AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Lori Saint-Martin (Traducteur)Paul Gagné (Traducteur)
EAN : 9782330135546
480 pages
Éditeur : Actes Sud (01/07/2020)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Chaque jour, Laurent Lepage invente une catastrophe : des arbres qui marchent, un débarquement d’extraterrestres… Plus personne ne croit le garçon de neuf ans. Pas même Armand Gamache, qui a pris sa retraite à Three Pines. Cependant, quand l’enfant disparaît, il faut bien envisager que l’une de ses histoires soit vraie. Une traque effrénée et digne des plus grands romans d’espionnage se met en branle lorsque Gamache et ses anciens lieutenants de la SQ, Jean-Guy Beau... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Torellion
  08 septembre 2016
L'ex inspecteur-chef Gamache, à peine a-t-il posé ses valises de retraité, qu'un événement sordide le rappelle à la réalité. La mort d'un enfant. Très vite, d'accident, cette mort devient meurtre. La communauté de Three Pines est bouleversée et le sera encore plus par la découverte d'un objet sans précédent…
Dans ce onzième volume de la série consacré à Armand Gamache, Louise Penny va plus loin dans l'horreur. Infanticide, armes de destruction massives, massacre, tueur en série… Cependant, que l'habitué se rassure, tout est en non dit, tout est doucement mentionné et à peine esquissé. Mais l'horreur est là et, une fois de plus, elle vient troubler la vie paisible de cette charmante commune du Québec.
Dans ce roman, nous découvrirons de nouveaux côtés sombres chez certains personnages ; Ruth, M. Béliveau… et ce pour notre plus grand plaisir, pervers je vous l'accorde.
Fidèle à son style inimitable, Louise Penny tient une intrigue redoutable, qui fait son effet. Nul doute que nous reverrons certains personnages apparus dans ce volume. le style est clair, agréable et l'humour british ,comme toujours, fait mouche.
Je le conseille aux amoureux de Louise Penny et de son excellent inspecteur-chef à la retraite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
LePamplemousse
  20 octobre 2017
Onzième tome des aventures d'Armand Gamache, ce volume est un peu spécial car non seulement il concerne un enfant retrouvé mort et de plus, Armand Gamache étant désormais retraité, ce n'est plus lui qui mène l'enquête, il est un simple témoin des événements.
J'ai beaucoup aimé ce roman qui est un peu plus rythmé que le précédent, et qui nous fait découvrir certains faits historiques réels.
On trouve un peu de tout dans cette enquête : des secrets d'Etat, des complots politiques à hauts niveaux, des trafics liés à des ventes d'armes, une pièce de théâtre qui fait polémique, la présence en filigramme d'un tueur en série particulièrement sadique et toujours un Armand Gamache qui donne sa chance aux gens et qui est lui-même en pleine remise en question.
Une fois de plus, l'intrigue se déroule dans le petit village Québecois de Three Pines, et on peut ainsi retrouver avec plaisir des personnages récurrents tels Gabri qui tient le gîte, Myrna la librairie, Clara la célèbre peintre, Ruth, la poétesse acariâtre…
La bonté, la noirceur et le pardon sont des notions qui sont encore une fois au coeur de l'enquête.
Les intrigues de Louise Penny sont toujours très bien construites et l'humanité y affleure à chaque page.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
bilodoh
  07 mars 2017
Un bon numéro que ce onzième tome des enquêtes d'Armand Gamache. Si le précédent m'avait semblé plus faible, le suspens reprend ici de la vigueur malgré la retraite de l'inspecteur-chef.

Une intrigue complexe, dont le point de départ est la mort d'un enfant. Mais il y aura aussi des souvenirs d'un tueur en série et même un complot de trafic d'armes, avec un canon monstrueux découvert dans le pourtant très calme village québécois de Three Pines (très calme si on excepte la succession de meurtres qui s'y sont déroulés au fil des aventures de Gamache…)

Pour les lecteurs qui ne connaîtraient pas déjà la série, il s'agit de polars où l'enquête se fait en cherchant les motivations, en rencontrant les gens pour dépister les émotions qui ont pu mener au crime. C'est un univers où on parlera autant des angoisses d'une peintre devant sa toile que des rancunes d'une poète acariâtre. On ne manquera pas non plus de réfléchir sur le sens de la vie et du travail que doivent retrouver tout ceux qui un jour changent de vie.

Un roman policier qui donne le goût de découvrir encore la suite…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
xst
  27 octobre 2017
MichelRoberge (babelio) dit dans sa critique: :"Chaque fois que je termine la lecture d'une enquête d'Armand Gamache, je me dis que je ne récidiverai pas" Je ne peux qu'être d'accord. Surtout quand arrivée au 3/4 du livre (peut-être même avant) l'ennui doublé d'écoeurement devant la bienveillante et constante bonhommie des personnages, m'accable. Et cela sans parler des sempiternels cafés au lait, baguettes et fromages, réunions devant un bon feu de cheminée qui diffuse dans la pièce éclairée d'une lumière tamisée une douce chaleur bla bla bla. La répétition des mises en scène, l'âme torturée du formidable Gamache, et la linéarité des autres personnages crée l'ennui qui me gagne de plus en plus à chaque page tournée au point que j'en oublie l'intrigue. Et ce, d'autant qu'on devine la tournure que prendront les évènements. Et la fin: ils vécurent heureux dans le petit village de Three Pines isolés du monde en attendant le prochain crime. Il y a une malédiction qui pèse sur ce village: combien de crimes y ont été commis déjà? J'ai arrêté de les compter. Bon ça va me prendre encore 2 ans et une grosse fatigue intellectuelle pour que je m'attaque au suivant.... Peut-être.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          74
MichelRoberge
  14 août 2017
Résumé : Chaque jour, Laurent Lepage invente une catastrophe : des arbres qui marchent, un débarquement d'extraterrestres… Plus personne ne croit le garçon de neuf ans. Pas même Armand Gamache, qui a pris sa retraite à Three Pines. Cependant, quand l'enfant disparaît, il faut bien envisager que l'une de ses histoires est vraie. Une traque effrénée et digne des plus grands romans d'espionnage se met en branle lorsque Gamache et ses anciens lieutenants de la SQ, Jean-Guy Beauvoir et Isabelle Lacoste, déterrent l'authentique canon géant de Gerald Bull, ingénieur en armement assassiné à Bruxelles il y a vingt-cinq ans. Un monstre est autrefois venu à Three Pines, il y a semé le malheur et ce dernier est de retour. En refusant de prêter foi à un enfant, l'ex-inspecteur-chef n'a-t-il pas joué un rôle funeste dans ce qui est arrivé ?
Commentaires : Chaque fois que je termine la lecture d'une enquête d'Armand Gamache, je me dis que je ne récidiverai pas. Et je me fais prendre à chaque fois par le plus récent roman de Louise Penny.Toujours le même village imaginaire caché dans une vallée au coeur des Cantons de l'Est où on y aboutit par hasard et où se commet un nombre déraisonnable de meurtres. Mais un bled (si en croit Wikipédia, le village de Sutton où réside l'auteure en inspirerait le décor) qui est bien alimenté en produits de luxe et, apprend-on cette fois-ci, en crème glacée Coaticook que les fournisseurs réussissent à livrer alors que personne d'autre ne peut le repérer sur les cartes géographiques, y compris sur Google Maps.
Toujours les mêmes personnages : Gabri et Olivier, les proprios gais du gîte et du bistro, Myrna, l'ex-psychologue et libraire, Ruth, la poétesse un peu cinglée qui partage sa vie avec une oie, Clara, la peintre, évidemment Armand Gamache, sa femme Reine-Marie et son chien Henri, les policiers de la SQ Jean-Guy Beauvoir et Isabelle Lacoste, et quelques autres. Et chaque fois, la question se pose : lequel (ou laquelle) des habitants de ce village « diabolique » sera le prochain meurtrier.
Dans cette 11e enquête traduite en français, qualifiée, en quatrième couverture, d' « enquête d'envergure mondiale » (l'expression est un peu exagérée, à mon avis), Louise Penny fait un lien intéressant avec l'affaire du canon géant de Gerald Bull. le récit est assez bien ficelé bien qu'il traîne parfois en longueur pour s'étendre sur près de 480 pages. On y retrouve les éléments de la recette de l'auteur : mêmes invectives entre certains personnages, repas gastronomiques généralement à base de pommes chez les uns et les autres, liens internet et cellulaires quasi inexistants, le bistro comme centre de diffusion d'information et de potins et un dénouement heureux sans que le lecteur été confronté à un suspense haletant.
Personnellement, j'ai eu de la difficulté avec la crédibilité du récit. Seulement deux agents du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) sont dépêchés sur les lieux à la suite de la découverte de ce qui, normalement, aurait dû attirer un imposant contingent de militaires, de policiers de la SQ et d'agents de la GRC. Un petit groupe d'une demi-douzaine d'individus est à la recherche de la vérité, certains laissant croire que leurs intentions ne rejoignent pas nécessairement d'Armand Gamache et ses collègues de la SQ. Mais bon, il fallait limiter le nombre de personnages, surtout que Three Pines semble à peine plus grand qu'un mouchoir de poche.
À remarque que, cette fois-ci, ce roman ne contient pas de mentions ou jugements sur les us et coutumes québécois qui, dans des ouvrages antérieurs, démontraient parfois une connaissance douteuse de notre société. Commentaires décapants qui ont été souvent soulevés par de nombreux lecteurs.
Les romans de Louise Penny sont publiés en 25 langues. Ils constituent un divertissement littéraire duquel il est difficile de renoncer. Un outrage mortel, la 12e enquête d'Armand Gamache, vient de s'ajouter dans ma pile de lecture. L'ouvrage, « No 1 au palmarès du New York Times » est qualifié de « Dérangeant… Puissant… Intelligent… »
Ce que j'ai aimé : L'intégration de l'affaire Gerald Bull et les informations historiques qui y sont divulguées et qui semblent s'appuyer sur de sérieuses recherches de la part de l'auteur.
Ce que j'ai moins aimé : Une certaine redondance avec des situations décrites dans les romans antérieurs qui se justifie probablement pour mieux intégrer les nouveaux lecteurs.

Lien : http://avisdelecturepolarsro..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec   22 août 2016
Louise Penny est au sommet de sa forme dans cette nouvelle enquête d’Armand Gamache et ses anciens lieutenants de la SQ. Dans La nature de la bête, son nouveau roman policier, ils mènent la traque et déterrent au passage de sombres secrets.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
TorellionTorellion   08 septembre 2016
Clara saisit son pinceau et contempla la toile vierge. Elle ferait le portrait de la personne qui lui avait fait du mal, un jour, causé des blessures profondes, irréparables.
Elle se mit à peindre, à grands traits assurés. Elle exprimerait la rage, le chagrin, le doute, la peur, la culpabilité, la joie, l'amour et enfin le pardon.
Ce serait le tableau le plus intime, le plus difficile de sa vie.
Ce serait un autoportrait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
bilodohbilodoh   28 février 2017
Le problème, c’est que nous vivons dans un monde en constante mutation. Les amis d’hier sont les ennemis d’aujourd’hui, et les armes que vous leur avez vendues finissent pas tuer les vôtres.

(Flammarion Q, p.243)
Commenter  J’apprécie          201
ManonCCManonCC   11 juin 2017
Il prit un « crumpet » encore chaud dans le panier posé sur la table et regarda le beurre s’enfoncer dans les trous. Puis il tartina de marmelade cette espèce de crêpe. Son oncle, ardent séparatiste québécois, l’avait initié aux joies des « crumpets » et de la marmelade, sans se rendre compte, apparemment, que, ce faisant, il pactisait avec l’ennemi, l’absorbait en quelque sorte.
Commenter  J’apprécie          20
ErrantErrant   12 septembre 2016
La nature, elle le savait, a horreur du vide, et les villageois, face à un vide d'information, y engouffraient leurs propres peurs. La ligne de démarcation entre les faits et l'invention, le réel et l'imaginaire, devenait floue. Les amarres qui retenaient chacun aux bonnes manières s'effritaient. On les voyait, les entendait, les sentait se désagréger.
Commenter  J’apprécie          20
ChrystaalleChrystaalle   25 novembre 2018
Ici, à Three Pines, ils remarquaient la migration des oies blanches, les châtaignes à l’écorce épineuse qui mûrissaient dans les arbres et les rudbeckies en fleur dont la tête hirsute se balançait. Ils remarquaient les pommes que M. Béliveau offrait gratuitement dans un tonneau placé devant le magasin général. Ils remarquaient les produits frais proposés par le marché agricole et les nouveaux arrivages à la librairie de livres neufs et usagés de Myrna. Ils remarquaient les plats du jour d’Olivier au bistro.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Louise Penny (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Louise Penny
Sa première mission royale : espionner le prince de Galles. Londres, 1932. Lady Victoria Georgiana Charlotte Eugenie, fille du duc de Glen Garry et Rannoch, trente-quatrième héritière du trône britannique, est complètement fauchée depuis que son demi-frère lui a coupé les vivres. Et voilà qu?en plus ce dernier veut la marier à un prince roumain ! Georgie, qui refuse qu?on lui dicte sa vie, s?enfuit à Londres pour échapper à cette funeste promesse de mariage : elle va devoir apprendre à se débrouiller par elle-même. Mais le lendemain de son arrivée dans la capitale, la reine la convoque à Buckingham pour la charger d?une mission pour le moins insolite : espionner son fils, le prince de Galles, qui fricote avec une certaine Américaine? Entre Downton Abbey et The Crown, une série d?enquêtes royales so British ! « Bien plus qu?un simple roman policier, Son Espionne royale mêle avec brio amour, histoire, humour et mystère. Captivant ! » Louise Penny, auteure de Nature morte.
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Louise Penny : Les personnages de la série Armand Gamache enquête

Quels sont les propriétaires de l'hôtel-restaurant du village ?

Gabri et Olivier
Ruth et Sarah
Clara et Peter
Armand et Reine-Marie

8 questions
56 lecteurs ont répondu
Thème : Louise PennyCréer un quiz sur ce livre