AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2700239512
Éditeur : Rageot Editeur (18/09/2013)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Clémentine est très populaire dans sa classe car elle invente les jeux les plus farfelus. Pourtant, quand le maître la nomme l'Amie de la Semaine, elle a un doute. Ses camarades l'aiment-ils autant qu'elle l'espère ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Jangelis
  17 novembre 2013
Un grand merci à Babelio, les organisateurs de Masse Critique, et aux Editions Rageot.
J'ai découvert les Editions Rageot il y a un quart de siècle avec mes enfants.
D'abord la bibliothèque de l'Amitié et ses couvertures photos très innovantes.
Puis les Cascade, un régal de couleurs, et d'aussi bons textes.
J'en ai lu environ 90, mais je ne connaissais guère les nouvelles collections, à part quelques "Petit Roman" en attendant que mes petits-enfants grandissent.
C'est donc avec plaisir et beaucoup de curiosité que j'ai reçu "Clémentine, notre amie à tous".
Je connaissais Clémentine seulement "de vue", n'ayant pas eu l'occasion d'en lire.
Il s'agit d'une série dans la collection Romans (Pour 8 - 12 ans)
Trois autres livres sont déjà parus.
Dès l'abord, on a envie de prendre le livre en main et de l'ouvrir.
Une couverture souple plastifiée, un orange dynamique, une fillette frisottée qui a l'air bien espiègle.
Un petit regret concernant la mention de la traductrice, perdue au milieu d'une pleine page de renseignements, que les enfants ne regarderont sûrement pas.
Pourquoi n'apparaît-elle pas sur la page titre, avec les noms de l'auteure et de l'illustratrice ? Et aussi sur la 4e de couverture.
Ce qui d'une part permettrait de voir plus rapidement qu'il s'agit d'un livre traduit, et d'autre part de ne pas oublier l'importance du traducteur, auquel on ne pense pas assez souvent.
Je ne connais ni l'auteure, ni l'illustratrice, ni la traductrice, vivent les découvertes !
Le livre se compose de courts chapitres, avec un titre et le jour de la semaine, comme une sorte de journal. Il est d'ailleurs écrit à la 1e personne, la narratrice étant Clémentine.
Je craignais un peu de lire ce tome sans avoir lu les précédents. Même si ça ne suit pas, il est souvent préférable de lire le premier de la série, pour connaître les personnages.
Mais ça ne m'a pas gênée du tout, on comprend tout dès le départ, on voit qui parle, qui sont les personnages.
Quelques renvois de bas de page vers les titres précédents permettent de donner envie de les lire, mais pas de regretter de ne pas les avoir lu avant pour comprendre l'action.
Et ils sont assez rares pour ne pas lasser.
J'ai bien aimé ce roman, qui se présente au départ comme un petit récit de vie, avec des anecdotes au jour le jour. Mais qui en fait développe un joli suspense et nous fait entrer dans une belle histoire d'amitié.
De jolies pages avec son chat aussi.
Beaucoup d'humour, entre autres dans sa façon d'appeler son petit frère : tous les noms de légumes y passent.
En conclusion, je dirais qu'il ne s'agit pas pour moi d'un texte important qui restera dans nos livres cultes, (comme Mystère à Carnac ou les Petit Féroce), mais une bien jolie série à portée des lecteurs de cet âge.
En outre, ils y retrouveront leur vie de tous les jours, mais aussi pour les petits Français une découverte toute simple de celle des Américains de leur âge, qui finalement ressemble à la leur sur le fond, mais avec pas mal de différences sur le quotidien.
En résumé :
Ecole, amitié, amour des chats, et humour !
J'avoue deux petits plaisirs qui me sont plus personnels :
Voir citer l'histoire de la petite poule rouge, que je connais depuis mon CP (en France ! il y a près de 60 ans !)
L'histoire se passe à Boston, et même si la ville ne tient pas une place très importante dans l'histoire, j'ai aimé retrouver quelques lieux, et je languis les vacances pour le faire lire à mes petits-enfants, qui y ont habité. (J'ignorais quand j'ai postulé pour ce livre qu'il se passait dans le Massachusetts).
Je vais à présent lire les autres titres de la série, d'une part pour voir s'ils sont aussi drôles et agréables, et aussi parce que Clémentine, "notre amie à tous" est devenue aussi mon amie, et je n'ai pas envie de la quitter !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
alicejo
  03 décembre 2013
Lorsque nous avons reçu ce livre, nous avons été, ma fille de 6 ans et moi, séduites par sa couverture flashie et plastifiée et la mine espiègle de Clémentine.
Nous sommes plus mitigées maintenant que le livre est refermé. Si le personnage de Clémentine, espiègle et créative, nous a plutôt convaincues, l'environnement dans lequel elle évolue nous est apparu assez loin de notre quotidien. En effet ce livre, écrit par un auteur américain, est très imprégné de culture américaine : l'idée même d'Amie de la semaine, a paru étrange à ma jeune écolière. L'esprit de compétition incarné par Margaret qui collectionne les trophées en tout genre, l'a aussi un peu dérangée.
