AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Tom Percival (Autre)
EAN : 9782368088395
Éditeur : Kimane (04/02/2021)

Note moyenne : 4.19/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Quand un jour l'argent vient à manquer pour payer les factures et le loyer, Isabelle et sa famille doivent déménager à l'autre bout de la ville. Isabelle commence à se sentir... invisible. Et elle s'aperçoit qu'elle n'est pas seule à se sentir invisible. Elle décide alors de se rendre utile et petit à petit, les choses changent... Une histoire touchante sur l'importance de vraiment voir ceux qui nous entourent, et de comprendre que nous avons tous notre place dans l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Shaynning
  06 février 2021
Dans cet album jeunesse de 2021, nous suivons la petite Isabelle et son chiot, qui habitent une maison où il fait froid, faute d'argent pour payer le chauffage. En fait, il y a beaucoup de choses que la famille d'Isabelle ne peut se permettre, comme le cinéma ou des vêtements neufs ou même... de rester dans leur maison. Car un jour, les parents d'Isabelle ne peuvent plus payer leur toit. Ils quittent alors ce quartier qu'ils aiment pour un logement modique, froid et triste. Dès lors, Isabelle , déjà bouleversée par le changement de quartier, a l'impression de disparaitre aux yeux des passants, indifférents, froids. Cependant, Isabelle prend conscience qu'elle n'est pas seule. Il y a des tas de gens invisibles, d'autres laissés pour compte. Certains plantent des fleurs dans des pots, d'autres réparent des vélos, d'autres nourrissent les oiseaux. Petit à petit, Isabelle s'intègre à cette communauté d'invisibles et peu à peu, elle tisse des liens. Des liens qui n'ont rien d'invisible.
Parmi les thèmes majeurs dont la pauvreté, la famille et la disparité de richesse , nous avons surtout le pouvoir d'agir collectif. L'implication auprès de la communauté est au coeur de cette histoire et le moyen est plutôt simple: s'intéresser aux autres.
Bon, si dans les faits les choses ne sont pas aussi faciles dans la vraie vie que dans cet album, la base est tout-de-même tout-à-fait louable. Cela montre aux plus jeunes que le changement passe par la conscience des autres autours de soi et que les gestes de rapprochement les plus simples sont aussi les plus efficaces. Après tout, l'humain est un animal grégaire, il est fait pour vivre en groupe. Dynamiser un quartier, socialiser et faire des activités collectives sont donc des comportements instinctifs, mais dans la société individualiste qu'est la nôtre, la course à la richesse clive la population et isole les moins favorisés. C'est un peu de tout ça dont il est question ici, mais bien sur, pas dans des termes aussi compliqués. Ici, c'est une petite fille qui a simplement voulu ne plus être "invisible" comme tant d'autre et qui, en tendant la mains à son prochain, a déclenché un processus d'unification dans son quartier.
J'adore l'apparence d'Isabelle. Je m'explique: elle n'est pas la typique petite caucasienne très féminine vêtue en rose ou en violet. Elle a une jolie frimousse exotique avec son teint chocolat et ses cheveux noirs, et elle porte un joli chandail vert avec une tuque grise typique des pays froids. Ça peut sembler bête de s'attarder sur ces éléments, mais son simple physique sort de l'ordinaire, merci bien à l'auteur.
D'ailleurs, dans l'album, nous avons des représentants de divers ethnies , de divers âges et de divers conditions, un portrait somme toute juste de la majorité des grandes villes, comme Montréal, Toronto ou les grandes villes États-Uniennes nordiques.
Les dessins sont mignons, mais le traitement des couleurs est très sobres, parfois grisonnant, pour s'accorder au ressenti d'Isabelle. Ce n'est donc pas l'album multicolore qu'on voit d'habitude, mais les pages finales sont plus colorées, une fois les rend "visibles".
C'est un bel album, sur un enjeu social réel et actuel, qui conviendrait aux enfants d'âge scolaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MelleCoccinelleLit
  09 avril 2021
&#xNaN;Entraide&#xNaN;
Pour moi, le meilleur moyen d'aborder la différence et les sujets difficiles reste par la lecture. Et ce livre est une véritable aide.
Au coeur de cette histoire, la pauvreté, les différences sociales, leurs perceptions (ou l'absence de perception ?) par les autres. Mais au coeur de ce récit c'est aussi et surtout l'entraide, la bonté, la gentillesse, l'amour et la douceur.
Les illustrations sont magnifiques et elles passent un message essentiel : quelle que soit ta condition, tu as une place dans ce monde, la place que tu choisis d'avoir.
Ce livre est donc un très bon moyen d'aborder la question des disparités sociales, de leurs impacts pour faire comprendre aussi à nos petits bambins que tout le monde n'a pas la chance d'avoir tout ce dont il a envie ou besoin.
Alors merci à l'auteur pour ce témoignage empreint de sincérité, riche en émotions et apprentissages. Belle leçon de vie !
Commenter  J’apprécie          00
mesechappeeslivresques
  19 février 2021
L'hiver est glacial et pénètre dans la maison de la petite Isabelle. Les parents de la fillette ont peu d'argent et ne peuvent pas chauffer toute la demeure. Mais si la famille d'Isabelle ne possède pas grand chose, l'amour qui les unit leur permet de combler ce manque.
Jusqu'au jour où ils ne peuvent plus payer le loyer de la maison. Isabelle et ses parents doivent alors déménager à l'autre bout de la ville, dans un lieu désolé.
Déambulant dans les rues de son nouveau quartier, Isabelle se sent isolée et triste. Les passants ne semblent pas la voir et la fillette disparaît peu à peu. Jusqu'à devenir totalement invisible aux yeux des autres.
Cependant, celle-ci va vite se rendre compte qu'elle n'est pas seule dans son quartier et qu'il suffit parfois d'un petit geste pour se sentir plus vivant et éclairer la vie des autres.
Dès la couverture, j'ai succombé aux splendides illustrations de Tom Percival. Et, ce très bel album met en lumière avec délicatesse ces individus mis à l'écart, ignorés en raison de leur condition de vie misérable.
Un texte touchant qui nous démontre que nous avons tous notre place dans ce monde et qui permet d'aborder avec les enfants la pauvreté ainsi que les disparités sociales. Car si nous vivons de manière confortable, il est important de leur faire prendre conscience que tout le monde n'a pas cette chance-là.
D'ailleurs, la note de l'auteur à la fin du récit nous apprend que cette situation de précarité ne lui est pas étrangère.
Une magnifique ode à la tolérance et à l'entraide. Une très belle leçon de vie à partager au plus grand nombre.
Lien : https://mesechappeeslivresqu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
mathie36
  18 février 2021
Tellement beau, il est rare de voir des albums jeunesses qui évoquent ainsi la pauvreté, les différences sociales et l'entraide.
Le tout mis en beauté par les dessins de Tom Percival. Nous apprenons aussi que l'auteur a vécu cette situation, plus qu'un récit, un vrai témoignage à transmettre.
A lire et offrir !!
Dans le même thème, j'avais lu "Sa Maison en Carton" de Marie Colot, une autre très belle lecture à faire lire aux plus jeune.
Lien : https://pause-the.blogspot.c..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
ClioInoClioIno   04 février 2021
Isabelle essayait de ne jamais penser à tout ce qu'elle ne pouvait pas posséder.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Tom Percival (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tom Percival
Bande-annonce du roman Minuscule d'Andrew Kaufman (traduit de l'anglais par Nicolas Dickner), à paraître aux Éditions Alto le 6 novembre 2012. Une réalisation de Tom Percival. --- Tout commence par un cambriolage. Non pas un banal vol d'argent, mais un crime aux conséquences drôlement plus sérieuses.
Un mercredi du mois de février, un homme coiffé d'un extravagant chapeau violet demande à ses treize victimes de lui remettre l'objet qui a la plus grande valeur à leurs yeux, et en profite pour subtiliser 51% de leur âme. Dès le lendemain, une série d'événements étranges s'amorce : l'un se réveille transformé en bonhomme de neige, une autre métamorphosée en bonbon, une jeune fille est poursuivie par son tatouage, un bébé défèque des devises. Et Stacey Hinterland se met à rapetisser.
Aussi craquant qu'une mignardise, Minuscule se déguste comme une fable. Au-delà du farfelu et de l'étrange, ce récit d'une fraîcheur réjouissante sur la reconquête amoureuse cache un autre secret : c'est parfois en rapetissant qu'on grandit.
+ Lire la suite
autres livres classés : citéVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1193 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre