AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2362700224
Éditeur : Eclipse (25/10/2010)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 416 notes)
Résumé :

1123 après le Pacte. Au nord vivent les hommes du froid et de l'acier, au sud errent les tribus nomades et au centre du monde règnent les druides. Leur immense forêt millénaire est un royaume d'ombres, d'arbres et de mystères. Nul ne le pénètre et tous le respectent au nom du Pacte Ancien.Les druides, seigneurs de la forêt, aident et conseillent les hommes avec sagesse mais un crime impensable bouleverse la loi de t... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (169) Voir plus Ajouter une critique
domisylzen
  02 février 2018
Tout d'abord merci à Maks, car c'est après avoir lu sa critique enthousiaste de mars 2016 que j'avais noté ce livre.
J'essaie de ne pas acheter neuf, c'est pour ça que ça prend du temps mais jamais je n'ai oublié le titre de ce bouquin.
Quarante-neuf guerriers du Sonrygar ont été sauvagement massacrés au sein même de leur garnison, située à Wishneight. Aucune trace des assaillants mais pour l'ensemble des troupes aucun doute possible le coup vient du camp d'en face : ceux du Rahimir. Jamais ils n'ont pu se supporter, heureusement grâce au Pacte et aux Druides un semblant de paix règne encore.
Pour éclaircir le mystère de la tuerie, Obrigan le druide aux yeux blanc, est dépêché sur place. Accompagné par ses deux apprentis, il essaie de faire entendre raison au deux clans ennemis qui veulent déclencher la guerre sur le champ.
21 jours c'est le délai qu'il réussira à négocier pour trouver les coupables.
Je l'ai commencé le premier samedi du mois de décembre et je n'ai guerre était séduit par les 50 premières pages, lues d'un oeil entrouvert après une soirée bien ... enfin bon! Ce n'est que lendemain matin, grâce à une météo épouvantable que j'ai littéralement été absorbé par ce bouquin. Scotché ! Quel livre ! Il rentre direct dans mon top 6 de l'ile déserte.
C'est simple : y a tout dedans. du suspense, de l'amour, de l'amitié, de la haine … je ne vais pas citer tous les sentiments qui existent mais je crois qu'il n'en manque aucun.
Des ouvrages de cette densité et de cette intensité-là, j'en ai rarement lu depuis que je suis lecteur. L'histoire est d'un richesse, c'est impressionnant ! Pour moi c'est du niveau de Dune et d'Azteca.
L'écriture d'Olivier Péru, quant à elle, est un véritable nectar, jamais je ne me suis lassé dans ce livre. Il doit mélanger ses mots avec des drogues puissantes pour que je sois hypnotisé à ce point. En tout cas j'en redemande, j'suis devenu accro.
Enorme, énorme coup de coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          574
Melisende
  07 mars 2011
S'il y a bien une chose que je fais très rarement, c'est acheté les livres neufs à leur sortie à moins que j'attende celle-ci depuis des mois. Druide est l'exception de ce début d'année. A force de voir des avis positifs un peu partout et grâce à l'illustration de couverture, j'ai fini par craquer. Coup de folie à la Fnac, je l'ai vu, je l'ai acheté… et je ne regrette absolument pas !
J'ai bien fait de suivre mon envie et de succomber à la tentation engendrée par le titre et la couverture… Il faut parfois se méfier de ces deux-là, mais pour Druide, vous pouvez foncer, le fond est à la hauteur de la forme ! Et comme je le disais sur Facebook l'autre fois, Eclipse est dorénavant en haut du podium de mes maisons d'éditions préférées !
Amateurs de fantasy riche et mature, allez-y, vous ne regretterez pas !
Obrigan, un druide de l'ordre du loup, a été appelé en renfort dans la cité de Wishneight suite au massacre indescriptible de 49 guerriers. Accompagné de ses deux jeunes apprentis, Kesher (17 ans) et Tobias (16 ans), les trois arrivants de la forêt se retrouvent face à un spectacle qui témoigne d'une rare sauvagerie.
Les 49 soldats sont pendus, le visage arraché, le torse déchiqueté. Tout n'est que chair et sang. Qui peut être à l'origine d'un tel acte ? Et comment les assassins se sont-ils faufilés dans une cité gardée jour et nuit par des centaines d'hommes ?
Obrigan doit le découvrir avant que Yllias, roi du Sonrygar, déclare la guerre à ceux qu'ils croient coupables : le roi et son fils Jarekson, à la tête du royaume voisin, le Rahimir. le maître loup obtient un délai de 21 jours pour mener l'enquête et sauvegarder la paix fragile qui existe entre les deux royaumes du Nord.
Il décide d'aller demander aux autres druides dans la forêt, mais ce sanctuaire vert habituellement inviolable, se révèle bien vite souillé… Obrigan doit échapper à des poursuivants nocturnes invisibles, si ce n'est leurs yeux jaunes, extrêmement forts, presque invincibles…
Qui ou que sont-ils ? Sont-ils les assassins de Wishneight ? Que veulent-ils ? Pourquoi sèment-ils une mort atroce dans chaque lieu qu'ils traversent ? Qui donc est derrière cette abomination ? Pourquoi ? Et surtout, comment l'arrêter ?
Outre l'illustration de couverture, magnifique avouons-le, c'est le titre et donc le thème général qui m'a rendue curieuse. S'il y a bien un sujet que j'aime trouver dans mes lectures fantasy, avec celui de la légende arthurienne, c'est bien celui-là. Et j'ai beau fouiller dans ma mémoire, je crois bien que c'était la première fois que je lisais un texte entièrement consacré (ou quasiment) au sujet.
Je félicite Oliver (ou Olivier) Peru qui a mis en place un univers travaillé et intelligent. On pourrait croire au premier abord, en découvrant la carte en début d'ouvrage, que le monde est petit, presque « simpliste ». Mais croyez-moi, pas besoin d'un monde très étendu pour développer un univers passionnant.
J'ai aimé apprendre que les druides se divisaient en quatre ordres, chacun d'eux ayant des caractéristiques et fonctions précises : les loups, les ombres, les cerfs et les corbeaux. Ces deux derniers ordres sont un peu mis de côté au profit des deux autres ; mais les personnages principaux appartiennent surtout aux loups et aux ombres donc…
Enfin, on se rend compte au fil des pages, que ce monde a une Histoire bien précise, Histoire avec un grand-H qui s'étend assez loin dans le passé et qui a de l'importance avec le présent pour l'intrigue proposée par Oliver Peru. Quand c'est bien traité et pas ennuyeux, c'est sans doute en fantasy, ce côté « monde entier inventé » (que ce soit l'Histoire, la géographie, la religion,…) qui me plaît le plus. Et ici, l'auteur nous offre quelque chose de clair et passionnant !
Pour en revenir à l'intrigue, je n'ai pas beaucoup de « critiques » à apporter. le récit s'étend sur 21 jours pendant lesquels les temps morts sont rares. L'action est bien présente avec un petit pic dans la deuxième moitié du livre. On ne s'ennuie pas, on suit les personnages qui semblent toujours en mouvement. D'ailleurs, je me rends compte que, pendant ces trois semaines, rares sont les moments de calme et de repos pour eux !
Les révélations se font petit à petit ; j'ai aimé me poser des questions pour tenter de découvrir le fin mot de l'histoire… et la « chute » a été à la hauteur de mes espérances !
On ressent bien cette impression de danger, cette angoisse omniprésente. On vit en direct ce que vivent Obrigan et ses compagnons…
D'ailleurs, en parlant d'eux, j'ai été assez surprise en constatant après une centaine de pages, que finalement, Obrigan prenait la place de « personnage principal ». En effet, au début, on suit en gros trois points de vue : celui d'Obrigan dans la forêt, mais également celui de Tobias parti auprès du roi Yllias et celui de Kesher resté enquêter à Wishneight. Mais bien vite, on ne se concentre plus que sur ce qu'il advient d'Obrigan.
Ainsi, tout naturellement, c'est vers ce personnage que va notre sympathie, c'est lui qu'on connaît le plus, c'est à lui qu'on s'attache en priorité. J'ai aimé son courage, sa détermination et l'amour paternel qu'il voue à ses deux garçons.
Derrière lui, j'ai aussi appris à apprécier Jarekson, le fils de roi défiguré, menteur et fourbe mais qui cache une histoire émouvante.
Les autres personnages, et ils sont nombreux (Yllias, Tobias, Kesher, Arkantia, Freneon,…) sont un peu plus en retrait et donc plus « distants », mais restent très bien traités, chacun avec une personnalité complexe et plus ou moins développée.
J'ai particulièrement apprécié la plume d'Oliver Peru, très imagée, très vivante. Attention par contre, aux âmes sensibles qui pourront vite être dégoutées par certaines scènes, notamment lorsque l'auteur décrit avec force détails, les corps déchiquetés laissés après le passage des assassins ; et ça commence vite et fort avec la découverte des 49 cadavres à Wishneight…
Mais ce que j'ai le plus aimé, ce sont les scènes nocturnes, très nombreuses, dans lesquelles apparaissent les assassins aux yeux jaunes qui, pendant les trois quarts du texte, ne se dévoilent pas et restent donc d'autant plus effrayants ! Pendant ces passages, je m'y croyais tellement que j'ai bien flippé et, pas plus tard que cette nuit, j'ai eu un « beau » cauchemar mettant en scène ces créatures, sauf que cette fois, c‘était moi la proie !
Pour un premier roman, mises à part quelques petites longueurs dans certaines descriptions, c'est vraiment bien joué ! J'attends d'ores et déjà le prochain titre d'Oliver Peru et ne manquerai pas de me le procurer ! En attendant, je pense me lancer, dès que j'en aurai l'occasion, dans Les Hauts conteurs, écrit en collaboration avec Patrick Mc Spare.
Un billet « court » par rapport à ce que j'ai l'habitue de faire, mais je peine beaucoup à faire passer mes ressentis. Lisez-le, c'est tout !
Avant de terminer, quelques petits mots tout de même, pour féliciter l'auteur pour sa magnifique illustration (Oliver Peru travaille également dans le monde de la BD, entre autres choses) et les éditions Eclipse pour le livre en tant qu'objet. J'ai d'ailleurs découvert, avec beaucoup de bonheur, que chaque ouvrage de la maison d'édition possédait un marque-page intégré, aux couleurs du livre concerné ; parfait pour les collectionneurs que nous sommes !
Lien : http://bazar-de-la-litteratu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          450
LePamplemousse
  03 mai 2015
Le druide Obrigan, un maître-loup, est mandaté de toute urgence au sein d'une cité fortifiée, car un massacre effroyable y a été perpétré. Lui qui passe la plupart de ses journées au coeur d'une forêt millénaire, à former ses deux jeunes apprentis, va devoir découvrir le ou les coupables de toute urgence.
Il n'a que 21 jours pour démasquer les meurtriers afin d'éviter une guerre ravageuse entre les deux puissants royaumes de ce pays.
A partir de ce prologue, tout s'enchaîne à une vitesse prodigieuse, le compte à rebours est lancé.
A la suite de ce druide aux yeux blancs, nous pénétrons dans un monde moyen-âgeux peuplés de créatures terrifiantes, un monde où les vieilles légendes semblent avoir un écho dans le présent, un monde où les hommes s'affrontent depuis des centaines d'années pour conserver des terres et le pouvoir, un monde sombre mais aussi plein de magie, un monde où les livres recèlent d'odieux secrets…
Avec Obrigan et ses deux apprentis nous parcourons la forêt, lieu interdit aux hommes, nous arpentons des marais inhospitaliers, nous escaladons des remparts et franchissons des douves, nous découvrons des passages secrets et des souterrains oubliés, nous chevauchons à toute allure dans des plaines verdoyantes, nous nous lançons à la poursuite de criminels sanguinaires et sans pitié, nous rencontrons des druides aux pouvoirs insoupçonnés et des hommes dont le coeur est rempli de mensonges et d'amour, nous pénétrons des forteresses inviolables, nous apprenons à utiliser le « don » qui permet aux druides de se lier avec les animaux de la forêt…
Si vous avez aimé le célèbre « Seigneur des anneaux » et que vous avez envie d'une quête fantastique pleine de rebondissements et de dangers, de personnages charismatiques, de paysages à couper le souffle, de sentiments forts et nobles, alors plongez dans « Druide ».
Si vous avez envie de suspense haletant, de batailles épiques, de personnages qui ont prêté serment et s'y tiennent quoi qu'il arrive, de réflexions sur le rôle de l'homme face à la nature, alors ce livre comblera tous vos espoirs.
Pendant 600 pages, j'ai été totalement immergée dans un univers envoûtant, celui d'un auteur que je ne connaissais pas, un auteur français, ce qui est assez rare dans ce domaine de la fantasy, qui sait allier une histoire épique et passionnante à une écriture de très grande qualité.
Je suis ravie d'avoir découvert cette pépite et je me réjouis pour tous ceux qui ne l'ont pas encore lue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          488
Siabelle
  27 avril 2017

Je ne sais pas du tout à quoi m'attendre quand mon amie Saiwhisper me propose de lire avec elle le roman «Druide», d'Olivier Peru. J'accepte car j'aime découvrir des nouveaux auteurs. Lorsqu'au début, je vois que c'est une très bon pavé, je me demande si je vais passer à travers. Aussitôt que tu commences, tu es absorbée par ta lecture puis tu te rends comptes par la suite, que c'est déjà fini. Je n'en reviens tout simplement pas et je peux affirmer maintenant que c'est une magnifique histoire et presqu'un coup de coeur.

Enchanteresse, Mystérieux, Obscure
Dès les premières pages, l'auteur Olivier Peru nous amène au coeur de la forêt, qui est vital pour les druides, pour les animaux et pour tous ceux qui l'habitent. On s'aperçoit que rien n'est acquis : le mal rôde toujours partout. C'est là qu'on voit par les yeux du druide Obrigan, le vrai mal qui a été fait alors des questions s'imposent : «Qui peut bien commettre ses ‘'choses'' horribles ? Est-ce que c'est des êtres humains ou c'est une ‘'Chose ‘' ?» C'est alors, que le druide avec ses deux jeunes apprentis, Tobias et Kersher, doivent résoudre les meurtres. Ils ont 7 jours pour trouver les coupables sinon la guerre éclate entre les clans.

Au fur et à mesure qu'on le lit, on constate qu'il y a toujours une tension palpable dans l'air et que l'énergie est de plus en plus malsaine. C'est comme une onde électrique, qui s'y dégage, on ressent des mauvaises ombres et c'est comme si des entités noirs, qui sont là, sans qu'on puisse les voir. C'est difficile d'expliquer mais c'est présent tout au long du livre.
C'est tout un univers, qu'on découvre, lorsqu'on y entre. On va à la rencontre des personnages tout aussi captivants et on y croise toutes sortes de créatures. On suit cela va de soi nos trois héros : le druide Obrigan en chemin, prend une décision abrupte, qui change le cours de l'histoire. Tobias et Kersher doivent prendre un chemin différent de lui. C'est le début d'une nouvelle aventure et nos héros ne savent pas dans quoi ils s‘embarquent.


Je suis assez surprise, de page en page, d'être subjuguée par cette merveilleuse histoire. On s'attache à nos héros et on découvre également d'autres personnages. Ils mettent tous en oeuvre pour découvrir les coupables et en même temps survivre en ce temps difficile.
On ressent que la crainte, la méfiance ainsi que le danger commencent à être présents, on ne sait pas à qui faire confiance et que la guerre se prépare. On suit chacun leur tour Obrigan, Tobias et Kersher, on se demande si leurs routes vont se recroiser et à quel destin ils vont faire face.

L'auteur nous offre une écriture limpide, douce et sombre, il respecte bien ses thèmes, les évènements se défilent peu à peu et ensuite on arrive à la grande finale. On remarque que le livre est bien construit, les chapitres sont bien divisés et les sous-titres sont inscrits en fonction du temps de la durée de l'histoire. C'est une histoire qui se suit très bien, on se repère vite et je suis charmée par son talent de conteur.
Je crois ce qui me dérange et que je lui enlève qu'un seul point, c'est qu'il comporte quelques longueurs, on voit beaucoup de descriptions et de répétitions, dans la longueur de son récit. Je constate que ça peut lasser le lecteur même si ça n'enlève rien au déroulement de l'histoire car tu parviens à garder très bien ta concentration car tu veux connaître le mot de la fin.

Ce qui retient également mon attention, c'est la clarté des lieux, c'est les descriptions des endroits qui sont bien détaillés, on s'y croit comme si on est sur place. On perçoit autant la lumière que la noirceur, c'est magique. L'auteur nous maintient tout au long de son intrigue et ensuite il nous livre également des histoires de coeur qui viennent toucher le lecteur. Il sait bien travailler ses phrases, il possède un bon vocabulaire riche et varié et il est subtil dans ses jeux de mots.

