AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2264051590
Éditeur : 10-18 (01/01/2008)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 47 notes)
Résumé :
Réveillé en pleine nuit par Victor Narraway, chef de la Special Branch, Thomas Pitt est sommé de se rendre d’urgence dans Myrdle Street où des anarchistes menacent de faire sauter une bombe.
Après une course-poursuite effrénée, il parvient à arrêter deux d’entre eux, mais découvre dans leur Q.G. de Long Spoon Lane le cadavre de leur chef, fils d’un lord très influent, abattu d’une balle dans la nuque. Intrigué par ce meurtre et les accusations plutôt troublan... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
belette2911
  29 janvier 2015
C'est fou comme certaines lectures peuvent rejoindre l'actualité… Et malgré plus d'un siècle d'écart, les pensées imbéciles et les désirs haineux de certains sont toujours d'actualités.
En aurions-nous douté ? Pas moi, en tout cas.
Je viens donc de prendre mon pied avec ce roman (tout en ayant une pensée pour l'actualité de ces dernières semaines) qui me donnait envie de chanter ♫ Non, non, rien à changé ♪
Lecture, qui, au départ, fut entamée avec appréhension. Pourquoi ? Parce que je n'aime pas la Special Branch et que je n'ai toujours pas digéré l'éviction du commissaire Thomas Pitt de Bow Street. C'est donc en ronchonnant un peu que j'ai ouvert le livre, mais ce fut de courte durée.
Direction les bas-fonds de Londres, les quartiers les plus miteux, ceux où les gens triment 6 jours sur 7 pour des salaires de misères. Un contexte social et politique étaient présent, de quoi me réjouir, donc.
Des anarchistes ont déposé une bombe afin de faire sauter une maison bien précise mais vu qu'ils n'ont pas accès au site Comment-faire-une-bombe.com, c'est trois immeubles qui sont parti en fumée, laissant leurs occupants encore plus miséreux.
Courses-poursuites en fiacre, fusillade… et un anarchiste au tapis ! Mais qui l'a tué, et pourquoi ??
Lorsque je vous parlais des airs contemporains de cette enquête, c'était au niveau politique. Suite à l'attentat, certains parlementaires ont présenté un projet de loi visant à doter les policiers londoniens d'armes à feu et de leur donner plus de pouvoirs.
Un Patriot Act version « Tea for two »… Des policiers armés en permanence ainsi qu'une possibilité de fouiller les gens et leurs maisons SANS mandat, autrement dit, si les flics ont quelques soupçons ou que votre tronche ne leur revient pas, hop, à la fouille !
Et vu que la police a mis 30 ans afin de se faire accepter par les gens des quartiers les plus miséreux, ils risquent de perdre la confiance du petit peuple.
De plus, une partie de ces flics sont corrompus et rançonnent les petits commerçants… Oui, mafia version rosbeef. Notre Thomas Pitt a du pain sur la planche et les esprits s'échauffent vite, même sans les réseaux sociaux.
L'auteur nous démontre bien les manipulations qui peuvent se faire, en Haut Lieu, afin de permettre à certains de transformer les policiers en petite armée privée, quitte, pour arriver à leurs fins, à provoquer eux-mêmes des attentats afin de renforcer le climat d'insécurité. La démagogie bat son plein.
On comprend aussi comment il est possible de présenter, sous un jour favorable, des projets de lois renforçant votre sécurité, alors qu'il n'en est rien. le produit à l'air alléchant lorsqu'il est présenté par un parlementaire alléché, mais lorsque l'on creuse un peu, on est horrifié des pouvoirs que l'on donne aux autres.
Bref, ne nous laissons pas manipuler par les politiciens et les médias, nous rappelle le roman dont certains dialogues m'ont enchanté (surtout les réparties entre Thomas et les anarchistes) et étaient tout ce qu'il y a de plus contemporains.
Un petit roman noir bien serré, une dose de suspense, additionné de fiacres poursuites, saupoudré de coups de feu, et rehaussé d'une enquête qui n'a pas dit son dernier mot avant le mot « fin ». Plus quelques incursions dans les salons huppés avant de replonger dans des petites ruelles coupe-gorge.
Tous nos personnages habituels sont présent, même si Charlotte ne peut plus enquêter comme elle le faisait avant, lorsque Thomas était au commissariat de Bow Street.
Sans oublier une alliance contre nature entre Thomas Pitt et Charles Voisey. Et il est dit que lorsqu'on dîne avec le Diable, il faut se munir d'une longue cuillère (Long Spoon).
Tout compte fait, la Special Branch vient de remonter dans mon estime.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          184
AnGeeErsatz
  05 février 2017
Dans Long Spoon Lane, Anne Perry choisit de nous proposer une histoire assez intéressante, qui mêle non seulement une enquête pour découvrir qui se cache derrière le meurtre du jeune anarchiste, mais aussi toute une enquête sur les dessous de la politique et de la police londonienne.
Long Spoon Lane melange donc deux éléments importants: la police et la politique. Lorsque j'avais travaillé sur mon mémoire sur Sherlock Holmes et Scotland Yard, j'avais pu découvrir qu'instaurer une police avait été non seulement compliqué, mais aussi souvent remis en cause. Par exemple, la haute société a longtemps refusé la création de postes de détectives, de peur qu'on vienne fouiner dans leurs affaires.
Dans ce roman, Anne Perry parle d'un sujet intéressant: celui de donner aux policiers plus d'armes. Les policiers du 19ème siècle n'étaient en général pas armés, sauf cas de force majeure. Elle explore donc de le roman différentes réactions quant à l'idée d'armer les policiers: certains sont pour, d'autres contre, et à chaque fois les raisons sont différentes...