C'est finalement l'épisode de la disparition du chaton de l'héroïne et l'attitude de celle-ci face à cette disparition qui aura commencé à retenir l'attention de ma fille. Sans doute parce que cette situation lui a paru plus proche de sa propre histoire.
Malheureusement cet épisode n'apparait qu'au dernier tiers du roman.
L'écriture à la première personne, est plutôt enlevée même si certains traits d'humour sont un peu trop appuyés et usés jusqu'à la corde (comme par exemple les nombreux noms de légumes dont Clémentine affuble son petit frère). le roman souffre, je trouve, de certaines longueurs qui nuisent au dynamisme de l'ensemble (l'épisode des tatouages par exemple aurait pu être plus bref).
Au final, si nous avons été heureuse d'accueillir Clémentine quelques jours, nous ne sommes pas sûres d'avoir envie de suivre de près ses aventures passées et futures.
Merci cependant à Babelio et les Editions Rageot car à défaut d'avoir adopté Clémentine, j'ai découvert un catalogue alléchant sur www.rageot.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
kanarmor
  21 mai 2014
Clémentine est une petite fille épanouie, généreuse, aux idées parfois farfelues. Elle vit dans une famille chaleureuse, avec des parents aimants et attentifs, et un petit frère de 3 ans qu'elle prénomme par tous les noms de légumes possibles (Chou-Fleur, Petit Pois, Endive...). Ce n'est normalement pas très gentil, mais dit ici avec tendresse, et cela apporte un peu plus d'humour à un récit qui n'en manque pas.
Dans ce volume, Clémentine cherche à se faire apprécier de ses camarades, par une distribution de compliments ou par des "bonnes" idées (proposer des tatouages gratuits au feutre...), afin de récolter dans son cahier "d'amie de la semaine", le maximum de mots gentils.
Mais la perte de son petit chat va bouleverser sa semaine, l'amènera à découvrir combien elle est appréciée et peut compter sur des ami(e)s.
Un roman plein de drôlerie, de chaleur, qui fait du bien par son côté optimiste et humaniste. Il me rappelle en cela une autre série : "ma petite soeur..." de l'anglaise Jenny Valentine.
Clémentine est à retrouver dans d'autres volumes tout aussi sympathiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
cm2_digos
  19 juin 2016
C'est l' histoire de Clémentine et de ses parents qui essayent de retrouver Hydrophile le chat qui s'est perdu. Ils fouillent partout mais ils ne le trouvent pas. Clémentine a très peur et elle le cherche pendant toute l'histoire.
C'est un récit d'humour parce que il y a des moments très marrants comme quand Clémentine appelle son frère par des noms de fruits ou de légumes.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
kanarmorkanarmor   21 mai 2014
Laissez-moi vous dire que c'était drôlement compliqué. Pas de réaliser le portrait d'Hydrophile, mais de ne pas pleurer.
En dessinant ses oreilles, je me suis rappelé qu'elles pivotaient dès qu'on ouvrait une boîte de conserve, et mes yeux se sont remplis de larmes.
En dessinant sa fourrure duveteuse, je me suis souvenue à quel point elle était douce à caresser, et les larmes ont roulé sur mes joues.
En dessinant ses moustaches, je l'ai revu se promener avec des petits flocons de poussière accrochés au bout, et j'ai failli tomber de ma chaise tellement je sanglotais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JangelisJangelis   17 novembre 2013
- Ton frère s'appelle Brocoli ?
- Ben non. Mais comme je trouve injuste d'être la seule à porter un nom de fruit, je lui donne des noms de légumes. Grain de Maïs, Chou de Bruxelles, Oignon ... Ça dépend.
Commenter  J’apprécie          20
JangelisJangelis   18 novembre 2013
Mais en cherchant bien, papa a aussi découvert beaucoup d'autres fêtes inconnues. Qui a entendu parler de la Fête du Lancer de Cakes, de la Fête des Pieds ou du Jour des Horloges à Aiguilles ?
Commenter  J’apprécie          10
JangelisJangelis   17 novembre 2013
D'après mon père, le métier de gardien d'immeuble ressemble à celui de président, et il m'a nommée vice-présidente.
Commenter  J’apprécie          20
alicejoalicejo   04 décembre 2013


Trente six yeux se sont braqués sur moi avec la même intensité que ceux d'une bande d'otarie guettant le moment où le dresseur va leur jeter du poisson.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : écoleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Pax et le petit soldat

Comment s'appelle le jeune garçon ?

Martin
Noah
Peter
Alex

13 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Pax et le petit soldat de Sara PennypackerCréer un quiz sur ce livre