AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2367940304
Éditeur : Rouge Sang (28/09/2013)

Note moyenne : 4.15/5 (sur 24 notes)
Résumé :
« Quand je sortirai, tu seras la première prévenue… Je saurai te retrouver. »
Depuis qu'Éloane Frezet, la tueuse en série la plus abjecte de ces dernières années, a prononcé ces mots, Alix Flament vit dans l'angoisse que la criminelle sanguinaire s'évade de prison...
Alors, quand la journaliste reçoit un coup de téléphone d'Éloane en pleine nuit, elle comprend que la meurtrière va honorer sa promesse...
Une promesse de sang...

(Éd... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
StefEleane
  09 mars 2015
Ce roman m'a transporté. Je me suis laissé bercer par l'auteur. Passant entre les mains d'une journaliste, d'un flic, d'une victime et même de l'assassin. Et j'ai aimé progresser dans cette enquête à travers les yeux de chacun !
Eloane Frezet est une tueuse en série, intelligente et calculée. Cela m'a permit de m'interroger sur les femmes serial killer. Car autant je connais les noms de certains hommes mais pas de femmes. Et voila ce que j'ai trouvé :
"Il existe environ une cinquantaine de femmes tueuses en série "célèbres" (ayant agi seules). Il existe au minimum 800 tueurs en série masculins "célèbres"... et des milliers peu connus. "
Alors deux solutions s'imposent, soit il y a effectivement beaucoup moins de femmes tueuses , soit elles sont beaucoup plus méthodiques et intelligentes pour ne pas se faire attraper.
Eloane fait partie de ces femmes qui n'aurait pas du être interpellé, puisqu'elle n'a jamais fait d'erreur. Voila le type de tueur dont on a affaire dans ce roman !
Et puis, il y a cette grande question, jusqu'où iriez vous par amour? seriez vous prêt à tuer ?? Difficile de répondre à ça ...
L'enquête évolue sur le présent mais aussi sur la réouverture d'un vieux dossier. On s'interroge, on suppose et on lit pour savoir ....
Le seul petit point qui me manque dans cette lecture, et qui par sa construction ne peut être autrement, c'est que du coup je ne me suis pas attachée à un personnage, à avoir peur avec lui. Alors c'est contradictoire, me direz-vous, car j'ai aimé que chaque chapitre soit vu d'un oeil différent mais en contrepartie je ne fais pas qu'un avec un personnage . du coup le petit macabre d'Eloane avec Alix, on le sait, on le lit mais on le vit un peu moins que si on avait eut qu'un seul protagoniste.
Cela dit cela reste un très bon thriller, que je conseille !!
Et puis pourquoi les femmes rousses sont elles toujours des femmes magnifiques ??? là c'est la brune qui parle ;)

Lien : http://lesciblesdunelectrice..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
denisarnoud
  24 avril 2014
Alix Flament, jeune journaliste, a dû se résoudre à quitter la rubrique faits divers qui avait tendance à agir sur son moral. Elle est maintenant journaliste politique sans grand enthousiasme. Sa carrière a connu son sommet il y a quelques années lorsqu'elle avait interviewé Eloane Frezet, une redoutable tueuse en série. L'affaire qu'elle traite en ce moment lui paraît bien fade en comparaison. Il s'agit des frasques d'un homme politique accusé de viol.

Une nuit, la jeune journaliste reçoit un appel de cette dangereuse criminelle avec qui elle s'était entretenue en prison. Entretiens qui avaient fait l'objet d'un livre à succès. Eloane Frezet lassée d'attendre une remise de peine plus qu'improbable a décidé de prendre le taureau par les cornes, elle s'est évadée. Maintenant qu'elle est libre elle va pouvoir continuer son oeuvre, comme elle appelle sa série meurtrière, mais aussi se venger de la journaliste.

Aidée d'un policier avec qui elle avait travaillé sur la première enquête qui avait permis de mettre ce monstre sous les verrous, Alix va devoir comprendre, ce que Eloane entend par son oeuvre. Ensemble ils vont devoir se plonger dans le passée et notamment analyser la rencontre qui a fait basculer cette femme posée dans le crime.

L'intrigue de ce roman repose sur ce duel à distance entre les deux femmes, intimement liées
:"Complémentaires. Les deux femmes l'étaient aussi. Eloane avait été à l'origine de sa carrière, même si Alix s'en défendait chaque jour. C'est elle qui l'avait propulsée face aux médias, la portant aux nues en l'acceptant comme confidente.
Elle luit avait donné la gloire. La reconnaissance aussi. Toutes les portes s'étaient ouvertes face à la jeune journaliste qui n'avait eu qu'à choisir sa voie.
Et Alix avait aussi, quant à elle, dessiné la route du destin d'Eloane Frezet : elle l'avait renvoyée derrière les barreaux grâce à son livre, la laissant là où elle devait être, loin de la société.
Deux faces d'une même pièce, liées par la fatalité et la douleur."

Haut le choeur est un roman haletant, rythmé par le jeu de piste macabre proposé aux policiers et à la journaliste par cette criminelle machiavélique et bien déterminée à poursuivre son oeuvre et la mener à son terme. Un roman qu'une fois commencé on ne peut plus reposer.
Haut le choeur a reçu le prix de Polar 2014 Dora Suarez le Blog
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
boulaycarine
  14 novembre 2013
En 2012, je découvrais Gaëlle Perrin-Guillet à travers un recueil de nouvelles, intitulé «Les auteurs du noir face à la différence ». Quinze auteurs, quinze talents, quinze histoires très noires afin d'illustrer la différence. Saisissantes, originales, imprévisibles, touchantes ou insoutenables, la diversité de ces nouvelles créait au final un livre marquant qui me permettait par la même occasion de découvrir de nouvelles plumes. Quelques coups de coeur plus tard, je me faisais la promesse d'en approfondir certaines. C'est chose faite avec l'une d'entre elles, celle de Gaëlle Perrin-Guillet avec son dernier roman, HAUT-LE-CHOeUR.
HAUT-LE-CHOEUR de Gaëlle Perrin-Guillet
C'est sans grand enthousiasme, qu'Alix Flament planche sur la une de son journal qui livrera en pâture dès le lendemain matin, un homme politique accusé de viol.
Actuellement journaliste politique, elle était six ans auparavant une spécialiste reconnue des affaires criminelles. C'est aux côtés des forces de police qu'elle avait enquêté sur différents crimes lors des dix dernières années.
Mais c'est l'affaire Frezet qui avait été le point culminant de sa carrière. La parution de son livre d'entretiens avec Éloane Frezet, la pire des tueuses en série que le pays ait connu depuis le XIXe siècle, l'avait propulsé face aux médias. Avec ce fait-divers sa carrière s'était envolée. Sa vie aussi.
Se voyant refuser une remise de peine pour bonne conduite, Éloane Frezet menace de s'évader et de tuer Alix.
Une promesse mortelle qui se matérialise cette nuit même, sous la forme d'un appel téléphonique. La tueuse la plus tristement célèbre de son époque vient de s'échapper de prison et a soif de vengeance.
De confidente, statut concédé par Éloane Frezet il y a quelques années, Alix Flament se voit revêtir désormais celui de victime. En effet, la tueuse a décidé d'édifier son macabre jeu de piste autour de la journaliste, faisant d'elle sa marionnette.
Qu'est-ce qui a conduit Éloane Frezet, une femme que rien ne prédisposait à la violence, à basculer et à s'enfoncer dans le côté le plus sombre de l'humain ? Quels sont les desseins de cette psychopathe totalement habitée par sa folie meurtrière ?
La journaliste Alix Flament va tenter de décrypter et de comprendre les motivations de ce monstre à commettre de tels actes, afin de mettre un terme définitif à ce qu'elle a baptisé « sa grande oeuvre ».
Dès les premières pages, le tempo est donné. Nous assistons à l'évasion de la plus abjecte des tueuses en série de ces dernières années. Débute alors une intrigue construite autour de l'affrontement de deux femmes, avec d'un côté cet être à part devenu monstre, et de l'autre cette journaliste qui a vu sa carrière décoller, au détriment de sa vie.
Avec l'insertion de quelques-uns des entretiens consentis par Éloane Frezet à l'ancienne spécialiste d'affaires criminelles, Gaëlle Perrin-Guillet installe une atmosphère particulièrement pesante et angoissante.
Le duel va progresser au gré des indices judicieusement essaimés par l'auteure, jusqu'à l'ultime face à face tant attendu. Et là, point d'espoir déçu ! Malgré mon opiniâtreté à découvrir le mobile de cette psychopathe hors norme, l'habileté de Gaëlle Perrin-Guillet aura eu raison de mes élucubrations.
Avec HAUT-LE-CHOeUR, Gaëlle Perrin-Guillet nous offre un roman bien orchestré qui s'avale comme du petit lait

Lien : http://lenoiremoi.overblog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
dubruitdanslesoreilles
  21 octobre 2013
Après avoir sorti deux titres sous le sceau de l'auto-édition, Gaëlle Perrin-Guillet nous revient avec un troisième roman qui est cette fois signé chez la toute jeune maison d'édition Rouge Sang Editions.
4ème DE COUVERTURE
Alix Flament, journaliste à Chambéry, travaille sans conviction sur un article relatant les mésaventures sexuelles d'un candidat à l'élection présidentielle française.
Six ans plus tôt, elle était une spécialiste reconnue des affaires criminelles.
Jusqu'à ce qu'elle publie un livre d'entretiens avec la pire tueuse en série que le pays ait connu depuis le XIXe siècle, ouvrage dont elle ne se remettra pas et qui marquera la fin de sa carrière dans le domaine des faits divers.
L'évasion sanglante d'Éloane Frezet redonne vie aux cauchemars qui la hantent depuis ses dialogues hallucinés avec la meurtrière. Mais seule Alix la connaît suffisamment pour tenter d'aider la police à la traquer.
C'est sans compter que la meurtrière, loin de se terrer, espère bien tenir sa promesse de terminer l'oeuvre mortelle qu'elle a dû interrompre lorsqu'elle se trouvait derrière les barreaux...
MON AVIS :
Gaëlle Perrin-Guillet nous offre une belle partition grâce à un thriller psychologique très efficace et bien pensé. On imagine que l'intrigue a été longuement répétée. En effet, du titre de l'oeuvre au crescendo final, l'ensemble est cohérent.
Tout comme le personnage d'Eloane, l'auteur ne laisse rien au hasard et sème les indices sur les véritables motivations de cette tueuse en série.
Même s'il y a quelques scènes d'actions, ce qui prévaut dans Haut-le-choeur, ce sont les personnages et les relations qu'ils entretiennent entre eux. Ainsi, c'est sur le duel entre Alix et Eloanne que repose le récit.
« Les nuages qui s'amoncelaient derrière la croix du Nivolet étaient chargés d'électricité et donnaient à la roche une couleur mordorée, luisant sous les rayons du soleil qui cherchaient à dominer. Une lutte de la nature : l'ombre face à la lumière, duel de forces contradictoires et pourtant si complémentaires… »
La plume de l'auteure est agréable, au gré des mesures et des mouvements, la symphonie se dessine sous nos yeux qui ne demandent qu'à déchiffrer les indices de la meurtrière.
Je pourrais juste regretter la sous-exploitation de la profileuse Camille (mais je suis sûr qu'il y a une raison à cela) et un petit sentiment de gêne que j'ai eu parfois en rapport à l'utilisation répétée des prénoms des personnages (mais bon je pinaille, il s'agit d'un léger ressenti que j'ai eu dans les premières pages).
L'idée d'insérer, dans le récit, les extraits des entretiens réalisés entre les deux femmes pour le livre d'Alix est excellente, c'est un bon terrain de jeu pour renforcer le côté psychologique de ce thriller.
En bref, Haut-le-choeur est un beau requiem qui a fait de bien jolis bruits dans mes oreilles.
Lien : http://dubruitdanslesoreille..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Tristale
  28 août 2015
Alix Flament, journaliste, va se retrouver à nouveau confronter à une tueuse en série évadée de prison, alors qu'elle l'avait interviewé par le passé sur ses crimes perpétrés pour terminer l'oeuvre de son grand amour, tueur en série également.
Eloane Frezet poursuit un but en recommençant à tuer. Mais quel est-il ? Personne ne le sait et la police, la journaliste, le légiste (mari d'Alix), tous sont menés en bateau par cette femme machiavélique.
Je peux dire que j'ai été conquise par ce roman, tellement plongé dans l'intrigue que je l'ai lu en une journée. Les meurtres se succèdent, la tension monte crescendo, et la finalité de toutes ces horreurs se dessine peu à peu, et c'est ça qui est bon.
Gaëlle Perrin-Guillet se révèle être une auteure à suivre de prés dans l'avenir, et je recommande à tous son livre.
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   21 février 2019
Alix regardait la Croix du Nivolet, qui lui faisait face, installée dans la balancelle sur sa terrasse, le téléphone encore dans la main. La vue qu’elle avait sur cette montagne ne cessait de la surprendre chaque jour. Mystérieuse lorsque les nuages dansaient autour de ses sommets, éclatante sous le soleil d’été, froide et lointaine quand la neige la recouvrait. Une transformation quasi quotidienne, chaque jour différente tout en restant la même, immuable malgré le temps qui rongeait les hommes à ses pieds.
Mais aujourd’hui, Alix se sentait écrasée par la roche, étouffée par ces flancs abrupts qui se dressaient en face d’elle, qui l’oppressaient de leur masse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
nathavhnathavh   22 octobre 2013
Elle refusa qu'il entre dans la maison arguant du prétexte que son conjoint devait dormir et qu'elle ne voulait pas le réveiller. En fait, elle ne voulait pas faire entrer cet homme, et la fonction qu'il incarnait dans son sanctuaire et ramener avec lui toute l'horreur des dernières heures. Sa maison était son refuge, le seul endroit où elle pouvait laisser à la porte ses problèmes, ses tensions et toute la saleté du monde que son couple côtoyait chaque jour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
nathavhnathavh   22 octobre 2013
Et si elle avait raison ? Si au fond de chacun de nous résidait une poussière d'animalité capable de nous faire commettre les pires folies sous l'influence du déclencheur le plus vieux du monde : l'amour ?
Commenter  J’apprécie          10
boulaycarineboulaycarine   14 novembre 2013
Si au fond de chacun de nous résidait une poussière d’animalité capable de nous faire commettre les pires folies sous l’influence du déclencheur le plus vieux du monde : l’amour ?
Commenter  J’apprécie          10
LalilideliliLalilidelili   08 juin 2017
On retourne toujours aux sources , Alix. Nos racines , ce qui fait de nous ce que nous sommes nous rappellent toujours à l'ordre. On a beau fuir ses origines , ceux qu'on a aimés et qu'aujourd'hui nous détestons , tôt ou tard, nous serons obligés de les rejoindre pour pouvoir continuer à avancer. La vie n'est qu'un cercle qui se finit là ou il a commencé.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Gaëlle Perrin-Guillet (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gaëlle Perrin-Guillet
« Haut le choeur », la bande-annonce. Un thriller de Gaëlle Perrin-Guillet.
« Quand je sortirai, tu seras la première prévenue? Je saurai te retrouver. » Depuis qu'Éloane Frezet, la tueuse en série la plus abjecte de ces dernières années, a prononcé ces mots, Alix Flament vit dans l'angoisse que la criminelle sanguinaire s'évade de prison... Alors, quand la journaliste reçoit un coup de téléphone d'Éloane en pleine nuit, elle comprend que la meurtrière va honorer sa promesse... Une promesse de sang...
Roman disponible le 14 mars 2019 (papier & numérique).
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1562 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..