AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 280982486X
Éditeur : L'Archipel (05/09/2018)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Cancale, milieu du XVIIIè siècle. Orpheline de mère et fille de capitaine, Julienne ne supporte plus sa marâtre. Résolue à changer de vie, elle décide un jour de couper ses cheveux, en le les vêtements de son frère et se fait appeler... Henri.
En route vers Paris, la garçonne vit d’expédients, dort à la belle étoile et se fait connaître de la maréchaussée en laissant pour mort un aubergiste émoustillé par son androgynie... Elle est recueillie par un jeune abb... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
kateginger63
  06 novembre 2018
Un road-trip féminin au 18ème siècle
*
J'ai tout de suite été attirée par cette nouvelle parution de cette maison d'édition. Un roman historique, le 18ème siècle, une héroine rebelle, un road-trip européen. Avec une touche de picaresque pour le côté authentique du récit.
*
Le sujet est assez simple: La destinée d'une jeune femme, en quête d'aventures, en mal de reconnaissance, dans les méandres de l'Histoire. Julienne, notre héroine va devoir affronter des dangers dont elle n'a pas conscience, et connaîtra l'amour . Elle retrouvera la paix des années plus tard et apaisera son âme de femme.
*
Le personnage de Julienne est singulier, son travestissement en jeune homme l'aidera à trouver une liberté chèrement acquise. Faisant fi des conventions morales, elle s'émancipera à travers sa démarche, son attitude « masculinisée » avec courage et ténacité. Dans un monde d'hommes (l'armée qui l'enrôlera), elle renoncera à son identité. Intrépide, curieuse, débrouillarde, chanceuse également, elle traversera bien des épreuves. Notamment l'éveil de l'amour interdit, la trahison, la jalousie. Car en ces temps reculés, malgré les prémices des Lumières, les conditions de vie sont dangereuses.
*
La plume de l'auteur est minutieuse et réaliste et rend le récit vivant et bouillonnant. Un ensemble de détails (par exemple le métier de bourreau) qui appuie la véracité des propos.
*
J'ai tout de même été dérangée par un étalage trop important de scènes sensuelles à chaque chapitre. Est-ce que les gens du 18eme siècle ont souvent eu l'occasion de « batifoler » malgré leur quotidien si insécuritaire ? De plus, j'ai eu du mal à m'attacher aux personnages secondaires du fait de leur psychologie trop peu développée.
*
Bien que n'approuvant pas forcément tous ses choix: le courage de se travestir, partir « le nez au vent », s'imposer la violence des champs de bataille, torturer des prisonniers…, j'admire Julienne pour son audace et sa ténacité.
*
Une féministe avant l'heure !
*
Un beau portrait de femme refusant la dépendance d'un mari et l'obéissance masculine.
Mais le veut-elle vraiment? La fin du roman vous le dira.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
morin
  10 novembre 2018
Pour la troisième fois en 50 ans des écrivains nous racontent l'histoire extraordinaire de Marguerite le Paristou, une cancalaise née au XVIIIe siècle, devenue bourreau sous le nom de Monsieur Henri :
- Monsieur Henri, Cancalaise, de Pierre et Jacques Cressard (1)( février 1966, l'Amitié par le Livre),
- Monsieur de Lyon , de Nicole Avril (Albin Michel 1979, J'ai Lu 1980)
- La Rose et le Bourreau de Patrick Pesnot (l'Archipel 2018) .
Ces trois romans nous racontent la vie de cette jeune femme. Elle s'enfuit de Cancale vers l'âge de 20 ans pour fuir sa marâtre. Elle s'habille en garçon. Une dizaine d'année plus tard elle reviendra à Cancale. Elle se mariera et sera mère de famille.
Entre ses deux périodes elle vivra une vie d'aventure : s'engagera dans l'armée, deviendra assistante de bourreau puis bourreau. Dénoncée elle fera de la prison. Les auteurs nous racontent cette période de sa vie en mêlant réalité et fiction.
Mais revenons au dernier livre paru "la Rose et le Bourreau".
Dans cette ouvrage l'héroïne se prénomme Julienne. Elle voyage sous l'apparence d'un jeune garçon. Après avoir passé quelques semaines chez un jeune abbé, il/elle part pour Paris où faute de trouver du travail pour survivre, s'engage dans l'armée sous le sobriquet de "sans-soucis". Participe à la guerre pour la succession d'Autriche. Après avoir désertée, il/elle est engagée comme assistant du bourreau de Marseille. Nouvelle fuite en remontant vers le nord. Il/elle sera alors engagée comme bourreau par la ville de Lyon. Elle rencontrera l'amour. Dénoncée sur sa qualité de femme, elle sera emprisonnée. Libérée elle revient à Cancale.
L'histoire de cette jeune femme, racontée à partir de faits réels, est intéressante. Bien que romancée, nous avons des informations sur la vie militaire en campagne, sur le rôle des bourreaux quelques années avant la Révolution.
A la lecture de ce roman le lecteur passe un moment agréable. le style de l'auteur est fluide, pas de longueur, les chapitres sont courts, l' attention est maintenue.
(1) détail personnel : l'un est mon père, l 'autre mon frère.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Luxi
  21 octobre 2018
C'est affublée des vêtements de son frère que Julienne quitte la maison de son père après s'être jurée de ne jamais revenir. A présent, elle s'appelle Henri. Sa route la conduit auprès d'un aubergiste tendancieux puis d'un abbé bienveillant. Plus tard, sous les drapeaux du roi de France, elle devient le soldat "Sans-Souci" avant de choisir la désertion. Elle entre alors au service du célèbre Antoine Bonaventure, plus connu sous le nom du "bourreau de Marseille"…
Quelle destinée, quelle héroïne ! Julienne m'a plu de façon immédiate. Son caractère tranché à une époque qui ne le permet pas, son audace, son impertinence, sa soif de liberté aussi périlleuse que sublime. Entière, intransigeante et fière, elle rappelle évidemment les Jeanne d'Arc et autres Hua Mulan qui se sont dissimulées sous des habits d'hommes pour mieux se fondre dans la masse. On sent un profond magnétisme émaner d'elle, on sent à la fois en elle douceur et ténacité.
Sans cesse forcée de fuir pour éviter les avances masculines, abandonnant un bel amour déçu et laissant malgré elle cadavre sur cadavre dans son sillage, Julienne continue d'avancer envers et contre tout. Héroïne mi-canaille mi-sainte, partout où elle passe elle déchaîne les passions, du côté des hommes comme du côté des femmes. Intrépide, furieusement obstinée, elle ne se laisse jamais dompter et reste fidèle à ses valeurs. Mais c'est aussi une jeune femme qui peut se battre avec ardeur et exécuter un être humain en pleine conscience.
On ressent parfaitement cette sensation éprouvée par Julienne de ne jamais être en sécurité nulle part. Elle fera de nombreuses rencontres, parfois intenses, et sera quelquefois sauvée par le destin au moment où elle ne s'y attend plus. Elle séduira, aidera, tuera, jusqu'à la trahison finale…
Bien sûr, on n'approuve pas forcément tous ses choix mais on ne peut que saluer l'assurance avec laquelle elle les assume. Rebelle, insoumise, anticonformiste, elle semble sans cesse tiraillée entre l'impératif de rester Henri pour survivre et sa féminité brimée. C'est un beau portrait de femme refusant la dépendance et l'obéissance que son époque lui impose.
L'immersion est parfaite : Patrick Pesnot écrit à la manière d'un cinéaste. Dialogues savoureux au langage d'époque, scènes décrites avec minutie et réalisme : on est bien perdu en plein XVIIIe siècle où ça sent fort, ça gueule de tous côtés et ça cogne. Certaines scènes sont atroces : côtoyer les bourreaux et leurs instruments de torture, soutenir les condamnés à mort dans leurs derniers battements de coeur, c'est parfois insoutenable. Mais la plume délicieuse de l'auteur nous offre également de grands moments de sourires et de rires.
Ce n'est absolument pas un roman vers lequel je me serais dirigée et j'aurais manqué quelque chose. Je remercie les éditions de l'Archipel pour cette étonnante découverte.
Lien : https://luxandherbooks.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
angelita.manchado
  13 octobre 2018
Résumé La rose et le bourreau de Patrick Pesnot
Julienne a décidé de quitter la maison familiale à cause de sa belle-mère.
Elle se déguise en homme et part pour la France. En chemin, elle est accueillie par un prêtre.
Avis La rose et le bourreau de Patrick Pesnot
C'est le destin d'une jeune fille qui va devenir une jeune femme. Son père est remarié et elle ne s'entend absolument pas avec sa belle-mère qui veut régner en maître. Julienne décide de partir mais elle laisse son frère. Elle se déguise en homme et elle gardera ce travestissement pratiquement tout le long du livre. Un déguisement qui lui permet de ne pas être importunée, même si certains hommes sont prompts à vouloir aimer ou encore abuser de ce beau jeune homme. Elle va rejoindre la France et sur son chemin, elle fera la connaissance d'un prêtre qui va l'aider. Elle intégrera les rangs de l'armée et au gré de ses envies, de ses rencontres, elle fuira, tombera amoureuse, d'hommes, de femmes, laissera tomber ses habits d'hommes et occupera plusieurs emplois, dont celui de bourreau.
Julienne est une jeune femme vivante, fraîche, qui n'hésite pas à bousculer les conventions. Elle me fait penser à l'histoire de Mulan, cette héroïne de Disney. Il en faut beaucoup de courage, d'opiniâtreté pour rejoindre les rangs de l'armée, pour cacher sa condition de femme, dans ce milieu d'hommes. Les talents de Julienne sont nombreux. Elle pourra compter sur un véritable ami au sein de ce groupe qui partira faire la guerre en Autriche avec l'armée de Louis XV. Des morts vont émailler sa route, qu'elle en soit responsable ou pas. Mais Julienne a bon coeur, trop bon coeur. En sauvant une jeune fille qui la suivra et vivra avec elle, elle ne pourra jamais s'en défaire. Pourtant elle connait à fond ce caractère. Et ce qui devait arriver sera une trahison à cause de la jalousie. Même si Julienne vivra quelques moments très difficiles, ce sera la dernière partie de son escapade. Car devenue beaucoup plus forte, elle prendra la décision qui s'impose pour enfin vivre sa vie de femme et faire la paix avec elle-même et sa famille. Mais toujours avec cette quête de liberté qui ne lui fera jamais défaut. Julienne est audacieuse, combative, curieuse. Une jeune femme qui doit toujours feindre, mais qui vivra des expériences sexuelles avec des hommes, avec des femmes.
L'auteur nous détaille parfaitement la vie en ce temps-là, avec des jeunes gens qui sont enrôlés pratiquement de force dans l'armée. Ils devront améliorer leur quotidien en volant. Les combats sont rudes et par tous les temps. Les blessures peuvent être mortelles et les conditions de soins pas idéales. Paris, Marseille, les routes de France, tout est voyage dans cette France où il est facile de se faire arrêter, de se faire violenter. Il a imaginé une femme forte qui ne s'en laisse pas compter. Forte mais aussi sensible quant au destin de certaines personnes qu'elle rencontre. Cela donne un livre très agréable à lire, autant par sa partie historique que par ce destin de femme qui n'a pas choisi la facilité et qui a pris son destin en main, tout en sachant ce qu'elle risquait si tout était dévoilé.
La partie très détaillée concerne également le métier de bourreau. Là, il est présenté comme une personne au service de la Justice, qui doit faire son travail. Et comme partout, il y a ceux qui le font bien et les autres. Les bourreaux ne sont pas exempts de sentiments. Certains essaient de faire souffrir le moins possible.
Je remercie Babelio pour cette sélection Masse Critique mais aussi les Editions L'Archipel pour le petit carnet contenu dans l'envoi
Lien : https://livresaprofusion.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
emeralda
  21 octobre 2018
C'est avec ce beau titre que je découvre la plume de Patrick Pesnot qui n'en n'est pourtant pas à son premier roman, mais que voulez-vous, il y a tant à lire que forcément je passe régulièrement à côté d'auteurs.
Heureusement, bien des impairs sont réversibles avec le temps, car oui j'ai beaucoup aimé suivre Julienne dans ses nombreuses péripéties.
Cette jeune fille au caractère bien trempée, issue d'une bonne famille, avec un belle éducation (savoir lire et écrire n'était pas si répandu au XVIIIème) ne pouvait pas rester les bras croisés à attendre et subir les méchancetés de sa belle-mère. Sa rébellion marque le début d'une nouvelle vie qui ne sera pas toujours tendre. Elle connaîtra bien des privations, des épreuves qui renforceront autant sa force d'âme que sa condition physique. Elle devra pour s'en sortir renoncer à une grande part de son identité propre : la véritable nature de son sexe car le XVIIIème est certes le siècle des lumières, mais une jeune fille seule, lancée sur les routes n'aurait pu s'en sortir.
J'ai aimé la voir sortir de sa naïveté, être si débrouillarde, inventive, intrépide, courageuse, maligne, narquoise, amoureuse, curieuse, fidèle à sa ligne de conduite, ses idées, sa liberté.
Elle aura croisé bien des personnes et cette galerie de portraits est un délice. Il y aura des bons, des méchants, des opportunistes, des gens simples, des écorchés vifs, des abimés par la rudesse de l'existence, des perfides, des soupçonneux, des malins, des fidèles à un certain code de l'honneur… Impossible de s'ennuyer.
La plume de Patrick Pesnot rend tout le récit passionnant car il fourmille de détails qui rendent l'ensemble vivant. On est avec Julienne (alias Sans-Soucis ou bien Henri).
Cette histoire est celle d'une époque que l'on voudrait révolu, mais elle possède de sacrés relents contemporains.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
kateginger63kateginger63   19 octobre 2018
Elle subissait les évènements plus qu'elle ne les maîtrisait. Son existence lui semblait être une folle fuite en avant. Quand pourrait-elle s'arrêter ?
Commenter  J’apprécie          190
morinmorin   10 novembre 2018
Le geôlier saisit l'une des grosses cléfs attachées à sa ceinture. la lourde porte s'ouvrit en gémissant. Julienne entra tandis que le gardien refermait derrière elle. Le jeune homme l'observa. il y avait du défi dans son regard.
- Je suis l’exécuteur de cette province, dit simplement Julienne.
-Et vous venez donc faire connaissance avec votre prochaine proie. C'est très aimable à vous.

P. 281
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Patrick Pesnot (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrick Pesnot
La suite...
autres livres classés : lutteVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox






Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1470 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre