse : "Elle est partie avec un gadjo".
Ray Lowel va découvrir des secrets bien gardés de tous, il va interroger la belle famille, les fréres, les soeurs, certains vivent toujours en caravane mais d'autres ont choisi de se sédentariser.
Un récit sur le peuple tzigane, ses us et coutumes, leur volonté de loger en caravane, leur constant déplacement, leur façon de vivre mais aussi leur silence au sein de la famille, l'omerta. .On montre aussi dans ce livre, une véritable volonté d'étudier tout en gardant la vie en camp qui s'apparente à une certaine liberté.
On retrouve dans ce roman la plume de l'auteur, j'ai pu constater un rythme encore très lent mais qui ne m'a pas trop dérangé cette fois ci. C'est un roman assez étouffant, opressant, on ressent vraiment les valeurs des clans et les valeurs du patriarche comme un véritable chef.

Lien : http://lisalor.loulou.over-b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
nelson43
  31 mars 2015
Ray Lowell est un détective privé d'origine gitane .Il est engagé par Léon Wood , un tzigane qui n'a plus eu de nouvelles de sa fille Rose depuis son mariage avec un rom Ivo Janko . Ray va donc interroger les membres de la famille Janko mais dans les familles gitanes , l'omerta règne et il est bien difficile de découvrir la vérité .Rose serait partie de son plein gré avec un gadjo , abandonnant mari et enfant ? Quelle est cette terrible maladie qui se transmet chez les garçons et qui entraine leur mort ?
On suit à la fois le récit du détective et celui d'un ado JJ qui vit avec sa mère dans un camp .
Une lecture qui m'a plu : le peuple des gitans , les a priori , les coutumes , la vie en caravane , les voyages , les croyances , les superstitions . J'ai trouvé la fin un peu " tirée par les cheveux " mais j'ai passé un bon moment
Commenter  J’apprécie          50
lyoko
  30 juillet 2013
un livre sympathique. j'ai beaucoup aimé la narration qui se fait grace a 2 personnage : un détective privé et un jeune ados... le suspens est présent meme si on se doute de la fin un peu trop tot a mon gout !!
Commenter  J’apprécie          70
Fuelyod
  10 septembre 2017
Le suspense est présent jusqu'au bout. Un bon polar.
Pour avoir lu et apprécié Middlesex de Jeffrey Eugenides, je m'attendais à un dénouement différent. Comme le récit nous conduit peu à peu à deviner la fin, le seul reproche que je pourrais faire est que le détective n'ait pas envisagé cette explication.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   01 mars 2013
Comme il n’y a rien d’autre à prendre, je dévisse la flasque de whisky et en bois une rasade. Ça n’a aucun goût, rien qu’une amertume métallique qui m’emplit la bouche, mais au bout d’une ou deux secondes je sens une brûlure au fond de ma gorge. C’est génial – le chaud et le froid. La lave et la glace. J’avale une deuxième goulée et, une seconde plus tard, un haut-le-cœur me soulève l’estomac.
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   01 mars 2013
Ces faits, vous devez les transformer en preuves – j’entends par là des documents attestés, des photos, des films, des autopsies, une confession et, en dernier recours, des témoins experts. C’est ainsi que j’ai appris à procéder en tant qu’enquêteur. La spéculation et le sentiment n’ont pas leur place dans ce travail. Le tangible, le rationnel, l’explicable : c’est ainsi qu’il faut penser.
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   01 mars 2013
On dit que l’alcool tue, mais c’est faux ; sinon, nous serions tous morts. Ce qui tue, c’est la tristesse : quand elle devient si lourde et écrasante que vous ne supportez tout simplement plus d’être sobre, ou même conscient.
Commenter  J’apprécie          80
rkhettaouirkhettaoui   01 mars 2013
Il m’a avoué que le simple fait de me parler faisait qu’il se sentait coupable – comme si confier ses soupçons à un professionnel était un acide corrosif qui, une fois débouché, ne pouvait jamais être remis dans sa bouteille.
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   01 mars 2013
La haine, les cris, les insultes, je pourrais m’en accommoder : j’y verrais un encouragement, le signe qu’elle ressent encore quelque chose à mon égard. C’est le détachement qui fait le plus mal.
Commenter  J’apprécie          60
Video de Stef Penney (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stef Penney
La tendresse des loups (en anglais)
autres livres classés : gitanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1596 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre