AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9973580664
Éditeur : Editions Elyzad (10/04/2014)

Note moyenne : 4/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Elles étaient belles, libres, avides d'amour, d'écriture et d'action, engagées dans les luttes de leur temps pour l'égalité des sexes et la justice sociale.
Olympe de Gouges, Flora Tristan, George Sand incarnent avec éclat la rébellion des femmes : une des grandes forces de l'Histoire. J'ai eu envie de les rencontrer et de les raconter pour celles et ceux qui se battent dans le monde aujourd’hui.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Salyna
  01 septembre 2014
Un super petit livre pour trois grandes femmes.
La lecture est facile, sauf les textes des auteures qui sont parfois d'un niveau assez relevé, surtout ceux de George Sand. Un pur plaisir avec une tasse de thé.
Pour chacune d'entre elles, il y a une biographie rapide, une explication de leurs pensées révolutionnaires et féministes, et enfin des morceaux choisis de leurs oeuvres.
Peut être un peu « léger » lorsqu'on les connait déjà un peu, mais très bien fait si on n'a jamais entendu ou que très vaguement parler de ces femmes qui ont marqué leur temps.
Commenter  J’apprécie          60
de
  13 mars 2015
Résister et subvertir l'ordre établi contre les femmes
Les luttes de femmes ne commencent pas dans les années 1970 ni même avec le mouvement pour le droit de vote…
Au pays des Droits humains réduits aux Droits de l'homme (voir sur le blog Droits humains pour tou-te-s ! et le texte de Christine Delphy : Droits de l'homme ou droits humains ?) il convient de revenir inlassablement sur les luttes des femmes…
Dans ce petit livre, Michelle Perrot présente trois femmes rebelles : Olympes de Gouges, Flora Tristan et George Sand, nées « aux marges » de leur société, mariées très jeunes, contre leur gré ou sans inclinaison. Les auteures dénonceront « la violence de la nuit de noce » et « Toutes les trois voient dans le mariage arrangé une forme majeure de l'oppression des femmes ». Mariage, droits civils « La question des droits civils est essentielle dans leurs combats dont elle constitue un axe fort ». Des femmes voyageuses, écrivaines, « révolutionnaires », éprises de liberté et d'égalité… objets « de violences, directes ou symboliques, publiques ou privées »
Une invitation à se «(re) plonger dans leurs oeuvres. « Il nous reste l'essentiel : leurs oeuvres à lire, leur expérience à méditer, leur histoire à raconter. C'est l'objet de ce livre ».
Des femmes, « héroïnes symboliques » pour utiliser une proposition de Geneviève Fraisse, subversives par leurs actions et leurs écrits… des textes qui nous donnent à réfléchir encore aujourd'hui…
Lien : https://entreleslignesentrel..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MyriamBachon
  05 mai 2016
Trois femmes aux destins différents mais unies dans un même élan dans la lutte pour l'égalité et la revendication des droits de la femme. Comme quoi le féminisme ne date pas d'hier. il y a eu des femmes très courageuses pour défier leur temps.
Ce livre m'a fait découvrir ces femmes assez inconnues pour moi ; Georges Sand, étudiée au lycée avec "la mare au diable".... cela ne donne pas vraiment une connaissance de l'auteur!
Livre facile et agréable à lire que je recommande vivement
Commenter  J’apprécie          00
BookontheRoad
  24 juillet 2015
Retrouvez la chronique sur mon blog: www.bookontheroad.blogspot.com
Ne vous inquiétez pas, on ne débat pas de féminisme ici. Certes, j'ai un faible pour les lectures sur ce thème. Mais si j'ai décidé de vous présenter ce bouquin, c'est parce qu'il m'a avant tout ouvert les yeux sur un genre littéraire que je n'aurai jamais tenté: les biographies.
Pas très sexy comme perspective. Mais attendez ! L'auteure ne nous raconte pas la vie de personnages incroyablement ennuyeux... Non non non !
Trois monuments du féminisme du XVIIIème au XIXème siècle. Trois femmes ayant connu la violence et le sexisme en privée comme en public. Des femmes lettrées qui avec la force de leur caractère et de leur plume, se sont engagées afin de placer le féminin à l'égal du masculin.
Lien : http://bookontheroad.blogspo..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
SalynaSalyna   28 août 2014
Le mariage, elle en était convaincue, était la clé de la servitude, d'autant plus que, acte religieux de catholicité ( mais il n'y avait pas alors d'état civil), il était un acte indissoluble.
Commenter  J’apprécie          60
SalynaSalyna   28 août 2014
Elle ressent douloureusement les obstacles opposés à son sexe et les difficultés de passer de la galanterie de la femme-objet, à la citoyenneté de la femme-sujet.
Commenter  J’apprécie          50
MyriamBachonMyriamBachon   05 mai 2016
"Le sans,disent les féroces agitateurs, fait les révolutions. Le sang même des coupables, versé avec profusion et cruauté, souille éternellement les révolutions, bouleverse tout à coup les coeurs, les esprits, les opinions et, d'un système de gouvernement, on passe rapidement dans un autre.
Commenter  J’apprécie          20
MyriamBachonMyriamBachon   05 mai 2016
Femme, réveille-toi...[.....]
L'homme esclave a multip^lié ses forces, a eu besoin de recourir aux tiennes pour briser ses fers. Devenu libre, il est devenu injuste envers sa compagne. Ô femmes, quand cesserez-vous d'être aveugles?
Commenter  J’apprécie          10
MyriamBachonMyriamBachon   05 mai 2016
Maudissez tous ceux qui creusent des charniers, la vie n'en sort pas. C'est une erreur historique, dont il faut nous dégager. ...
Apprenons à être révolutionnaires obstinés est patients, jamais terroristes.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Michelle Perrot (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michelle Perrot
Michelle Perrot rend hommage à trois figures féminines du XVIIIe et XIXe siècle. Trois femmes de lettres qui ont marqué leur époque en s’engageant contre la violence de l’ordre établi. Trois vies soumises à la brutalité de l’opinion publique et de la sphère privée.
Olympe De Gouges (1748-1793), auteur de la « Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne », rabaissée, méprisée puis guillotinée à la sortie de la Révolution qu’elle avait tant souhaitée. Flora Tristan (1803-1844), harcelée à mort par son mari, voyageuse infatigable (Pérou, Angleterre…), qui avait pour ambition d’unifier le monde ouvrier. George Sand (1804-1876), « l’égérie de la révolution de 1848 », amie de Balzac, Dumas, Flaubert et pourtant dédaignée, par misogynie et jalousie, par une grande partie de la société.
Dans ses portraits enrichis des textes des trois auteurs, Michelle Perrot réhabilite la mémoire et l’héritage de personnalités longtemps oubliées et qui ont tant contribué à la cause des femmes.
+ Lire la suite
autres livres classés : flora tristanVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
590 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre