AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782264074348
360 pages
10-18 (02/04/2020)
3.77/5   52 notes
Résumé :
La nouvelle série événement d'Anne Perry : une jeune photographe anglaise face à l'implacable marche de l'histoire. 1933. Italie. Elena, jeune photographe anglaise, tombe amoureuse d'un journaliste, qui meurt assassiné peu après. Juste avant de mourir, il confie à Elena appartenir au MI6 et la charge de terminer sa mission : avertir son contact berlinois qu'un attentat doit avoir lieu contre Scharnhorst, un proche d'Hitler, et qu'il va être imputé aux Britanniques.<... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
3,77

sur 52 notes
5
3 avis
4
5 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis

iris29
  10 décembre 2020
Premier tome d'une nouvelle série crée par Anne Perry, qui démarre en 1933 dans une famille anglaise dont le grand- père dirigeait le MI6 , alors que la grand- mère était décodeuse. Désormais , ils sont à la retraite, leur enfants ne se doutent de rien, ils ont payé un lourd tribut à la première guerre puisque Mick, le petit-fils adoré y est mort ainsi que le mari de Margot , une des petites filles.
Mais , on est en 1933, et Margot et sa soeur Elena, vingt-huit ans, photographe, sont en Italie pour la dolce vita. Elena fait la connaissance d' un journaliste , qui meurt dans le train sous ses yeux, non sans la charger d'une mission à Berlin. Elena n'écoutant que son courage partira pour la ville allemande, et aura de graves ennuis...
Je ne suis pas enthousiaste sur ce premier tome, j'ai trouvé qu'il démarrait trop vite ( qu'Elena dont l'ex amant s'est avéré un espion, rempile aussi tôt sur une autre relation, qui plus est, avec un inconnu, m'a laissée perplexe, on est en 1933...).
Je n'ai pas pu en continuant cette lecture , me départir d'une sensation d'invraisemblance . Anne Perry prête aux personnages des réflexions qui sont celles d'aujourd'hui (pas sûre qu'en 1933, les gens aient été aussi clairvoyants et que dans le feu de l'action, ils aient pu sortir de belles phrases, profondes, moralisatrices... )
Beaucoup de répétitions : Elena qui petite, posait des question à son grand-père "Pourquoi...? Comment...?" , pour faire comprendre à la lectrice que cette fille en a dans sa caboche...
Mais cela reste un roman bourré d'action pour qui aime les héroïnes obligées de trouver en elles, la force et le courage. L'Allemagne entre deux guerres , qui progressivement et graduellement , bascule dans l'horreur: les Chemises Brunes, La Gestapo, les livres qu'on brûle... Tout cela est très bien montré.
Je ne déborde pas d'enthousiasme pour suivre cette série, on verra ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          576
missmolko1
  05 mars 2020
Une nouvelle série signée Anne Perry, forcément je réponds présente ! Death in focus (ou Dans l'oeil du cyclone à paraître en français) est une véritable voyage au coeur de l'Europe des années 1930. On débute l'intrigue sous le soleil d'Amalfi et son insouciance puis dans l'Angleterre tourmenté qui peine à se remettre de la Première Guerre Mondiale et craint une nouvelle guerre ou encore en Allemagne sous Hitler qui vient d'accéder au pouvoir.
On suit donc Elena, une jeune femme de vingt-huit ans, qui est photographe et lors d'un séjour en Italie, elle rencontre Ian. Ils font connaissance dans le train de retour vers Paris quand ce dernier est assassiné. Il a le temps dans un dernier soupir de lui avouer qu'un attentat se prépare en Allemagne et qu'elle doit tout faire pour l'en empêcher.
Comme toujours, les descriptions d'Anne Perry sont justes et richement documentées. Berlin prend une tout autre dimension sous la plume de l'auteure, dans une période cruciale de l'histoire. Tout prend vie sous nos yeux et l'on a froid dans le dos car on connait très bien la suite… La persécution des juifs, communistes, homosexuels, tsiganes et j'en passe, a déjà commencé. On brule les livres dans les rues et l'on assiste à tout cela dans l'impuissance la plus totale.
Elena est forte et déterminée, intelligente et astucieuse sous ses airs ingénue comme la plupart des personnages féminins sous la plume de l'auteure. Elle a peut-être un peu trop confiance en elle mais les tomes suivants nous le diront. Elle a malgré tout quelques défauts : elle répète les mêmes erreurs encore et encore et sa naïveté la rende parfois agaçante. Pourtant, elle est attachante et on prend plaisir à être à ses côtés au fil des pages. Mais elle n'est pas la seule personne intéressante car la famille Standish est pleine de secrets et de personnages complexes. Elena a une place importante mais Lucas son grand-père est tout aussi fascinant. Joséphine est effacée car elle sait rester à sa place mais elle est futée et en sait bien plus qu'il n'y paraît. Charles est buté et arrogant et il m'a vraiment énervé. Je crois qu'on ne peut que prendre du plaisir à le détester. Quant à Margot, j'espère faire plus ample connaissance avec elle dans les futurs tomes car c'est un personnage qui pourrait se montrer intéressant dans une intrigue.
Vous l'aurez compris suspense, secrets, trahison, espionnage sont au rendez-vous et le roman se veut captivant et pleins de mystères du début à la fin. Une petite pointe de romance vient s'ajouter à tout ça, du lyrisme dans les descriptions des paysages et de la nature et un caractère plus dramatique avec la montée en force d'Hitler en Allemagne, de Mussolini en Italie, l'instabilité en Espagne et les premiers signes d'une seconde guerre mondiale alors que les plaies de la première ne sont pas encore pansées. Une lecture pertinente et prometteuse. Quelques maladresses et répétions dans la narration sont à souligner mais j'ai vraiment hâte de lire la suite.
Lien : https://missmolko1.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
Phoenicia
  07 octobre 2021
Anne Perry est une de mes valeurs sûres. Aussi, nouvelle série? Je fonce!
On quitte l' Angleterre victorienne pour les années 30 avec le Fascisme qui étend sa toile en Europe. L'héroïne est Elena Standish, jeune femme quelque peu naïve et pleine d'idéaux, photographe de profession, qui se retrouve mêlée à un assassinat d'un ponte du IIIe Reich ...
Sur fond d'espionnage avec le MI6, on découvre cette jeune femme mais également toute sa famille. L'autrice change de tonalité et nous fournit un roman haletant, j'ai trouvé. Il y a beaucoup de rythme avec les narrations variées et tout simplement l'urgence de l'action, voire même le péril inhérent. Anne Perry nous dévoile ainsi une période historique où la population traumatisée par la Grande Guerre aspire à une paix durable, déterminée à ce qu'elle soit la der des ders. On voit ainsi une population britannique partagée entre la conviction d'une guerre imminente et le déni de réalité, partagée entre ce qui est acceptable au nom de cette paix et ce qui ne l'est pas. Au-delà de ce cas de conscience, Anne Perry nous emmène également dans une Allemagne des années 30, toute aussi partagée mais également effrayante. L'immersion a été là pour moi, je n'ai pas du tout été déçue...
.... Sauf sur un point et ce n'est pas des moindres : la fin. le choix opéré, virage à 180 degré, ne m'a pas convaincue et je l'ai trouvée vraiment trop capillotractée pour être vraisemblable.
Pour autant, je redonnerai une chance à cette série, ne tenant pas compte de ces quinze dernières pages.
LC Octobre : Cap au Nord!
Pioche dans ma PAL Polar Octobre 2021
Challenge Séries 2021
Challenge Trivial Reading XII
Challenge Mauvais genres 2021
Challenge A travers l'histoire 2021
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Kassuatheth
  22 janvier 2022
Si vous cherchez un presque chef d'oeuvre qui vous permettra de mettre en évidence vos talents de critique, oubliez ce roman.
Si par contre vous cherchez un roman qui vous fera oublier la COVID 19 pour quelques heures, c'est le roman rêvé.
A part quelques pages d'un roman d'amour naissant et plusieurs pages de descriptions de paysages de rêves, il n'y a que de l'action et des rebondissements. Éléna est un vrai James Bond féminin, risquant à chaque coin de rue de se faire zigouiller.
Ce n'est pas tout. Pendant tout le roman, vous vous demanderez comment une telle histoire peut arriver. Vous ne l'apprendrez qu'à la fin et, comme on le dit au Quebec, ce sera la cerise sur le sundae.
En prime, vous profiterez d'une série de réflexions de qualité, même si certains ne les trouvent pas appropriées à cette époque. En résumé, un bon moment de détente.
J'ai déjà réservé le deuxième roman de cette série.
Commenter  J’apprécie          150
QUILTADDICT
  24 juillet 2020
Une nouvelle série d'Anne Perry, c'est toujours un événement. Cette autrice, sans révolutionner ni le genre ni le style, saura éveiller notre intérêt. Bien sûr, au regard de sa prolifique production, j'ai plus ou moins apprécié ses romans. Je me suis lassée de la série Charlotte & Thomas Pitt, encore plus de celle avec Monk trop sombre à mon goût. Les histoires de Noël me plaisent bien, même si elles sont assez inégales. En revanche, l'histoire de Joseph et Matthew Reavley m'avait passionnée.
Je n'ai donc pas su résister à L'oeil du cyclone. Cette période de l'entre-deux guerres avec l'accession au pouvoir d'Hitler, la montée du nazisme et son corollaire d'exactions que beaucoup ne veulent pas voir. Des interrogations ne manquent pas de se poser : refus d'une seconde guerre pour ceux qui ont vécu les combats ou qui ont perdu des êtres chers et doutes quant à l'efficacité d'un pacifisme à outrance.
C'est dans ce contexte historique que la nouvelle héroïne de la romancière va se retrouver embarquée malgré elle. Une rencontre avec un jeune et séduisant journaliste qui s'avère être un espion britannique et une mission qu'elle se doit d'achever, voici le début de ce roman qui va nous faire voyager en train d'Italie vers Berlin puis en Angleterre. On y retrouve les ingrédients qui ont fait le succès des précédentes séries : une famille de la bonne société, secrets de famille, drames personnels qui se retrouvent dans les conflits mondiaux.
Je dois toutefois avouer que je n'ai pas vraiment été emballée par cette histoire qui m'a semblé manquer de profondeur. Les événements qui se succèdent et les actions de certains protagonistes ne m'ont pas toujours paru cohérents. Toute cette histoire est survolée trop vite finalement, tout en appliquant des ficelles certes maîtrisées mais que l'on voit venir.
En résumé, une lecture en demi-teinte pour un roman qui aurait pu être meilleur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   02 mars 2020
Josephine entered the room. She was the same age as Lucas. They had been married for over half a century, and yet he still found pleasure in looking at her. More than pleasure, a warmth, and gratitude for all they had shared. Many men might not have found her beautiful, but he still did. It was in her eyes, and her quick smile, the vitality in her, even when she sat unmoving. He knew her candor frightened some people, but he liked it. He found it a touchstone of honesty, a cleanness of mind and soul.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
lolols28lolols28   16 avril 2021
Si on accule les gens et qu'on les privé de toute dignité, de tout espoir, tôt ou tard, ils vont se rebeller...et se battre jusqu'à la mort si on les y pousse !
Commenter  J’apprécie          200
iris29iris29   09 décembre 2020
Cette douleur-là, comme tant d'autres, était universelle. Une mère allemande et une mère anglaise qui avaient chacune perdu leurs fils avaient bien plus de points communs que de différences. Ceux qui parlaient de la guerre si facilement y songeaient-ils ?
Commenter  J’apprécie          120
iris29iris29   11 décembre 2020
Si on accule les gens et qu'on les prive de toute dignité, de tout espoir, tôt ou tard, ils vont se rebeller...
Commenter  J’apprécie          120
missmolko1missmolko1   02 mars 2020
After lunch, Elena went out to see if she could get any pictures that captured the beauty of Amalfi. The town was very old and had once been one of the biggest ports in the Mediterranean. There was an unfailing permanence about it that was an ironic backdrop to the frenetic happiness of the people holidaying, escaping reality for a brief season. The clinging grayness of the Depression melted in the sun here. The American music, with its haunting tunes and its clever, bittersweet words, emanated fron the bars, encapsulating the emotions perfectly. In her imagination she danced to it in the arms of the young man whose hair was almost auburn in the sun.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Anne Perry (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne Perry
Anne Perry parle de "La disparue d'Angel Court". Partie 1
autres livres classés : berlinVoir plus
Notre sélection autre Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les Titres de la série des Charlotte et Thomas Pitt

Quelle est la particularité des titres dans cette série ?

ils indiquent toujours le type de crime commis
ils indiquent toujours le lieu du crime
ils indiquent toujours l'heure du crime
ils indiquent le nom de l'assassin

8 questions
95 lecteurs ont répondu
Thème : Anne PerryCréer un quiz sur ce livre