AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Myriam Dennehy (Traducteur)
EAN : 9782746761582
168 pages
Autrement (05/05/2021)
3.7/5   5 notes
Résumé :
La procrastination est l’art de remettre au lendemain, et nous sommes nombreux à trouver que ce joli mot est un vilain défaut. À tort, nous explique John Perry, professeur émérite de philosophie de l’université de Standford et père de la « procrastination structurée » – ou l’art de faire des incorrigibles adeptes du différer, repousser, décaler ou ajourner que nous sommes, des agents redoutablement efficaces. Brillant, intelligent et plein d’humour, cet essai est de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
marie504
  20 août 2021
Tout d'abord, je remercie Masse critique et les Éditions Autrement pour l'envoi de ce livre.
Lecture mitigée pour moi. L'auteur, dans ce livre, déculpabilise les personnes qui ont tendance à procrastiner en expliquant son concept de procrastination structurée.
Pour lui, les procrastineurs sont la plupart du temps des bourreaux de travail, mais se trouvent toujours des excuses pour démarrer une tâche prioritaire. Ils ne vont pas rester sans rien faire et vont s'atteler à des tâches moins prioritaires de leur "to do list", tâches leur semblant moins pénibles.
Parfois, les procrastineurs sont trop perfectionnistes et ne démarrent pas une tâche par peur de ne pas faire suffisamment bien. A force d'attendre, ils seront dans l'obligation de réaliser leur tâche, pas à la perfection, mais tout de même de façon acceptable. Mais était-il nécessaire de faire un travail parfait ? Il vaut mieux avoir pour objectif de traiter les urgences de façon convenable et imparfaite, sans dépasser les délais impartis.
Une possibilité consiste à découper les travaux trop "gros" en de multiples petites tâches. Avec une liste plus détaillée, il sera plus facile d'avancer tout en ayant la satisfaction de rayer au fur et à mesure les "petits pas" accomplis. Travailler en rythme en choisissant correctement la musique à écouter peut également favoriser l'avancement.
Pour éviter de se laisser distraire, il faut prendre conscience du risque que représente internet. Il est en effet très facile de passer son temps sur le net en passant d'un lien à l'autre. Mieux vaut mettre en place des stratégies pour ne pas y passer ses journées.
Pour l'auteur, il faut savoir s'entourer d'une équipe de non-procrastineurs, qui se chargera des tâches urgentes, pendant que vous traiterez des tâches idiotes que vos collaborateurs ne souhaitent pas réaliser. Un peu simpliste... Comme l'idée que la procrastination structurée est particulièrement gratifiante lorsqu'une tâche en tête de liste disparait ou n'est plus nécessaire alors que vous ne vous y êtes pas encore attelé. L'auteur conseille de ne jamais réaliser aujourd'hui quelque chose qui risque de disparaitre d'ici demain, ou d'attendre que quelqu'un qui a particulièrement envie de réaliser la tâche x ou y s'en charge.
Le dernier chapitre concerne la procrastination en temps de confinement et comment traverser une mauvaise passe où rien ne nous motive.
En conclusion, la lecture de ce livre est facile, mais certaines réflexions ou suggestions me semblent trop "déculpabilisantes" ou autorisent à mon goût à se décharger trop facilement sur autrui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
kobaitchi
  12 août 2021
Est-ce que j'ai fait exprès de rendre cette critique en retard ? Non. Bien sûr que non. Quel intérêt aurais-je eu à le faire ? Est-ce que, pourtant, ce retard est approprié, au vu du titre du livre ? Héééé.... Force est de reconnaître que oui. (même si je prie quand même l'auteur et l'éditeur de m'en excuser et que je les remercie pour le SP).
En général, dans ce genre de bouquin, l'auteur tente de faire culpabiliser ses lecteurices et assène ses pseudo-vérités à base de conseils un peu nuls qui pourraient se résumer à : Ta façon de faire, c'est de la merde, change ta foutue personnalité, feignasse !
Du coup, j'avoue que je n'attendais pas grand-chose de celui-ci. Je l'avais coché lors de Masse Critique juste au cas où il serait différent, parce qu'on ne sait jamais et que je suis une personne optimiste.
Ça aurait pu être une erreur.
Mais ça a payé !
Car si l'ouvrage commence effectivement par quelques platitudes (pas plus de quelques pages, cela dit), l'auteur nous entraîne bien vite dans son bureau et dans les couloirs de l'université où il enseigne la philosophie pour nous expliquer ce qu'est, à son avis, la procrastination structurée.
On découvre ainsi que les procrastinateurices, loin de ne rien faire de leurs journées, contrairement à l'image qui leur colle à la peau, sont au contraire des bourreaux de travail. Me comptant sans l'ombre d'un doute dans le nombre, cette révélation m'a d'abord fait hausser un sourcil (enfin, ç'aurait été le cas, si j'en étais physiquement capable, mais en l'état, disons plutôt que j'ai haussé les deux).
Quel étonnement que de découvrir que celles et ceux communément considérés comme les branleurs de service peuvent être (et même apparaître aux yeux des autres, à en croire John Perry) les plus productifs d'entre tous. Avec, néanmoins, une nette tendance à ne jamais s'occuper des choses urgentes se trouvant tout en haut de leur to do list. Parce que plus c'est urgent, plus c'est barbant.
Comment dire ? À mesure que j'avançais dans ma lecture, j'ai eu la surprise de me reconnaître dans beaucoup trop de situations. Chose qui ne m'arrive que très rarement dans les livres de développement personnel, en particulier ceux parlant de productivité, de gestion des tâches et de procrastination.
Ce livre est une pépite pour toustes les procrastinateurices qui culpabilisent de remettre sans cesse à demain tout un tas de tâches chiantes (ou pas, d'ailleurs).
J'ai appris des choses sur moi et trouvé des pistes pour mieux organiser mon travail sans que la tâche ne me semble infaisable ou promise à un échec rapide parce qu'en contradiction totale avec qui je suis.
Je vais faire lire ce livre à tous mes proches adeptes du « on verra ça demain, ou plus tard, encore ». Pas pour les faire changer (enfin, pas tous), mais pour les aider à mieux se comprendre.
Dernière chose : Je surkiffe cette idée, développée dans l'un des derniers chapitres, d'organisation horizontale avec sa table tournante. Il FAUT que j'installe un truc comme ça chez moi !
La proposition est tellement géniale, qu'elle s'est hissée sans difficulté à la première place de mes choses à faire sans tarder.
Ah, merde !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
jusmsn
  30 juillet 2021
Ce n'est pas le style de livre auquel j'ai l'habitude de lire, mais il me tentait beaucoup car j'ai tendance à bcp procrastiner donc je me suis dis que ce livre était fait pour moi. En plus avec le caractère actuel du livre j'ai trouvé ça d'autant plus intéressant à lire. J'en ai vraiment bcp appris sur la procrastination, un livre très instructif, je conseille!
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
arabesquearabesque   22 décembre 2021
… en restant dans l’inachèvement, je ne prends pas le risque d’échouer. Comme je suis perfectionniste, me soumettre à mon propre jugement me semble un défi insurmontable.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : procrastinationVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Histoires de famille

Dans ce roman de Philippe Besson ils s'appellent Thomas et Lucas. L'un va mourir, l'autre va l'accompagner.

Son frère
Son cousin
Son neveu

10 questions
80 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre