AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Histoires de Noël (Anne Perry) tome 3 sur 19

Pascale Haas (Traducteur)
EAN : 9782264043856
176 pages
10-18 (23/08/2007)
3.6/5   75 notes
Résumé :

Pour Mariah Ellison, la grand-mère acariâtre et austère de Charlotte Pitt, ces fêtes de Noël s'annoncent comme un véritable cauchemar !

Être exilée contre son gré chez son ancienne belle-fille, au bord de la Manche, avait déjà mis ses nerfs à rude épreuve, la voilà maintenant obligée de supporter l'arrivée d'une invitée de dernière minute, Maude Barrington.

Cette aventurière a passé sa vie à parcourir le monde et, selon Mariah,... >Voir plus
Que lire après La détective de NoëlVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
3,6

sur 75 notes
5
4 avis
4
8 avis
3
10 avis
2
1 avis
1
0 avis

J'avais hâte d'écrire cette critique et partager avec vous la découverte de ce petit bijou, surtout qu'on ne s'attend absolument pas à faire cette découverte dans "un roman de série".

Parlons d'abord de Mariah, une femme tellement acariâtre que j'avais trouver une expression très vulgaire pour qualifier ses relation avec les autres. Bride par bride, elle nous dévoile pourquoi elle se méprise à ce point. Plus elle nous en apprend, plus nous sentons sa douleur et son mépris d'elle même.

Certaine que la mort de Maude n'a rien de naturelle. Elle décide donc de faire sa propre enquête. Pour y arriver, elle doit séjourner dans la famille de Maude et découvrir le ou la coupable uniquement en écoutant et en observant. Un exercice de style à la Hercule Poirot dans une de ses enquête.

Pour mettre la famille en confiance, Mariah joue un rôle. Elle laisse entendre qu'elle avait appréciée la compagnie de Maude. Ce faisant, elle n'a plus le droit d'être acariâtre et méchante. Miracle, elle se prend à son jeu et s'aime de plus en plus. On aurait dit Scrooge après avoir rencontré les trois fantômes de Noël.

L'enquête nous fait aussi découvrir Maude, la personne tellement abjecte que sa propre famille lui a refusé l'hospitalité s'avère peu à peu une personne formidable.

Ah oui! le polar. L'enquête nous révèle un véritable nid de vipères ou le "bons" sont les véritables méchants et vice versa. Beaucoup de surprises.

En prime, beaucoup d'informations sur les Noël d'antan chez les riches et sur les décorations des sapins de Noël.
Commenter  J’apprécie          250
Une enquête policière au moment de Noël, voilà qui n'est pas classique.
L'enquêteur n'est pas non plus un détective chevronné, c'est la grand-mère de Charlotte Pitt, personnage récurrent d'une série de polars d'Anne Perry.

Mariah est une vieille dame acariâtre mais sa rencontre avec Maude à la veille de Noël va bouleverser sa semaine ... elle qui se trouvait indignée de la décision de sa fille Emily de partir en France en la laissant chez Caroline et Joshua, va finalement rencontrer en Maude une femme originale ...
Maude n'est pas accueillie par sa propre famille, mais chez Caroline et Joshua elle aussi, c'est une femme de caractère, qui a beaucoup voyagé ...

Maude est retrouvée morte dans la nuit ! que s'est-il passé ?
Mariah est décidée à résoudre cette énigme, quitte à bousculer les conventions et rendre une visite impromptue à la famille de la victime.

C'était mon premier livre d'Anne Perry, et je dois reconnaître qu'il m'a plu, même si l'Angleterre victorienne n'est pas forcément un cadre historique qui m'emballe, je m'étais laissé tenter par ce livre, je l'ai acheté puis lu pour découvrir la plume de l'auteur.
Pas un coup de coeur mais une lecture plaisante pour Noël.
Commenter  J’apprécie          260
La série «Petits crimes de Noël» met en scène des personnages présents dans les autres séries de l'auteure, ou reliés de près ou de loin à ceux-ci. Il y a une vingtaine de ces romans, généralement courts, plutôt légers, qui n'ont pas de liens entre eux. Dans celui-ci, une grand-mère de mauvais poil est parquée malgré elle chez son ex-belle-fille pendant un voyage des gens qui l'héberge habituellement. Elle y rencontrera, pendant une journée, une femme qui revient d'un exil de quarante ans et meure la nuit même dans son lit. Sur le coup d'une intuition, la mémé soupçonne un crime et s'improvise enquêtrice.

Cet opus m'a déçu. La transformation d'une vieille chialeuse en vaillante justicière n'est pas crédible pour deux sous. On voit la solution de l'intrigue dès son énoncé. Comment croire que deux personnes, dont les valeurs et les expériences sont aux antipodes, puissent nouer en une seule journée des liens d'amitié tellement forts qu'ils déclenchent une fidélité éternelle? Sur le fond je ne crois pas non plus, qu'au nom d'une espèce de justice universelle et d'un vague devoir d'honorer une mémoire, on doive à tout prix, car il y aura d'énormes conséquences néfastes, déterre une histoire vieille de quarante ans avec laquelle toute une famille a appris à composer depuis. Bref je ne reconnais pas ici l'auteure de la série Monk que j'aime tant ni celle qui nous a déjà pondu les deux petits crimes précédents, tellement meilleurs.
Commenter  J’apprécie          230
Un récit qui remplit son office : une enquête, l'ambiance de Noël et un conte.
Anne Perry reprend ses personnages secondaires pour les mettre dans une enquête au moment de Noël. Ici, on retrouve Mariah Ellison, la terrible grand-mère acariâtre d'Emily et de Charlotte. Cette dernière se retrouve envoyé chez son ex-belle-fille pour les fêtes, pour son plus profond malheur. Une autre invitée, très exubérante, est également l'hôte du couple. Jusqu'à ce qu'elle décède. Bizarre, elle qui était pleine de vie. Mariah enquête donc et pour cela s'invite chez ses proches.

En 100 pages, on suit, sans avoir l'impression qu'il y ait beaucoup de raccourcis, cette enquête, notamment le mobile. Bien sûr, c'est un récit trop court pour que l'on spécule beaucoup mais il reste très distrayant. Mariah Ellison est touchée par l'esprit de Noël. Véritable Scrooge, on la retrouve en quête de vérité et de justice. Sa personnalité, toute aussi irritante soit-elle, peut être aussi source de compassion. A ce titre, je déconseille de lire ce titre avant Half Moon Street qui en dévoile beaucoup plus sur ce personnage.

Un récit de saison et qui m'a fait passé un excellent moment.
Commenter  J’apprécie          210
Très bizarre ce que j'ai ressenti à la lecture de ce livre.
J'ai adoré le début, je me suis ennuyée pendant tout le développement et j'ai beaucoup aimé la fin.
Quel dommage ce grand vide au milieu ! J'aime beaucoup les ambiances victoriennes et je me suis laissée entrainée avec plaisir. Mais après un excellent début, on tombe vite dans les introspections répétées (et donc inutiles) et aucune action ne vient relancer l'intérêt. Et soudain à la fin, tout bouge et la conclusion est aussi bonne que le démarrage.
Finalement, heureusement que ce livre est court sinon, je ne sais pas si j'aurais eu le courage d'aller jusqu'à la fin, ce qui aurait été vraiment dommage.
Commenter  J’apprécie          200

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Noël était sensé représenter le moment du pardon, mais il ne saurai y avoir de pardon sans honneur, ni de paix réelle sans une métamorphose réelle du cœur. Ni de métamorphose sans la vérité.
Commenter  J’apprécie          160
Mariah se regarda dans le miroir. Elle se trouva un air différent. Et pas seulement à cause de la robe qui n'était pas la sienne ; le visage non plus n'était pas celui qui avait si longtemps été le sien. Ses joues avaient des couleurs. Ses yeux brillaient davantage. Mais surtout, le pli maussade au coin de ses lèvres avait disparu, et ses rides semblaient remonter au lieu de retomber.
Ridicule ! Elle n'avait jamais été jolie et ne l'était pas davantage aujourd'hui. Si elle n'avait pas été plus avisée, elle aurait pensé qu'elle avait un peu trop absorbé l'esprit de Noël, cet état d'esprit que l'on vous sert en flacon !
Commenter  J’apprécie          40
Je crois que vous ne comprenez pas vraiment quelle'... quelle femme extraordinaire elle était. L'usage qu'elle faisait du mot "extraordinaire" recouvrait une multitude de possibilités pour la plupart désagréables.
Commenter  J’apprécie          70
Le dîner fut de nouveau tendu. Comme le premier soir, on percevait de façon palpable les émotions sous-jacentes propres sans doute à toutes les familles : la conscience des faiblesses d'autrui, les indulgences, les choses dites qu'il eût été préférable de taire, mais que quelqu'un était toujours là pour rappeler.
Commenter  J’apprécie          30
J'ai des choses magnifiques à vous raconter, des choses édifiantes et belles... si toutefois je trouve les mots pour les exprimer!
Des choses qui concernent l'espoir, l'honneur et le vrai sens de l'amour.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Anne Perry (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne Perry
Anne Perry parle de "La disparue d'Angel Court". Partie 1
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (192) Voir plus



Quiz Voir plus

Les Titres de la série des Charlotte et Thomas Pitt

Quelle est la particularité des titres dans cette série ?

ils indiquent toujours le type de crime commis
ils indiquent toujours le lieu du crime
ils indiquent toujours l'heure du crime
ils indiquent le nom de l'assassin

8 questions
102 lecteurs ont répondu
Thème : Anne PerryCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..