AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2743635096
Éditeur : Payot et Rivages (06/01/2016)

Note moyenne : 2.3/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Suite au meurtre d'une jeune stagiaire de la police, Linda Wallin, une équipe d'enquêteurs dirigée par l'inspecteur Bäckström est envoyée prêter main forte à la police locale, dépassée. Plusieurs pistes s'offrent à eux, que Bäckström, policier improbable, incompétent et en décalage complet avec la réalité, va traiter à sa manière...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
adtraviata
  30 août 2018
Je suis tombée un jour sur la suite de cette histoire à la bibliothèque, j'ai donc cherché la première partie que j'ai empruntée au moins deux fois sans parvenir à le lire. Et voilà que, tête de linotte que je suis, je suis attirée par un bouquin suédois en librairie, qui, de retour à la maison, se révèle être… la suite. J'ai donc été « obligée » de réemprunter ce bouquin à la bibli.
Et je dois avouer que, pendant plusieurs pages, je me suis demandé si je n'avais pas fait une bêtise en achetant la suite, tant le héros de cette enquête policière, Evert Bäckström, envoyé à Växjö, petite ville sans histoire, par un chef de la police nationale pour le moins distrait, est proprement insupportable. Roublard, menteur, tire-au-flanc, méprisant, profiteur, alcoolique, obsédé par « son salami » (un modèle d'élégance,je vous disais) sous des dehors mielleux, rien de moins. Pour retrouver l'assassin d'une jeune femme élève à l'école de police, ses méthodes de travail (enfin si on peut appeler travail son glandage journalier) manquent totalement d'imagination et d'empathie : le voilà parti pour collecter l'ADN de toute la population masculine de Växjö… Pendant ce temps, heureusement, un de ses collaborateurs, homme angoissé, marqué par son enfance, travaille dans l'ombre, collecte des indices, reconstitue méticuleusement des emplois du temps tandis qu'au bout de deux mois d'enquête, on s'inquiète enfin en haut lieu de la conduite de Bäckström…
Ceci dit, je n'ai quand même pas lâché l'affaire. Chaque roman de Leif Persson porte, semble-t-il, le même sous-titre : Un roman sur un crime. Et à l'heure o de nombreuses séries télé voudraient nous faire croire qu'on résout un crime en quelques coups de cuiller à pot, ce roman a le mérite de nous faire suivre de très près le lent travail de fourmi des enquêteurs, les fastidieuses enquêtes de proximité, le délai d'attente des résultats d'analyses scientifiques et aussi les rivalités entre différents groupes et niveaux de pouvoir policier. Quand le coupable est enfin débusqué, on a même droit à la tactique d'interrogatoire mené par Anne Holt. Cela permet sans doute à l'auteur d'introduire deux nouveaux personnages pour la suite d'aventures où l'odieux Bäckström interviendra encore. On voit aussi le travail et l'influence de la presse par rapport à ce type de crime (celui d'un sadique sexuel) et si l'auteur s'est inspiré de la réalité suédoise, eh bien le nombre de tabloïds à la déontologie approximative en Suède est proprement ahurissant.
Au final ce n'était pas une lecture si déplaisante que cela, bien que la psychologie es personnages principaux se révèle assez manichéenne. Je vais laisser passer un peu de temps avant de lire la suite mais j'en suis quand même curieuse.
Lien : https://desmotsetdesnotes.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
delphp
  31 août 2018
4 juillet dans la verte province du Smalland (dont on aura compris au fil des années qu'elle est remplie de tueurs psychopathes), précisément dans la ville de Växjö: la jeune stagiaire de police Linda Wallin est retrouvée assassinée, et passablement violentée dans le lit de sa maman.
Cette histoire est bien enquiquinante pour les autorités locales, d'autant qu'il fait très chaud, et qu'en plus tout le monde est parti en vacances.
On décide donc de faire appel à la police nationale où les effectifs n'ont en réalité pas meilleure mine.
Finalement, c'est l'inspecteur Bäckström qui est désigné, un peu par accident, on le comprendra plus tard.
Or Bäckström est précédé d'une réputation sulfureuse et le moins que l'on puisse dire c'est que l'enquête n'est pas près d'avancer...
Gras, imbu de sa personne, libidineux, misogyne, alcoolique et feignant, Bäckström est globalement un superlatif de la répulsion.
Entouré d'une équipe de bras plus ou moins cassés, il se lance donc à la recherche du meurtrier de Linda...
Voilà un roman bien déroutant.
Présenté dans la collection Rivages noir Bäckström n'est ni vraiment un roman d'enquête, ni franchement un roman noir et se classe bien loin du thriller.
La vérité se trouve probablement dans le sous-titre du livre : "Un roman sur un crime".
Car plus qu'à l'enquête à proprement parler, c'est à tous les personnages amenés à intervenir d'une manière ou d'une autre dans le cadre de cette dernière que l'auteur s'attache.
Et il en dresse, il faut le dire, un portrait assez pertinent, et percutant, teinté d'un humour noir que ne renieraient pas nos anciens amis d'Outre-Manche.
Amateurs de frissons et de suspens, passez ainsi votre chemin, vous ne trouverez pas votre bonheur dans ce polar suédois qui n'en est pas un.
Car il faut aborder à mon sens ce roman presque comme des chroniques, des tranches de vies dont le seul dénominateur commun est la participation, de près ou de loin au fait divers que constitue la mort de Linda.
Leif GW Persson s'intéresse à la vie qui continue autour du mort, l'énigme est moins importante que les personnes qui la constitue.
Une fois faite cette mise au point, on peut apprécier ce roman qui se déroule dans une nonchalance reposante en dépit d'une furieuse, récurrente et urgente envie de jeter des cailloux à ce gros lard de Bäckström...
Lien : https://chatpitres.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
frimoussette
  26 septembre 2016
diannnnntre ..............la cata du siècle
livre trouvé à ma biblio et paf vers les pages 290 la grosse surprise...........
un trou .............il manque des pages ....je me retrouve vers les pages 330 !!!!
je suis fortement frustrée à mort ...........envie de le déchiqueter ce livre qui m'échappe.....
j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire et quand j'y étais plouffffff ......le trou....
le diable est après moi depuis quelques jours ....que des choses loupées....des colis qui disparaissent ....des livres à trous.....des articles en rutpure de stock
merdouille........je ne te vendrai pas mon âme Belphégor malgré tes petites manigances...............et en plus j'écris Belphégor alors que je pensais Belzébuth...........pfiouuu
Commenter  J’apprécie          42
faeli
  25 mars 2015
Linda Wallin, jeune stagiaire de la police est retrouvée assassinée chez elle. La police locale, peu habituée à ce genre de crimes, fait appel à une équipe nationale, dirigée par le très particulier inspecteur Bäckström. Il faut dire que le personnage n'est pas très sympathique et vu sa compétence (et son intérêt pour son travail) on se demande bien comment, ou plutôt s'il va réussir à résoudre cette affaire.
Une fois habituée au personnage de l'inspecteur, et les éléments mis en place, l'histoire est plutôt prenante. Les indices sont nombreux mais personne ne semble pouvoir être le coupable. A noter aussi que les différents acteurs apparaissent souvent comme complétement à côté de la plaque...ce qui rend des situations ou des pensées coquasses et qui prêtent à sourire.
Commenter  J’apprécie          20
letitbe
  24 septembre 2017
Paresseux, réac, imbu de sa personne, méprisant et méprisable, Evert Bäckström est le flic le plus imbuvable de la littérature policière.
Ce type m'a vraiment rebutée mais au fil des pages, il va devenir un élément comique de l'histoire.
La trame du roman est classique, l'enquête laborieuse mais ce personnage et ses réflexions en aparté donnent un peu de relief à l'histoire. Je pense lire les autres romans de la série pour suivre l'évolution des personnages.
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (1)
Lexpress   08 décembre 2014
Le roman, un peu long tout de même, prend le temps de détailler une enquête policière menée par un héros antipathique mais finalement séduisant à cause de cela.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   09 janvier 2016
Ce ne faut pas sa mère qui découvrit Linda, mais la voisine. Tout bien considéré, c'était de loin préférable. Et elle fit gagner un temps précieux à la police, car la mère, qui vivait dans l’appartement avec sa fille, n'avait pas prévu de renter de la campagne avant le dimanche soir. Du point de vue de la police, plus tôt l’enquête démarrait, mieux ça valait, surtout s'il s'agissait d'un meurtre.
Commenter  J’apprécie          20
yannjouetyannjouet   22 juillet 2016
L' expert et son invité avaient tout simplement pris les choses comme elles étaient, bien que l' étoile froide de la pénurie brillât dans le lustre en cristal, bien haut au-dessus de leurs têtes penchées.
Commenter  J’apprécie          10
yannjouetyannjouet   23 juillet 2016
plus tous les soi-disant témoins qui n' avaient ni vu, ni entendu, ni compris quoi que ce soit, mais qui avaient quand même réussi à tout comprendre de travers.
Commenter  J’apprécie          10
yannjouetyannjouet   23 juillet 2016
Il n' y a aucun problème. Dans notre monde, il n' y a que des défis.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : policier suédoisVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1634 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..