AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2812612894
Éditeur : Editions du Rouergue (03/05/2017)

Note moyenne : 4.22/5 (sur 41 notes)
Résumé :
Maxime Mainard, le héros de la trilogie Comment (bien) rater ses vacances, est de retour en 4e saison. Il a bien eu son bac, raté son admission à Sciences Po, mais a trouvé un contrat sur la Côte Atlantique pour jouer avec son groupe de rock. Pour l'occasion, il embarque toute sa bande, petite copine et sœur comprises, pour quinze jours à l'océan.  Des vacances à nouveau délirantes. Sea, sex and rock'n'roll pour les ados !
Les trois premiers tomes se sont ven... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  17 août 2017
Le bac en poche (avec mention très bien, siouplait), Max finit son année en beauté. Pour fêter ça comme il se doit, à la Fête de la musique, le groupe, autrement dit Max, Christian (le tonton), Julius et Stéphane (le batteur flic), se produit dans la rue. C'est l'éclate totale et tout le monde savoure cet instant. Malheureusement, un p'tit bonheur de courte durée puisque, après un entretien devant deux mecs cravatés, sa candidature est refusée à Science Po. Il va fêter cette non-admission avec Natacha, sa copine, toujours là pour lui remonter le moral et le soutenir. Les vacances durant quelques semaines, Max n'a pas vraiment envie de glandouiller pendant tout ce temps au Kremlin. Et depuis la Fête de la musique, y'a justement comme une petite musique qui lui murmure de remettre ça, de jouer en public. Grâce à un désistement de dernière minute, le groupe est attendu à la Fête de la Moule (un truc assez sérieux malgré son nom), autour du bassin d'Arcachon. Direction donc les côtes landaises pour quelques jours et quitte à s'amuser, autant le faire à plusieurs. Aussi Max propose-t-il à sa petite soeur, Alice, alias Lapin Crétin, Alex, la poto, Natacha et Sa Kévinerie de les accompagner... tout ça sous l'autorité de Christian !!

Quel plaisir de retrouver ce cher Max et toute sa clique ! Les vacances étant arrivées, il faut bien s'occuper et quoi de plus naturel, pour un groupe de rock, que de tester les scènes musicales. La Fête de la Moule ? Pourquoi pas ?! Y'a bien le festival des Deux Cloches ou celui des 3 Éléphants! Dépaysement garanti donc et fini les tours de Kremlin-Bicêtre, bonjour les plages immenses, les embruns, la mer, les tongs et le soleil. Évidemment, avec Max et toute la bande, cela aurait été trop beau (ou trop ennuyeux ?) si tout se passait à merveille et sans encombre. Ce serait mal le connaître, surtout que ses amis ne sont pas en reste. Anne Percin réussit haut la main la suite des aventures de Max. Un véritable vent de fraicheur que ce quatrième opus. L'ambiance est plus que jamais détendue et facétieuse, les situations cocasses et jouissives, et les personnages toujours aussi sympathiques, délurés et touchants. Les bons mots fusent, les dialogues sont enlevés et la plume d'Anne Percin est vive et pétillante.
En bonus, une BO originale à écouter et ré-écouter...
Sea, sex and Rock'n Roll...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          542
iris29
  19 juin 2017
Si en ces jours de grosse canicule , tu as besoin de fraîcheur, si tu te pourléches les babines d'anticipation à l'idée de tes prochaines vacances, si le camping "les Flots bleus" te parle , si tu aimes le gros bon son , si tu es ado, ou "adulescent" ou si tu as juste besoin d'une grosse marade , alors Max est ton futur meilleur ami !
Et pour maximiser , l'effet Max Mainard, je me dois de te prévenir que ceci est un tome 4 et qu'il vaut mieux commencer par " Comment (bien) rater ses vacances" .
Dans cet épisode -ci, Max a l'idée brillante de cumuler sa future carrière de rock star avec ses projets vacances et d'embarquer sa petite bande , du coté du bassin d'Arcachon , en vue d'y faire des concerts . Ambiance "Fête de la moule" , et camping party + mégas bonnes chansons qui tuent dont Anne Percin nous fait la play-list à la fin du bouquin .
Sont présents, les 4 membres du groupe : Max , tonton Christian et son boy-friend , Djoul' , Stéphane le flic batteur super beau gosse, puis Alex ,( la meilleure amie de Max qui en pince pour le BG ) , Sa Kevinerie, le meilleur poteau débile qu'on adore, Natasha , la petite amie de Max et Alice la petite soeur de 13 ans .
Cette ambiance camping ne serait rien , sans les références rock et surtout sans le talent d'Anne Percin .
Chaque phrase est une tuerie d'humour et de fraicheur .
Cette série est une des meilleures séries pour ados mais pas que ! (les adultes y trouveront Satisfaction...)
Plongez dans les vagues de l'océan ( coté bassin d'Arcachon), faites gaffe aux baines et au larsen , Max est un héros charmant mais manie la vanne comme d'autres , le sabre laser ...
[ Effets rétroactifs de cette lecture ... : à cause de Max, j'ai" My name is stain" et" Shut up and let me go" , dans la tête depuis 2 jours... ]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4221
Ziliz
  27 juillet 2017
Max et Kevin ont décroché le bac. Le premier vise l'IEP de Paris, le second une Ecole de Commerce.
En attendant la rentrée, va falloir s'occuper, parce que glander plus de deux mois dans le 9-4, c'est un peu la lose.
Et si on faisait la tournée des festivals en montant sur scène, nous, le groupe de rock Kremlin !? Genre en Bretagne, Vendée - ça doit pas être trop exigeant, là-bas ! Les braves touristes du nord-ouest n'ont pas les exigences du gratin bling-bling de la Côte d'Azur qui frémit d'extase au son du jazz ou se déchire la tête à coup de techno.
Hey, détrompez-vous, les gars : en Bretagne, y a des pointures locales, déjà, et puis y a aussi du lourd ! Les 'Vieilles Charrues' de Carhaix nous ont habitués à du people IN-TER-NA-TIO-NAL - et toc, petits Parisiens naïfs !
Grâce à un désistement de dernière minute, le quatuor va finalement rejoindre la 'Fête de la Moule' pour quelques dates sur la côte landaise, traînant dans son sillage les incontournables : la jeune soeur, la petite amie et le copain relou de Max, et bien sûr Julius, le nouvel amoureux de tonton Christian.
Les voisins du camping n'ont pas fini de s'en mettre plein les mirettes avec les tenues pailletées de Julius, et surtout plein les oreilles avec les répètes dans les sanitaires, et les engueulades au sein des couples...
Après une lecture un peu ardue à l'atmosphère pesante ('La faille', I. Sorente), il m'a fallu quelques dizaines de pages pour me remettre en phase avec la déconne de Maxime. J'avais quand même décroché depuis presque cinq ans. Bon, en même temps, leurs blagues potaches sont simples, ces huit-là sont sympas, chacun dans son style, on se glisse vite et avec bonheur à leurs côtés.
Toujours beaucoup d'humour dans les observations, les situations et les échanges entre protagonistes, ça balance, ça se réconcilie, ça discute en off (entre filles, le off, plutôt - c'est bien connu que les mecs sont relous), ça complote pour essayer de prévenir ou d'aplanir les conflits. On se confie aussi, après des moments difficiles, après quelques verres, ou suite à une émotion partagée qui resserre les liens.
Bref, des vacances mémorables pour tous, de celles qui marquent un tournant, dont jeunes et moins jeunes reviennent mûris.
Ce quatrième (et dernier ?) volet est pertinent, drôle, distrayant, émouvant, et plein d'aventures... Un peu trop de références musicales que je ne connaissais pas, alors que je m'y retrouvais mieux dans les premiers opus. Mais j'ai pris des notes, j'irai voir/écouter (peut-être)...
♪♫ https://www.youtube.com/watch?v=EF2PGnZmXCI
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          395
latina
  05 janvier 2020
Ah, ce Maxime ! 18 ans, prêt à entamer des études supérieures, entiché de sa Natacha, bon pote d'Alex et de Kévin, et surtout, surtout, le coeur plein de rock. Son humour décapant, son coeur sur la main, ses blagues pourries, sa voix de crooner (eh oui, il a fondé un groupe, dont il est le chanteur avec Julius, son oncle Christian en est le guitariste et Stéphane le flic, le batteur), tout cela m'avait manqué. C'est vrai que les 3 premiers tomes étaient à se tordre de rire et à bafouiller de tendresse. Ici, nous quittons Maxime et sa bande, une bonne fois pour toutes, après des vacances à Arcachon où ils participent au festival de la moule. Non, ça ne s'invente pas.

Tome des vacances, tome de la vie en camping, tome des concerts.
La belle vie, quoi. Pourtant, je me suis un peu ennuyée au début, cela ronronnait (je ne dis pas cela parce que ces jeunes ont recueilli un chaton …). Et puis il y a eu quelques mésaventures, pas des tonnes, mais ça a mis un peu de peps. L'humour de Maxime est présent, oui, mais beaucoup moins que dans ses histoires précédentes. Même ses célèbres notes en bas de page m'ont paru un peu, enfin, trop….je ne sais pas trop le dire.

Mais bon, Maxime est attachant, et sa bande aussi. Je suis contente de les avoir côtoyés le temps de 4 « saisons » (oui, oui, c'est ce qu'il est écrit sur la 4e de couverture). C'est frais, gentil, marrant, et surtout tolérant. C'est surtout cela que je retiendrai. Bravo !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          414
coquinnette1974
  26 août 2019
Voilà, les aventures de Maxime Meinard se terminent ! Comment maximiser (enfin) ses vacances est le quatre tome de la très bonne série d'Anne Piercin, qui se déroule juste après le tome trois.
Les tomes précédents étant : Comment (bien) rater ses vacances ; Comment (bien) gérer sa love story ; Comment devenir une rock star.
Maxime a bien eu son bac, raté quelque chose d'important (mais je ne vais pas en dire trop ;) et surtout, il a trouvé un contrat sur la Côte Atlantique pour jouer avec son groupe de rock. Pour l'occasion, il embarque toute sa bande, petite copine et soeur comprises, pour quinze jours à l'océan.
Des vacances à nouveau délirantes.... mais avec Maxime, on s'attendait à ça :)
Comment maximiser (enfin) ses vacances est un roman sympathique qui termine en beauté l'année qui nous a permis de découvrir Maxime Meinard. Un an est passé entre le premier tome et celui-ci. Une année haute en couleur où nous l'avons vu grandir.. mûrir.. et devenir un jeune homme.
J'ai apprécié de retrouver tout ce petit monde, une fois de plus ils m'ont fait passé un bon moment de lecture. Certains passages sont très drôles et l'ensemble donne un bon roman pour ados.. et adultes.
J'ai bien aimé ce roman toutefois il me manque un truc pour le mettre au niveau du tome un et du tome trois. Pas de la lassitude, je ne pense pas, mais un petit truc que je suis bien en peine de vous définir..
Néanmoins, je mets un joli quatre étoiles et demie :) Et je vous invite à découvrir cette très bonne série, très réussie. Les quatre tomes sont de qualité à peu près égale ce qui n'est pas toujours évident !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Citations et extraits (41) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   19 août 2017
Alors, que je vous explique : un Code 3, c'est un des Dix Commandements à l'usage de ceux qui refusent de s'ennuyer dans un hyper. Il est possible de faire la même chose en supermarché, voire dans une épicerie, mais il faut réduire les prescriptions ou en inventer d'autres. Il est rare d'avoir l'occasion de toutes les réaliser. Perso, j'ai souvent réalisé le numéro 9, qui me fait beaucoup rire. Mais vous pouvez tester les autres, si le cœur vous en dit1.

1 Vous ne pensiez pas que j'allais vous laisse repartir sans cette liste ? Bon, alors, voilà :
1) Prendre 24 boîtes de préservatifs et les distribuer au hasard dans les différents Caddie des clients sans qu'ils s'en aperçoivent.
2) Régler les alarmes de tous les réveils à 5 minutes d'intervalle chacun.
3) Laisser une trace de jus de tomate dans l'allée menant aux toilettes.
4) Aller voir un employé et lui dire sur un ton sérieux qu'il y a un "code 3" dans l'entrepôt. Personne ne sait ce que c'est. Mais ça fait peur.
5) Aller au service clientèle et leur demander de garder votre sachet de bonbons pendant vos courses.
6) Se placer devant la caméra de surveillance à 20cm de l'objectif, lever le nez et essayer d'y trouver un petit quelque chose à manger.
7) Dans tous les rayons, discuter avec un ami imaginaire pour lui demander s'il achèterait tel ou tel article...
8) Se cacher près des présentoirs de lingerie et quand un client vient regarder, hurler : "Prends-moi, prends-moi !"
9) Lors de la diffusion de messages de service, placer les mains sur les oreilles, se mettre en position foetale et crier : "Oh non ! Pas encore ces voix dans ma tête !"
10) S'enfermer dans une cabine d'essayage et crier bien fort : "Hey ! Y'a plus de papier toilette ici !"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
letilleulletilleul   05 mai 2019
si vous avez raté les précédents épisodes…
LA MIFA

Maxime Mainard (Max) – 18 ans
Antihéros incontesté de ses propres aventures, Maxime est prodigieusement maladroit, délicieusement insolent et franchement tête à claques. Mais ses lecteurs (qu’il maltraite grossièrement en bas de page), sa famille, ses rares amis et sa chérie ont pour lui une indulgence
coupable. Les cheveux dans les yeux et l’esprit de contradiction chevillé au corps, il est féru d’économie et de cuisine expérimentale (à base d’aubergines et de bulbes de tulipes). Retrouvant un jour la guitare électrique de son père, il fonde un groupe de rock conceptuel garage-brit-punk, baptisé Kremlin.

Alice Mainard (Lapin Crétin) – 13 ans

Petite sœur et par conséquent victime favorite de Maxime, Alice n’a qu’une seule passion dans la vie : les poneys. Mais habitant Ivry-sur-Seine et appartenant au clan Mainard, elle n’a jamais approché un équidé et (sur)vit de goudron, de gâteaux au chocolat et de sarcasmes.

Lisette Mainard (Mamie) – 76 ans

Chef incontestée du clan Mainard. Ancienne institutrice, veuve du patriarche, le regretté Papy Gérard, Lisette Mainard vit au Kremlin-Bicêtre, dans un pavillon de banlieue équipé d’un ordinateur et d’un chat (l’obèse Hector). Malgré une fâcheuse tendance aux crises cardiaques impromptues, c’est une grand-mère 2.0 : dynamique, l’esprit ouvert et la parole acérée, elle joue volontiers les gourous.

Francine Mainard – 40 ans

Épouse de Philippe, mère de Maxime et d’Alice, Francine a hérité de ses ancêtres corses un sens aigu de l’indépendance. Coiffeuse de son état, mère poule à ses heures, c’est aussi une femme capable de partir en trek avec son homme au fin fond du maquis corse sans donner de nouvelles.

Philippe Mainard – 41 ans

Fils aîné de Mamie Lisette. Magasinier garagiste et délégué syndical, ancien membre des Mainard’s Brothers (duo formé avec son frère Christian), Philippe a renié ses idéaux de jeunesse (révolution et rock’n’roll) pour devenir un honnête père de famille. Alors le destin s’est vengé et lui a envoyé un fils : Maxime.

Christian Mainard (Batman) – 35 ans

Fils cadet de Mamie Lisette. Guitariste et compositeur du Kremlin, génie musical vivant en repli autistique dans un studio miteux du Val-d’Oise dans les vapeurs de marijuana. Asocial, anarchiste, longtemps dépressif et en révolte contre sa famille, il opère une lente mais irréversible mutation, grâce à la fréquentation assidue de son neveu Maxime et d’un certain Julius.

LES POTES

Alexandra Venturini (Alex) – 18 ans

Meilleure amie de Maxime, avec qui elle partage le goût des films d’horreur et des plaisanteries caustiques. Elle entretient avec son meilleur pote une relation ambiguë et fidèle. Sportive, bagarreuse, sensible mais pudique, Alex « se cherche », comme on dit. Mais ne la cherchez pas ! Vous risqueriez de la trouver.

Kévin Champoulet (Sa Kévinerie) – 18 ans
« Le garçon le plus sévèrement touché par l’acné de tout Villejuif » est une sorte d’asperge au cœur d’artichaut, grand amateur de vélocross, de skate et de saucisses. Ami de Maxime depuis l’enfance, il forme avec ce dernier un duo comique à l’humour douteux. Kévin et Maxime, c’est la bromance la plus célèbre de toute l’histoire de l’humanité.

Natacha Shuman (Pika) – 18 ans

Étudiante en psychologie, Parisienne jusqu’au bout des ongles, sociable, fêtarde, militante altermondialiste et écologiste, Natacha est la petite amie de Maxime, rencontrée grâce au réseau social SpaceBook®. Ils n’ont aucun point commun. Par conséquent, selon la loi des pôles magnétiques, leur attraction est irrésistible ! Leur occupation favorite consiste à se hurler dessus, se séparer puis se réconcilier.

