AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9781401201975
192 pages
Éditeur : DC Comics (01/03/2004)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
The Amazon Princess known as Diana came to 'Man's World' to defeat the God of War Ares. But there are now other threats lurking in the darkness... including the deadly Cheetah, who will stop at nothing to posess Wonder Woman's precious lasso of truth!
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Presence
  29 février 2016
Ce tome comprend les épisodes 1 à 7 de la série ayant débutée en 1987. Ce récit a donc la particularité de reprendre l'histoire de Wonder Woman depuis le début.
30.000 avant Jésus Christ, un homme des cavernes maltraite une femme et cause sa mort alors qu'elle était enceinte. 1.200 avant JC, le panthéon des dieux grecs est en émoi : Ares et Artemis proposent 2 projets incompatibles aux dieux de l'Olympe. L'objectif est de créer une communauté qui assurera la pérennité de ce panthéon. Artemis finit par avoir le dessus et la race des amazones nait de la volonté des dieux. Elles choisissent de vivre en autarcie ; le développement harmonieux de leur communauté attise la jalousie qui à son tour engendre la calomnie. Après la venue d'Hercule pour l'un de ses travaux, les amazones s'isolent du reste du monde sur une île magiquement coupée de notre réalité. Mais Ares n'a pas dit son dernier mot et le temps est venu pour le peuple des amazones de disposer de leur championne. Après ce premier épisode, les 5 suivants sont consacrés à déjouer les plans d'Ares et à introduire les personnages habituels de la série (Steve Trevor, Etta Candy, Julia Kapaletis et Nessie sa fille). le dernier épisode permet de faire le point après la défaite d'Ares et d'établir la raison de la présence de Wonder Woman à Boston. Il contient également la première apparition de Mindy Mayer.
En 1985, DC Comics produit Crisis on Infinite Earths, une série en 12 épisodes qui fait le ménage dans 50 ans de continuité en supprimant le concept de multivers. Chaque personnage repart à zéro ou presque : Superman dans The Man of Steel en 1986, Batman dans Year One en 1987, et la Justice League dans JLI 1 également en 1987. le cas de Wonder Woman est plus compliqué. Il s'agit d'un personnage créé en décembre 1941 par le docteur William Moulton Marston, ces premiers épisodes ayant été réédités dans The Wonder Woman Chronicles 1. Ce personnage accumule les incohérences et les impossibilités : des bottes à talons hauts absolument incompatibles avec les combats qui sont le lot des superhéros, un costume qui s'apparente à un maillot de bain suggestif (épaules nues) avec les étoiles du drapeau américain, une origine ancrée dans les légendes grecques (quel rapport avec le drapeau américain ?), un avion robot invisible, un lasso magique, une propension légèrement masochiste à se retrouver enchaînée (bondage et masochisme), etc. Pour ajouter une contrainte supplémentaire, la version la plus populaire ne correspond pas à celle des comics, mais celle de la télévision incarnée par Linda Carter dans Wonder Woman Saison 1. Il faut donc revenir aux sources de 1940, tout en respectant la version télévisuelle, sans retomber dans le kitch insupportable des origines.
Il revient à George Perez de chercher la quadrature du cercle. Il est aidé au scénario par Greg Potter pour les 2 premiers épisodes, puis par Len Wein pour les 5 autres. À la relecture, 2 constats s'imposent. En 1987, Perez n'écrit pas encore pour un lectorat adulte, mais plus pour des adolescents encore assez jeunes. Ensuite, il a choisi de privilégier l'aspect mythologique pour structurer cette reconstruction du personnage. Oubliez l'avion robot invisible (pourtant pratique, nan je rigole). Pour un américain, Perez a bien bossé sa mythologie et l'histoire globale tient la route. La Princesse Diana trouve naturellement son rôle d'ambassadrice de paix aux pays des hommes, tout en restant une combattante de haut niveau. Ce nouveau départ bénéficie d'une structure saine et de personnages rapidement attachants. L'enjeu est important, la magie règne en maître et les combats sont prenants.
George Perez s'occupe également des illustrations qui sont encrées par Bruce Patterson, un vétéran. Dès le premier épisode, il est évident qu'il a passé du temps sur ses planches et qu'il a effectué de sérieuses recherches sur l'époque de la Grèce antique. La cité bâtie par les amazones est impressionnante, toute en pierres et en colonnades. La vision qu'il donne de l'Olympe donne le tournis (je ne sais pas si c'est lui qui a pensé à jouer avec la gravité, ou si cet élément était déjà présent avant). Pour des raisons qui ne sont pas apparentes, cette version de Steve Trevor semble plus âgée. Diana est magnifique, jeune, resplendissante, avec une belle chevelure et un visage exprimant la curiosité devant ce monde des humains qu'elle découvre. Perez a conservé quelques tics propres aux comics ordinaires, tels que les personnages dessinés avec la bouche grande ouverte pour un oui ou pour un non, indépendamment de l'émotion qu'ils sont en train de ressentir. Heureusement, la précision et la minutie apportées à chaque case permettent d'éviter un registre graphique trop enfantin.
Bilan : George Perez réussit le pari de faire revenir une héroïne très difficile à rendre plausible. Il reste cependant quelques aspects qui empêchent Wonder Woman de passer dans les personnages crédibles pour des lecteurs plus âgés, à commencer par son costume, la tentation de la voir enchaînée, et la difficulté de trouver une position convaincante quant à cette jeune femme qui découvre pour la première fois le vingtième siècle, sans s'étonner tant que ça des aspects technologiques. Ce récit reste cependant assez agréable à lire d'une part grâce aux illustrations maniaques de Perez, d'autre part parce que Diana évolue d'épisode en épisode. La série est encore loin de s'installer dans un statu quo figé. George Perez continue de développer cette nouvelle Wonder Woman dans Challenge of the Gods, le tome suivant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


autres livres classés : robotsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les super-héros et super-héroïnes de comics

Eternel amoureux de Loïs Lane, il vient de Krypton :

Batman
Superman
Spiderman

15 questions
484 lecteurs ont répondu
Thèmes : bande dessinée , super-héros , comicsCréer un quiz sur ce livre