C'est une belle histoire sur l'amitié, l'amour, l'entraide entre les personnages et on ressent aussi toute l'affection que l'auteur porte à la forêt, à la nature et aux animaux. On sent aussi que la justice, le respect des clans et la fraternité jouent un rôle important également. C'est intéressant de suivre le chemin de chaque personnage, il fait souvent un retour dans le passé, tu suis attentivement ce que l'auteur nous réserve en route.
Et c'est avec une grande surprise, qu'on se retrouve plus vite que prévu, à la finale. Je suis très émue et triste en même temps, quand je termine mon livre. C'est une très belle découverte, c'est un très beau partage avec Sai. Je n'en dis pas plus, l'auteur nous offre tout un roman, si tu le commences, tu ne peux plus t'arrêter en chemin.

C'est un beau mélange de thriller et de fantaisie, c'est un beau langage du coeur avec des personnages hauts en couleurs et si on le perçoit bien, on entend le langage des animaux qui vibre dans le groupe et qui est au coeur de la forêt.
C'est une très belle découverte, que dire de plus, les trois questions qui me reviennent : «Est-ce qu'un seul homme peut faire la différence sur un champ de bataille ? Est-ce que le bien peut vaincre le mal ?» et «Est-ce que les trois hommes ont réussi leurs missions ? » Pour le savoir, il faut le découvrir comme moi. Je conseille également d'aller lire la critique de Saiwhiper et je vois aussi une bonne critique de Tatooa.
Siabelle
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3412
mcd30
  22 octobre 2018
Et encore une histoire de pouvoir, de mensonge, de trahison, de vengeance et...de fidélité.
En un lieu isolé, dans une pièce close, une cinquantaine de guerriers sont torturés, mutilés puis assassinés. Un druide et ses deux apprentis sont envoyés sur place afin d'enquêter car le capitaine y voit une empreinte maléfique. Si le ou les assassins ne sont pas découverts, une guerre va éclater. Mais cette attaque n'est que l'arbre qui cache la forêt et c'est une bien vieille histoire qui fera basculer les croyances des druides.
Je ne sais par quelle magie Oliver Peru s'y est pris mais j'ai fini par entrer dans la peau des personnages et éprouver énormément de sympathie pour eux malgré les défauts de certains. le devoir d'un roi le pousse parfois à franchir des limites sans retour possible.
Je quitte Druide et la mère verte avec beaucoup de regrets car vagabonder dans cet univers n'était pas sans me rappeler mes incursions en terre du milieu et le sentiment de liberté et d'aventure qu'offrent de tels univers. Ce fut une lecture d'une grande intensité et je tiens à remercier Domisylzen et Ganistor , qui par leur critique m'ont incitée à le lire et m'ont permis d'avoir un énorme coup de coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          445
Citations et extraits (98) Voir plus Ajouter une citation
LefsoLefso   04 mars 2011
Obrigan jeta un nouveau regard vers la colline, s'assura d'être seul, s'ouvrit au don et envoya son esprit vers la louve qui l'avait aidé hier. Il se demandait si les présences qu'il avait perçues un peu plus tôt dans la journée rodaient toujours. Par deux fois, entre les arbres poussant dans la rivière d'ombre, il avait senti des créatures se déplacer autour d'eux, sans parvenir à les surprendre, même en usant du don. Une meute de loups ou d'autres prédateurs croisaient-ils dans les parages ? La fatigue de ces dernières heures commençait-elle à sérieusement émousser l'acuité de ses sens ?
La louve surprit le druide en jaillissant sauvagement des taillis qui longeaient la rivière. Elle faisait confiance à l'homme des bois mais son instinct lui imposait de montrer sa force. Depuis leur chasse commune, Obrigan avait gardé le contact avec la femelle à la robe grise pour de nouveau lui réclamer de l'aide contre une promesse de viande. Afin d'honorer sa parole de la veille, il lui avait attrapé un lapin dodu et, pour ce qu'il demandait aujourd'hui, il offrait le double. La bête semblait très réceptive au lien qui l'unissait au druide, mais le maître loup devait prendre garde à ne pas pousser cette relation contre nature trop loin. Dans son usage du don, il n'était pas aussi doué que les maîtres ombres et se lier trop fermement à la louve finirait par hisser son intelligence animale au-dessus de ses instincts.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
LilyaneElanorLilyaneElanor   19 mai 2012
De ce jour et jusqu'à la fin des temps, nous rois d'une nouvelle ère, promettons de toujours onéir aux lois de ce pacte. Et à genoux, nous implorons nos fils, les fils de nos fils et tous nos descendant de déféndre ces paroles.

Inviolable est la fôret.
Jamais ses frontière ne seront menacées.
Ni les flammes, ni l'acier d'aucune bannière
ne se desseront à ses portes.
Elle n'appartient qu'aux seigneurs druides.
Ils sont les gardiens.
Par la voix et le poing, ils ont tous droits
en leur vert royaume.
L'ennemi de la forêt est l'ennemi de tous.

Les seigneurs loups et corbeaux, amis des hommes,
unissent la forêt et le Monde.
Les seigneurs cerfs et ombres, amis des hommes,
unissent l'Arbre-vie et la forêt.
Les hommes, amis des druides,
jurent de respecter ce pacte.
Qu'il soit roi ou servant, fou ou sain d'esprit,
fort ou faible, nul n'est au-dessus de ces mots
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
SiabelleSiabelle   18 avril 2017
Porter l'épée ne protégeait personne de la peur. L'adolescent n'avait pas encore l'expérience d'un soldat. Il craignait de devenir un martyr ou un héros avant d'avoir été un homme. Pour lui, la guerre était encore un mystère pour lequel il n'était pas prêt à sacrifier sa vie. Les autres tuniques noires du bateau paraissaient confiantes, certaines montraient même de l'impatience. Ces guerriers appartenaient à la plus grande armée du continent et leur monarque était déjà un personnage de légende à qui le destin promettait les deux trônes du Nord. Ils ne doutaient pas de leur victoire. Tobias ne les comprenaient pas. Comment, après des siècles de sang, ces hommes éprouvaient-ils encore le désir vindicatif de se battre ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          154
MelisendeMelisende   05 mars 2011
L'hiver embrassa la forêt, emporta ses dernières couleurs et le silence blanc creusa le ventre des animaux. De vieux arbres fatigués moururent, d'autres, plus jeunes, plus robustes, plus avides de lumière et de hauteur, s'élevèrent vers le ciel.
La forêt est éternelle.
Commenter  J’apprécie          330
mcd30mcd30   17 octobre 2018
Sous le regard étonné d'Obrigan, la druidesse effleura d'une main hésitante les feuilles de l'ouvrage jusqu'à ce qu'elle découvre la dernière. Cousu sur le parchemin, un visage la contemplait. Le secret du livre se trouvait là ! C'est ainsi qu'il dévorait la raison de ceux qui tentaient de percer ses mystères. Seul le don pouvait le lire, et ce que révélaient les souvenirs d'un masque de mort ne pouvait être supporté par un esprit humain. (p. 313)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Videos de Olivier Peru (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Peru
Nouvelle série dans la collection Soleil Celtic ! 7 histoires liées au petit peuple au sein de la mythique forêt de Broceliande.
Brocéliande T.1 - La Fontaine de Barenton
Scénariste : Olivier Peru Illustrateur : Bertrand Benoit
Résumé : Des Korrigans ont enfin trouvé le moyen d?obliger Orignace à leur écrire une histoire. Ils veulent que le Teuz invente un conte dans lequel eux auraient un beau rôle, mais Orignace est en panne d?inspiration. Et alors qu?il cherche des idées dans la forêt de Brocéliande, il assiste aux débuts de la passion entre Merlin et Viviane. L?enchanteur fait tout ce qui est en son pouvoir pour séduire la future dame du Lac et n?hésite pas à user de ses sorts les plus puissants... Rien ne l?arrête. Cela fait bien les affaires du Teuz, lui qui cherchait de l?inspiration va être servi ! Seul problème, les Korrigans ne sont habituellement pas friands d?histoires d?amour.
En savoir plus : http://www.soleilprod.com/serie/broceliande-01-la-fontaine-de-barenton.html
Achetez la Bande Dessinée numérique directement via l'application Delcourt - Soleil : https://itunes.apple.com/fr/app/delcourt-soleil-bd-comics/id840127039
Retrouvez-nous sur le site internet et réseaux sociaux pour plus de BD : http://www.soleilprod.com/ https://www.facebook.com/soleil.editions https://twitter.com/editions_Soleil
Achetez le tome : Amazon : http://www.amazon.fr/gp/search?ie=UTF8&keywords=9782302062535&tag=soleilprodcom-21&index=blended&linkCode=ur2&camp=1638&creative=6742 Fnac : http://www3.fnac.com/advanced/book.do?isbn=9782302062535&Origin=EDITIONSDELCOURT&OriginClick=yes Cultura : http://www.cultura.com/catalogsearch/result/?q=9782302062535&classification=0
+ Lire la suite
autres livres classés : Druides et druidismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





.. ..