Ce que j'ai pensé de ce livre:
Ma première rencontre avec Anne Perry remonte à il y a quelques années: j'avais lu un de ses romans de Noel, que je n'avais pas aimé. Mais j'avais décidé de lui redonner une chance avec L'inconnue de Blackheath, présenté sur le blog il y a quelques mois, et que j'avais vraiment bien aimé. J'avais donc pris la résolution de lire d'autres romans tirés de sa série autour de Charlotte et Thomas Pitt. Que dire donc de Long Spoon Lane? Et bien s'il ne s'agit pas d'un coup de coeur, j'ai tout de même beaucoup aimé ce livre, que j'ai trouvé assez original.
Quand je parle d'originalité, c'est dans le choix des sujets traités. En effet, je m'attendais à retrouver une enquête autour d'un meurtre, comme j'en ai souvent l'habitude. Néanmoins, Anne Perry a réussi à me surprendre en proposant une intrigue un peu plus complexe, qui mêle politique, revendications anarchistes, Histoire, alliances, police et meurtre. J'ai apprécié le fait de découvrir une intrigue dense, complexe, et aux thèmes assez fouillés et recherchés. Un bon point donc! Si vous aimez les intrigues politiques, ce livre peut peut-être vous intéresser!
L'intrigue est donc intéressante, et je l'ai beaucoup aimé. Il se passe beaucoup de choses, je ne me suis pas ennuyée, et on suit avec intérêt l'avancée des différents personnages. Il y a plusieurs rebondissements dans l'histoire, et je ne m'attendais pas au dénouement final. J'ai tout de même trouvé qu'il y avait quelques longueurs, mais rien de trop ennuyant.
Quant aux personnages, j'ai aimé retrouver Thomas Pitt. Je trouve que c'est un personnage attachant, qu'on aime suivre, et qui a une certaine humanité et justice. J'aime aussi sa complicité avec son épouse Charlotte: on sent qu'ils se reposent l'un sur l'autre! Mais je regrette le fait que Charlotte soit un peu laissée de côté, elle est vraiment au second plan dans ce roman, c'est dommage! Il y a aussi beaucoup de personnages, donc restez accroché au risque de vous perdre!
Pour finir, j'ai aussi beaucoup aimé le style d'Anne Perry. Je trouve sa façon d'écrire fluide, détaillée, et agréable, si bien qu'on a plaisir à tourner les pages de son roman. J'ai vraiment envie de lire d'autres romans de sa série autour de Charlotte et Thomas Pitt!

Lien : http://livroscope.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Mondaye
  27 mars 2016
Un bon petit roman.
Le seul défaut que je lui ai trouvé est en fait de ma faute.
N'ayant pas pu mettre la main sur les tomes intermédiaires à celui-ci et Paragon Walk, je ne suis pas à jour dans "l'histoire continue" . Et je me suis donc fait allégrement spoiler sur divers autres romans de la série.
Sinon style toujours aussi fluide et agréable même en anglais, intrigue palpitante et assez fines, surtout au regard de l'actualité.
Un ambiance de conspiration inquiétante remarquablement bien rendu avec son aspect oppressant jusqu'au final qui en semble presque trop rapide.
En résumé un très bon moment à passer.
Commenter  J’apprécie          50
Guillaume72
  05 avril 2018
J'ai beaucoup aimé tous les Anne Perry et notamment les enquêtes des Pitt, mais je dois dire que depuis que Thomas a intégré la special branch, les enquêtes me semblent moins passionnantes parce que le suspense est moins présent. La profondeur psychologiques des personnages est aussi moins travaillée. C'est le risque lié au passage des crimes passionnels ou de sang aux crimes plus politiques.
Pour autant, ce tome m'a paru mieux construit que le précédent. On se laisse prendre par l'enquête mais le livre n'a quand même pas déchaîné la passion chez moi.
J'espère que les tomes suivants nous permettront de retrouver l'ambiance d'origine.
Commenter  J’apprécie          30
aaahhh
  05 avril 2012
Dans cet épisode de la série Pitt, l'inspecteur se retrouve à nouveau face au terrible cercle intérieur. En effet, appelé sur une enquête concernant un complot anarchiste, il réalise vite qu'une machination bien plus machiavélique se cache derrière les apparences...
C'est avec frissons et plaisir que le lecteur se voit embarqué avec Thomas Pitt à la rencontre de Voisey, son ennemi juré, avec qui il est obligé de collaborer dans cette aventure, pour le meilleur et pour le pire...
On retrouve bien sûr toute la ribambelle de personnages qu'on adore, Vespasia, Tellman, Charlotte et compagnie...
Un très bon Anne Perry !!
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
VALENTYNEVALENTYNE   07 avril 2016
Le cab fit une embardée dans le virage et Pitt faillit être projeté hors du siège. Narraway proféra un juron. Ils accélèrent encore en direction d’Aldgate et de Whitechapel High Street, les sabots du cheval cognant sur les pavés. Devant eux, les autres véhicules s’écartaient en hâte. Dieu merci, à cette heure, ils étaient peu nombreux : quelques charrettes de fruits et légumes, un haquet chargé de barriques, un omnibus.
– A droite ! hurla Narraway au cocher. Commercial Road ! C’est plus court.
L’homme obéit. A six heures moins le quart en ce matin d’été, ouvriers, colporteurs, marchands et domestiques étaient déjà dehors. Plaise au ciel qu’ils arrivent à Myrdle Street avant six heures !
Le coeur de Pitt battait à tout rompre. L’appel était arrivé à peine une demi-heure plus tôt, mais il avait l’impression que cela faisait une éternité. Le téléphone l’avait réveillé et il avait dévalé l’escalier en chemise de nuit. La voix de Narraway avait résonné avant même qu’il ne porte l’écouteur à son oreille.
– Retrouvez-moi sur Cornhill, devant le Royal Exchange. Sur-le-champ. Des anarchistes vont faire sauter une bombe à Myrdle Street.
……
Un dernier virage et ils arrivèrent enfin ….
….
Il n’eut pas le temps d’en dire plus. Une déflagration dévastatrice retentit. Elle commença par un craquement assourdissant aussitôt suivi par une sorte de rugissement. Tout un pan de mur s’éleva dans les airs où il éclata. Des débris plurent sur la rue et sur les toits avoisinants, fracassant tuiles et cheminées. L’air se chargea de poussière, de flammes et de cris hystériques.
….
Le visage de Narraway était livide, ses yeux noirs comme des trous dans la tête. Ils n’avaient pas espéré pouvoir arriver à temps pour désamorcer les bombes, mais le sentiment d’échec à la vie d’un tel spectacle était cuisant. Partout hommes et femmes étaient ahuris et terrorisés. Nourri par les poires et les bardeaux, l’incendie commençait à s’étendre.
Un véhicule de pompiers surgit, tiré par des chevaux en nage, la bave aux lèvres. Des hommes en sautèrent pour dérouler les longs tuyaux de toile, mais leur tâche semblait sans espoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
belette2911belette2911   29 janvier 2015
— Wetron va se servir du sentiment d'insécurité pour faire passer cette loi. Tout nouvel incident fera son jeu. Il va laisser la criminalité augmenter jusqu'à ce que plus personne ne se sente en sécurité nulle part : vols, agressions, incendies et peut-être même d'autres bombes. Il veut, et il va, semer la peur au point que les gens supplieront qu'on donne à la police des armes, des effectifs et des pouvoirs supplémentaires. Et quand il les aura obtenus, il écrasera le crime en quelques jours pour apparaître en héros.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
aaahhhaaahhh   31 juillet 2012
Le cœur de Pitt battait à tout rompre. L'appel était arrivé à peine une demie heure plus tôt, mais il avait l'impression que cela faisait une éternité. Le téléphone l'avait réveillé et il avait dévalé l'escalier en chemise de nuit. La voix de Narraway avait résonné avant même qu'il ne porte l’écouteur à son oreille.
- Retrouvez-moi sur Cornhill, devant le royal exchange. Sur le champs. Des anarchistes vont faire sauter une bombe dans Myrdle street.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
belette2911belette2911   29 janvier 2015
— Nul n'a le droit de s'en prendre à des gens innocents pour faire valoir son point de vue. C'est mal, quel que soit le désespoir dans lequel on se croit.
Commenter  J’apprécie          40
LaForceduTempsLaForceduTemps   12 juin 2018
C'est une chasse que vous pratiquer ?...
- Uniquement avec la créature la plus dangereuse qui soit : l'homme. Je n'ai rien contre les animaux et aucun désir d'accrocher leur tête à mes murs.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Anne Perry (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne Perry
Anne Perry parle de "La disparue d'Angel Court". Partie 1
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Titres de la série des Charlotte et Thomas Pitt

Quelle est la particularité des titres dans cette série ?

ils indiquent toujours le type de crime commis
ils indiquent toujours le lieu du crime
ils indiquent toujours l'heure du crime
ils indiquent le nom de l'assassin

8 questions
84 lecteurs ont répondu
Thème : Anne PerryCréer un quiz sur ce livre