AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne-Marie Carrière (Traducteur)
ISBN : 2264037598
Éditeur : 10-18 (08/04/2004)

Note moyenne : 3.66/5 (sur 60 notes)
Résumé :
Sir Arthur Desmond, mentor du commissaire Thomas Pitt, est retrouvé mort dans un club londonien. Accident ? Suicide ? Son fils n'y croit pas et demande à Thomas d'enquêter.
Pendant ce temps, au ministère des Colonies, un traître divulgue à l'Allemagne des informations sur la politique anglaise en Afrique. Or, Desmond travaillait aux Affaires étrangères et avait porté des accusations contre le gouvernement au sujet des colonies. Les suspects : un groupe d'homm... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
belette2911
  01 mai 2014
Avec l'auteur, on ne perd pas son temps en palabres inutiles durant des pages et des pages, mais on va directement au noeud du problème rapidement : Sir Arthur Desmond, mentor du commissaire Pitt, est mort et son décès est plus que suspect au yeux de son fils, Matthew.
Voilà pourquoi il demande à son ami Pitt d'enquêter sur ce qu'il pense être un assassinat et tant qu'il y est, il pourrait aussi trouver le responsable des fuites au Ministère des Colonies.
Parce que franchement, ça commence à bien faire ce petit rigolo qui passe des infos importantes sur l'Afrique aux Allemands ! Déjà que le climat entre les deux grandes puissances est délétère en ce qui concerne la politique coloniale Africaine. Manquerait plus qu'ils leur chouravent des futures colonies...
Voilà donc notre commissaire Pitt embarqué dans une enquête pas facile du tout : faut agir tout en diplomatie au Ministère des Colonies pour ne pas affoler le traître, enquêter en toute discrétion sur la mort de Sir Desmond car le "Cercle Intérieur", la puissante organisation, y est sans aucun doute mêlée et le supérieur du commissaire Pitt en fait partie.
Bref, c'est chaud boulette pour notre commissaire dégingandé. Mais je n'ai pas trop peur, je sais qu'il va arriver à démêler cette pelote de laine. Normal, il a un manteau aussi fripé que celui de l'inspecteur Columbo.
L'avantage, dans les romans de madame Perry, c'est que l'on en apprend plus sur les moeurs de l'époque victorienne. Pas vraiment sur la couleur des petits dessous affriolants ou sur les releveurs de seins ou de fesses que les dames portaient dans leurs lourdes jupes, mais plutôt sur la manière de penser des gens de l'époque, sur les différences flagrantes entre les classes sociales ou les droits et les non-droits des uns et autres.
Ici, on parlera plus de l'Afrique et des colons anglais, allemands et... belges, que de thé et de scones. Ce sont tout ces petits détails politiques sur les colonies en Afrique qui m'ont fait adorer ce roman, bien plus porté sur la politique étrangère que les autres.
Je dois dire que le roman à soulevé mon enthousiasme (à défaut de soulever les jupes des dames) et les 378 pages ont défilé sans que je les voie passer.
Pourtant, dans ce tome, Charlotte est moins présente dans l'enquête, pas de tea-party, pas d'Emily non plus, sa soeur. Non, nous avons une Charlotte un peu en retrait, sauf à la fin, où elle va cartonner.
Les deux enquêtes de Pitt se marient bien, un cadavre s'ajoute pour une 3ème enquête et j'ai été étonnée de la tournure des événements dans le final. L'auteur a varié les plaisirs.
Certes, pas de "trépidations" au sens propre de l'action, mais un roman plus profond sur la politique de colonisation et ses multiples dérives. Et Dieu sait qu'elles furent nombreuses.
Des personnages attachants et des crocs-en-jambes finaux qui ne furent pas pour me déplaire ! Un vrai plaisir de lecture.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          182
Sharon
  06 février 2016
Il est des auteurs qui nous promènent pendant une centaine de pages avant de commencer leur intrigue. Rien de tel avec Anne Perry : dès les premières pages, nous sommes plongés dans le vif du sujet. Et quel sujet ! le mentor de Thomas Pitt est décédé, son fils ne peut croire à un accident, et il prie Thomas Pitt d'enquêter. Lui non plus ne croit pas à une mort naturelle, en dépit du verdict qui est donné, et le commissaire est loin d'être une buse. S'il n'a pu sauver son mentor, il peut au moins veiller sur son fils (les accidents arrivent vite…) et rendre la justice, même si rares sont ceux qui la désirent.
Une fois n'est pas coutume, ce n'est pas tant sur l'Angleterre en tant que telle que nous renseigne cette enquête, mais sur son expansion coloniale. Les luttes de pouvoir se poursuivent bien loin des îles britanniques, et voir un autre pays européen accroître ses colonies est impensable. Autant dire que tous les coups sont permis. Jamais, je crois, dans une enquête, je n'aurai autant senti le danger qui planait autour de Pitt, et la nécessité de mener l'enquête à bien, afin de se prémunir contre lui. Et pourtant, ce n'est que le début : Pitt aura encore de redoutables adversaires à contrecarrer.
Une des meilleures enquêtes de Thomas Pitt.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111
FannyNetherfieldPark
  05 mai 2014
Dans ce tome, le passé de Pitt refait surface. Nous en apprenons un peu plus sur son enfance et sur les personnes qu'il a pu côtoyer dans son village natal. Nous découvrons un Thomas sensible qui se bat pour ce qui lui semble juste. Dans cette enquête, il est en pleine possession de ses moyens. Il est clairement sur le devant de la scène même si Charlotte, son épouse, participe une fois de plus au dénouement. J'espère que Gracie, la petite bonne de la famille Pitt, mettra son grain de sel dans les prochaines intrigues car j'aime sa façon directe de prendre les choses en main.
L'intrigue m'a plutôt intéressé. Elle est différente des précédentes car la politique prend une grande place. Anne Perry sait faire en sorte que le lecteur se pose des questions. J'ai aimé sa façon de gratter le vernis pour nous présenter les hommes politiques sous un jour bien trompeur. La fin ne m'a pas totalement satisfaite, j'aurais aimé avoir l'explication du fin mot de l'histoire. Dans chaque opus, l'auteure nous décrit un fait de société de l'époque victorienne. Ici, sont mises en avant les intentions anglaises sur l'Afrique et ses rivalités colonialistes avec d'autres nations et principalement l'Allemagne.
Ce quinzième opus tient toutes ses promesses même si l'intrigue sur fond de politique m'a moins passionné que les autres fois.
Lien : http://danslemanoirauxlivres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Symphonia2
  07 juillet 2018
Enfin une nouvelle histoire de Thomas et Charlotte Pitt! Cela faisait un petit moment que je les avais abandonnés. Ils m'ont manqué donc j'ai étrenné ma nouvelle liseuse avec Traitors Gates, qui s'est révélé être, encore une fois, une excellente enquête.

Comme dans chacun de ses romans, Anne Perry non seulement nous emmène dans une intrigue passionnante à suivre, mais donne à cette intrigue un contexte historique particulier. Dans ce livre, il s'agit de la conquête de l'Afrique. On est plongé au coeur de la bataille diplomatique entre les différentes nations européennes qui veulent s'assurer la mainmise des ressources de ce continent.
Le suspens est toujours aussi prenant. le fait qu'il y a plusieurs enquêtes en même temps donne beaucoup de rythme et de suspens à l'histoire car on ne sait plus où donner la tête. Ces crimes sont-ils tous liés? Ce n'est pas franchement facile de se faire une idée.
En tout cas, Pitt ne chôme pas au cours de ces enquêtes – à mon plus grand plaisir. J'ai même été surprise car le rôle de Charlotte dans ces affaires a été plus que discret contrairement à d'habitude où elle se mêle davantage aux enquêtes, mais finalement c'était une bonne chose. L'accent a vraiment été mis sur le personnage de Thomas, ce qui est une excellente idée! En effet, dans les romans précédents on en a appris beaucoup sur Charlotte et sa famille, mais assez peu sur Thomas. D'ailleurs, au cours de cette enquête, on a l'occasion d'en savoir plus sur son enfance et sa jeunesse. J'ai découvert avec beaucoup d'intérêt où il a vécu, qui ont été les personnes les plus importantes pour lui à cette période de sa vie. C'est assez touchant en fait, d'autant plus que j'ai toujours beaucoup aimé ce personnage.
Et que dire de la scène finale? C'est sans aucun doute la meilleure fin que j'ai lue dans un roman d'Anne Perry. Même si le contexte est dramatique, c'est à mourir de rire. Sans vous spoiler, un personnage assez inattendu parvient à percer le dernier mystère et s'en suit une scène particulièrement savoureuse – j'ai eu un fou rire – que l'on pourrait qualifier de « n'importe quoi » et qui ridiculise quelque peu les prétendument parfaits gentlemen de l'époque. Très bonne fin, et très originale. C'est fou comme Anne Perry parvient encore à me surprendre même après avoir lu au moins une dizaine de ses romans! En tout cas, celui-là fait partie de mon top 3 des livres d'Anne Perry que j'ai lus jusqu'à maintenant.
Lien : https://leshistoiresdesympho..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Guillaume72
  02 avril 2018
Cet opus est à mon sens une des meilleurs de la série. Anne Perry sait se renouveler et son incursion dans le monde de l'espionnage est un pari réussi. Comme toujours, elle se fait fine descriptrice de l'Angleterre victorienne, mais ce tome ajoute une touche plus politique en prenant en compte le contexte international qui est celui de la colonisation en Afrique avec la volonté des britanniques de créer un couloir du Caire au Cap, se heurtant aux intérêts français (ce qui ne paraît pas dans le livre), mais également allemands ou belges. L'analyse des entreprises de colonisateurs/aventuriers comme Rhodes est pertinente. Ce contexte s'ajoute à celui plus traditionnel dans l'oeuvre d'Anne Perry du crime domestique. Cet ouvrage ajoute enfin une touche supplémentaire de profondeur à Thomas Pitt dont on découvre un peu plus l'enfance et qui se heurte une nouvelle fois au cercle intérieur dans cette enquête. le final est assez surpenant. le personnage qui finalement arrête l'exécuteur du cercle est assez inattendu dans ce rôle...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
belette2911belette2911   01 mai 2014
- Vraiment, les bénéfices seront énormes, pour un coût relativement bas, dit Chancellor.
- Pour nous, oui, fit Kreisler d'une voix sourde. Mais pour les Africains ?
- Pour eux aussi. Ils vont sortir de leur préhistoire pour entrer directement dans le XIXe siècle. [Chancellor]
- C'est bien ce que je pensais, fit Susannah [épouse de Chancellor], toujours songeuse. mais des transitions aussi brutales ne vont pas sans violence. Ces gens-là ne veulent peut-être pas d'un mode de vie que nous leur imposons sans leur demander leur avis.
- Ces gens-là ne savent pas ce que nous allons leur apporter, ironisa Chancellor. Ils ne peuvent donc pas avoir d'opinion.
- C'est bien ce que je pense : nous décidons pour eux, souligna Susannah. Je ne suis pas sûre que nous ayons le droit de faire cela.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
belette2911belette2911   01 mai 2014
- Au-delà de l'incapacité émotionnelle, intellectuelle et physique des femmes à exercer ce genre de fonctions [celles des hommes], poursuivit Aylmer, il ne faut pas oublier que cela privera de leur travail des milliers d'hommes. Je vous l'ai dit, Christabel Thorne est une vraie révolutionnaire !
- Et... on la laisse faire ? s'étonna Pitt.
- Bien sûr que non ! Mais avez-vous déjà d'arrêter une femme vraiment déterminée ? N'importe quelle femme, veux-je dire, pas nécessairement Christabel Thorne.

Pitt pensa a Vespasia et sut exactement ce qu'Aymler voulait dire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
belette2911belette2911   01 mai 2014
- Si Christabel réussit, lorsque vous irez chez le dentiste ou à la banque, ou que vous ferez appel à un plombier ou à un architecte, vous aurez une chance de tomber sur une femme ! Et Dieu fasse que votre médecin ou votre pasteur n'en soit pas une !

Pitt demeura sans voix.
Commenter  J’apprécie          20
belette2911belette2911   01 mai 2014
- Belle-maman, voyons, aucune organisation sérieuse n'accepte les femmes en son sein ! Vous devez le savoir.
Commenter  J’apprécie          20
fannyvincentfannyvincent   01 janvier 2014
Pitt éprouva un terrible sentiment d'abandon, auquel il n'était pas préparé.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Anne Perry (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne Perry
Anne Perry parle de "La disparue d'Angel Court". Partie 1
autres livres classés : londresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Titres de la série des Charlotte et Thomas Pitt

Quelle est la particularité des titres dans cette série ?

ils indiquent toujours le type de crime commis
ils indiquent toujours le lieu du crime
ils indiquent toujours l'heure du crime
ils indiquent le nom de l'assassin

8 questions
84 lecteurs ont répondu
Thème : Anne PerryCréer un quiz sur ce livre