AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2812604964
Éditeur : Editions du Rouergue (15/03/2013)

Note moyenne : 3.43/5 (sur 46 notes)
Résumé :
Premier "boomerang" à quatre mains, "Le jour du slip" et "Je porte la culotte" nous permettent de nous glisser dans la peau d'un(e) autre. Dans le texte d'Anne Percin (Le jour du slip), Corinne se réveille affublée d'un zizi et s'aperçoit que tout le monde l'appelle Corentin et a l'air de trouver cela normal... Tandis que Thomas Gornet nous raconte dans "Je porte la culotte", l'effet que ça fait de se retrouver dans la vie de Corinne quand on croit être Corentin ! L... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
trust_me
  20 février 2014
L'espace d'une journée, Corentin devient Corinne et Corinne devient Corentin. le cauchemar, vous imaginez bien. Vêtements, loisirs, attitude en classe, comportement avec les copains/copines, tout est à revoir ! En changeant de sexe, ces élèves de CM1 découvrent un monde nouveau. D'abord effrayant, forcément, mais auquel ils vont peu à peu s'adapter. A tel point qu'à la fin de la journée, le cauchemar ne sera plus qu'un simple rêve. Et pas désagréable en plus…
Alors voila donc l'objet du délit. Un livre subversif au possible. A brûler en place public parmi tant d'autres, parait-il. Une fille et un garçon qui échangent leur corps, un scandale ! Soyons sérieux. C'est gentillet et drôle, les situations sont bien amenées et le système des deux histoires en miroir (le livre se présente tête bêche) est original.
On aborde ici la question du regard que les enfants portent les uns sur les autres. C'est un texte qui peut ouvrir à la discussion et permettre d'échanger sur les rapports filles/garçons en dédramatisant le problème. Bref, c'est un livre utile. Si de tels ouvrages sont subversifs et corrompent la jeunesse au point qu'il faille les retirer des écoles et des bibliothèques, alors nos pauvres bambins n'auront bientôt plus grand chose à lire.
Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          291
c.brijs
  26 février 2014
Je ne m'étendrai pas sur la polémique insensée qui s'est déchaînée autour de ce petit ouvrage début février. Juste dire qu'à quelque chose malheur est bon puisque cette tempête dans un verre d'eau m'aura donné l'envie de lire ce titre et, par la même occasion, m'aura permis de découvrir cette collection des plus originales qui propose, en recto verso, un récit à quatre mains où deux auteurs traitent du même thème selon un point de vue différent. Comme quoi, finalement, les détracteurs en sont pour leurs frais. Comme pour l'album Tous à poils, lui aussi dans l'oeil de la tourmente, ce coup d'éclairage médiatique, aura au moins eu le mérite de booster les ventes !
Mais revenons à l'essentiel, à cette littérature jeunesse qui a pour objectif premier l'éveil de l'imaginaire de l'enfant. Et ici, c'est bien de cela dont il s'agit. Un matin, Corentin se réveille dans la peau de Corinne et Corinne dans la peau de Corentin.
Le premier choc passé, tous deux sont confrontés à de multiples changements : les vêtements, l'attitude des proches, la relation avec les copains/copines de classe, les jeux, ... Ce qui est d'abord vécu comme un film d'horreur se transforme petit à petit en une expérience enrichissante.
"C'est très étrange parce que JAMAIS Corentin ne serait allé trouver un groupe de filles."
Cette aventure de quelques heures leur permet de se rapprocher de l'Autre, celui qui est, a priori, si différent. Et pourtant, de fil en aiguille, ils finissent par se rendre compte que pour les garçons comme pour filles, malgré leurs différences, ce qui compte VRAIMENT ce sont les sentiments : l'amitié, l'amour... qu'il n'est pas toujours aisé d'avouer ! Ce rapprochement leur permet aussi de casser les codes sociaux et, plutôt que de vivre côte à côte, de tenter le vivre ensemble...
Avec humour, entre les lignes, les auteurs évoquent aussi des préjugés qui ont la peau dure. Ceux qui touchent les activités, les métiers, les tempéraments... Pourquoi la lecture serait-elle réservée aux filles, le sport aux garçons ? Pourquoi un garçon serait-il forcément comptable, une fille coiffeuse ? Pourquoi le sens de l'humour serait-il typiquement masculin, la sensibilité typiquement féminine ? etc.
Ce qui fera sourire les enfants fera réfléchir les parents qui, même progressistes dans l'âme, n'échappent pas à ces idées toutes faites sur les rôles de chacun (consciemment ou le plus souvent inconsciemment)... Pas simple de s'émanciper d'une culture qui nous a formatés !
Des idées égalitaires... Voilà donc ce qui effraie tant les réactionnaires !
Beaucoup de bruit pour rien... Non ?

Lien : http://lacoupeetleslevres.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
mariedoc
  01 juillet 2014
Un matin , Corine se réveille dans le corps d'un garçon. Comment faire aux toilettes? A l'école, elle se fait bousculer par les copains. et sa mère.....son comportement n'est plus le même!!! plus de bisou le matin!!! le même jour Corentin se réveille dans le corps d'une fille.Il a des cheveux très longs et dans son placard il n'y a que des robes, des jupes....
Un petit livre plein d'humour sur les stéréotypes liés au sexe.
Commenter  J’apprécie          90
Accalia
  28 avril 2014
J'ai acheté ce roman au Salon du Livre, je n'ai pas tardé à le lire, comme vous le voyez!
Je ne sais pas si vous connaissez la collection Boomerang de la maison d'édition du Rouergue. Cette collection est toujours constituée de deux récits, qui ont un lien entre elles et qui sont placé en recto-verso. L'enfant peut donc commencer par le côté, le titre qui lui plait le plus et retourner le livre quand il a terminé pour lire l'autre histoire.
C'est une collection très bien faite je trouve, intelligente et toujours sympathique à lire. Cela permet aux enfants de lire plusieurs petites récits sans peine.
Après toute la polémique que ce petit livre a engendré, j'ai été très curieuse de le lire. Afin de me faire ma propre idée.
Et bien j'ai été déçue.
Pas par rapport au livre, rassurez-vous! Ce livre est un charmant petit roman, assez drôle, écrit par un duo très agréable. Il est sans aucun doute une réussite.
Non, je suis déçue parce que je m'attendais à autre chose. A un texte plus choquant, avec des véritables sous-entendus, avec quelque chose sur la théorie du genre (disons carrément ce dont le livre a été accusé!). Et bien, si vous vous attendez à quelque chose comme ça, vous allez être déçu aussi. Tout ce qu'on reproche au livre n'y est pas.
Soyons clair, le grand message de ce livre c'est tout de même : garçons et filles sont différents. Il y a des avantages et des inconvénients des deux côtés. Etre une fille n'est pas simple. Etre un garçon ne l'est pas non plus.
Voilà. Et toute cette polémique, tout ce cirque pour ce message? Apparemment oui.
Si cela commence de manière assez cauchemardesque et catastrophique (imaginez que cela vous arrive, il faut un moment pour comprendre ce qui se passe et y croire!) très rapidement, l'enfant prend son parti de la situation et essaye de survivre à cette journée et surtout de suivre!
Ces deux récits sont plutôt très drôles (avec une préférence pour celui où Corinne devient Corentin) :l'enfant va devoir se mettre à la place de l'autre sexe et comprendre comment il fonctionne. Les larmes montent plus facilement aux yeux des filles, les filles sont plus facilement câlinées, elles sont attentives en classe et ont donc des bonnes notes. Les garçons sont turbulents et aiment jouer à la bagarre, mais ont plus de libertés de mouvements et ont le droit à une double ration de purée!
On voit donc plusieurs regards qu'on porte sans le vouloir sur les garçons et les filles et c'est une occasion pour en discuter un peu avec l'enfant, voir ce qu'il en pense, lui et de désengager le problème et de comprendre un peu mieux comment fonctionne l'autre sexe.
Si j'ai un petit bémol à trouver, ce serait que peut-être parfois, les auteurs s'engagent un peu trop dans le stéréotypes : le garçon qui ne reçoit jamais de câlins de sa mère et qui n'a pas le droit d'avoir des livres parce qu'il vaut mieux pour lui aller faire du sport dehors, disons que c'est un peu lourd quand même. Après, n'oublions pas que l'on s'adresse à des enfants de 9-10 ans et que le but est de pointer du doigt ces stéréotypes.

————————————————————–
Un beau petit livre, qui au mieux fera rire vos enfants, au pire, les laissera assez indifférents…mais certainement pas choqués. Je l'ai trouvé bien fait, sympathique à lire.
Lien : http://writeifyouplease.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
kanarmor
  30 octobre 2013
Un bon titre dans une collection que je trouve par ailleurs inégale. Anne Percin y est pour beaucoup, même si la nouvelle de Thomas Gornet n'est pas mal non plus.
Le thème de livre recto-verso : l'identité sexuelle et de comportements des garçons et des filles. Chacun des héros "se réveille" un matin dans le corps d'un enfant de sexe opposé au sien. Pour leur entourage, tout est comme d'habitude mais eux doivent s'accoutumer à leur nouvelle vie : à la maison et surtout à l'école.
Les différences de comportements des garçons et des filles sont plutôt bien vues : Corentin devient Corinne et découvre les préoccupations esthétiques chez les filles et l'art de la ruse. Corinne devenue Corentin découvre le comportement plus "brut" des garçons. Tous deux sont témoins de l'absence de communication (ou la difficulté de compréhension) entre garçons et filles et la différence de la relation mère-fils/fille.
On est à la frontière de la caricature, mais la frontière n'est pas tout à fait franchie.
Deux nouvelles bien écrites, avec de l'humour, cohérentes d'une par rapport à l'autre. Une bonne façon sans doute d'aborder le sujet. A partir de 9 ans environ.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
orbeorbe   09 mai 2013
- Mais c'est quoi, ce truc?
Le pipi sort de là comme d'un tuyau d'arrosage. C'est pas compliqué : y en a partout ! Le pire, c'est que ça ne tient même pas tout seul ! Je croyais que c'était comme un parapluie, un zizi : on le sort et hop, on le déplie. Eh ben, en vrai, on est obligé de le tenir avec ses propres doigts ! Au secours !
Commenter  J’apprécie          100
JangelisJangelis   15 mai 2014
J'ouvre mon placard et soudain, qu'est-ce que je vois ?
Ben, rien, justement. C'est tout sombre. Dedans, c'est plein de noir, de gris, de bleu marine, de marron, de kaki. Que des non-couleurs.
Commenter  J’apprécie          50
SanchanSanchan   21 mars 2013
Mais ce matin, il faut bien m'y résoudre, je suis Corinne. Et Corinne, elle doit faire quoi? Elle ne va quand même pas faire une frite à Ludo! Enfin je ne crois pas qu'une fille ferait ça. Peut-être qu'elles en ont terriblement envie, comme moi en ce moment, mais qu'elles n'osent pas?
Commenter  J’apprécie          30
EveToulouseEveToulouse   01 octobre 2013
Ludo a l'air triste. J'ai envie de le consoler, lui dire que c'est pas grave, que c'est pas vrai. Les filles le détestent pas. Il nous fait juste un peu peur, quoi. Et puis je me souviens que je suis un garçon, et je ne sais plus quoi faire, plus quoi dire.
Commenter  J’apprécie          30
BibliotekanaBibliotekana   25 février 2014
En tout cas, je suis bien réveillé. Et voyons les choses en face : dans la nuit je suis devenue une fille. Mais pourquoi ça m'arrive à moi ? [...] Parce que j'ai dit à Ludo que je trouvais que le patinage artistique à la télé, c'était chouette ?
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Anne Percin (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne Percin
Bande annonce du téléfilm réalisé par Yann Samuell, avec Emilie Dequenne, Lorette Nyssen et Jérôme Robart d'après le roman d'Anne Percin.
Diffusion sur France 2, mecredi 13 février 2019 à 21 h
autres livres classés : relations filles-garçonsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr