AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2215135298
Éditeur : Editions Fleurus (13/04/2018)

Note moyenne : 4.22/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Quand Joël et Madeleine se rencontrent, les barrières et les étiquettes volent en éclat. Pourtant tout devrait les séparer. Lui est aveugle, un peu écrasé par un frère très sûr de lui. Elle est l'énergie même, rêve d'être journaliste et protège son jeune frère Bruno, aveugle lui aussi. Ils apprennent à s'apprivoiser et à résister aux préjugés, tandis que leurs parents organisent une association pour les aider à mieux vivre au quotidien.
Ensemble, ils vont se... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
les_lectures_de_rana
  12 juin 2018
En 1968, à Paris, Joël mène une vie d'adolescent pas comme les autres : en effet, depuis son enfance, celui-ci est aveugle. Rejeté par toutes les écoles à cause de son handicap, il étudie à l'INJA, l'institut national des jeunes aveugles, mais cela ne fait qu'augmenter sa colère : le jeune homme aimerait être traité comme les autres, et avoir le droit de réaliser ses rêves… Tout ceci lui semble injuste, et voir les étudiants parisiens se battre pour leurs droits lors de manifestations fréquentes lui donne envie de les rejoindre...
Mais sa rencontre avec Madeleine, la soeur de Bruno, un nouvel élève à l'INJA fait renaître tout espoir en lui et, malgré Patrick, son frère, lui expliquant qu'il ne pourrait jamais entretenir une relation avec elle à cause de son handicap, Joël ne peut s'empêcher d'avoir le coeur qui bat pour cette fille qui a chamboulé sa vie, quelques jours plus tôt. Et justement, l'occasion d'en savoir plus sur elle se présente lorsque la mère de Madeleine, Mme. Delannoy, propose à la famille de Joël et Patrick une promenade aux bois de Vincennes, afin de parler de leur association consistant à se battre pour faciliter la vie des enfants aveugles. Patrick accepte de les accompagner, ce qui a le mérite d'énerver Joël car, une fois de plus, il se sentira invisible aux côtés de son frère qui, lui, a l'habitude d'accaparer l'attention. Et, surtout, il voit bien que Madeleine plaît à Patrick…
L'association des parents de la famille Delannoy parviendra-t-elle à venir en aide aux jeunes enfants aveugles, en leur offrant des conditions de vie meilleure ? Joël a-t-il raison quant à son pressentiment sur ce qu'éprouve son frère pour Madeleine ? La relation amoureuse de Joël et Madeleine est-elle donc réellement impossible…? Les révolutions de mai 1968 aideront-elles les deux adolescents à se battre pour leurs rêves ?
Le roman le vieux monde est derrière toi de Sylvie Baussier et Pascale Perrier publié aux éditions Fleurus m'a beaucoup plu, notamment grâce à sa couverture que je trouve très belle.
Tout d'abord, j'ai trouvé cet ouvrage très enrichissant. En effet, l'histoire est située à Paris, en 1968, année durant laquelle de nombreuses révolutions éclatent. J'ai donc pu découvrir cette période que je ne connaissais pas encore et qui m'a beaucoup intéressée puisque nous avons le point de vue de plusieurs personnages par rapport à ces mouvements politiques : certains sont péjoratifs et d'autres mélioratifs.
La notation des chapitres est très originale : chaque chapitre est nommé d'un slogan utilisé par les manifestants durant les révolutions de mai 1968, ce qui ajoute donc de l'originalité à l'ouvrage.
Ensuite, le thème abordé dans ce roman est vraiment très intéressant : les deux autrices ont choisi de s'intéresser au handicap. Ainsi, on découvre le quotidien de Joël, atteint de la maladie de Stargardt, bien souvent caché dans l'ombre de son frère, à cause de sa différence qui fait de lui un soit-disant “intrus” dans la société tandis qu'il rêve d'égalité.

De plus, les personnages du roman sont très attachants, mais mon préféré reste tout de même Joël, car j'ai pu suivre son évolution tout au long de l'histoire.
Premièrement, au début du roman, Joël se montre très sensible. Ainsi, avant sa rencontre avec Madeleine, on peut voir qu'il est malheureux, et à la recherche d'un petit brin d'espoir, tandis qu'il étouffe dans sa vie qu'il trouve ennuyante.
Deuxièmement, Joël fait preuve de détermination au fur et à mesure des chapitres, ce qui devient une de ses plus grandes qualités. En effet, cette détermination apparaît suite à son coup de foudre pour Madeleine qui, selon son entourage, est beaucoup trop “parfaite” pour lui, ce qui m'a beaucoup émue car il va tout de même continuer à l'aimer malgré tout, et va essayer de se rapprocher d'elle.
En définitive, le roman le vieux monde est derrière toi publié aux éditions Fleurus en avril m'a vraiment beaucoup plu. En effet, celui-ci est enrichissant puisqu'il m'a fait découvrir les événements de mai 1968, et aborde un thème très intéressant : celui du handicap. Les personnages sont très attachants, notamment Joël. Je vous en recommande donc vivement la lecture !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Bookooning
  09 octobre 2018
Je tiens d'abord à remercier sincèrement les éditions Fleurus de m'avoir gentiment envoyé ce roman. J'étais vraiment intrigué par la quatrième de couverture et il me donnait envie d'en savoir plus notamment par le thème qui est abordé : le handicap. Les romans liés au handicap me touchent particulièrement, donc je ne pouvais que craquer pour celui-là. Je suis vraiment contente de l'avoir lu, c'était une très bonne lecture.
Le récit se déroule à Paris dans les années 1967 - 1968, une période durant laquelle de nombreuses crises sociales éclatent, avec notamment les manifestations de mai 1968, menées par les étudiants et les ouvriers. C'est dans ce contexte historique que nous suivons Joël et Madeleine qui ont 17 ans. Joël a un handicap, atteint de la maladie de Stargardt, il voit de moins en moins. de plus en plus en colère contre sa maladie, il a du mal a accepté son handicap, d'autant plus qu'il se sent rejeter par la société qui ne fait pas grand-chose pour aider les personnes dans sa situation. Il se sent de plus en plus isolé même dans sa famille et où il a l'impression de n'être défini que par sa maladie. Jusqu'à sa rencontre avec Madeleine, qui lui apporte de l'espoir. C'est la soeur de petit Bruno, lui aussi aveugle depuis sa naissance et qui intègre enfin l'Institut National des Jeunes Aveugles, où Joël fait également ses études.
Madeleine est jeune fille positive, pleine d'énergie. de plus, elle a de très belles convictions et veux faire changer les choses, surtout les mentalités de son l'époque. Son rêve est de devenir une grande journaliste. Joël, au contraire, ne sait pas ce qu'il veut faire de sa vie plus tard. Son point de vue sur le handicap, sa vulnérabilité, sa colère mais sa force aussi présentée avec des mots justes ont résonné en moi et m'ont touchée en plein coeur. Ces deux jeunes gens, différents dans leurs caractères mais en même temps si semblable dans leur façon de penser, vont apprendre à se connaître, faire éclater les barrières et les préjugés. Ils vont se battre pour exister comme les autres, et pour un monde plus juste. Lui c'est par rapport à son handicap et elle c'est dans le fait d'être une femme qui se veut indépendante. Ces deux personnages m'ont beaucoup touchée, leur force et leur combativité m'ont donnée envie de me battre également.
Leurs familles sont touchantes, un peu démunies face au handicap de leurs enfants (Joël et Bruno) mais en même temps très combatives dans leurs souhaits de leurs aider à mieux vivre au quotidien. On sent leur amour et leur attachement les uns envers les autres.
La plume des auteurs est fluide, douce vraiment agréable à lire. A travers, une double narration du point de vue de Joël et Madeleine, les auteurs utilisent des mots qui nous touchent, nous percutent et résonnent en nous. Ils n'ont eu aucun mal à me faire rentrer dans leur histoire qui se lit vraiment très vite, au point où on arrive à la fin du livre sans s'en rendre compte. En plus il est assez court, donc ça se lit vraiment tout seul. Il aurait même fallu quelques chapitres de plus, car je n'étais pas prête du tout à quitter Joël et Madeleine. Leur couple est vraiment adorable et plein d'espoir pour leur future.
J'ai beaucoup apprécié le choix de placer l'intrigue sur le handicap, dans le contexte historique des évènements de mai 1968. Cela donne plus de profondeur au sujet, et apporte beaucoup à notre lecture. J'ai pu en apprendre plus sur cette période, ce qui est toujours ça de pris et c'est une des choses que j'aime dans la littérature.
La trame est bien menée sur un fond historique cohérent et en adéquation avec les situations de nos protagonistes. On ressent vraiment bien les sentiments de révolte de l'époque comme l'émancipation des femmes encore cantonnées à la vie domestique, la contraception, la soif de liberté des jeunes, les avis politiques divergents mais réprimés et l'exclusion sociale des personnes en situation d'handicap.
C'est un roman qui aborde beaucoup de thématiques avec justesse et réalisme et nous transporte avec talent à la lisière entre la romance, le roman d'apprentissage et historique. de plus, on nous invite dans un sacré voyage initiatique vers le passé avec des sujets importants au moment du passage à l'âge adulte, comme le lien filial, l'amitié et l'amour, les rêves et les ambitions. C'est une histoire que je recommande et qui correspond vraiment à tout le monde, aussi bien à un public jeune que mature.
C'est un livre très enrichissant, frais, touchant, plein de sensibilité et d'espoir, mais aussi rempli de leçons de vie qui nous font réfléchir sur le sens de la vie. Je suis contente d'avoir pu découvrir cet ouvrage, j'ai vraiment adoré cette lecture. Un véritable hymne à la vie, à l'espoir et la solidarité.

Lien : https://bookooning.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ReveursEtMangeursDePapier
  12 mai 2018
Atteint de la maladie de Stargardt, Joël voit de moins en moins. Il a du mal à accepter son handicap mais aussi à le faire accepter aux autres. le jeune homme est persuadé de ne jamais pouvoir réaliser ses rêves et il en souffre beaucoup. À l'Institut National des Jeunes Aveugles, Joël rencontre Bruno, un nouvel élève, et sa soeur Madeleine, qui lui apporte un peu d'espoir...

Joël est un jeune homme peu sûr de lui, en colère contre sa maladie. Il étouffe. Il ne veut pas être défini par son handicap. Joël nous confie ce qu'il ressent face à la situation, nous parle du regard des autres, de toutes les barrières qui lui semblent infranchissables. C'est un personnage vulnérable dont le point de vue, présenté avec des mots justes, m'a touchée en plein coeur.

Puis arrive Madeleine. On la voit d'abord comme une grande soeur protectrice, qui soutient son petit frère aveugle. Mais Madeleine est surtout cette jeune fille pleine d'énergie, ce personnage positif qui va aider Joël à trouver la force de se battre pour que sa vie change. C'est un personnage qui a de belles convictions et qui veut faire oublier les préjugés. Elle apporte beaucoup à notre lecture.

J'ai particulièrement apprécié le contexte historique de ce roman. L'histoire se déroule peu avant les manifestations de mai 1968, menées par les étudiants et les ouvriers. Au cours de notre lecture, la lutte, les grèves et les revendications prennent de l'ampleur. Les français tiennent bon et se battent pour un nouveau monde, un monde libre. J'ai d'autant plus apprécié le choix des titres des chapitres. Les deux auteures ont choisi de mettre en avant les slogans des manifestants. Ces titres sont pleins de sens, pleins de force.

Vous l'aurez compris, il n'est donc pas seulement question de la maladie et de la différence dans ce récit. J'en ai été très agréablement surprise. Au fil des pages, nous découvrons des personnages qui se battent pour leurs convictions, des familles qui se battent pour que les barrières explosent.

Verdict : le vieux monde est derrière toi est un roman qui a un goût de révolution. C'est un roman engagé dans plusieurs combats. On parle entre autres de la place des handicapés dans la société et de l'égalité hommes-femmes. le récit est inspirant et c'est un vrai plaisir de suivre ces jeunes personnages qui se battent pour que les choses changent. C'est une lecture pleine d'espoir, d'amour et de solidarité. À découvrir !

Lien : https://revesurpapier.blog4e..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
violaine124
  25 juin 2018
Un livre jeunesse sur la gestion du handicap dans les années 70, un amour de jeunesse avec des moeurs un peu différentes de notre époque actuelle, des caractères qui s'affirment, des destins qui se dévoilent, des ambitions qui se révèlent, un concentré de dynamisme, la volonté de faire changer les choses...
Voilà une liste non exhaustive de ce que vous trouverez dans cet ouvrage.
Madeleine et Joël sont en pleine adolescence lorsque plusieurs événements vont venir perturber leur vie quotidienne. Joël est non-voyant et Madeleine une très jolie jeune fille. En 2018 nous n'y verrions rien de particulier si ce n'est que Joël se déplace avec une aide plus souvent que Madeleine.
En 1968, c'est tout autre chose. Pour se faire accepter, il a dû traverser certains obstacles et automatiquement il met du temps à faire confiance aux gens.
Ce qui m'a déroutée à plusieurs reprises c'est que je n'arrivais pas à me placer à l'époque de Joël et Madeleine. L'histoire qu'ils vivent pourrait ressembler à "n'importe quelle histoire". Ils sont jeunes, ils se découvrent etc... SAUF qu'ils sont en 1968 !
Et en 1968, l'histoire de la France va être perturbée pour faire face à un vent de rébellion.
Cette volonté de faire changer la société se retrouve aussi dans la vie de Madeleine et Joël car ils veulent que les préjugés cessent et essayer de vivre normalement.
Une fois le contexte placé, l'histoire m'a paru très intéressante car argumentée et la façon d'écrire montre une volonté et une dynamique de la part des auteurs.
Les mots sont percutants et j'ai vu assez souvent se dessiner les personnages dans ma tête, l'imagination de leurs voix, de leur persévérance a été facile car ils sont convaincus du bien-fondé de leurs idées.
J'ai aussi aimé voir que justement du point de vue de leurs parents c'était différent. La confrontation de deux générations était intéressante et permettait de prouver que les jeunes avaient réfléchi avant d'agir.
Une lecture qui m'a demandé un peu de temps au début pour finalement aboutir à un ouvrage de qualité qui m'a fait découvrir la force de la jeunesse !
Lien : https://leslecturesdelailai...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
antigoneCH
  14 juin 2018
J'ai reçu ce titre dans le cadre d'une des dernières opérations Masse critique de chez Babélio… Ce roman est destiné aux adolescents et mélange deux thèmes que je ne pensais pas retrouver dans un tel livre, les manifestations de mai 1968 et la cécité chez les adolescents. Et il s'avère que ce mélange fonctionne, et que l'histoire imaginée par les deux auteures se révèle plutôt prenante. Nous commençons par faire connaissance avec l'INJA (Institut National des Jeunes Aveugles) de 1968, alors que le jeune Bruno fait sa rentrée. Jusque là, sa mère lui donnait des cours à la maison, faute de mieux. Madeleine, sa soeur, plus âgée, et voyante, l'accompagne. A cette occasion, elle va faire la rencontre de Joël, un jeune homme de son âge, élève de l'école depuis quelques années. Entre eux, le courant passe tout de suite, mais le handicap de Joël freine les premiers élans. Heureusement, leurs parents respectifs se lancent dans la création d'une association regroupant les parents d'élèves de l'école, une occasion supplémentaire de se croiser plus souvent. Les événements de 1968, qui prennent de plus en plus d'importance dans les rues de Paris et les informations, et passionnent Madeleine, vont jouer aussi un rôle important dans leur idylle. Enfin, tout semble possible, les tags sur les murs le clament… Tout serait parfait, si il n'y avait cette inquiétude au sujet d'Annie, la petite soeur de Joël, cette crainte qu'elle soit atteinte du même mal que son frère. Tout serait parfait si le frère de Joël, voyant et sportif, n'avait pas lui aussi des vues sur Madeleine, et si son père n'avait pas ce caractère ombrageux qui décourage toute la famille… J'ai beaucoup aimé ce roman qui permet de poser une attention particulière sur les difficultés pratiques et scolaires du handicap visuel. Nous sommes à une époque où l'avenir pour les personnes atteintes de cécité était bien étroit. L'INJA préparait alors essentiellement au métier d'accordeur de piano. C'est un roman intéressant en ce sens car il témoigne du chemin parcouru pour insérer les handicapés dans la société, et de tout ce qu'il reste encore à faire. Une lecture enrichissante.

Lien : https://leslecturesdantigone..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
BookooningBookooning   10 octobre 2018
« Je ne vois pas pourquoi les femmes seraient inférieures aux hommes. Ou les gens handicapés inférieurs aux autres. Ce sont des préjugés, tu ne crois pas ? »
Commenter  J’apprécie          10
FLaureVerneuilFLaureVerneuil   19 juin 2018
Le cliquetis est rythmé, comme une musique à une seule note, ou bien du morse : clic clic clic - clic clic clic.
Joël ressent souvent un brin de rage, parfois plusieurs, qui forment un bouquet, un feu d'artifice.
Voir … Même dans sa tête ce petit mot à l'air innocent revient encore et encore. Il est partout … Partout sauf dans ses yeux.
Il se sent si seul dans la prison de ses yeux inutiles, du rejet silencieux des "autres".
D'habitude (Joël), il ressemble plutôt à une cocotte-minute proche de l'explosion, estime son jeune frère, ou un paillasson qui en aurait assez d'être piétiné.
Est-ce qu'on doit juger les gens sur la taille de leur porte-monnaie et de leur lieu de vie ?
On dirait parfois qu'on nous considère comme des extraterrestres nous les aveugles !
Pourquoi les gens se croient-ils obligés d'aider des aveugles qui ne leur ont rien demandé ?
La femme est un homme comme les autres.
Tu sais, les gens ont souvent des réactions de rejet vis-à-vis de ceux qui ne fonctionnent pas comme eux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Pascale Perrier (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pascale Perrier
Le premier chapitre lu par Pascale Perrier.
??Un regard à la fois fort et sensible sur la protection de l?enfance
??La puissance du secret et du lien fraternel
??Malvina, dit Elyo, c?est la galère. Ma s?ur et moi, on doit trouver une solution pour partir avant mardi soir. Pour aller où, avec quel argent ? Je n?en sais rien. Tout ce que je sais, c?est qu?on doit s?enfuir.Il ne demandait pas d?aide, simplement il avait besoin de parler. La jeune fille sourit.
??Viens dans mon internat. On va te prendre en charge, Lucile et toi. Au moins pour les vacances? J?habite dans un endroit super. le départ est prévu pour demain matin. C?était sans doute la solution la plus simple, mais Elyo devait-il vraiment croire Malvina ?
Comment Elyo, 13 ans, parviendra-t-il à se défaire de l?emprise de Laloi, un dealer, pour protéger Lucile, sa petite s?ur ?Peut-il faire confiance à Malvina, une fille qu?il a rencontrée au collège ? Et pourquoi le lieutenant Adrian le laisse-t-il partir en lui disant de remercier « ceux de la Louve » ?
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Tu n'es pas celle que tu crois

De quelle manière Louise reçoit-elle un message de XD ?

Par Twitter
Par hotmail
Par Facebook
Par sms

10 questions
20 lecteurs ont répondu
Thème : Tu n'es pas celle que tu crois de Pascale PerrierCréer un quiz sur ce livre