AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2302027175
Éditeur : Soleil (16/01/2013)

Note moyenne : 4.15/5 (sur 40 notes)
Résumé :
QUAND LE MARTEAU DU DIEU THOR SE RETROUVE AUX MAINS D'UN NAIN EN COLÈRE, MÊME LE DESTIN A DU SOUCI À SE FAIRE.
Combien d’histoires du Nord devenues légendes chantent la vérité ?
Combien racontent que des petits hommes ont défait des grands ?
Même au sommet d’une montagne, un nain reste un nain, dit-on souvent.
Loin des étoiles, près de la terre… les petits hommes regardent le monde en levant les yeux.
Mais, parfois, il en est parmi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
Bubu-le-bourguignon
05 avril 2013
Au tout début, on a l'impression que c'est une banale histoire d'héroïc fantasy... une de plus... qui narre les exploits d'un nain ou d'une autre créature issue de la fantasy.
Dans les premières pages, on se lasse de cette banalité et on s'attend à rien de moins que du déjà vue.
Le héros principal se nomme Thor, après un conflit contre un seigneur humain qui a ravagé un village, il se retrouve avec une arme hors du commun, un marteau. Mais un marteau pas comme les autres puisqu'il permet d'éliminer son adversaire par la foudre. Ce marteau se nomme Mjöllnir. Marteau divin du Dieu de la foudre et du Tonnerre, Thor.
Thor se retrouve malgré lui assimilé à un Dieu. Alors qu'il n'aspire qu'à la tranquillité. Mais les évènements ne le laisseront pas en paix.
Olivier Péru sait surprendre. Ce scénario n'est pas aussi banal que cela. Au fur et à mesure des pages, on s'aperçoit que le nain, Thor, ne porte pas son nom par hasard. Que le conflit qui le mène contre un humain, Liktur, n'est pas non plus le fruit du hasard.
La transposition de deux noms divins (Thor et Loki) qui se retrouve transmuter dans des corps non divins suite à une énième dispute entre eux est tout simplement génial.
Et que le Dieu des Dieux les ait éjecté du pays d'Asgard, on comprend mieux l'idée principale de cette série.
Ce premier tome (diptyque) est très abouti et permet de continuer la série sans être déçu. J'ai été littéralement bluffer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
InstinctPolaire
17 mai 2013
" Nous sommes des nains assis sur les épaules de géants [...] parce-que nous sommes soulevés en hauteur et élevés à une hauteur gigantesque " . Je détourne totalement de son contexte cette citation de Bernard de Chartres. Mais elle me trottait dans la tête pendant que je lisais " Mjöllnir "...
Un nain soulevé en hauteur et élevé à une hauteur gigantesque. Tel est le destin de Thor. Combattant d'anciennes guerres, Thor reprend les armes pour laver l'honneur de son clan. Les humains ont détruit le village de son frère et capturé des nains pour les obliger à se battre dans les arènes de Hakonn, seigneur des jeux. Les deux guerriers s'affrontent et le nain triomphe : La foudre terrasse son adversaire.
Alors tout le long de la Route Arc-en-ciel, la rumeur enfle. Thor, le nain pourrait-il être Thor le Dieu ? Lui le premier ne veut croire. Il aspire à la paix pour lui et ses enfants. Mais quand un groupe d'assassins sous couvert de mission diplomatique tue un de ses fils, son désespoir déchaîne à nouveau le courroux des cieux.
Et l'évidence fait vaciller le monde. Humains, elfes et nains se sont unis avec l'assentiment des Dieux pour leur survie en Midgard. Puis, humains et elfes prospérèrent en négligeant les nains. Puis les elfes déclinèrent, créatures ridées et mourantes. Les humains se nommèrent eux-mêmes Midgards pour montrer leur domination sur le monde...
Mais Odin chassât de Valhalla Thor et Loki. Et aujourd'hui, Thor a retrouvé un marteau. Et Thor est un nain...
Paradoxalement, le trait sec, réaliste de cette histoire rend son caractère inspirée de la Mythologie nordique très attachant... A hauteur... de nain.
De même qu'attribuer les pouvoirs d'un Dieu querelleur à un être de paix.
Un nain ainsi soulevé à une hauteur gigantesque...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
meygisan
17 février 2016
Ce premier tome de Mjöllnir me laisse perplexe. L'attrait est plutôt de bon augure. Je suis fan de mythologies et de légendes en tout genre et au fil de mes découvertes et de mes lectures récentes, je deviens fan des récits d'Olivier Péru, scénariste de cette bd. Son aptitude a créer des univers riches m'est définitivement acquise et c'est donc avec énormément d'attente que j'ouvre ce premier tome. Cette histoire contant les exploits d'un nain lié au célèbre Mjöllnir, marteau du dieu nordique de la foudre Thor, m'interpelle au plus haut point...
Tout d'abord la bd en elle même est magnifique, comme toutes celles de la collection Soleil celtic, collection initiée et dirigée par Jean Luc Istin; l'illustration de la couverture est superbe. le plaisir de détenir un chouette objet entre ses mains en plus du plaisir de le lire finisse de rendre cette bd pratiquement indispensable.
Je ne m'attache pas d'emblée aux dessins, happé plutôt par l'histoire que j'attends avec impatience. Mais je remarque qu'ils sont soignés, fins, très colorés ( c'est sans doute la marque de fabrique de la collection Soleil!).
Dès la première page, l'on nous met dans le bain. Nous allons lire la première légende d'un nain car jusqu'à ce jour aucune ne nous est parvenue. Elle est la première, celle d'un nain devenu géant. L'histoire commence dans le sang et la violence, et donne ainsi le ton; elle permet de mettre en scène le héros principal, le bien nommé Thor, un nain, qui en a marre de la bêtise et de de la couardise des hommes.
L'histoire continue son petit bout de chemin jusqu'au premier renversement de situation, où Thor voit son fils mourir. Il jure alors de le retrouver coûte que coûte, d'aller le chercher même au royaume des morts, et il est prêt à tout pour cela. Entre temps, la rencontre facassante entre le nain Thor et le marteau divin a eu lieu, et c'est alors la divinité du nain qui est discutée.Evidemment, le nain en question nie cela et se revendique nain. Puis survint un autre revirement au cours duquel on apprend que Thor est possiblement la réincarnation du véritable dieu de la foudre comme l'est l'humain qu'il rencontre de Loki, le dieu de la ruse et des mensonges, frère ennemi du premier.
La pièce entière se met en place petit à petit. Olivier Péru nous sert quelques planches nous montrant en flashback des événements liant les deux frères ainsi que d'autres concernant les elfes et leur quasi disparition. A ce stade là, même si l'on commence à deviner où il veut nous emmener, il n'est pas évident d'en être sûr puisque ce sont bien trois histoires qui s'entremêlent. Un chose est sûre, tout tourne autour du marteau et Olivier Péru nous le rappelle bien par quelques scènes explicites. Les pions se mettent en place, des alliances plus qu'improbables se font jusqu'à une révélation finale, plus qu'attendue surtout lorsqu'on connait un peu les légendes asgardiennes.
J'ai donc trouvé intéressant de revisiter ces mythes nordiques, qui ne sont pas si connus que cela, contrairement à ce que l'on en dit. Olivier Péru s'octroie quelques figures importantes du panthéon scandinave ( Thor, Loki, Odin, Héla ( Hel), Balder (Baldr), Fenrir, Fafnir) parmi les plus populaires pour servir son histoire qui se veut très personnelle. Je trouve intéressant de lier ces divinités au peuple nain, et construire les deux pans de son récit autour des deux frères divins ennemis est plus que malin et original, et permet de redorer un peu la blason et la notoriété de ce peuple trop souvent malmené dans la fantasy en général. le scénario est accrocheur et son déroulement maitrisé me tient en haleine jusqu'à la dernière page.
Et pourtant je reste sceptique quant à la suite mais je ne réalise encore pas pourquoi et ne réussit pas à identifier la source de mon mécontentement.
Rendez vous dans la critique du second tome.....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
tchouk-tchouk-nougat
06 août 2016
Il ne cherchait pas la violence, le sang ou la guerre. Mais les lois anciennes doivent être respectées alors il part venger les siens avec quelques braves. Un village nain a été brulé et son frère fait prisonnier pour servir de jeun dans l'arène des humains. Il prend sa hache et va lutter jusqu'à la mort avec fierté. Mais pendant le combat la mort de veut pas de lui et c'est la foudre qui lui répond. Il s'appelle Thor, comme le dieu asgardien, et comme lui il semble commander au tonnerre à travers un marteau. Mjöllnir!
Le mythe asgardien à la sauce naine ? Quelle excellente idée! Aux codes de la fantasy vont donc se mélanger les légendes scandinaves.
Notre héros principal est un nain, fier guerrier qui aspire pourtant à une vie plus tranquille en compagnie de ses enfants. Mais le voilà détenteur d'une force qui va guider son destin. Il n'est pas le seul descendant divin puisque son chemin va crois un humain qui ne sera autre que la réincarnation de Loki.
Le mélange fonctionne très bien, je vous promet. Peru est désormais un auteur à suivre car les scénarii qu'il concocte sont toujours bien ficellé!
Les dessins de Goux font merveilles. Ses nains sont incroyables.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          132
Tatooa
27 mars 2015
Encore une excellente BD fantasy que nous devons à Peru, et magnifiquement servie par les dessins de Goux.
C'est violent, sombre, inspiré de ces mythes nordiques que j'ai tant apprécié récemment avec Poul Anderson et Hrolf Kraki, et décidément, j'adore ce thème.
Des nains, des elfes, des dragons, des hommes et des dieux, on est vraiment en pleine fantasy mythique, et pourtant tout est renouvelé par ce superbe scénario !
Un petit conseil : commandez les deux d'un coup, il est impossible d'attendre à la fin du tome 1, on ne peut que sauter sur le 2. En plus ça s'arrête là, si j'ai bien compris, ce qui est tout à fait raisonnable en ces temps de mercantilisme à rallonge forcené.
Commenter  J’apprécie          102

