AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782302042735
56 pages
Éditeur : Soleil (15/10/2014)
4.07/5   92 notes
Résumé :
Fall vit retiré du monde, seul avec son dragon blanc. Mais la colère née en lui ne s'éteint pas, il ne supporte plus de voir les Hommes détruire tout ce qu'ils touchent.

Sa haine pour eux ne fait que grandir, elle l'éloigne de sa nature d'Elfe et le pousse à s'attaquer à ceux qui méritent son courroux. C'est ainsi qu'il met en pièces une meute de chasseurs spécialisée dans la traque de monstres en tout genre.

Mais Halleran, le chef de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
4,07

sur 92 notes
5
9 avis
4
5 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

Alfaric
  30 octobre 2014
Rhaaa lovely : c'est parti pour un coup de coeur !
Un peu décontenancé au départ par les changements graphiques, mais ensuite j'ai grave kiffé ma race d'amateur fantasy. Je gage que tout le monde ne partagera pas mon enthousiasme pour cette BD là, mais au fil des pages des mélodies se sont imposé dans mon esprit tel le chant des sirènes, et à partir de là impossible de ne pas être emporté leur charmes…
http://www.youtube.com/watch?v=Um6kepSbrLI&list=RDUm6kepSbrLI#t=4
Les dessins de Stéphane Bileau sont de bonne facture sinon qualité, et bien mis en valeurs par les couleurs de Merli. Ah ça, c'est beau à voir… Un tome très dense pour un tome indépendant, avec une galerie de personnages très fourni, et le scénariste Olivier Péru offre à chacun un peu de profondeur et son moment de bonheur et/ou de malheur !
L'univers se structure enfin puisqu'on précise que ce tome 8 se déroule 500 ans avant le tome 1. On retrouve ici Fall, l'elfe blanc au coeur noir destructeurs des siens, qui parcourt avec son dragon les jeunes royaumes humains… ^^ Oui, difficile de ne pas songer à Elric de Melniboné, mais Olivier Péru ne puise pas que chez l'incontournable Michael Moorcock, non il puise aussi aux sources du shonen classique et de ses valeurs : action, émotion, amitié, loyauté, solidarité, courage, honneur…
Fall joue le rôle d'un éco guerrier qui châtie sans pitié les braconniers, mais aussi celui d'un garde forestier du jardin d'éden qu'il a façonné au Pôle nord (une version écologique de la Forteresse de Solitude ou la version Green Peace de la Terre Sauvage de Marvel ? Péru connaît ses classiques)
Quels sont les personnages qui évoluent aux côté de "la dernière ombre" dans ce tome 8 ?

Beaucoup de pathos dans ce tome, comme tout bon shonen classique qui se respecte : préparez vos mouchoirs !

Et quelle fin ! Les survivants du drame trouvant une rédemption qu'ils n'auraient jamais pensé mérité dans cette vie ou dans une autre dans un dénouement plein d'humanité après tant de pages pleine de bruit et de fureur : « Nous nous élevons et nous tombons tous ensemble ; rejeter les autres, c'est se rejeter soi-même… »
Retrouverons-nous Fall dans une éventuelle 3e saison ? Que nous réserve le tome 4 intitulé "Le Siège de Cadanla" ?
Tout n'est pas parfait évidemment, car tout va vite, trop vite… L'histoire aurait mérité 2 tomes pour prendre sa réelle ampleur (notamment pour expliciter le power up des pouvoir empathiques de Fall, ou la source de magie protégeant la vallée perdue polaire). Il y aussi cette manière pour Fall de passer d'ange vengeur à ange rédempteur, de la rage absolue à la sérénité absolue en 1 seul image. Et puis l'arrivée des tuniques bleues elfiques qui fait vraiment Deus ex machina… (Mais bon cela fait partie du truc.) Et graphiquement quelques personnages secondaires présentes un charadesign un peu protéiformes (rien de bien mécahnt quand même hein). Je voulais mettre 4 étoiles. Mais franchement, en offrir autant en si peu, ce n'était pas un pari pas gagné d'avance.
Chapeau pour l'exercice de style de marier la fantasy classique au shonen classique. Très peu y sont arrivés ! ^^
En plus Olivier Péru fait partie du cercle restreint des conteurs arrivant à mettre de belles valeurs humaines à la portée du plus grand nombre…

Finies les thorgaleries, finies les lanfeusteries. Avec "Elric", "Elfes", "Wollodrïn", et quelques autres, la BD fantasy tourne une page de son histoire, chaque série apportant sa pierre à l'édifice de la fantasy française. Amis/amies amateurs de fantasy, nous vivons peut-être une époque formidable ! ^^
Après si les oeuvres de genre vous dérangent voire vous insupportent, si vous n'aimez ni fantasy ni la bande dessinée, et bien passez votre chemin car absolument personne ne vous retient…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          378
TheWind
  28 octobre 2017
Fall, il est à tomber, cet Elfe blanc !
Il te donne des envies de te transformer en petit gobelin tout mignon tout moche, d'entrer dans les pages de la Bd, de bien te caler dans une des vignettes, de préférence une des plus belles, celle qui représente l'île verte au milieu des glaces où s' est exilé Fall, de t'agripper à la branche d'un vieil arbre noueux et de mater le beau gosse chevaucher son dragon blanc en compagnie de ses trois griffons.
Le rêve, quoi !
Et si jamais il prend l'envie à la vilaine humaine Halleran de rameuter des Nains et des Orcs pour capturer Fall, je veux être aux premières loges !
Tu penses bien, Fall, depuis qu'il s'est retiré du monde des hommes et des elfes, seul avec son dragon, est devenu une véritable légende. Écoute un peu ce qu'on dit de lui :
" Sa légende est née dans le sang des siens, son coeur a noirci dans le sang des hommes, il est l'elfe au dragon blanc, celui qu'on craint, celui qui ne possède nul royaume. Blanc comme la mort, il tue sans remords.[...] On le dit seul, triste et plein de rage, l'épée brandie, sans répit, il va et vole pour s'abattre sur les impénitents comme un orage ne laissant derrière lui aucune obole. Les enfants sages n'ont pas à le redouter, mais gare aux pendards et aux coquins, car quand la dernière ombre vient il est trop tard pour regretter."
Promis, Fall ! Je serai bien sage sur mon arbre à te regarder combattre tous ces méchants qui te veulent du mal, qui détruisent tout sur leur passage et si jamais l'arbre prend feu, je prendrai mes jambes à mon cou et irai chercher de l'aide.
Parce que tu es un véritable héros ! Un héros de fantasy comme on les aime ! Mon héros !
Humm..TheWind, tu t'emballes encore là ! Reviens sur terre et fais nous une critique un peu plus digne parce que là, tu frises le ridicule, ma pauvre fille..
Bon d'accord.
Cet album, il est à tomber et Fall, l'Elfe blanc, est en passe de devenir mon chouchou de la série. Mais ça je pense que vous l'aviez déjà compris.
Mais, c'est surtout parce qu'avec Peru, au scénario, c'est vraiment un plaisir de lire de la fantasy ! Un produit brut d'émotions, où tu passes du rire aux larmes, où tu trembles, où tu t'émerveilles, où tout est clair comme de l'eau de roche, où chaque personnage a sa place, joue avec justesse, sans en faire trop, ni pas assez ! Bref, un vrai régal !
Le tout assaisonné par un message écologique.. Si c'est pas magnifique, ça ?
Si, ça l'est !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          297
tchouk-tchouk-nougat
  28 novembre 2014
Fall, l'elfe blanc, s'est replié sur sa colère. La colère de voir les hommes détruire, exterminer, se croire les maitre du monde. Une colère qu'il dirige vers eux. Il est un elfe blanc après tout, ne sont-ils pas sensé protéger les richesses de ce monde? Fall et son dragon sont devenus une de ces légendes effrayantes que l'on a du mal à croire. Pourtant que il croise la route de Halleran, la chasseuse, il devient sa proie.
Un nouveau tome de cette incroyable série Elfes et c'est toujours aussi... Waouh! Je suis devenue une grande fan.
Graphiquement c'est impeccable. C'est bien dessiné, la colorisation est somptueuse et la présentation est soignée. Et faut avouer que la couverture fait rêver tout bon amateur de fantasy.
Le scénario est à la hauteur. Il y a une belle palette de personnages secondaires qui valent tous le détour. A tel point qu'un tome c'est trop frustrant. On aurait besoin de plus afin de bien se familiariser avec tous et d'apprécier à sa juste valeur le travail de Peru sur ce point. Il a fait en sorte que chacun est son histoire, son parcours de vie. C'est vraiment du bon boulot.
Il ne lésine pas non plus sur les émotions et sentiments, parfois violent.
Bref vous avez compris, J'A-DO-RE !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          151
meygisan
  29 septembre 2016
Olivier Péru propose un tome original dans le sens où il situe celui ci dans le temps et structure ainsi un peu plus ( un peu mieux!) l'univers d'Elfes. Cette histoire se déroule 500 ans avant les faits que nous connaissons et on peut dire que l'auteur s'en donne à coeur joie pour nous la (ra)conter. Les personnages nombreux sont d'une ampleur et d'une profondeur rarement égalées dans la série. Il explore la psychologie de son héros Fall, elfe blanc au coeur noir pas si noir que cela en fin de compte et étale, sans jamais tomber dans le piège de l'over dose sentimentale, ses véritables motivations. du coup le héros de cette facette de la série apparaît plus humain qu'il ne le souhaiterait et devient un personnage d'autant plus attachant.
L'humour y est présent et ne fait jamais tâche au regard du ton porté sur l'émotion plus que sur le sang ou l'action. Et pourtant de l'action il y en a, l'auteur n'oublie pas qu'il écrit une histoire de fantasy. Les afficionados du gore ne seront pas en reste, les scènes de combat et de torture baignent largement dans l'hémoglobine et ravira les plus extrêmes d'entre vous. On pourrait imaginer qu'étant donné que l'histoire se déroule 500 ans avant l'époque attestée de la série, elle n'ait aucun rapport avec la dite série mais c'est sans compter sur le talent d' Olivier Péru qui réussit tout de même à inscrire son récit dans la mythologie globale d'Elfes, en incluant dans celui ci, de manière très discrète, deux éléments essentiels déjà rencontrés dans les tomes précédents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          121
lechristophe
  25 février 2017
Stop ! Pause ! Pouce ! Temps mort ! V'là t'y pas que je viens de terminer ce tome 8 de la série "Elfes" et que je peux le considérer comme un chef d'oeuvre de la BD de fantasy, surtout s'il est lu immédiatement après le tome 3.
Après les événements narrés dans ce tome 3, Fall et son dragon blanc vivent à l'écart des autres créatures du monde d'Arann. Il continue l'oeuvre de conservation des espèces rares ou en voie de disparition initiée par les elfes blancs. Il les met à l'abri dans une vallée perdue loin au nord protégée par la magie. Malheureusement, les bandes de chasseurs pullulent et il est dans l'obligation de tuer quand il en croise une. Sa renommée est telle qu'il est devenu une légende, une espèce de croque-mitaine, nommée l'Ombre Blanche.
Un jour, il intervient alors que des chasseurs sont en train de tuer un griffon. Il les massacre mais le, ou plutôt la, chef réussit à s'enfuir. Par vengeance, elle met sur pied un nouveau groupe multiracial de chasseurs surarmés pour pister Fall et son dragon...
Cet album a tout ce qu'il faut où il faut pour en faire un chef d'oeuvre de fantasy : des sentiments, de la violence jusqu'au gore (beaucoup de bidoche tranchée), un héros attachant qui va finalement connaître la rédemption, et une dose d'humour avec les trois enfants gobelins qui veulent ressembler à Fall plutôt qu'à leurs parents (qui vivent comme à l'âge de pierre dans une grotte).
Il en est même meilleur qu'il vient après un tome 7 qui était plutôt le plus faible de la série.
Bref, j'adore même si je trouve toujours que le dragon est quand même super super laid.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70