Stéphane Rousset (Lazlo Carreidas) – 27 ans

Batteur du Kremlin mais également officier de la Police nationale, il allie une énergie redoutable à un physique d’une virilité terrifiante. Sa première rencontre avec Maxime s’est faite sous de ténébreux auspices, lors d’une arrestation musclée dans les rues du Kremlin-Bicêtre. Depuis, la hache de guerre est enterrée. Pour le moment…

Julius Bogossian (Djoul’) – 23 ans
Bassiste autodidacte recruté par Maxime pour intégrer le Kremlin, Julius Bogossian est une icône de la mode glamour, tendance Télétubbies. Ancien élève du lycée autogéré de Paris, squatteur professionnel, Julius vit de l’air du temps et de la charité publique. Excentrique et le cœur sur la main, c’est un concentré de bonne humeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
ZilizZiliz   29 juillet 2017
Christian avait consenti à nous accompagner [à la plage]. Bien sûr, il ne se baignait pas (faut pas pousser). En T-shirt noir imprimé 'Ni Dieu ni Maître', il lisait 'Shoah'. Ça intriguait beaucoup ma soeur, qui n'arrêtait pas de lui demander « de quoi ça parle ».
- Ça ne parle pas. C'est un livre, a-t-il fini par lui répondre
sans la regarder.
J'ai dû me dévouer pour expliquer à Alice que c'était la transcription des interviews de témoins de l'extermination des Juifs, réalisées par Claude Lanzmann. La grosse marrade, quoi.
- Mais pourquoi tu lis ça à la plage ? a-t-elle insisté.
- Pourquoi ? Il faut un endroit spécial pour le lire, à ton avis ?
- Ben je sais pas ! C'est triste, c'est la guerre, les nazis tout ça...
Cette fois, il a levé les yeux du livre et a regardé ma soeur.
Mauvais signe. Très, très mauvais.
- Et alors ? Ça ne va pas avec la couleur du soleil, c'est ça ? Ou bien tu crois que les gens ne meurent pas quand il fait beau ?
(p. 188)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          212
marina53marina53   23 août 2017
Pendant qu'on [rangeait les courses], un type qui traînait la savate est venu tourner autour de l'Iveco. (…) Comme les portières arrière étaient ouvertes, le mec en a profité pour jeter un coup d'oeil à l'intérieur.
- Y'a un matelas ! C'est sympa, je peux venir ?
À vrai dire, il commençait à me gonfler. Surtout quand je l'ai vu lorgner sur la brioche king size qui dépassait d'un sac. Personne ne doit toucher à la Brioche. La Brioche, c'est sacré. Je l'ai repoussé légèrement, sans le bousculer, pour pouvoir charger le pack de lait. C'est là qu'il m'a sorti sa phrase toute faite :
- Hé mec, t'as pas une pièce pour manger ?
Le problème, c'est qu'à force d'entendre cette phrase à Paname, j'ai moi aussi ma réponse toute faite. J'ai pas eu le temps de réfléchir qu'elle était déjà sortie :
- Si, ça s'appelle une salle à manger.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
ZilizZiliz   30 juillet 2017
On avait pris soin d'arriver assez tôt, pour faire les branchements électriques, les réglages et la balance avec les autres groupes qui joueraient sur la même scène. Ça avait failli chauffer avec Stéphane, qui devait prêter sa batterie au groupe de reggae qui jouait avant nous. Il s'est embrouillé avec le batteur (qui était pourtant censé être un pote à lui) pour des divergences de vue irréconciliables et on a bien cru qu'ils allaient se foutre sur la tronche. Je peux pas vous expliquer les détails, vu que c'est la première fois de ma vie que je partageais une scène avec d'autres groupes, j'entravais rien. Si vous voulez mon diagnostic quand même, je dirais que les problèmes d'ego se combinaient à un excès de testostérone pour créer un mélange, certes grisant, mais quelque peu dangereux. A un moment, j'ai même entendu cette réplique digne d'un film de Chuck Norris :
- T'approche pas de mon ampli, si tu veux pas repartir avec tes couilles dans un Tupperware.
(p. 35-36)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          192
Videos de Anne Percin (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne Percin
Bande annonce du téléfilm réalisé par Yann Samuell, avec Emilie Dequenne, Lorette Nyssen et Jérôme Robart d'après le roman d'Anne Percin.
Diffusion sur France 2, mecredi 13 février 2019 à 21 h
autres livres classés : arcachonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





.. ..