AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266131842
Éditeur : Pocket Jeunesse (08/01/2004)

Note moyenne : 3.52/5 (sur 30 notes)
Résumé :
Delphine n'a pas la vie facile. Elle vient d'être placée dans un village d'enfants par décision de justice. Elle a du mal a tout oublier : le souvenir des coups et de l'alcoolisme de ses parents, l'incompréhension du monde extérieur , la cohabitation avec ses frères et sœurs qu'elle connaît peu ou mal...
Pour ne pas plonger dans le désespoir, Delphine écrit. Ses lettres à Audrey sont comme un journal intime. Grâce à elles, et à sa nouvelle vie, Delphine refa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Ziliz
  18 mai 2016
Delphine vient de déménager, de la région parisienne vers le Nord. Séparée de ses parents depuis plusieurs années, elle bénéficie désormais d'un placement en Village d'enfants, après avoir vécu en foyer. Cette fois encore, on ne leur a pas demandé leur avis, l'ASE (Aide Sociale à l'Enfance) a décidé pour eux, estimant qu'ils y seraient "mille fois mieux".
Avec sa soeur et son frère, ils sont accueillis chez une "mère" qui héberge déjà deux autres enfants. C'est un métier pour cette femme qui a droit à huit jours de congés toutes les six semaines. Mais elle le fait bien, même si ça ne suffit pas pour une jeune fille de treize ans... Delphine rencontre parfois sa vraie mère en terrain neutre. Un éducateur passe voir si tout va bien. Non, tout ne va pas bien, et Delphine confie son amertume et sa souffrance en écrivant à une de ses anciennes camarades de collège. Tant pis si celle-ci ne lui répond pas, ou tarde à le faire : s'épancher ainsi soulage Delphine. Et les rares lettres qu'elle reçoit en retour parviennent à lui remettre un peu de baume au coeur.
Encore une fois, Brigitte Peskine s'attaque brillamment à un sujet grave : les parents "défaillants" (alcooliques, violents, irresponsables...), les enfants traumatisés, souvent en marge dans les établissements scolaires, ballottés de foyers en familles d'accueil... Si Delphine rejette son père en bloc, elle nourrit des sentiments ambivalents à l'égard de sa mère, gardant l'espoir que tout puisse redevenir comme avant, tous ensemble, même si elle s'en défend. Elle se sent également responsable de sa jeune soeur, qui voit en elle une seconde maman. C'est beaucoup pour ses frêles épaules, alors elle attend ses dix-huit ans pour laisser tout cela derrière elle.
En conclusion, j'emprunte les mots de Maryse Vaillant, psychologue chargée de mission à la Protection judiciaire de la Jeunesse, auteur de la préface de ce formidable ouvrage : « On voit [ici] grandir une fillette meurtrie, on la voit se blinder puis s'ouvrir, oser la souffrance, cultiver son petit jardin, donner sa confiance, mûrir. Un trajet bouleversant et juste. Réconfortant d'humanité. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          273
murielan
  12 mai 2013
Delphine 13 ans, et sa soeur Elodie quittent le foyer d'accueil où elles vivaient pour intégrer un village d'enfants. Steve, leur jeune demi-frère qu'elles connaissent à peine, puis Franck, l'ainé de la famille qu'elles n'ont pas vu depuis 5 ans, les y rejoignent. Delphine vit mal tous ces changements et se confie à travers sa correspondance avec Audrey, une ancienne camarade de classe...
Un roman épistolaire vraiment émouvant car il aborde des sujets difficiles : l'alcoolisme des parents, le placement des enfants et le mal-être des jeunes qui doivent avancer dans la vie malgré toutes les violences qu'ils ont subies.
Delphine est un personnage fort qui garde en elle un secret lourd à porter. Les confidences qu'elle fait à Audrey l'aident à évacuer toute sa colère, sa haine, son incompréhension, lui permettent aussi de prendre du recul et de se reconstruire lentement.
Un roman bouleversant à lire à partir de 11 ans.
Commenter  J’apprécie          210
cicou45
  18 juillet 2011
Une jeune adolescente, Delphine, placée d'abord à la DDASS, s par décision de justice, ayant jugé des parents incapables de s'occuper d'elle pour cause d'alcoolisme et a ensuite été placée dans un village pour enfants avec sa jeune soeur. Dans ce roman dur et bouleversant, Delphine se confie, au travers de ses lettres à Audrey, une ancienne camarade de classe, son désespoir et son incompréhension : tant de questions qui se bousculent dans sa tête et tout ce poids qui est trop lourd à porter pour une enfant de 13 ans : Pourquoi son père battait-il sa mère ? Pourquoi cette dernière a elle aussi fini par sombrer dans l'alcoolisme..?
