AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782302062535
48 pages
Éditeur : Soleil (07/06/2017)

Note moyenne : 4.1/5 (sur 64 notes)
Résumé :
Des Korrigans ont enfin trouvé le moyen d'obliger Orignace à leur écrire une histoire. Ils veulent que le Teuz invente un conte dans lequel eux auraient un beau rôle, mais Orignace est en panne d'inspiration. Et alors qu'il cherche des idées dans la forêt de Brocéliande, il assiste aux débuts de la passion entre Merlin et Viviane.
L'enchanteur fait tout ce qui est en son pouvoir pour séduire la future dame du Lac et n'hésite pas à user de ses sorts les plus ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  27 juin 2017
7 sites pour 7 histoires consacrées à Brocéliande, la forêt du petit peuple… Je vois déjà les sceptiques râler contre le principe de la série à concept ! Alors certes tant qu'on gagne on joue, mais à l'heure de l'immédiateté numérique et d'une offre multimédia pléthorique quels sont les auteurs de capables de maintenir l'intérêt pour leurs séries avec 1 épisode tous les 2 ans ? Ou d'être capable de travail sur la durée sur une série qui à tout moment peut-être annulée ?
Dans ce tome 1 consacré à la Forêt de Barenton, Orignace le conteur du petit peuple est en panne d'inspiration quand il assiste au coup de foudre de Merlin pour Viviane… Pour les besoins de son histoire il transforme la comédie romantique pleine d'humour en tragédie romantique plein de pathos, mais le destin semble jouer contre lui car Priou et Gourmelen les Korrigans entendent bien participer pleinement au récit qu'ils ont commandé à Orignace, et dans le monde des humains les frères Tibor entendent faire fortune avec la dépouille du cerf blanc de Brocéliande sans savoir qu'il s'agit d'une des nombreuses apparences de Merlin…
C'est léger, c'est frais, c'est fun ! Orignace friand de poésie et d'amour est obligé de rédiger contraint et forcé car SPOILER, du coup il tient la chandelle à un Merlin davantage à mi-chemin entre le boute-en-train énamouré et le bellâtre patenté et à une Viviane à mi-chemin entre la strong independant woman et la pimbêche capricieuse. En bon scénariste Olivier Peru jouent sur les différences de registre avec une légende qui diffère de la réalité, qui elle-même oscille entre romance, tragédie et épopée, et en bon dialoguiste ils distillent les bons mots et multiplient les clins d'oeil (mdr ceux à "Roméo et Juliette" ou "Taxi Driver"). Pour ne rien gâcher, les dessins de Bertrand Benoît sont tout autant plaisants que réussis car sublimés par les couleurs de l'excellente Elodie Jacquemoire, sans doute l'une des meilleures du milieu…
Jusqu'à présent Pierre Dubois régnait en maître sur la folklore fantasy à la française, au point qu'elle a été renommée Duboisie, mais avec cette série concept il a peut-être enfin trouvé de la concurrence !
Lien : http://david-gemmell.frbb.ne..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          403
Erik35
  12 juillet 2017
LES DESSOUS CHICS... (DE BROCÉLIANDE)
Lorsqu'on habite à l'orée de la célèbre et mystérieuse (pour ceux qui aiment se laisser aller aux mystères des lieux) forêt de Brocéliande, il est bien entendu évident que lorsqu'une énième bande-dessinée est publiée sur le sujet, quoi que toujours méfiant, on fini très rapidement par se laisser tenter.
La méfiance sourde encore un peu plus lorsqu'on reconnait le sigle de la collection "Soleil-Celtic", des éditions, spécialisées Bande-Dessinée, Soleil. Non que tout y soit inaltérablement mauvais - il s'y trouve même d'excellentes choses - mais l'hyper présence du scénariste Jean-Luc Istin au sein de cette collection dont il se trouve par ailleurs directeur de collection en donne, parfois, un caractère uniforme et redondant qui manque de franche originalité (certains de ces scénarios sont toutefois d'excellente qualité). Sans omettre que les collections y sont assez régulièrement interminables, sans que les scénarios le méritent de manière égale.
C'est donc avec ce lourd passif et ces quelques hésitations que la lecture de ce "Brocéliande T01 : La Fontaine de Barenton" fut donc entamée.
Resituons rapidement ce lieu : cette fontaine, connue de haute-antiquité, a toujours parue magique à ceux l'approchant. En effet, bien que froide, elle "bouillonne". Oh! que le futur randonneur ne s'attende pas non plus à découvrir un geyser islandais. Il ne s'agit en réalité que d'émissions régulières et plus ou moins actives de gaz carbonique, mais la chose est assez peu courante dans la région pour qu'elle en puisse paraître d'émanation magique. Par ailleurs on peut sans l'ombre d'un doute estimer que c'est LE lieu le mieux reconnu de l'antique Brocéliande (Brecheliant ou Brecilien dans des textes anciens), celle-ci étant même nommément citée dans un des plus vieux actes juridiques du secteur, attribuant cette forêt au Comte de Laval. le grand auteur Robert Wace, enfin, qui inspirera notamment Chrétien de Troyes, la signale dans son texte le Roman de Rou dès le début du XIème siècle.
Il est par ailleurs à noter que dans une région pourtant fort longtemps dévouée, jusqu'à la superstition, à la religion catholique, laquelle eut la manie viscérale à christianiser des lieux de probable foi "païenne" antique, la fontaine de Barenton n'eût jamais droit à son crucifix ni à sa Sainte Vierge, ce qui ne laisse pas d'étonner quand on sait qu'en cas de sécheresse grave (si, si, cela arrive, même en Bretagne...) c'est la seule fontaine du secteur à n'être jamais asséchée. Les voies du "petit peuple" - le sous-titre de cet album lui rend directement hommage - sont impénétrables !