Les critiques presse (6)
Culturebox19 septembre 2013
Un vrai coup de foudre pour ce jeune auteur au talent prometteur.
Lire la critique sur le site : Culturebox
Auracan21 mars 2013
Les dessins de Goux sont à la hauteur des attentes et bien plus encore : décors en cinémascope bourrés de détails, visages burinés, combats épiques et lisibles, même sous la pluie, bref, impossible d’y trouver le moindre défaut. Voici donc un excellent premier tome.
Lire la critique sur le site : Auracan
ActuaBD19 février 2013
Malgré un titre peu avenant, Mjöllnir est sans coup férir une des meilleures entrées en matière pour une série de Soleil depuis bien des mois ! Une légende celtique à ne pas rater, et qui introduit Elfes en grandes pompes, la nouvelle collection-concept de Soleil!
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Bedeo19 février 2013
En plus d’un scénario excellent, proposé par Olivier Péru, le dessin servi par Pierre-Denis Goux est superbe. Ce jeune dessinateur fera assurément parler de lui dans les années à venir !
Lire la critique sur le site : Bedeo
BDGest14 janvier 2013
Bien équilibrée et mise en images, voilà une série qui démarre sous les meilleurs auspices.
Lire la critique sur le site : BDGest
BDGest09 janvier 2013
Outre la fluidité du récit, l’immersion dans l’aventure est grandement facilitée par le graphisme de Pierre-Denis Goux. [...] Les protagonistes sont joliment campés, les décors agréablement peints et le bestiaire réussi. [...] Bien équilibrée et mise en images, voilà une série qui démarre sous les meilleurs auspices.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations & extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Bubu-le-bourguignonBubu-le-bourguignon05 avril 2013
Loin des étoiles, près de la Terre.... les petits hommes regardent le monde en levant les yeux. Mais parfois, il en est parmi eux qui deviennent des géants.
Commenter  J’apprécie          220
PavlikPavlik25 mars 2015
Vous les hommes...confondez...orgueil...et fierté. En acceptant ce marteau et ce combat, je t'ai montré ce qu'était la fierté. En reculant face à moi, tu illustres ce qu'est l'orgueil...Une outre d'illusions qui se vide dès qu'elle est percée. Et c'est bien là tout ce que tu es, Hakonn, roi de rien.
Commenter  J’apprécie          90
PavlikPavlik25 mars 2015
-Tu es un bon soldat.
-Soldat, c'est un métier, ça se paie. Il n'y a pas de ça chez les nains. Nous, nous sommes des guerriers...On ne tire pas nos armes pour de l'or mais pour une cause.
Commenter  J’apprécie          70
PavlikPavlik26 mars 2015
[Thor] Vous avez pris la vie de mon fils...
[Myrd] La foudre...Je me suis trompé...Pardonne-moi, dieu du tonnerre, et prends ma vie.
[Thor] Je ne suis pas un dieu...Je suis un père.
Commenter  J’apprécie          50
meygisanmeygisan17 février 2016
J'ai plus de cent ans.Je veux profiter de mes garçons et vivre paisiblement. Je n'ai rien du symbole que vous voulez voir en moi.
Commenter  J’apprécie          60
autres livres classés : légendes nordiquesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Mjollnir

Comment s'appelle le personnage principal de l'histoire ?

Thor
Mjollnir
Loky

8 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Mjöllnir, tome 1 : Le Marteau et l'enclume de Olivier PeruCréer un quiz sur ce livre