A travers ces lettres, Delphine arrive à se décharger de sa haine envers le monde et de sa colère. Roman très bien écrit, simple et, même s'il aborde des sujets très durs mais malheureusement réels, j'ai bien apprécié cette lecture, qui date de plusieurs années maintenant, mais que je ne peux que vous recommander !
Commenter  J’apprécie          160
BookShellFairy
  12 mai 2016
En ce moment, je lis énormément de livres qui font écho en moi. Celui-ci ne déroge pas à la règle. Assez brutal et violent, il vous prends aux tripes pour ne plus vous lâcher. Ça n'est pas tant la violence du propos qui est dérangeante, mais plutôt la manière d'écrire de l'adolescente. Des phrases hachées, sans concessions.
Même si tout ceci n'est qu'un dialogue épistolaire inventé entre Delphine (adolescente de 13 ans, placée dans un village pour enfants avec sa soeur Élodie) et Audrey (ancienne camarade de classe de Delphine à Vitry), l'histoire nous tient en haleine à chaque rebondissement.
Bref, une lecture pour pré-ados et plus qui ont une sensibilité sur le sujet (ou pas).
Bonne lecture :)
Livre (11/26) lu dans le cadre du challenge multi-défis 2016 : * Un livre dont le titre comporte un prénom *
Commenter  J’apprécie          110
CollegeChateauneufLaForet
  15 juin 2016
Résumé
Delphine est une fille âgée de 13 ans . Privée de ses parents, elle a dû aller vivre dans un foyer d'enfants. Bien qu'accompagnée de sa soeur, dans ce village, elle se sent seule loin de sa famille , loin de ses repères , elle ne le vit pas très bien. La séparation est difficile. Elle écrit à Audrey une ancienne camarade de classe. Puis c'est l'arrivée de ses frères qui ne s'entendent pas très bien. Après le décès de leur père, Myriam, une autre soeur la rejoint au foyer. A ce moment là, Delphine commence à s'intégrer et à aimer le village.
Critique
Nous avons trouvé ce livre intéressant. Il nous montre la chance que l'on peut avoir à vivre en famille L'exemple de ces enfants dont les parents sont alcooliques et qui doivent être placés en foyer nous a fait réagir. En comparaison, nous nous sentons chanceux et heureux. La petite soeur de Delphine affirme que ses parents la battent. Ces enfants sont brutalisés. Nous, nous sommes aimés, et nous n'avons pas toujours conscience de notre bonheur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   11 mai 2016
[...] comme il aime à la répéter, [mon référent] est "chargé de soixante-dix situations, soit cent vingt enfants" : c'est son excuse, chaque fois qu'il est en retard ou qu'il oublie un truc [...].
Mes parents, Franck, Steve, Elodie et moi, c'est une "situation". Même si Franck vit avec mon père.
Corbier a les cheveux noirs et la barbe poivre et sel. Presque tous les éducateurs sont barbus. Ils ont tellement de situations sur les bras qu'ils n'ont pas le temps de se raser ! Une autre de leurs manies est de parler deux langues à la fois : français avec les enfants et jargon avec les adultes. "Comment ça va ?" devient : "Où en est-on au niveau du vécu ?" A part ça, il a un regard plutôt sympa par-dessus ses demi-lunettes.
(p. 13-14)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
ZilizZiliz   21 mai 2016
Je crois qu'il y a des gens plus difficiles à aider que d'autres. Soit qu'ils ne demandent pas, soit qu'ils refusent. Tu vois, par exemple, j'avais la honte de continuer à t'écrire sans que tu me répondes. Si j'avais eu plus de fierté, je ne l'aurais pas fait. Mais j'ai eu raison. Comme quoi, la fierté, parfois, ça gâche tout.
(p. 32)
Commenter  J’apprécie          130
murielanmurielan   12 mai 2013
Les adultes, c'est vraiment des nuls : ils feraient mieux de réfléchir à ce qu'ils font au lieu de payer des psychologues pour réparer leurs bêtises !
Commenter  J’apprécie          210
vassia7178vassia7178   28 octobre 2018
Marion n'a pas répondu. Après son départ, j'ai eu peur de l'avoir choquée. Ou effrayée. D'habitude, je me maîtrise mieux. Je ne laisse pas la haine gicler dans mes paroles, ou le ton de ma voix.
Commenter  J’apprécie          20
ama74ama74   30 janvier 2015
Ce n'est pas la maison qui fait le bonheur mais plutôt les gens qui l'habitent
Commenter  J’apprécie          43
autres livres classés : roman épistolaireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
68 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre
.. ..