AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur La disparue d'Angel Court (15)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
iris29
  05 novembre 2015
Me serais-je lassée des enquêtes de Thomas et Charlotte Pitt? Ce roman m'a carrément ennuyée, et j'ai mis du temps avant d'en venir à bout... Je suis moins sensible aux problèmes de l'enquêteur depuis qu'il est à la tête de la spécial Branch (l'ancêtre des Services Secrets britanniques). je ne m'y connais pas assez en histoire et en politique Anglaise pour savourer les clins d'oeil à l'époque.
Je pense qu'Anne Perry a peut-être épuisé son sujet, et l'étonnement que l'on éprouvait à se plonger dans l'Angleterre Victorienne s'émousse un peu . Là, elle aborde la question de la religion et des différents courants de pensée, et ce sujet ne m' intéresse pas du tout.
Comme une autre critique , les descriptions des états d'âme des personnages secondaires m'ont ennuyés(Vespésia et son nouveau mari).
Le coté "tout le monde participe à l'enquête"(la tante, l'épouse, l'ex chef et nouveau mari de la tante, un notable etc...)m'ont carrément agacée , on parle de services secrets quand même! SECRETS !!!
La fille a grandi (Jémima) , et on pressent que son personnage va prendre de l'épaisseur dans les épisodes à venir.
L'apparition du journaliste (et à travers lui, de l'importance de ce nouveau support qui deviendra le 4° pouvoir) promet de nouveaux rebondissements dans les prochains romans.
Jemima se demande si une femme intelligente peut trouver un mari... Je parie sur un futur couple : Jémima et le journaliste,Laurence. ...

Le plus de ce livre :
_un plan du vieux Londres( à la fin) , avec des numéros correspondant aux lieux servant de décors aux enquêtes de Thomas et Charlotte Pitt, dans les épisodes précédents,
_ainsi qu'une note explicative de l'auteur sur la création de cette série (au début) .
Pour tous ceux qui aiment savoir le pourquoi du comment ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Pas-chacha
  09 septembre 2016
Revoilà Thomas Pitt! Je continue à les lire, dans l'ordre. Un vrai roman détente pour moi, ça se lit très vite et je me suis attachée aux personnages. J'aime beaucoup les voir évoluer, vieillir et réfléchir.
Après, clairement, je n'ai pas trouvé que c'était le meilleur. le méchant était deviné dès le début et l'intrigue un peu trop tenue. Pitt a l'air toujours un peu malmené et un peu incompétent à son poste de la Special Branch, et Charlotte m'a parue un peu plus égoïste.

Mais ça m'a détendue, et c'est tout ce que je voulais!
Commenter  J’apprécie          100
mogador83
  14 mai 2015
Trentième tome de la série Charlotte et Thomas Pitt, j'avoue que l'enthousiasme n'y était pas... depuis que Thomas est a la spécial branch, les enquêtes sont plus complexes et me bottent moins. On parle de relations entre les états d'enjeux internationaux... d'attentats, d'anarchistes.... intéressant mais je préférais les intrigues plus simples du début ou Charlotte avait vraiment sa place. Cette fois, l'auteur nous emmené dans une intrigue qui mêle religion et morale. J'ai eu l'impression de relire plein de fois les mêmes discussions les mêmes débats autour de la religion. L'enquête est intéressante et part dans tous les sens...par contre Anne Perry est adepte des fins precipitees, là c'est difficile de faire plus précipité... je lirai quand même le prochain mais je suis déçue!
Commenter  J’apprécie          70
Domichel
  23 janvier 2017
Habitué des enquêtes de Thomas et Charlotte Pitt, j'ai lu tous les tomes, suivant de près les aventures de Charlotte, et la carrière de Thomas comme inspecteur puis commissaire à Bow Street. Depuis quasiment une dizaine de livres, à la suite d'une disgrâce en haut-lieu et d'une affectation à la Special Branch, sorte de police secrète, Thomas a rejoint Victor Narraway, le directeur de cette SB, qui lui a très vite laissé le poste. Il pensait, à juste titre, ne s'occuper que d'affaires sensibles, espionnage, terrorisme irlandais, complots étrangers, mais de temps en temps il doit travailler sur des affaires de terrain, dites classiques, mais impliquant des personnalités influentes.
Cette fois-ci une anglaise émigrée en Espagne, revient à Londres, non pas pour faire du tourisme, mais prêcher une nouvelle façon de prier ou de se conduire à l'égard de la religion (catholique). Pas de quoi mobiliser les forces de la Special Branch, si ce n'est qu'en haut-lieu on intime l'ordre à Thomas de veiller sur cette personne, à qui il ne doit rien arriver, faute de quoi les relations déjà tendues avec l'Espagne pourraient s'envenimer de façon plus dramatique encore. Il faut dire que prêcher en pays anglican ou protestant, peut s'avérer très sensible et provoquer des réactions violentes. Voilà pourquoi Thomas se retrouve à surveiller les réunions publiques de Sofia Delacruz, au cours de la première desquelles il aperçoit Charlotte et Jemima, du haut de ses seize ans et devenue une très belle jeune femme, comme sa maman. Or dans les jours qui suivent, la Señora Delacruz disparaît, et au cours de ses recherches, Pitt tombe rapidement sur les corps de deux amies de Sofia, sauvagement assassinées. Dès lors l'enquête prend une nouvelle tournure beaucoup plus dramatique…

Sur l'ensemble du livre les différents rebondissements et les détails de l'histoire sont cohérents et lui donnent une véritable dimension dramaturgique. Les nouveaux acteurs, Vespasia, Narraway, Stocker prennent place au fil du roman et vont élargir le champ des investigations. Les différents protagonistes sont peints avec le talent confirmé d'Anne Perry, et les soupçons vont de l'un à l'autre sans qu'on ait de véritable mobile à leur attribuer. La fin est éclatante même si on aurait préféré un épilogue un peu consistant. Si j'arrêtais là je pourrais mettre au moins 4 étoiles, mais…
Mais, plus ça va, plus les romans sont copieux et longs à lire. Et cette fois-ci l'auteur nous sert et ressert des considérations philosophiques et religieuses, les hésitations personnelles de Thomas sur sa capacité à assumer son poste, sans compter les états d'âmes de Jemima - certes de son âge - avec sa maturité grandissante. Mais que c'est bavard, que de redites et de réflexions sans nécessité ! On aurait pu faire l'économie de presque 100 pages tout en gardant l'intérêt de l'enquête et des idées religieuses évoquées. Je n'aurais pas l'indélicatesse de mettre cela sur l'âge d'Anne Perry, mais peut-être se sent-elle plus encline à faire passer d'autres messages qu'à ses débuts.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
chriskorchi
  16 mars 2015
Un roman emplit de mystère dans l'Angleterre victorienne, tout y est les personnages, les décors, le mystère, Londres, une enquête palpitante et prenante. Vous l'aurez deviné j'ai aimé ce livre. Particulièrement les personnages des deux inspecteurs.

Ce roman n'est pas seulement un roman policier, c'est aussi une critique de la société de l'époque, de sa moralité, de son contexte social. Les thèmes abordés sont des thèmes qui me sont chers et que j'aime à retrouver dans mes lectures. Il est question ici de rédemption , de culpabilité , de passé , de présent et de leur impact sur la vie. Je connaissais déjà l'écriture de l'auteur que j'apprécie énormément et je n'ai pas été déçue par cette nouvelle enquête.

L'écriture est riche et ciselée et l'ambiance est bien rendue , les personnages sont travaillés et l'histoire est palpitante. Au fil des pages et des faits des questions s'installent auxquelles on espère des réponses.

Un bon polar qui m'a fait passé des moments agréables.

VERDICT

Ce roman devrait ravir les fans d'Angleterre époque victorienne, de suspens , d'enquêtes . A lire un weekend de farniente ou lors d'une longue soirée solitaire
Lien : https://lilacgrace.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
lacazavent
  02 août 2016
On retrouve avec beaucoup de plaisir et d'attente l'ensemble des personnages certains manquant, à mon plus grand regret, toujours à l'appel.
L' histoire, l'ambiance et l' intrigue sont légèrement différentes de ce à quoi nous avait habitué l'auteur, pourquoi pas après tout il est normal d' évoluer.
Toutefois, le résultat n' est qu' à moitié concluant, le déroulé étant par trop facile et prévisible, une impression renforcée par les parallèles peu subtils menés par l' auteur sur les passions et haines soulevées par les convictions religieuse.
Bon je chipote, je lirai le 31ème avec plaisir.
Commenter  J’apprécie          30
mariecloclo
  27 mai 2015
Avis mitigé pour ce roman de la série "les enquêtes de Charlotte et Thomas Pitt". Il est toujours intéressant de retrouver ce couple dans le Londres de la fin 19 ème et de les voir évoluer dans la société victorienne. Cependant, je trouve que lorsque Thomas Pitt était simple commissaire à Bow Street, ses enquêtes étaient plus intéressantes que depuis qu'il est à la tête de la "Special branch" : trop d'implications politiques complexes.
Ici il s'agit de protéger Sofia Delacruz, une fanatique religieuse.
Beaucoup de redites et une fin assez précipitée et presque bâclée.
On retrouve avec plaisir, cependant , Narraway et la tante Vespasia et Daniel et Jemima, les enfants de Pitt, qui sont presque des adultes maintenant.
Au final, pas mal mais pas le meilleur. J'attends le suivant !
Commenter  J’apprécie          30
miriam
  28 novembre 2017
La Disparue d'Angel est le 30ème opus des enquêtes de Charlotte et Pitt. L'action se déroule en 1898.

Généralement j'aime bien flâner dans le Londres victorien d'Ann Perry en bonne compagnie.

Cependant je me suis copieusement ennuyée au cours de cette très longue enquête (presque 400 pages). Je ne suis pas arrivée à m'attacher à cette disparue, une sainte ou un gourou d'une secte dont je n'ai pas compris les croyances, et encore moins le scandale qu'elles pouvaient provoquer. Les gens trop parfaits (ou trop méchants) m'ennuient.

J'ai trouvé les détours par l'Espagne, et les traditions des public schools anglaises tout à fait tirés par les cheveux. Comment des inimitiés de collégiens peuvent ils entraîner des meurtres horribles? Je n'ai pas cru aux implications géopolitiques de l'enlèvement, guerre entre l'Espagne et les USA à Cuba, courses aux armements. C'est une bonne piqûre de rappel pour ceux qui auraient oublié (et j'en suis) la géopolitique de la fin du 19ème siècle. Ann Perry est très forte là-dessus et je lui en sais gré, mais quand même c'est bien éloigné du propos de l'enquête.

Ce n'est donc pas un des meilleurs de la série, loin s'en faut, mais je retournerai me promener dans le Londres Victorien avec Pitt et famille....
Lien : http://miriampanigel.blog.le..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JessSwann
  05 mai 2015
Avant de commenter l'intrigue en elle-même, je dois dire que j'ai été ravie de trouver une petite préface explicative de l'auteure en début de roman. Celle-ci a le mérite non négligeable de préciser ses intentions envers le personnage et je suis désormais mieux disposée quand à son évolution de carrière (parce que soyons franche, moi la Special Branch...)

Sur l'enquête en elle-même, je l'ai trouvée intéressante et bien ficelée, avec un vrai rappel aux premières enquêtes de Pitt (une fois de plus). La réflexion théologique était bien dosée, et j'ai aimé en apprendre plus sur l'enfance de Pitt par ce biais. Par ailleurs, Charlotte n'est pas trop intervenue (ce qui est toujours un soulagement pour moi) même si j'ai été surprise de découvrir une Jemina si grande (pour moi elle est toujours enfant...), j'aime bien ce personnage mais je crains un peu qu'elle devienne une Charlotte bis/miniature, j'espère que ce n'est pas l'angle que choisira l'auteure. L'intervention de Narraway était judicieuse, j'aime bien ce personnage, par contre je persiste à m'insurger contre son mariage avec l'insupportable Vespasia (cette vieille bonne femme commence à réellement me lasser...) et j'avoue que tous les passages "sentimentaux" où Vespasia et Victor ont fait preuve d'introspection sur leurs sentiments respectifs m'ont globalement ennuyée. J'ai trouvé que ça n'apportait pas grand chose à l'intrigue, même si à la lumière du choix que doit faire le mari de Sofia, c'est justifié (mais j'ai trouvé que l'auteure s'y attardait un peu trop..).


Ce que j'aime : toute l'intrigue purement policière, la façon dont Pitt s'y prend pour démêler l'écheveau.


Ce que j'aime moins : la place, à mon sens, trop importante, que l'auteure accorde à des personnages secondaires et à leurs sentiments... En particulier quand cela concerne Vespasia ... Jemina qui me parait partie pour être une Charlotte bis, ce qui risque de m'ennuyer. L'absence d'Emily.


En bref : Une bonne intrigue et une enquête passionnante en dépit d'une trop grande part accordée aux histoires de coeurs/sentiments des personnages secondaires.


Ma note


7/10
Lien : http://jessswann.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MissJZB
  09 avril 2015
Dès ma rencontre avec les Pitt, je suis tombée sous le charme de ces personnages amenés à former un duo d'enquêteurs appréciable. Comme Anne Perry venait en France pour le Salon du Livre de Paris, j'ai fait un énorme bond dans la série depuis le tome 2 pour lire La disparue d'Angel Court. Ce n'est pas un mal, car j'ai pu palper avec plus d'acuité l'évolution des deux héros.

Thomas a fait bien du chemin depuis le début de cette série ; il a pris du galon et, sûrement parce qu'il est désormais père de famille, il est encore plus investi et troublé par ses enquêtes. Charlotte, elle, reste fidèle à elle-même ; elle est heureuse, a gagné en maturité au contact de son époux, mais elle s'est trop assagie à mon goût.

Le livre est bon, mais loin d'être aussi prenant que les premières enquêtes. Cela tient au fait que le rythme est lent jusqu'à passer le cap des 200 pages. L'intérêt réside dans les débats religieux dont on goûte l'impact sur chacun. Si le climat houleux instauré dans Londres est réussi, on est un peu déçus, au final, que l'intrigue ne soit pas aussi politiquement complexe qu'on se l'était imaginé.

On prend néanmoins plaisir à retrouver la plume de l'auteur, ses descriptions humaines, celles des us et coutumes victoriens, ses personnages crédibles qui n'essaient pas d'impressionner, qui se contentent de suivre le cours de leur vie et de leurs enquêtes. J'ai apprécié les personnages apparus pour les besoins de ce tome comme l'intrigante Sofia, déploré l'absence d'autres récurrents comme la fraîche Emily, la soeur de Charlotte. le rôle de cette dernière a changé. Comme je le disais, elle s'est un poil trop rangée à mon goût comparé aux origines, mais c'est logique vu qu'elle ne peut plus prendre des risques inconsidérés. Je le regrette simplement parce que c'était ce juste équilibre masculin/féminin – policier/sociétal qui m'avait d'emblée séduite. Je suis tout de même curieuse de repartir en arrière pour voir tout ce que j'ai raté dans la vie de ces deux protagonistes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Titres de la série des Charlotte et Thomas Pitt

Quelle est la particularité des titres dans cette série ?

ils indiquent toujours le type de crime commis
ils indiquent toujours le lieu du crime
ils indiquent toujours l'heure du crime
ils indiquent le nom de l'assassin

8 questions
85 lecteurs ont répondu
Thème : Anne PerryCréer un quiz sur ce livre