Ceci étant dit, l'une des légendes les plus vivaces concernant ce point d'eau entouré de pierres ne se réfère pas spécifiquement à ce cher Merlin mais à sons étrange capacité à déclencher la pluie lorsqu'on en retire un peu d'eau que l'on verse ensuite sur son perron. Chrétien de Troyes ira plus loin encore, y faisant intervenir un mystérieux mais dangereux chevalier noir ainsi que le célèbre chevalier de la table ronde, Yvain, dit le chevalier au lion. Mais ceci est une toute autre histoire !
Ici, la fontaine ressemble plutôt à un gentil prétexte. Celui des premières rencontres entre le plus grand des enchanteurs et la délicieuse Viviane, pas encore Fée en cette prémisse de série mais déjà très désirée de l'intrigant métamorphe. Si la trame globale de la légende "classique" y est convenablement respectée, c'est dans les détails que se niche l'originalité de cet album et les petites libertés prises avec les grands auteurs du mythe. Mais c'est ainsi que la légende perdure : chaque conteur y apporte ou en soustrait les détails qu'il souhaite, enrichissant parfois, appauvrissant à d'autres moments, selon ses qualités et selon son génie, une matière légendaire en constante évolution. le jour où tout ceci sera définitivement figé, alors ce sera signe que l'imaginaire arthurien aura commencé à entamer son long chemin vers sa disparition. Fort heureusement, nous en sommes encore très éloignés.
Ainsi, pour pimenter cette rencontre mythique entre le druide mi-homme mi-démon et l'inoxydablement ravissante Viviane, allons-nous croiser un lutin maître conteur, deux insupportables korrigans, bêtes et méchants, mais surtout très bêtes. Ainsi que, comme déclencheurs à cet histoire trépidante, trois frères humains, mauvais, scélérats, stupides mais rusés et chasseurs d'animaux rares de leur état. Ces trois malandrins, dont l'un d'eux est aussi gigantesque que demeuré, ont entendu parler d'un étrange cerf blanc que nul chasseur n'est jamais parvenu à attraper, ce qu'ils ont bien l'intention de faire afin d'en revendre le massacre à prix d'or (NB : terme de cynégétique).
Inutile de vous en narrer les détails : tout est dans l'album ! L'ensemble se parcours avec plaisir, on y croise une Viviane qui, pour une fois, n'est pas peroxydée. Elle est même particulièrement brune, attribut capillaire plus traditionnel de la terrible Morgane (c'est bien connu : les Brunes sont mauvaises tandis que les Blondes sont des saintes...).
Bien que l'humour présent dans l'album soit assez basique (on sourit tout de même souvent), un rapide et amusant rappel à un certain lapin blanc du "Sacré Graal" des Monthy Python est plutôt bien venu et le scénario d'Olivier Peru tient, il faut le reconnaître, très bien la route avec son idée de "work in progress" du conteur vivant lui-même le conte qu'il est sur le point d'écrire. Par ailleurs, quoique que fort bien réalisé et coloré, le dessin de Bertrand Benoit et les couleurs d'Elodie Jacquemoire, d'excellentes factures, respectent à ce point les codes du genre qu'on fini par oublier que l'on se trouve d'un album très récemment publié d'une nouvelle série annoncée (a priori, sept albums prévus). Mais aucune faute de goût ni négligence ni facilité à déplorer.
Un moment agréable, pas révolutionnaire donc, pour une lecture aisée, un peu trop naïve et fleur bleue à notre goût, mais tout à fait respectueuse du genre et au résultat des plus respectables. Une bien gentille introduction à cet univers riche et merveilleux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162
RosenDero
  10 novembre 2017
L'hiver n'arrive pas sur les terres de Bretagne. de vilains Korrigans tentent de faire chanter le conteur Orignace. Merlin tente de séduire cette jeune femme du noms de Viviane.
Et si tout était lié ?
---
Un jolie découverte que cette série Brocéliande.
Tout d'abord, car elle se base sur 7 sites liés à 7 histoires (ici la fontaine de Barenton) des contes et légendes de Bretagne.
Ensuite, car dans ce tome le ton est léger, badin, et les dialogues très bon. Continuons avec les dessins qui sont agréables (même si le procédé du visage "vide / lisse" ne me plait pas). Et terminons par l'histoire en elle-même et ses rebondissements qui ne peuvent que plaire (merci, paganisme-roi).
Seul bémol sur le côté un peu simpliste du lien unissant Merlin et Viviane, mais c'est plus un regret qu'autre chose.
Commenter  J’apprécie          290
TheWind
  27 juin 2018
Voilà une Bd plaisante qui nous emmène dans les profondeurs de Brocéliande.
Sur un ton léger et taquin, les auteurs nous y narrent les amours naissantes de Merlin et de Viviane. Ajoutez à cela des korrigans, des chasseurs de cerf un brin bornés et un conteur du nom d'Orignace et vous voilà plongé dans un monde à la fois féérique, facétieux et parsemé de quelques clins d'oeil amusants. le graphisme est tout aussi plaisant et agréable à l'oeil.
Bref, si vous avez l'intention de faire carrière dans le druidisme et que vous ne vous prenez pas trop au sérieux, cette Bd est faite pour vous !
;-))
Commenter  J’apprécie          270
Under_the_Moon
  25 avril 2020
Une série qui propose d'explorer des lieux des légendes bretonnes.
Ici on s'intéresse à la fontaine de Barenton, ce qui nous amène bien sûr à voir Merlin et Viviane à l'aube de leurs amours. Et je dois dire que représenter Merlin en jeune premier vantard plutôt qu'en vieux sage barbu change de ce qu'on a l'habitude de voir et c'est fort rafraîchissant !
La grande originalité c'est bien sûr d'avoir en scène plusieurs niveaux de récits avec un nain en narrateur et des korrigans en maîtres chanteurs pressés d'avoir leur histoire.
Bien entendu, les auteurs ont pris des libertés avec les légendes qu'on connaît, mais c'est tant mieux ! Cela évite d' avoir une énième mise en scène de ces légendes si connues.
Et, ce qui ne gâche rien à la lecture, les planches sont vraiment superbes avec des détails soignés et une coloration magnifique qui met le tout en valeur.
Commenter  J’apprécie          222


critiques presse (3)
BDGest   02 août 2017
Sans être pour autant durablement marquant, ce premier tome de Brocéliande est suffisamment bien réalisé pour offrir un agréable divertissement aux amateurs de légendes.
Lire la critique sur le site : BDGest
BulledEncre   06 juillet 2017
On plonge donc avec délice dans l’aventure, la mise en couleur donne la touche finale qui monte le niveau de la lecture encore d’un cran. Un sans faute pour cet album ? Assurément !
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BDZoom   02 juillet 2017
Riche en détails et enrichi par les belles couleurs d’Élodie Jacquemoire, le dessin de Bertrand Benoit accompagne de très belle manière le scénario non dénué d’ironie de ce premier opus. Les tomes suivants permettront de continuer d’explorer les secrets millénaires du petit peuple…
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   29 juin 2017
- Quand l’inspiration ne vient pas, il faut aller à elle ! Foi de Teuz, aussi vrai que je parle tout seul, l’histoire que n’arriverai pas à écrire n’est pas encore née ! Il me faut un conte et c’est pas ça qui manque dans nos parages !
Commenter  J’apprécie          160
RosenDeroRosenDero   21 octobre 2017
- Nous, on observe le conteur qui observe Merlin, lui-même observé par trois pendard. Peut-être que quelqu'un nous observe ?
- Réfléchis pas trop, ça va te faire mal.
Commenter  J’apprécie          150
Erik35Erik35   12 juillet 2017
- On va pas s'laisser filouter notre butin ! On va l'avoir ce cerf, mais on va s'montrer plus discrets que d'habitude et on va l'vendre loin d'ici.

- On te suit, frérot ! Foi de Tibon, y'a qu'à la chasse qu'on s'amusasse !
Commenter  J’apprécie          100
RosenDeroRosenDero   25 octobre 2017
J'ai vu des hommes qui ne sont pas encore nés devenir de grands chevaliers, j'ai vu un roi dont on parlera encore dans mille ans, j'ai vu des femmes détruire des royaumes d'un simple baiser.
Commenter  J’apprécie          120
RosenDeroRosenDero   20 octobre 2017
- Cette forêt est-elle dangereuse ?
- Seulement pour mon cœur depuis que vous le piétinez de buisson en buisson en m'ignorant.
Commenter  J’apprécie          170

Lire un extrait
Videos de Olivier Peru (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Peru
Nouvelle série dans la collection Soleil Celtic ! 7 histoires liées au petit peuple au sein de la mythique forêt de Broceliande.
Brocéliande T.1 - La Fontaine de Barenton
Scénariste : Olivier Peru Illustrateur : Bertrand Benoit
Résumé : Des Korrigans ont enfin trouvé le moyen d?obliger Orignace à leur écrire une histoire. Ils veulent que le Teuz invente un conte dans lequel eux auraient un beau rôle, mais Orignace est en panne d?inspiration. Et alors qu?il cherche des idées dans la forêt de Brocéliande, il assiste aux débuts de la passion entre Merlin et Viviane. L?enchanteur fait tout ce qui est en son pouvoir pour séduire la future dame du Lac et n?hésite pas à user de ses sorts les plus puissants... Rien ne l?arrête. Cela fait bien les affaires du Teuz, lui qui cherchait de l?inspiration va être servi ! Seul problème, les Korrigans ne sont habituellement pas friands d?histoires d?amour.
En savoir plus : http://www.soleilprod.com/serie/broceliande-01-la-fontaine-de-barenton.html
Achetez la Bande Dessinée numérique directement via l'application Delcourt - Soleil : https://itunes.apple.com/fr/app/delcourt-soleil-bd-comics/id840127039
Retrouvez-nous sur le site internet et réseaux sociaux pour plus de BD : http://www.soleilprod.com/ https://www.facebook.com/soleil.editions https://twitter.com/editions_Soleil
Achetez le tome : Amazon : http://www.amazon.fr/gp/search?ie=UTF8&keywords=9782302062535&tag=soleilprodcom-21&index=blended&linkCode=ur2&camp=1638&creative=6742 Fnac : http://www3.fnac.com/advanced/book.do?isbn=9782302062535&Origin=EDITIONSDELCOURT&OriginClick=yes Cultura : http://www.cultura.com/catalogsearch/result/?q=9782302062535&classification=0
+ Lire la suite
autres livres classés : merlin l'enchanteurVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Haut-conteurs tome 1

Qui a écrit les Haut-Conteurs ?

Erik L'Homme
Timothée de Fombelle
Oliver Peru et Patrick Mc Spare

20 questions
56 lecteurs ont répondu
Thème : Les Haut-Conteurs, Tome 1 : La Voix des Rois de Olivier PeruCréer un quiz sur ce livre

.. ..