AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 233003136X
Éditeur : Actes Sud (02/04/2014)

Note moyenne : 3.72/5 (sur 130 notes)
Résumé :
Un groupe d'habitants du petit village de Three Pines décide d'organiser une séance de spiritisme pour débarrasser leur commune du Mal. Mais lors de la séance, l'une des participantes meurt de peur. À moins qu'elle n'ait été assassinée ?
Troisième volet des enquêtes du délicieux inspecteur Gamache, Le mois le plus cruel est indéniablement le roman le plus abouti de la série à ce jour.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
LePamplemousse
  26 septembre 2015
Ce troisième tome des enquêtes de l'inspecteur Armand Gamache nous emmène une fois de plus dans le charmant petit village québécois de Three Pines.
Les habitant semblent y être tous sympathiques, le village en lui-même est bucolique et serein, à ceci près que des meurtres y sont quand même commis de façon très régulière !
Nous retrouvons encore une fois les mêmes protagonistes principaux, Clara et Peter, un couple d'artistes, Gabri et Oliver, qui tiennent le gîte touristique et le bistrot, Ruth la Poétesse, la libraire et quelques autres, que l'on suit avec un grand plaisir depuis le tout premier roman.
Armand Gamache est lui aussi une figure incontournable, c'est un policier honnête et droit, il donne toujours sa chance aux petits nouveaux et aux exclus, il aime son épouse, il a des amis fidèles depuis des années, il aime la littérature et surtout la poésie, bref, pas le genre policier dépressif et alcoolique classique.
Dans ce volume, une femme meurt pendant une séance de spiritisme, sa mort semble naturelle mais bien sûr cela reste à vérifier…
J'ai encore une fois beaucoup aimé m'immerger dans ce village québécois, où j'ai eu l'impression de retrouver des amis.
Ce tome est intéressant pour deux raisons : d'une part, nous suivons le déroulement classique de l'enquête et d'autre part, il se passe beaucoup de choses plus politiques, Armand Gamache a des ennemis au sein même de la police et il semblerait qu'on veuille faire tomber cet homme intègre.
Par contre, pour ceux qui n'auraient pas lu les deux précédents, beaucoup d'éléments sembleront obscurs car il est question ici de vengeance et tout remonte à des années, ce qui est raconté dans les deux premiers romans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
bilodoh
  04 janvier 2016
Troisième enquête de Gamache, une investigation à travers le spiritisme et les mystères d'une maison hantée.

Dans le petit village des Cantons de l'Est, c'est le printemps. Un printemps meurtrier, avec toute la cruauté du mois d'avril au Québec, un mois qui amène souvent de la neige et du froid pour assassiner les fleurs tout juste écloses.

Le décès qui amène Gamache à Three Pines n'est pas celui d'une fleur, mais plutôt d'une dame d'un certain âge. On n'est même pas sûrs qu'il s'agisse véritablement d'un crime, car il semble que la pauvre femme soit morte de peur ! Que peut-il bien s'être passé pendant cette séance de spiritisme pour qu'une des participantes succombe ainsi ?

Patiemment, Gamache commence ses recherches dans le village, en tentant de mieux connaître tous les protagonistes pour pouvoir découvrir les émotions qui ont pu mener au crime. L'inspecteur-chef n'a cependant pas tout à fait les mains libres, car une vieille histoire de corruption vient le hanter et mettre en péril la quiétude de son équipe.

Un polar d'une tournure bien classique, sans poursuites effrénées ni éclaboussures sanglantes, en profitant de la bonne table et de la compagnie des peintres et des poètes dans un décor enchanteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
Aline1102
  24 novembre 2014
Et voilà, j'ai terminé mon premier Louise Penny. Et franchement, il était temps : depuis le temps que mes amis québécois m'en parlent !
C'est bien dommage que le village de Three Pines n'existe pas, car j'y émigrerais bien tout de suite. La vie y semble si douce et sereine, malgré les ennuis que rencontrent les habitants du village dans ce polar. J'adorerais prendre un repas au bistro d'Olivier, où les repas semblent si savoureux, loger dans leur gîte et me reposer (avec un bon livre) dans les effluves des feux de bois qui flambent apparemment en permanence chez Olivier et son compagnon. Louise Penny semble particulièrement douée pour décrire des atmosphères douillettes et confortables.
J'ai également beaucoup apprécié la personnalité d'Armand Gamache. J'aimerais être aussi calme et posée que lui mais, malheureusement pour moi, ce n'est pas du tout le cas. Cet homme au flegme presque britannique m'a réellement impréssionnée : la tempête fait rage autour de lui, mais Gamache garde son sang-froid. Et l'on apprend, à la fin du roman, qu'il en a toujours été ainsi : malgré certains drames qui l'ont frappé, Armand Gamache est toujours resté optimiste. C'est un homme décidé à profiter de l'existence que nous décrit Louise Penny et cela constitue un grand (et agréable, j'avoue) changement par rapport aux enquêteurs torturés auxquels on est souvent confrontés dans ce genre de polar.
Mais malgré ces petits côtés "idylliques", l'intrigue n'est pas de tout repos et le roman porte bien son nom. La cruauté est bien là, notamment envers Gamache qui doit lutter contre pas mal de mauvaises influences dans ce roman : spiritisme, vengeance, jalousie,.. Mais je n'en dirai pas plus pour ne pas gâcher le suspense. A vous de découvrir Gamache, si ce n'est déjà fait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
emi13
  25 mars 2017
Un petit village québécois de Three Pines. Les habitants sont sympathiques, chaleureux, tout le monde se connaît, comme une grande famille. Nous retrouvons Clara et Peter, un couple d'artistes, Gabri et Oliver, qui tiennent le gîte touristique et le bistrot, Ruth la Poétesse, et sa librairie, l'honnête d'Armand Gamache ne plait pas à tout le monde, Il va devoir enquêter sur le décès d'une femme qui se trouvait à une séance de spiritisme, une mort qui au premier regard semble tout à fait naturelle. Est-ce une mort naturelle ou pas ? le mystère qu'Armand va devoir éclairer.

Commenter  J’apprécie          140
clairejeanne
  01 juillet 2014
Il est très réussi ce troisième livre de la série des enquêtes d'Armand Gamache (voir les critiques des deux premiers : "En plein coeur" et "Sous la glace" publiées précédemment). Il y a eu un meurtre à Three Pines et comme d'habitude le célèbre inspecteur-chef de la Sûreté du Québec assisté de Jean-Guy Beauvoir va mettre tout son talent à élucider l'énigme; cette fois il semblerait qu'une femme soit morte de peur au cours d'une séance de spiritisme ...
En même temps, les menaces qui pèsent sur A. Gamache se précise: l'agente Yvette Nichol fait bien partie du complot ainsi que son supérieur et ami (en tout cas, c'est ce que croit Gamache) Michel Brébeuf; des articles diffamatoires sont mêmes publiés dans un journal ! Comment le gentleman inspecteur va-t-il se sortir de ce mauvais pas ?
Toujours pleine d'humour et de poésie tout en étant précise, l'écriture de Louise Penny nous entraîne dans ce charmant village caché dans un encaissement des Appalaches et où - presque - tous les habitants sont amis; on retrouve avec plaisir le couple de peintres Clara et Peter Morrow, Ruth Zardo la terrible poétesse, Gabri et Olivier qui tiennent le Bistro, Myrna la libraire- psychologue et tous les autres ... du suspense intelligent, pas de violence inutile, les livres de cette auteure québecoise anglophone sont un plaisir toujours renouvelé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
bilodohbilodoh   04 janvier 2016
La peur peut empêcher certaines personne de commettre un meurtre, mais il avait la certitude que c’est elle qui pousse la plupart des gens à tuer. Cachée sous les autre émotions, c’est elle qui les déforme, les transforme en quelque chose de morbide. C’est un alchimiste qui peut changer la lumière du jour en nuit, la joie en désespoir

(Flammarion, p.165)
Commenter  J’apprécie          180
isabrootisabroot   03 octobre 2016
Mais dès qu'elle entra dans la vieille bâtisse, elle se retrouva immédiatement dans les couloirs bondés de son école. A essayer de se rappeler la combinaison de son cadenas de casier, à se lisser les cheveux ou à les remonter selon le goût du jour. A faire des efforts constants, tel un kayakiste qui descend les rapides et se sent en retard d'un coup de pagaie. Les sons étaient familiers, des voix rebondissaient sur le métal et le béton, des chaussures crissaient sur les planchers durs, mais ce qui l'avait ramené dans le passé, c'étaient les odeurs : de livres et de produits d'entretien, de lunchs languissant et pourrissant dans des centaines de casiers. Et de peur. Par-dessus tout, c'était ce que sentait l'école secondaire, encore plus que les pieds en sueur, le parfum bon marché et les bananes pourries.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
bilodohbilodoh   05 janvier 2016
Ça s’appelle la pensée magique. « Si je fais telle chose, telle autre arrivera », même s’il n’y a aucun lien entre les deux. « Si je marche sur une fente du trottoir, ma mère se fera mal au dos. » Ou si je passe sous une échelle, ou si je casse un miroir. On nous apprend très jeune à croire à la magie, puis nous passons le reste de notre vie à être punis pour ça .

(Flammarion, p.354)
Commenter  J’apprécie          130
MurielBailladeMurielBaillade   23 juillet 2014
-C'est un bon bouquin?
Myrna se pencha par-dessus l'épaule de Gamache. Captivé par son ouvrage, il ne l'avait pas vue arriver.
-Je ne sais pas, avoua-t-il en le lui tendant.
Il avait vidé ses poches. Avec tous ces livres, il avait l'impression d'être une bibliothèque ambulante. Tandis que d'autres enquêteurs collectionnaient empreintes et pièces à conviction, lui rassemblait des ouvrages. Certains pouvaient douter de la pertinence d'une telle habitude.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
fannyvincentfannyvincent   19 janvier 2014
Gamache adorait se rendre chez les gens impliqués dans une affaire. Examiner comment ils avaient aménagé leurs espace le plus intime. Voir les couleurs, la décoration. Sentir les arômes. Y avait-il des livres ? De quel genre ?
Commenter  J’apprécie          90
Videos de Louise Penny (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Louise Penny
Chronique animée par Fabien Delorme, consacrée aux grands noms de la littérature policière, dans le cadre de l'émission La Vie des Livres (Radio Plus - Douvrin). Pour sa cinquième chronique, le 24 septembre 2016, Fabien aborde l??uvre de Louise Penny. Fabien Delorme est aussi conteur. N'hésitez pas à vous rendre sur son site : http://www.fabiendelorme.fr/ La page Facebook de l'émission La Vie des Livres : https://www.facebook.com/laviedeslivres62/
autres livres classés : littérature canadienneVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Louise Penny : Les personnages de la série Armand Gamache enquête

Quels sont les propriétaires de l'hôtel-restaurant du village ?

Gabri et Olivier
Ruth et Sarah
Clara et Peter
Armand et Reine-Marie

8 questions
27 lecteurs ont répondu
Thème : Louise PennyCréer un quiz sur ce livre
. .