AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782915056969
167 pages
Éditeur : Oh ! éditions (04/02/2010)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 21 notes)
Résumé :

Tous les jours, des jeunes sont chassés par leur famille uniquement parce qu'ils sont homosexuels. Jean-Marie Périer est allé à la rencontre de ces adolescents jetés à la rue du jour au lendemain, sans soutien, sans argent et sans avenir. Il œuvre désormais pour que cesse cette situation intolérable.

Certains parents, lorsqu'ils découvrent l'homosexualité de leur fils ou de leur fille, se déchaînent contre leur enfant insultes, coups, flic... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Thierrydiegolea
  11 octobre 2016
A partir de nombreuses histoires vécues au Refuge – seule et remarquable association recueillant les jeunes homos chassés de leur maison par leurs parents et présidée par son ami Nicolas Noguier -, Jean-Marie nous raconte la vie d'errance qu'ont connue bien des jeunes virés parfois dès 16 ans du foyer familial 
La lecture de cet ouvrage me sert d'exemple pour illustrer ma pensée profonde. Si lire est devenue une passion, C'est parce que que je considère que ma vie ne peut me suffire à tout connaître tout savoir sur ce qui nous entoure, tout ce qui n'est pas moi les autres hommes, les cultures. Des livres, des articles peuvent me les rendre présents S'informer est indispensable . J'évite ainsi de vivre dans la seule approbation de mon univers culturel. de plus,cette activité donne le sentiment d'être un adulte concerné.
Dans les médias, parisiens, on a tendance à considérer que l'homosexualité n'est plus un problème, qu'elle est rentrée dans les moeurs. Et pourtant, preuve à l'appui,dans ce document, Jean Marie Perrier le photographe star des chanteurs yé-yé des années 60,dénonce le fait que beaucoup trop de jeunes encore aujourd'hui sont chassés de chez eux, se retrouvent dans la rue, livrés à eux même parce que leurs parents ne respectent pas leur droit à la différence, celle d'être homosexuels.Au fin fond des campagnes,et jusqu'en Île de France, on assimile encore l'homosexualité à une maladie, à une tare, et même à une malformation ; il est regrettable de constater que certaines idées ne dépassent pas le stade du Moyen Age. Les témoignages de ces ados, plongés dans une détresse particulière à la période la plus fragile de leur vie nous font bondir. Nous qui avions cru à l'émergence de toutes les libertés, comme se fait -il y ait encore aujourd'hui, tant d'intolérance,c'est inimaginable, impensable, incroyable, abominable. Un des témoins raconte qu'il a été battu par ses tantes et que son père biologique  l' menacé d'une arme en lui disant :« tu as intérêt à courir vite car je t'égorgerai ».
La bêtise humaine existe encore en 2016, la différence fait peur et rend extrêmement stupide et j'utilise ce mot pour rester poli. Il faut rappeler à tous ces parents, que l'amour entre deux hommes ou entre deux femmes ça existe vraiment, et que cet amour n'est pas différent de celui entre un homme et une femme.
Lien : http://www.babelio.com/monpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
BVIALLET
  23 mars 2012
Un jour, en lisant un journal, Jean-Marie Périer, le célèbre photographe des stars du rock, tombe sur un article qui l'interpelle : il présente une association de Montpellier humblement nommée « Le Refuge » qui s'est donné comme but de recueillir de jeunes homosexuels rejetés par leurs familles. Il entre en contact avec les deux fondateurs et commence à recueillir les témoignages de ces jeunes qui se sont retrouvés à la rue le jour où ils ont révélé leurs penchants sexuels à leurs parents. Ainsi Sandra, Antoine, Hassan, Jimmy et bien d'autres nous racontent leurs galères : insultes, coups, menaces, séquestration et finalement rejet à la rue avec prostitution et drogue à la clé...
Pas de langue de bois, pas de pathos ni d'idées toutes tranchées dans ce livre, mais un regard plein de compassion et d'humanité. On lit ce document exceptionnel rempli d'histoires touchantes ou bouleversantes en mesurant l'immensité du fossé qui sépare le monde des Gay-Pride et du Marais et celui de la France profonde dans laquelle l'intolérance et le rejet de l'autre est de rigueur. La condition des jeunes du Maghreb est particulièrement délicate tant la pression traditionnelle et religieuse est puissante. Certains parents vont même jusqu'à menacer de mort leur progéniture indigne. Il n'est pas mauvais que parfois la voix d'un juste (qui n'a aucune tendance homosexuelle, il faut le préciser) s'élève dans l'espoir que cesse une réalité intolérable à notre époque.
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
levri
  08 juillet 2019
Une série de "témoignages" bien tournés et sélectionnés, dont la "narration" s'intercale avec des commentaires de l'auteur, la réalité des personnes n'est cependant pas rendue de manière à nous les rendre vivants.
La plupart des gens un peu curieux savent qu'en France et dans le monde l'homophobie en milieu familial est destructive pour les jeunes homosexuels, ajouter quelques "témoignages" supplémentaires ne fait pas un bon livre, pour ce faire on attendrait une étude sérieuse expliquant de manière documentée les causes et proposant des solutions, un réel talent d'écrivain ne pourrait qu'ajouter de l'intérêt.
Dans quelques mois ce livre aura dix ans, et heureusement la société a un peu évolué, du moins je l'espère

