AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur L'Egorgeur de Westminster Bridge (15)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
LePamplemousse
  28 septembre 2014
Cette enquête de l'inspecteur Pitt nous entraîne dans les milieux politiques.
L'histoire se déroule à Londres dans les années 1880 et un parlementaire est retrouvé assassiné de façon horrible, égorgé et accroché à un lampadaire.
L'inspecteur devra une fois de plus découvrir qui a pu faire une chose aussi atroce, et cela sera d'autant plus compliqué qu'il est très difficile de pénétrer dans les grandes maisons bourgeoises, et que les milieux politiques sont tout aussi difficiles d'accès.

Dans cette enquête, sa femme Charlotte sera également bien présente, elle tentera de pénétrer dans l'univers de suffragettes, ces femmes qui luttaient pour obtenir le droit de vote, à une époque où les droits des femmes étaient très réduits.
En effet, elles ne pouvaient pas être propriétaires d'un bien immobilier, elles n'avaient aucun droit sur leurs enfants, aucun pouvoir de décision légalement…et celles qui tentaient d'obtenir davantage de droits étaient très mal perçues, voire carrément rejetées par la bonne société.

Cette enquête n'est pas ma préférée car, hormis les passages sur les suffragettes, les passages qui se déroulent au Parlement ou avec des hommes politiques m'ont semblé un peu ennuyeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
cmpf
  17 mars 2019

Un polar historique sans surprise, ni bonne, ni mauvaise. Anne Perry écrit des séries de qualité. Si celle-ci, Charlotte et Pitt n'est pas ma préférée, je la trouve tout de même de très bonne tenue. Et ce tome qui met en scène le combat des suffragettes et la législation concernant les droits des femmes dans le mariage est tout à fait prenant. Une des choses que j'apprécie chez cet auteur est que l'on apprend toujours beaucoup de choses sur le thème qu'elle aborde, thème souvent lié à la condition des femmes.

En 1885 les députés doivent prendre position sur divers sujets : le Home Rule, le désir de certaines femmes de voter, alors que si peu de temps auparavant, elles étaient encore considérée comme propriétés de leur mari ainsi que leurs bIens, jusqu'à leurs vêtements et sans pouvoir de décision sur l'éducation des enfants. Biens peu d'hommes sont favorables au vote des femmes mais assez peu de femmes aussi. Beaucoup craignent que si elles acquièrent trop de droits, les hommes n'aient plus d'obligations envers elles. Elles préfèrent donc la sujétion avec la protection plutôt que de devoir s'assumer.

Dans ce contexte un député est assassiné lors de son retour chez lui après la fin de la séance au Parlement. Les recherches se tournent vers une femme divorcée dont le mari a réclamé et obtenu la garde de la fillette qu'il lui avait laissé élever dans un premier temps. Cette femme ayant fait appel au député qui lui avait assuré son soutien avant de changer d'avis et de prendre le parti du mari, sa colère pourrait l'avoir poussée au meurtre. Mais un second député est assassiné dans les mêmes conditions. le premier meurtre était il une erreur d'identification ? Pitt enquête sur les familles comme sur les milieux anarchistes. Comme d'habitude Charlotte s'en mêlera.

Un volume tout à fait intéressant surtout par les données sociales bien présentes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Crazynath
  12 décembre 2014
Un épisode assez sombre des enquêtes de Charlotte et son inspecteur de mari.
Un égorgeur sévit et s'attaque à des membres du parlement. Evidemment, c'est Pitt qui est chargé de l'enquête...
Mais, derrière son enquête, ce qui apparait surtout et qui est en réalité le thème principal de ce livre, ce sont les conditions des femmes de cette époque toutes classes sociales confondues. Elles ne sont rien que la propriété des hommes et ne peuvent rien décider sans l'aval de leur père ou leur mari....
Un bon cru de cette série dont je ne me lasse pas!!
Commenter  J’apprécie          140
Biancabiblio
  02 décembre 2013
Un député est assassiné à la sortie de la Chambre, alors qu'il se rendait à son domicile. L'homme est retrouvé égorgé et pendu à un réverbère du Westminster Bridge. L'affaire fait immédiatement les gros titres des journaux, d'autant plus que le député en question se révèle être le secrétaire parlementaire du ministre de l'intérieur. L'inspecteur Thomas Pitt se retrouve chargé d'enquêter sur cette délicate affaire et il va rapidement être dans une impasse, suivant plusieurs pistes, sans qu'aucune n'aboutisse. L'enquête s'épaissit encore davantage lorsque deux autres députés, anciens secrétaires parlementaires du ministre de l'intérieur eux aussi, sont à leur tour égorgés à la sortie de la chambre des députés et retrouvés sur le Westminster Bridge. Les anarchistes et les Fenians irlandais sont un temps soupçonnés mais Pitt et Micah Drummond, son supérieur, se rendent compte qu'il ne s'agit pas d'assassinats politiques.
Pitt a beau se creuser les méninges, deux solutions lui semblent plausibles sans toutefois vraiment le contenter : l'oeuvre d'un malade qui n'a aucun mobile à part celui de tuer ; et la vengeance, celle de Florence Ivory, une féministe divorcée qui a perdu la garde de sa fille au profit de son ex-mari, grâce à l'appui d'un des députés assassinés. Les autres meurtres ne seraient alors que des leurres chargés de brouiller des pistes. La jeune femme est hébergée par la nièce d'une des meilleures amies de Lady Vespasia et celle-ci va alors demander de l'aide à Charlotte.
Lire la suite...
Lien : http://deslivresdeslivres.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Heureuse
  08 juillet 2012
Ce qu'il y a de bien avec les Anne Perry, c'est qu'on n'a pas de surprise, bonne ou mauvaise ...Un bon petit policier sur un fond d'Angleterre victorienne. Un petit zoom sur les premières suffragettes, un coup d'éclairage sur la (minuscule) place des femmes dans cette société. Et hop! Un moment plaisant vient de passer :)

Commenter  J’apprécie          50
Sharon
  22 juin 2012
Je retrouve avec plaisir les héros d'Anne Perry, avec toutefois une nuance : ce tome va du gris foncé au noir, très noir. L'espoir ? Il est nulle part. Les innocents paient, les coupables, aussi, mais dans une bien moindre mesure. le poids du chef de famille, par contre, est partout. Il nous montre le pire de cette société victorienne si puritaine, si patriarcale. Les femmes sont des petites personnes fragiles (je n'ai pas dit "chose" bien que je sois tentée, elle n'a strictement aucun droit, pas même sur ses propres enfants) qu'il faut absolument protéger, parfois contre leur gré, parfois contre elles-mêmes.
Certes, Charlotte a de la chance d'avoir un mari qui la laisse relativement libre et s'il souhaite la protéger, j'ai envie de dire qu'il a de bonnes raisons de le faire. La passion de Charlotte pour les enquêtes peut se révéler dangereuse - pour elle.
L'égorgeur de Westminster Bridge nous plonge dans l'antre de la folie, même si je regrette un dénouement trop abrupte, comme souvent chez Anne Perry. La folie "médicale", si facilement diagnostiqué, surtout chez les femmes, mais aussi la folie mystique, point qui sera à nouveau abordé dans L'incendiaire de Highgate ont leur part dans l'enquête. Incendiaire, égorgeur : la folie n'a que faire des armes à distance, comme le pistolet ou le poison, il lui faut le corps à corps ou la purification - qui n'a rien de symbolique. Et si la compassion est, étymologiquement "souffrir avec", nous souffrons autant à cause de la première victime que du meurtrier.
L'égorgeur de Westminster Bridge est un roman réussi, qui ne laisse pas le lecteur indemne.
Lien : http://le.blog.de.sharon.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Hindy
  04 janvier 2011
Encore un bon Pitt et une ambiance lourde et noire
Commenter  J’apprécie          40
Grifferouge
  04 novembre 2012
L'égorgeur de Westminster Bridge est le premier Anne Perry que je lis et pour être honnête je ne sais pas si je vais me relaisser tenter de sitôt. Pourtant, le pitch est attractif, l'époque victorienne, des meurtres de parlementaires: tout est fait pour attiser ma curiosité de lectrice de polars historiques. Pour dire les choses, c'est le titre, un tantinet glauque, qui m'a fais acheté ce livre. Sur Babelio, j'avais lu les critiques de ce livre et n'étant pas mauvaises, je me suis laissée tenter. Bon, je m'attendais à un Bob Garcia, sombre et sanglant, je me retrouve en fin de compte face à un Mary Elisabeth Braddon assez policé, mixé à la sauce suffragette de Frances Villard. L'enquête est longue, souvent avec des redites.
ATTENTION SPOILER: quant au meurtrier, il arrive comme ça, sortant de nul part. Il est découvert presque grâce à un coup de chance et est relié à la série de meurtres de façon plus que bancale. Dommage. Je verrais si ma première impression se confirme après la lecture de l'étrangleur de Cater Street.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
nino63
  04 juin 2012
Un livre qui tient en qui tient en haleine !! Je le conseil ^^
Commenter  J’apprécie          20
Moccha
  23 août 2018
Série Charlotte Ellison et Thomas Pitt - Tome 10
Commenter  J’apprécie          10


Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Titres de la série des Charlotte et Thomas Pitt

Quelle est la particularité des titres dans cette série ?

ils indiquent toujours le type de crime commis
ils indiquent toujours le lieu du crime
ils indiquent toujours l'heure du crime
ils indiquent le nom de l'assassin

8 questions
84 lecteurs ont répondu
Thème : Anne PerryCréer un quiz sur ce livre