critiques presse (4)
Auracan   08 janvier 2015
Les dessins de Bileau sont très convaincants : le design des personnages et des animaux est très réussi, tout comme les émotions qu’ils véhiculent. Les décors sont travaillés, les scènes d’actions explosives… bref, de quoi faire de ce huitième opus une nouvelle réussite dans une série qui n’aura connu que peu de baisse de régime.
Lire la critique sur le site : Auracan
Elbakin.net   17 novembre 2014
Quand Soleil a annoncé une deuxième « saison » en reprenant les mêmes personnages que dans dans la première, nous étions nombreux à être curieux de voir où les auteurs amèneraient leurs héros. Qu’on se le dise, la suite vaut le premier.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
BDGest   12 novembre 2014
Ce nouvel opus plein de magie et agréablement mis en scène et en images confirme la qualité de cette série.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   04 novembre 2014
Une histoire imparable, menée avec générosité qui prend toute sa place dans la série-concept initiée par Jean-Luc Istin.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   24 octobre 2014
- Pardon de vous importuner messier elfe. Nous vous apportons seulement quelques présents...
- Je ne suis pas un dieu, je n'ai que faire de vos offrandes.
- Des hommes de notre village voulaient vous offrir une vierge.
- Une vierge, vraiment ?
- D'après les légendes, les dragons aiment la chair des vierges, non ?
- Ils préfèrent les vaches ou les chèvres.
Commenter  J’apprécie          110
TheWindTheWind   27 octobre 2017
J'ai un œil, une seule couille et même sur la pointe des pieds, je t'arrive pas à la ceinture, ça me fout de mauvaise humeur tout le temps.
Alors si Halleran doit tuer la plus grande créature du monde, j'peux t'dire que ça s'fera pas sans moi !
Commenter  J’apprécie          161
AlfaricAlfaric   28 octobre 2014
- Cessez de vous inquiéter et le regarder.
- C'est qu'il est sacrément effrayant. On voit jamais des créatures pareilles par ici. Et on raconte tellement de choses sur lui... et vous.
- Que dit-on à mon propos ?
- Que vous êtes seul et impitoyable... Qu'autrefois vous aimiez les hommes et qu'aujourd'hui vous les détestez.
- Si je détestais les hommes, croyez-vous que je serais assis là avec vous ?
- Non messire.
- Gardez vos messires, je ne suis pas votre seigneur.
- Bien, messire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   28 novembre 2014
Sa légende est née dans le sang des siens,
son coeur a noirci dans le sang des hommes.
Il est l'elfe au dragon blanc, celui que l'on craint,
celui qui ne possède nul royaume.

Sur terre et dans les cieux,
d'est en ouest, du sud au nord,
quand son ombre voile le soleil aux yeux,
telle la peste il tue sans remords.

On le dit seul, triste et plein de rage,
l'épée brandie, sans répit, il va et vole
pour s'abattre sur les impénitents tel un orage
ne laissant derrière lui aucune obole.

Les enfants sages n'ont pas à le redouter,
mais gare aux pendards et aux coquins,
car quand la dernière ombre vient
il est trop tard pour regretter.

Blanc comme la mort,
il tue sans remords.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
lechristophelechristophe   25 février 2017
[Cérémonie funéraire]
- Halleran : A Moyeu, il était le plus... grand d'entre nous. Quelqu'un veut partager un de ses souvenirs avec le nain ?
- Chasseur 1 : Je crois que je ne l'ai jamais vu sourire.
- Chasseur 2 : C'était une teigne.
- Chasseur 3 : Il râlait même quand il était content.
- Chasseur 4 : J'ai jamais connu un nain qui sentait autant le bouquetin.
Commenter  J’apprécie          60

Lire un extrait
Videos de Olivier Peru (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Peru
No Zombie - La nouvelle BD d'Olivier Peru avec Evgeniy Bornyakov et Benoît Dellac au dessin.
Résumé : Joseph était un zombie jusqu'à ce que le vaccin le ramène... Mais le goût du sang et l'esprit de la meute n'ont pas disparu en lui ; il est aujourd'hui un No Zombie. Il sillonne les routes pour sauver des zombies, un par un, et de rares survivants à l'agonie. Les No Zombies ne sont qu'une goutte d'eau dans l'océan, ils sont pourtant le dernier espoir du monde.
En savoir plus : https://www.editions-soleil.fr/bd/series/serie-no-zombies/album-no-zombies-t01
Retrouvez-nous sur le site internet et réseaux sociaux pour plus de BD : http://www.soleilprod.com/ https://www.facebook.com/soleil.editions https://twitter.com/editions_Soleil https://www.instagram.com/delcourt_soleil_bd/
Achetez le tome : Amazon : https://www.amazon.fr/No-Zombies-T01-Livre-Joseph/dp/2302095081/ref=sr_1_1?camp=1638&creative=6742&dchild=1&keywords=9782302095083&linkCode=ur2&qid=1635864548&sr=8-1 Fnac : https://livre.fnac.com/a16001500/No-Zombies-Le-Livre-de-Joseph-Tome-01-No-Zombies-Olivier-Peru#omnsearchpos=1 Cultura : https://www.cultura.com/no-zombies-t01-le-livre-de-joseph-9782302095083.html
+ Lire la suite
autres livres classés : elfesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les Haut-conteurs tome 1

Qui a écrit les Haut-Conteurs ?

Erik L'Homme
Timothée de Fombelle
Oliver Peru et Patrick Mc Spare

20 questions
59 lecteurs ont répondu
Thème : Les Haut-Conteurs, Tome 1 : La Voix des Rois de Olivier PeruCréer un quiz sur ce livre

.. ..