Un gentil livre, pardon, un "document", un peu tenant des soirées de "gens biens" échangeant des histoires afin de permettre de répéter "comme c'est mal", avant de proposer une nouvelle histoire encore plus trash. Ce livre a peu d'intérêt pour quelqu'un d'informé mais est d'une lecture facile, même si elle est plate, il ne peut avoir quelque intérêt que pour ceux qui ignorent tout des problèmes rencontrés par certains jeunes homosexuels.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
NarcoticPumpkin
  22 janvier 2015
Dans ce livre, nous découvrons les témoignages de plusieurs adolescents qui ont été reniés ou mis dehors (ou fortement poussés) par leurs parents car ils leur ont avoué leur homosexualité.
Ces témoignages font bondir, tant d'intolérance c'est incroyable, on se dit que ce n'est plus possible en 2015, surtout au sein d'une même famille. Et bien si, aujourd'hui certains préfèrent une "bonne image" au bien-être de leurs enfants. C'est triste et révoltant.
Commenter  J’apprécie          20
Livrespourvous
  02 juin 2010
Grâce aux brunchs littéraires du Hyatt Regency Paris – Madeleine, j'ai pu rencontrer Jean-Marie Périer, présenté par Daniel Picouly. Cela m'a permis de découvrir une personnalité originale et heureuse. Il nous a raconté son enfance entre sa mère, Jacqueline Porel et son père, François Périer, comme si d'un coup, tout le théâtre et le cinéma de 1945 à 1965, resurgissait devant nous, ainsi que ses souvenirs de Salut les copains et des yé-yés.
Casse-toi ! est un livre sur la tolérance. Il s'agit ici de livrer les témoignages de jeunes homosexuels et homosexuelles, chassés par leur famille et leurs proches, en raison de leur inversion.

On aurait pu penser qu'en 2010, l'obscurantisme et sa bêtise avaient disparu.

Erreur ! La peur de l'autre et de l'inconnu rend toujours aussi diaboliquement con ! Ces jeunes n'ont pas choisi leur sexualité mais leurs proches les traitent comme des pestiférés. Je vous épargne les commentaires des aides sociales, on se demande vraiment qui les recrute.
Lien : http://livrespourvous.center..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
alexishaydenalexishayden   26 janvier 2011
Aux trois-quarts, je l’ai refermé. Moi qui déteste les livres ou les films qui laissent indifférent… Là, j’ai été servi. Je ne l’ai pas refermé parce que c’était inintéressant et mal écrit, au contraire. Après plusieurs témoignages Jean-Marie Périer écrit :
« Je crains que cette succession d’histoires plus tristes les unes que les autres ne finissent par lasser le lecteur. »
Je n’ai pas été lassé, juste horrifié et révolté de tant de connerie, d’incompréhension et d’hypocrisie. Il m’a fallu plusieurs jours avant d’en reprendre la lecture. Je me disais que des homophobes je n’en ai jamais rencontré, enfin pas de ceux dont vous parlez. J’en ai certainement côtoyé car c’est monsieur tout le monde et rien ne nous laisserait imaginer ce qu’ils font subir à leurs enfants.
Un ami bloggeur dit toujours que les homophobes sont des homos contrariés. Plus le temps passe, plus je pense qu’il a raison. Beaucoup d’enseignants disent la même chose : lorsqu’ils ont en face d’eux des mômes (dès l’école primaire) qui affichent une homophobie exagérée, c’est souvent pour masquer une homosexualité naissante.
J’y pensais en lisant ce livre, j’avais l’impression que la violence des parents dont il est question ne peut s’expliquer que par la hantise qu’ils ont de retrouver leurs propres tendances chez leurs enfants. Alors quand ils sont confrontés à cette réalité qu’ils pressentent parfois, au lieu de les comprendre et de les rassurer, ils explosent. Lorsque nous retrouvons nos propres « défauts » ou ceux de notre conjoint dans nos enfants ne devrions-nous pas être plus compréhensifs ? Mais chez certains ça fait l’effet contraire, allez comprendre…
Le message n’est pas simpliste, c’est un témoignage poignant d’une réalité qui n’est pas près de changer. Maintenant que je l’ai lu je ne verrai plus les SDF de la même façon, et quand je croiserai un jeune sortant des sacs poubelle je me demanderai toujours si ce sont vraiment des poubelles ou ses valises.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
MelleBrightsideMelleBrightside   25 juillet 2017
On m'objectera qu'une enfant difficile n'en fait qu'à sa tête, qu'on ne peut pas obliger une adolescente à rester si elle a décidé de fuir, et qu'être parent ne vous donne pas tous les torts.
Eh bien, si, justement, je crains que l'on n'ait aucune excuse, que l'on doive tout à l'enfant que l'on a mis au monde et qu'en contrepartie, lui ou elle ne nous doit rien. Pour moi, faire un enfant revient à être coupable, et l'on ne peut se sentir acquitté que dans la mesure où il réussit sa vie.
Encore faudrait-il que l'on s'entende sur ce que signifie réussir sa vie...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MelleBrightsideMelleBrightside   25 juillet 2017
Je ne comprends plus rien, je ne sais même pas si vous, vous allez me comprendre. Bref, j'ai la rage, j'aimerais tellement être comme les autres, jouer au jeu de la vie et être encore souriant. Mais maintenant il faut que du jour au lendemain je m'occupe de moi, que je trouve du travail, et le seul emploi que j'ai trouvé n'est pas à la hauteur de ce que je voulais. Un trottoir reste un trottoir.
Commenter  J’apprécie          10
levrilevri   08 juillet 2019
Et quand je pense qu'il se trouve des gens pour refuser l'homoparentalité à tous ces hommes et ces femmes qui, par la force des choses, n'ont pas d'autre choix que d'adopter, et à qui l'on ose expliquer qu'il faut un papa et une maman "comme tout le monde", parce que c'est comme ça "que ça marche" !
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jean-Marie Périer (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Marie Périer
Jean-Marie Périer - On n’est pas couché 6 février 2010 #ONPC. Livre "Casse-toi !"
Dans la catégorie : HomosexualitéVoir plus
>Pratiques sexuelles>Homosexualité>Homosexualité (42)
autres livres classés : homophobieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
142 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre