AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791025603482
Éditeur : Editions Thélème (08/03/2018)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.38/5 (sur 20 notes)
Résumé :
[LIVRE AUDIO]

Londres, 1899. Tandis que son règne touche à sa fin, la reine Victoria veut s’assurer que son héritier, le prince de Galles, mène une existence irréprochable. Elle charge son confident John Halbert d’enquêter sur l’entourage du Prince, en particulier le riche Alan Kendrick, flambeur et séducteur impénitent. Mais lorsque le corps de John est retrouvé flottant dans une barque sur la Serpentine, la Reine n’a d’autre choix que de convoquer T... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
book-en-stock
  11 novembre 2018
(lu par Frédérique Dufour)
Je souhaitais lire un jour Anne Perry depuis que j'ai vu le film sur son histoire de meurtre en Nouvelle-Zélande (« Célestes créatures »). Lorsque j'ai vu ce livre audio proposé à la dernière MC, l'occasion m'était donnée de découvrir l'auteur et de m'essayer à l'écoute d'un roman !
Pas si simple que cela d'écouter un livre : il faut d'abord s'équiper d'un appareil de lecture au minima, avec un casque c'est mieux, on a ainsi une meilleure concentration selon moi mais c'est quelque peu contraignant, on ne peut guère bouger avec les fils. Puis on perçoit la voix enregistrée, on s'y habituera peu à peu avec ses qualités et ses défauts, ce qui nous plaît plus ou moins ou nous gêne. Celle de Frédérique Dufour m'a d'abord paru très sèche, monocorde, sans intention : j'ai eu un peu de mal à accepter ce ton et je me concentrais moins sur le texte. Lorsqu'arrivent les dialogues, elle nuance davantage le ton, même s'il reste toutefois assez plat à mon goût au point que l'on ne sait plus trop qui parle. Mais tous les défauts ne sont pas dû seulement au lecteur : le texte n'est peut-être pas forcément adapté à une telle lecture avec de trop nombreux échanges oraux entre les personnages, l'intrigue reposant avant tout sur ces échanges là d'ailleurs. C'est assez vite devenu fastidieux pour moi, je n'avais qu'une pensée : saisir le livre papier et le lire moi-même !! Sauf que je ne l'avais pas…
Insuccès de cette expérience ? je suppose qu'avec un autre genre de texte, l'essai aurait été tout autre. le livre audio était accompagné d'un autre CD proposant des extraits d'autres oeuvres lues par d'autres personnes. J'ai pris le temps d'en écouter et certaines voix m'ont fortement donné envie de les entendre, avec un texte plus descriptif et poétique.
Je remercie les éditions Thélème pour cet envoi accompagné d'extraits et de leur catalogue intéressant, Babelio pour l'organisation de la MC, quant à Anne Perry j'y reviendrai sans doute en lecture simple…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Janelle2
  14 novembre 2018
J'avais lu les 2 premiers tomes de la série et Masse Critique vient de me permettre d'écouter le dernier paru.
Les deux héros, Charlotte et Thomas Pitt que j'ai quitté jeunes mariés, ont désormais une longue vie commune derrière eux et deux grands enfants. Thomas n'est plus un simple policier mais chef de la Special Branch. C'est la reine Victoria elle-même qui lui confie la mission objet de l'histoire : un de ses proches est mort dans d'étranges circonstances alors qu'il enquêtait pour elle sur un proche de son fils le Prince Édouard. Pitt doit donc discrètement savoir ce qui est arrivé et poursuivre l'investigation dans le monde de la haute société anglaise. Il ne peut pas partager avec Charlotte ne serait-ce que le sujet de son travail, mais celle-ci est toujours assez fine pour deviner une partie des préoccupations de son mari et assez téméraire pour tenter de recueillir des informations à sa manière.
Ce n'est pas une histoire pleine d'action, mais l'auteur nous fait partager les états d'âme, les interrogations, les réflexions de ses personnages, nous éclairant ainsi sur les mentalités de l'époque. Elle nous fait bien sentir les barrières sociales, les premières réflexions féministes sur le droit de vote des femmes, la rigueur purement de façade des moeurs, sur fond de politique internationale où une seconde guerre des boers se profile.
Du côté de l'intrigue, sans rebondissements, il y a un vrai cheminement qui conduit nos héros étape par étape vers la découverte de la vérité sur ce traitre de Kensington Palace.
Côté audio, j'ai trouvé le rythme de lecture de Frédérique Dufour trop rapide dans les parties narratives. Par contre, tous les dialogues sont interprétés avec justesse.
Au final, j'ai apprécié retrouver l'ambiance qui m'avait plu dans les premiers tomes. Les personnages et moi-même nous retrouvons à des âges proches, ce qui me donne l'impression de retrouver de bons amis perdus de vus depuis de nombreuses années.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
mariecloclo
  04 juillet 2017
1899, Thomas Pitt est toujours à la tête de la Special Branch, il est convoqué chez la reine Victoria. Celle-ci le charge d'une enquête concernant les personnages évoluant autour de son fils, le Prince de Galles, en particulier un certain Alan Kendrick. La reine avait missionné auparavant un homme appelé John Halberd, or, celui-ci a été retrouvé mort dans une barque flottant sur la Serpentine. Il appartient alors à Thomas Pitt de mener l'enquête discrètement, afin de savoir si le prince de Galles sait bien choisir son entourage, s'il n'a pas des amis qui se servent de lui . Il va être amené à croiser des personnages influents et à déterrer certains de leurs secrets inavouables. Il sera aidé dans son enquête par Charlotte, sa femme et Emily, sa belle-soeur.
L'intrigue est assez bien conçue et surtout, ce qui est intéressant, c'est de voir comme Thomas Pitt évolue : en raison de ses importantes responsabilités, il sera amené à prendre des décisions rapides et parfois pas très morales, désormais il n'a plus personne au-dessus de lui pour le couvrir et il doit alors agir en tout état de cause.
La fin du roman m'a bien plu et il me tarde de lire un nouvel épisode.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Floccus
  18 novembre 2018

[Livre audio lu par Frédérique Dufour]
J'avoue que j'ai beaucoup décroché au cours de cette écoute. Écarts d'inattention parfois fatals pour la bonne compréhension de l'histoire car Frédérique Dufour lit vite (seuls les dialogues sont à bon rythme). On aurait parfois envie de lui dire : « Tout va bien, n'oublie pas de respirer… » ou de lui prendre la main pour l'accompagner à un cours de yoga. L'auditrice que je suis peine à s'imprégner des personnages et de l'atmosphère quand ses neurones se bousculent dans la panique et qu'on ne lui offre pas le temps de laisser fleurir son imagination. Frédérique Dufour a une voix claire et plaisante, qui se fond bien dans l'époque victorienne. Consciencieuse et appliquée, c'est une lectrice habile, qui manque cependant de la liberté qui fait les interprètes imprégnés tout entiers par leur ouvrage. du coup, quand le texte est mauvais, il est mauvais. Ni transcendance ni amélioration ne fermentent par l'alchimie du livre audio.
J'ai aimé retrouver Charlotte et Pitt mais je les ai connus en meilleure forme. Ils ressassent beaucoup, ils vieillissent mal. Examens de conscience et scrupules permanents, doutes et regrets, hésitations, que de répétitions dans les dialogues intérieurs et les hypothèses criminelles ! Anne Perry n'a pas lésiné sur le remplissage pour étoffer son intrigue. Qui a cependant quelques bons côtés, la base était plutôt alléchante. Mais le manque de rythme et un méchant totalement méchant, sournois dès son entrée en scène, ne font pas naître de frisson. Joyaux sur la couronne, la fin, célébrant avec fanions et trompettes l'honneur préservé du Prince de Galles, la tranquillité d'esprit retrouvée de la reine et le sauvetage flamboyant du royaume d'Angleterre a achevé de m'agacer par son nationalisme brut et basique.
N.B La prononciation du mot « boers » en un malsonnant « boheurs » tout au long du livre – et le mot revient souvent – n'a pas aidé à sa crédibilité.
[Écouté dans le cadre de ces fantastiques masses critiques]

Lien : http://versautrechose.fr/blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
VivianeB
  06 juin 2018
Pour ma première lecture de l'auteur, je n'ai pas trop réussi à entrer dans l'histoire que j'ai trouvée un peu longue et compliquée. Je ne pouvais m'empêcher de faire le parallèle avec les ouvrages d'Ann Granger qui ressemblent à celui-ci mais avec un truc en plus : une forme de flamboyance narrative que je n'ai pas retrouvée chez Anne Perry.
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
ClioInoClioIno   08 septembre 2017
Je crois que sans honneur et sans bonté, aucun rituel au monde ne peut faire la moindre différence. Le reste c'est du détail. Chacun est libre de faire ce qui lui paraît beau ou ce qui lui apporte de réconfort.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   01 février 2018
Avec la mort d’Halberd, elle pleurait aussi, d’une certaine manière, sa propre mortalité. Trop de ce qu’elle avait aimé appartenait désormais au passé. C’était probablement la solitude et un excès d’imagination qui l’incitaient à se sentir coupable. Si Pitt pouvait lui prouver qu’Halberd avait bel et bien été victime d’un accident, serait-elle apaisée, aurait-elle la conscience en paix ?
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   01 février 2018
Sa fille avait cessé d’être une enfant pour devenir une jeune femme qui avait elle-même hâte de se marier. Cela lui donnait soudain le sentiment d’être vieille, comme si dix années s’étaient enfuies pendant que son attention était ailleurs. Elle n’en avait pas l’impression, mais elle avait plus de quarante ans.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   01 février 2018
Il a de la passion, du courage et de l’honneur, et il n’a jamais peur de faire ce qu’il croit juste, qu’on soit d’accord avec lui ou pas !
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   01 février 2018
e respecte tout homme ou tout animal qui fait suprêmement bien ce qu’il est censé faire. Les seuls chevaux que je connaisse sont les chevaux de labour de Clydesdale. J’en ai soigné étant jeune. Je ne connais les chevaux de course que de loin.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Anne Perry (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne Perry
Anne Perry parle de "La disparue d'Angel Court". Partie 1
autres livres classés : londresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Titres de la série des Charlotte et Thomas Pitt

Quelle est la particularité des titres dans cette série ?

ils indiquent toujours le type de crime commis
ils indiquent toujours le lieu du crime
ils indiquent toujours l'heure du crime
ils indiquent le nom de l'assassin

8 questions
86 lecteurs ont répondu
Thème : Anne PerryCréer un quiz sur ce livre