AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2264056746
Éditeur : 10-18 (08/11/2012)

Note moyenne : 3.05/5 (sur 28 notes)
Résumé :
En 1864, dix jours avant Noël, le riche James Wentworth décide de recruter son ami, Henry Rathbone, pour retrouver son fils Lucien. Pris d'une passion dévorante pour une belle jeune femme nommée Shadwell, le jeune homme est plongé dans un monde de dépravation et de violence où les trafiquants de tout poil font loi.
Rathbone ne connaît rien à ce milieu interlope et sensuel où Lucian passe son temps, aussi recrute-t-il à la clinique médicale de Hester Monk deux... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Souri7
  10 décembre 2018
🎄Petite enquête hors-série de la saga William Monk.🎄

Henry Rathbone est sollicité par un ami afin de retrouver son fils, Lucien Wentworth qui a basculé dans les plaisirs les plus crus des bas-fonds. Ne connaissant cet univers où pauvreté, sexe, drogue sont légion, Henry sollicite l'aide de Squeaky Robinson, l'ancien proxénète devenu comptable dans la clinique d'Hester.
Nos deux amis, accompagné de Cork (le docteur des bas quartiers) et de Bessie (une jeune fille) se mettent à la recherche de Lucien. Rapidement, ils découvrent que ce jeune homme s'est épris d'une prostituée sublime, Sadie dont le proxénète n'est autre que l'homme le plus craint dans le milieu...

Les hors-séries de Noël proposé par Anne Perry sont souvent décevants. La qualité de l'intrigue, le contenu sont souvent vite abordés que le lecteur achève le livre. Ici, pour un conte de Noël, j'avoue avoir été estomaqué par la thématique abordée. Il est question dans L'Odyssée de Noël des horreurs d'un quartier. Entre fumeur d'opium, orgie sexuelle, prostitution, exhibition en tout genre, on peut se demander où se trouve l'esprit de Noël ??? 😳 de plus, Anne Perry nous relate le tout de manière expéditive qu'on se retrouve frustrée quant aux raisons de la présence de ces quartiers, des raisons poussant des hommes de bonne famille à s'y complaire, de leur organisation ... et j'en passe.

Le récit de ce petit hors-série est sans surprise. 😖Nos personnages plongent dans l'horreur la plus notoire et retrouvent Lucien. L'intrigue s'inspire d'ailleurs beaucoup de la parabole du Fils prodigue dans la Bible. Il est question comme dans cette parabole d'un fils ayant dilapidé sa fortune, se retrouve sous le pouvoir d'un homme (Sadwell dans ce cas) et qui retourne à la fin chez son père. le ton est le même que dans la parabole, sauf que l'univers dans lequel baigne le fils est plus glauque.

Le seul point positif de l'Odyssée de Noël est de permettre de découvrir plus intimement les personnages secondaires. Anne Perry nous offre une découverte de la personnalité de Squeaky Robinson, de son passé qui permet de découvrir l'homme qu'il a été avant de croiser Hester et les changements opérés. Un personnage qui extérieurement paraît dur, mais qui au fond est très sensible.
Anne Perry développe également un peu plus le personnage de Cork, le docteur croisé de temps à autre dans la série. Nous découvrons dans cet ouvrage les raisons l'ayant poussé à entreprendre des études de médecine et celles concernant l'abandon de ses dernières.

Au final, pour les lecteurs occasionnels d'Anne Perry, ce roman risque de vous décevoir. L'intrigue est sans surprise du début à la fin, les allusions incompréhensibles si vous ne connaissez pas l'univers de Monk. le seul point positif de ce petit roman est de mettre en avant des personnages secondaires de l'oeuvre d'Anne Perry et de nous les faire découvrir de manière inédite.🎁
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1080
Davalian
  21 décembre 2012
L'Odyssée de Noël est un titre bien présomptueux pour cette nouvelle écrite par Anne Perry. Plutôt agréable elle nous offre l'occasion d'oublier notre quotidien au fil d'une intrigue sympathique et immersive. L'édition de luxe au format poche est cependant un argument commercial quelque peu surfait.
L'intrigue est franchement classique, sans surprise, en trois temps : la recherche d'un fils à papa quelque peu dissipé dans un monde de plaisirs, les efforts faits pour l'en sortir avant le non moins traditionnel final enflammé. Rien de bien palpitant et le dénouement n'arrange rien. La bande de joyeux aventuriers à qui incombe cette tâche relève un peu le niveau. Robinson Squeaky en particulier, proxénète plus au moins repenti et comptable en proie aux doutes qui nous réserve quelques joutes verbales et échanges intéressants. Hélas, Sadie et Bessie connaissent le même sort que Bérénice Marlohe dans Skyfall…
L'auteure s'entête à décrire une pseudo société de plaisirs interdits dans l'East End d'un Londres sans doute victorien. Certains passages sont cocasses, dans d'autres les lecteurs de Maxime Chattam reconnaîtront sans mal une certaine Cours des miracles emprunté à In Tenebris. La consommation d'alcool, de drogues et les pratiques sexuelles plus au moins originales sont autant de prétextes qu'utilise l'auteure pour fustiger une société passée. le tout est bien entendu imbibé d'un discours moraliste dégoulinant de voyeurisme consenti.
Étrangement, l'ensemble reste agréable à lire, même si les lecteurs chevronnés de polars et de romans historiques iront trouver leur bonheur ailleurs.
Lien : http://kriticon.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Syl
  17 décembre 2013
Londres,
Henry Rathbone, le père du célèbre avocat Oliver Rathbone, reçoit chez lui à Primrose Hill son vieil ami James Wentworth venu solliciter son aide pour retrouver son fils disparu.
Lucien était un jeune homme talentueux en tout, sympathique, beau, fortuné, à qui on prédisait un bel avenir. Pour une raison qu'on ignore, depuis un an, il est harponné par des relations malveillantes dans les mauvais quartiers de Londres. Rien ne peut le faire revenir de l'East End et oublier ses fréquentations de débauches, pas même les supplications de son père qui, jusqu'à présent, parvient tant bien que mal à payer ses dettes.
Sans nouvelles depuis quelques temps, il y a lieu de s'inquiéter. La violence et les vices les plus invraisemblables l'ont aspiré dans un enfer ; il pourrait être mort.
Henry accepte d'aider James, mais avant de pénétrer la misère la plus sordide, il va demander conseil à Hester Latterly.
Après son mariage, Hester, ancienne infirmière des troupes de Florence Nightingale, a créé une clinique pour les femmes déshéritées, Portpool Lane. Dans son équipe, on retrouve Squeaky, un ancien souteneur, reconvertit en secrétaire. Lorsque Henri voit Hester, il la trouve bien fatiguée et c'est pour ne pas l'accabler d'avantage qu'il va chercher des informations auprès de Squeaky.
Assisté de Squeaky mais aussi de Crow, un médecin en marge de la société, Henri Rathbone va descendre dans les entrailles des bouges. Dès son immersion, il fait la connaissance de Bessie, une jeune serveuse de quinze ans, qui les accompagnera le temps de leur enquête.
Lucien est introuvable. Il formait avec sa maîtresse Sadie, une prostituée belle et mystérieuse, et l'amant épisodique de celle-ci, Niccolo, un trio malsain. Il se raconte dans les tripots qu'un corps a été retrouvé poignardé et vidé de son sang, mais personne ne connaît l'identité de la victime.
Jeux, prostitutions, drogues, alcools, dépravations… et Shadwell, l'homme de l'ombre pour chapeauter le tout. Lucien est-il la "victime ou le persécuteur" ?
A treize jours de Noël, il est permis aux coeurs les plus malheureux d'avoir encore un peu d'espoir.
Dans l'entourage de William Monk et Hester Latterly (voir la saga des Monk), il y a Oliver Rathbone et son père. Anne Perry met en scène le patriarche et d'autres personnages que l'on retrouve à travers quelques épisodes. L'équipée est singulière et sympathique. "L'odyssée de Noël" est leur voyage dans les abîmes du mal à quelques jours de la fête.
Au cours de ma lecture, j'ai eu une impression de fausseté dans l'atmosphère de l'intrigue. Plus habituée à la finesse des histoires et aux dénouements renversants, j'avoue avoir été un peu déçue. Toutefois… étant fan de l'auteur… je n ‘ai pas boudé mon plaisir ! La magie opère toujours et me pousse à poursuivre la série de William Monk en espérant découvrir les faiblesses de Squeaky et de Crow.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MissJZB
  28 novembre 2012
Voici donc une petite nouvelle, assez courte (moins de 200 pages), qui raconte l'histoire d'Henry, un professeur aisé, qui part à la recherche du fils de l'un de ses amis. le jeune homme s'est, en effet, perdu dans sa quête du plaisir, à cause d'une femme de petite vertu, aussi belle que manipulatrice. Dès le début, avec cette entrée en matière désespérée, le ton est donné, et l'on sait qu'on s'apprête à découvrir les bas-fonds de Londres à l'époque victorienne, avec ses vices et ses ignominies. Considérant la période de l'action, Noël, le choix est plutôt audacieux, mais pourquoi pas.
Ce livre se lit vite, l'écriture est fluide et atteste, par moments, du talent d'Anne Perry. On a droit à de jolies descriptions des décors londoniens, sans qu'elles soient excessives, mais surtout à des réflexions sur l'humanité bien tournées.
Je déplore juste que nous ayons affaire à des personnages caricaturaux, avec Henry, cet éternel optimiste un peu inconscient, et Squeaky, cet ex maquereau repenti qui n'accepte pas d'éprouver de la compassion ou tout autre sentiment qui, je cite, « le ramollit ». Ajouté à cela, l'intrigue est assez répétitive et prévisible (faut que ça se finisse bien, tout de même !). Les dialogues sont très convenus puisqu'on voit bien la volonté de l'auteure de désabuser/choquer ( ?) un peu les gentils et d'adoucir les marginaux grâce à cette collaboration, qui tourne à l'amitié. La fin est rapide, et apparaît donc un peu bâclée à mon goût.
Au final, il s'agit d'une petite nouvelle qui dépeint bien le côté glauque de Londres, avec ses quartiers regorgeant de prostituées, d'alcools et de drogues dures, qui se paient au prix fort, à savoir avec l'âme des hommes perdus. Bien écrit, mais très convenu, ce récit se veut plein de bons sentiments pour véhiculer le message d'espoir propre à la période des fêtes.
NB : La couverture est rigide, ce qui est plutôt sympa.
Lien : http://www.place-to-be.fr/in..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Samarianred
  30 avril 2014
Je n'ai pas beaucoup lu de livres d'Anne Perry mais je sais tout de même qu'elle écrit des romans de type mystère ou l'ambiance est souvent assez étrange mais je ne pensais pas qu'elle écrivait des choses aussi glauque que L'Odyssée de Noël.
L'intrigue se passe dans les années 1860 (je ne sais plus exactement combien). Henry Rathbone accepte d'aider son ami à retrouver son fils disparu. Ses recherches vont le conduire dans les plus bas quartiers de Londres. Et quand je dis les plus bas c'est qu'il n'y a plus rien dessous. Nous voilà plongé dans la prostitution, dans l'alcool, dans la misère, dans la drogue. Il est accompagné dans ses recherches par Squeaky Robinson, un ancien maquereau plus ou moins repenti, et Crow, un "docteur" au passé trouble.
J'ai vraiment passé un très mauvais moment avec cette histoire sans queue ni tête, sordide à un point presque insoutenable et avec l'impossibilité de sentir concerné par l'un des personnages. Quand à la fin elle n'est même pas satisfaisante pour rattraper le tout.
Je salue tout de même l'écriture d'Anne Perry qui à tout de même réussie à me tenir jusqu'à la fin du livre alors que j'aurais très bien pu l'abandonner en cours de route.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Souri7Souri7   09 décembre 2018
[...] c’est dans l’esprit que siègent les véritables démons. S’ils triomphent, la souffrance des autres peut dès lors ne plus être à nos yeux qu’illusoire.
Commenter  J’apprécie          510
DavalianDavalian   21 décembre 2012
Presque toutes les perversions se trouvaient ici comblées. Voir deux hommes ensemble, parfois trois, était relativement répandu. Un être à moitié nu, qui visiblement possédait les organes des deux sexes, fit l’effet à Squeaky d’une telle humiliation qu’il fut pris d’un sentiment de pitié, en même temps que de dégoût à l’égard de ceux qui le payaient par curiosité, ou pour satisfaire quelque désir tordu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Stemili51Stemili51   22 décembre 2012
L'enfer ne relâche personne, Mr Rathbone. Non que la plupart de ceux qui s'y trouvent souhaiteraient s'en extraire, même s'ils le pouvaient... Ils en sont incapables.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Anne Perry (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne Perry
Anne Perry parle de "La disparue d'Angel Court". Partie 1
autres livres classés : londresVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Titres de la série des Charlotte et Thomas Pitt

Quelle est la particularité des titres dans cette série ?

ils indiquent toujours le type de crime commis
ils indiquent toujours le lieu du crime
ils indiquent toujours l'heure du crime
ils indiquent le nom de l'assassin

8 questions
80 lecteurs ont répondu
Thème : Anne PerryCréer un quiz sur ce livre