AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2330125895
Éditeur : Actes Sud (04/09/2019)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 38 notes)
Résumé :
Dans sa retraite de Three Pines, l’ex-inspecteur-chef Armand Gamache croit avoir découvert la paix à laquelle il aspirait en quittant la tête de la section des homicides de la Sûreté du Québec. Toutefois, comment refuser son aide à son amie Clara lorsqu’elle lui demande de retrouver son mari, Peter Morrow ? Le couple avait décidé de se séparer pour un an, mais le temps a passé et Peter n’a pas donné de nouvelles.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Kirzy
  18 septembre 2019
°°° Rentrée littéraire 2019 #21 °°°
Pas sûr que ce roman ait été la meilleure porte d'entrée à l'univers de cette auteure canadienne reconnue. Il s'agit de la dernière enquête de l'inspecteur Armand Gamache, cette fois fraichement retraité.
Malheureusement, je me suis ennuyée durant les premiers trois-quarts. L'intrigue est très très lente à se mettre en place, avec de dialogues qui font actes de présence, et une disparition qui ne m'a pas beaucoup intéressée. Bien sûr, je ne connais pas tout le passé des protagonistes, et que de fait, j'ai sans doute perdu des subtilités qui auraient pu récupérer mon attention. Mais je ne crois pas que le problème vienne de cela.
Avec le recul, je me dis que le principal souci vient que ce livre est classé dans la catégorie «  polar », ce qui entraine forcément chez le lecteur des attentes particulières liées au genre. Non pas que je sois une dingue du rebondissements à outrance ou du suspense à tout crin , mais quand même, il faut que quelque chose me titille.
Là, le réel intérêt n'est pas dans l'enquête, plate, résolue dans le denier quart avec un peu plus de peps. Louise Penny dépeint de façon intéressante le milieu de l'art ainsi que les tourments qui peuvent accabler les artistes en quête d'inspiration et de réussite.
Pour autant, je retenterai ma chance avec un autre Louise Penny, rien que pour le plaisir du voyage dans les paysages magiques de la Gaspésie, De Charlevoix et de Baie-Saint-Paul.
Lu dans le cadre du jury Grand Prix des Lectrices Elle 2020 ( n°7 )
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          849
LePamplemousse
  19 septembre 2017
Après le tome précédent qui était un concentré d'émotions brutes, ce volume est beaucoup plus calme et ça fait du bien.
Attention, il n'est pas gentillet pour autant, même si l'inspecteur chef Armand Gamache n'est plus vraiment aux commandes, cette quête m'a bien plu.
Il ne s'agit pas ici d'une enquête policière classique, car nous partons à la recherche d'un homme et de ses démons intérieurs.
Peter Morrow, le mari de Clara, a disparu. Ces deux personnages sont des habitués de la série, ce sont des peintres habitant le petit village de Three Pines.
Lors d'une enquête précédente, ils avaient décidé de se séparer pour une durée déterminée, ayant des choses à régler dans leur couple. La date de son retour était fixée mais il n'est pas revenu et n'a pas donné de nouvelles.
Clara fait donc appel à Armand Gamache, l'ami et non le policier désormais retraité, afin de retrouver son mari.
Ce roman propose de s'interroger sur ce qu'est l'art, l'auteur pose des questions sur la genèse d'une oeuvre, sur le processus de création, sur l'inspiration, sur ce qui fait la particularité d'une oeuvre et d'un artiste.
Une oeuvre d'art réussie doit-elle plaire, faire réagir ou se vendre très chère ?
Louise Penny nous propose également une jolie balade à travers le Québec et ses paysages mythiques.
Ce roman est davantage une introspection psychologique qu'une enquête, cela change et permet de se pencher un peu plus sur certains protagonistes récurrents.
L'auteur est d'une grande sensibilité, elle sait parler aussi bien de la bonté que de la noirceur qui peut résider en chacun de nous, et ce, sans mièvrerie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          440
bilodoh
  22 janvier 2017
Dans le dernier tome de la série, Armand Gamache a pris sa retraite et s'est installé à Three Pines. Il y coule des jours paisibles et il a tout sauf envie de reprendre le collier. Il faudra un événement spécial pour le faire sortir de sa tanière, mais lorsque son amie Clara lui demande son aide pour retrouver son mari disparu, il ne peut refuser. Avec son gendre Beauvoir, il se lancera sur les traces de Peter.

Dans la série des enquêtes concoctées par Louise Penny, ce n'est pas une des meilleures intrigues, j'ai eu parfois un peu de mal avec la vraisemblance des événements. Mais si la trame criminelle n'est pas toujours convaincante, le roman est racheté par la beauté des paysages du Québec. On se promènera dans la magnifique région De Charlevoix et on ira même faire un tour du côté de la Basse-Côte-Nord.

Un autre aspect fascinant, c'est la peinture. La piste de Peter, c'est le cheminement de l'artiste. On pourra s'interroger sur les Muses et l'inspiration. On pourra réfléchir sur le processus de création, une opération très personnelle, émotionnelle, parfois douloureuse, mais qui mène ensuite à un produit qui est destiné à être jugé, évalué et mis en marché.

Au-delà de la quête artistique, le lecteur est aussi convié à la recherche du bonheur et de la sérénité, une paix qui n'existe peut-être que dans un village perdu des Cantons de l'Est…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Torellion
  18 septembre 2015
Pourquoi aimons nous les oeuvres de Louise Penny ?
Parce que nous aimons nous asseoir dans un des fauteuils douillets du bistro de Gabri et Olivier, un cognac à la main accompagné de chocolats, et voir évoluer tous ces personnages, mais aussi parce que l'auteure nous entraîne toujours plus loin dans la compréhension de la nature humaine.
Louise Penny écrit des polars intimes, ces enquêtes policières ne sont finalement qu'un prétexte pour révéler ce que nous cachons au plus profond de nous.
A la poursuite de Peter Morrow, artiste peintre en quête de renouveau, nous ferons face au doute, à la folie créatrice, et au regard des autres, qui finalement n'est que le reflet de celui que l'on se porte.
Louise Penny réussit une fois de plus à nous faire voyager sans nous lasser, à nous faire nous questionner sans nous juger.
Commenter  J’apprécie          110
nath45
  27 août 2018
Dans cette dixième enquête l'inspecteur Gamache a pris sa retraite et avec sa femme ils vivent à Three Pines.
Clara lui demande son aide car Peter, son mari aurait dû rentrer après cette année de séparation. Pourquoi n'est il pas revenu ?
A la poursuite de Peter, à la quête de l'inspiration des artistes, il est question de peinture, de la folie créative, de recherche d'identité, de voyage jusqu'au fin fond du Quebec.
J'ai trouvé cette quête intéressante mais très longue à se mettre en place mais toujours le même plaisir de retrouver les personnages et la plume de Louise Penny.
Commenter  J’apprécie          100

critiques presse (1)
LaPresse   14 septembre 2015
Un polar intime, c'est donc possible? C'est en tout cas ce qu'a accompli Louise Penny.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
sagesse66sagesse66   07 septembre 2019
Les larmes ne sont jamais que des souvenirs accablants qui, transformés en eau, s'écoulent...
Commenter  J’apprécie          322
bilodohbilodoh   22 janvier 2017
Il y avait un monde, là-bas. Un monde de beauté et d’amour et de bonté. Et aussi de cruauté et d’assassins, d’actes innommables envisagés et commis en ce moment même.

(Flammarion Q,p.143)
Commenter  J’apprécie          130
bilodohbilodoh   20 janvier 2017
… Les larmes ne sont jamais que des souvenirs accablants qui, transformés en eau, s’écoulent »

(Flammarion Q, p.182)
Commenter  J’apprécie          200
ChrystaalleChrystaalle   01 juillet 2018
son cœur blessé finirait par guérir. Le baume, aurait-il voulu lui dire, n’était ni la colère, ni la frayeur, ni l’isolement. Ces solutions, il les avait essayées. Elles n’avaient rien donné.

Finalement, Henri avait versé dans ce redoutable vide la seule chose qui lui restait. Ce qu’Émilie lui avait donné. Pendant les longues, longues promenades qu’il faisait avec Armand et Reine-Marie, il se remémorait son amour des balles de neige, des bouts de bois et des crottes de mouffettes sur lesquelles il était si agréable de se rouler. Son amour des saisons et des odeurs. Son amour de la boue et des lits bien frais. De la nage et de la sensation qu’il éprouvait en se secouant avec abandon, tandis que ses pattes dansaient sous lui. De sa langue pour se lécher. Et pour lécher les autres.

Puis, un beau jour, la douleur et la solitude et le chagrin avaient cessé d’être les piliers de son cœur.

Il aimait encore Émilie, mais, désormais, il aimait aussi Armand et Reine-Marie.

Et ils l’aimaient en retour.

Il était chez lui. Il avait retrouvé son chez-lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ChrystaalleChrystaalle   01 juillet 2018
— Vous n’y pensez pas ? C’est ridicule. Il a une trop haute opinion de lui-même. Il s’aime beaucoup trop. Non, Peter pourrait en tuer un autre, mais certainement pas attenter à ses jours. En fait, je retire ce que j’ai dit. Il a beaucoup plus le profil de la victime que de l’assassin.
— Ruth ! s’écria Olivier.
— Quoi ? Vous êtes tous du même avis que moi. Qui n’a pas eu envie de le tuer au moins une fois ? Et nous sommes ses amis.

Ils protestèrent avec peut-être un peu trop de véhémence. Chaque démenti indigné nourri par la pensée du plaisir qu’ils auraient pris à asséner à Peter un bon coup de poêle à frire sur l’occiput. Il pouvait se montrer si suffisant, si content de lui-même, si sûr de son bon droit et pourtant si inconscient.

Mais il pouvait aussi être loyal et drôle et généreux. Et aimable.

Son absence et son silence en étaient d’autant plus déconcertants.

— Écoutez, ajouta Ruth. C’est naturel. J’ai envie de vous tuer, presque tous, la plupart du temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Louise Penny (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Louise Penny
Sa première mission royale : espionner le prince de Galles. Londres, 1932. Lady Victoria Georgiana Charlotte Eugenie, fille du duc de Glen Garry et Rannoch, trente-quatrième héritière du trône britannique, est complètement fauchée depuis que son demi-frère lui a coupé les vivres. Et voilà qu?en plus ce dernier veut la marier à un prince roumain ! Georgie, qui refuse qu?on lui dicte sa vie, s?enfuit à Londres pour échapper à cette funeste promesse de mariage : elle va devoir apprendre à se débrouiller par elle-même. Mais le lendemain de son arrivée dans la capitale, la reine la convoque à Buckingham pour la charger d?une mission pour le moins insolite : espionner son fils, le prince de Galles, qui fricote avec une certaine Américaine? Entre Downton Abbey et The Crown, une série d?enquêtes royales so British ! « Bien plus qu?un simple roman policier, Son Espionne royale mêle avec brio amour, histoire, humour et mystère. Captivant ! » Louise Penny, auteure de Nature morte.
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature canadienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Louise Penny : Les personnages de la série Armand Gamache enquête

Quels sont les propriétaires de l'hôtel-restaurant du village ?

Gabri et Olivier
Ruth et Sarah
Clara et Peter
Armand et Reine-Marie

8 questions
47 lecteurs ont répondu
Thème : Louise PennyCréer un quiz sur ce livre