AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782075122665
312 pages
Éditeur : Gallimard Jeunesse (22/08/2019)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 54 notes)
Résumé :
Un an après la mystérieuse mort de Jim, son petit copain, Béatrice n'a toujours pas revu leurs amis. Ils lui cachent quelque chose et la soirée des retrouvailles dérape : un homme étrange leur annonce qu’ils sont coincés au Neverworld et revivront sans cesse la même journée jusqu’à ce qu’ils prennent la décision la plus difficile de leur vie… Mensonges, peurs et sentiments : les masques tombent dans la bande d'amis. Qui sortira vivant du Neverworld ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
Takalirsa
  28 mars 2020
Quand une distorsion temporelle permet de résoudre la mort mystérieuse d'un ami.
Parce qu'elle cherche des réponses concernant la fameuse nuit où son petit copain Jim est décédé, Béatrice prend son courage à deux mains et débarque à une soirée où sont réunis ses quatre amis d'autrefois. Mais plus rien n'est comme avant, et le petit groupe soudé n'est plus que mensonges et tensions: "Ces personnes que j'avais aimées et à qui j'avais offert toute ma confiance étaient devenues pour moi de véritables étrangers". Et puis voilà qu'un accident de voiture ouvre une brèche dans l'espace-temps. Les jeunes découvrent avec horreur que la même soirée de retrouvailles se répète à l'infini... jusqu'à ce qu'ils décident de voter, de manière consensuelle, pour celui ou celle d'entre eux qui survivra. A la fin de chaque "veillée", un vieil homme, le Gardien, les rappelle à leur obligation.
Toute la première partie tourne autour du processus d'acceptation de cette boucle temporelle, le Neverworld, dans laquelle les héros sont bloqués ("On revit la même journée jour après jour"). J'ai trouvé ces premiers chapitres vaguement ennuyeux, j'avais une impression de déjà lu/vu, même s'ils permettent de faire davantage connaissance avec les personnages. Chacun a sa personnalité: Kipling est l'amuseur, Withley la bimbo sujette à des crises de violence impressionnantes, Martha est une surdouée franchement asociale, Cannon un altruiste hyperactif, et Bee (la narratrice) est vue par les autres comme un modèle de gentillesse ("soeur Bee"). Bien évidemment, on comprendra au fil des pages qu'aucun ne se réduit à ces apparences.
Ce n'est qu'au début de la deuxième partie que le groupe admet, enfin!, que le Neverworld est lié à la mort de Jim. Chacun détient un secret et les révélations commencent. Comme les autres, Jim le populaire n'était pas si parfait: c'était "la coqueluche de tout le monde dont chacun souhaitait la mort"... Cependant l'intrigue avance lentement parce que les veillées ne durent que quelques heures et que les adolescents doivent faire plusieurs tentatives avant de parvenir à leur fin. Ainsi certaines scènes se répètent avec de légères variations jusqu'à ce qu'ils trouvent le moyen d'obtenir leur renseignement. C'est un peu long et fastidieux et l'auteur a tendance à s'éparpiller en personnages secondaires, anecdotes et autres détails. Par contre la réflexion sur la structure du Neverworld est intéressante: elle est basée sur le vécu des cinq jeunes (souvenirs, phobies, événement-clé, passion...), ce qui donne des indices ("Neverworld était notre propre reflet").
Dans la dernière partie, le groupe, qui maîtrise désormais le fonctionnement du Neverworld, ce "pays des rêves entre la vie et la mort, où le passé, le présent et l'avenir s'entremêlent", prend le risque de voyager au sein de la faille temporelle, bien qu'elle prenne de plus en plus des allures de décor en carton-pâte qui moisit et s'écroule... La fin est bien négociée, même si on se doutait de l'identité du coupable, du survivant, et du fait que personne n'est vraiment innocent dans cette affaire. L'expérience aura bien sûr transformé à jamais l'héroïne, dans sa perception des autres... et de soi.
Lien : https://www.takalirsa.fr/le-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
traversay
  31 octobre 2019
Le matin de Neverworld est paru chez Gallimard Jeunesse mais il n'est pas interdit aux plus âgés d'y jeter un oeil intéressé. L'auteure, Marisha Pessl, avait impressionné avec son roman précédent, Intérieur nuit, puissant mais peut-être un peu trop "fabriqué". C'est un peu le défaut que l'on retrouve dans ce nouveau livre, très travaillé, mais qui ne fonctionne qu'à coups de rebondissements et finit par oublier ses enjeux de départ, à savoir qui va survivre dans un groupe de 5 jeunes gens coincés dans une sorte d'entre deux mondes, un purgatoire sans cesse recommencé, façon Un jour sans fin. L'aspect fantastique, au premier plan tout d'abord, et riche de possibilités narratives, laisse peu à peu la place dans le roman à un thriller, enquête sur une mort suspecte du meilleur ami de ce singulier club des 5. Et donc, les coups de théâtre se succèdent, chaque personnage révélant une personnalité au moins double, y compris la narratrice auquel il n'est pas prudent de se fier totalement. En dépit d'une architecture complexe et bien échafaudée, le matin de Neverworld ne progresse finalement qu'avec un certain nombre de "trucs" qui font s'interroger sur la crédibilité des portraits psychologiques de chacun des protagonistes. L'atmosphère est au rendez-vous mais l'avancée du récit et sa conclusion laissent plutôt sur sa faim (fin).
Lien : https://cin-phile-m-----tait..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
BOOKSANDRAP
  30 septembre 2019

« le matin de neverwolrd » fût une lecture très particulière. Les débuts commencent comme un young adult contemporain classique. Une jeune femme meurtrie par le décès de son petit ami du lycée, cette dernière qui rejoint son ancienne bande d'amis pour commémorer ce jour tragique. Et le tout prends une tournure bien plus fantastique. Un accident de voiture. Un gardien. Notre bande coincée dans le neverworld. Je m'attendais à cette part de paranormal et sans dire que je n'ai pas aimé, je n'ai pas non plus terriblement accroché à l'esprit et à l'ambiance du bouquin.

C'était une lecture assez étrange pour être tout à fait honnête. Je ne suis pas habituée à ce genre de choses. L'auteure accorde une attention toute particulière à l'utilisation du temps dans son roman et cet aspect était vraiment fascinant. C'est quelque chose qui me plait et qui m'intrigue beaucoup.
On aborde aussi à côté de ça, le deuil et les relations d'amitiés brisées. J'ai bien aimé cette sorte d'enquête, ces flash back qui nous apparaissent par moments.
Malheureusement c'est pour moi un peu mou. Ça manque de rythme, de pep's. Ça se lit rapidement mais ce n'est pas très prenant vous voyez ? On tient à l'idée de connaître leurs vilains petits secrets. Car on a envie de savoir comment tout cela va se terminer. Qui va survivre, qui va sortir du neverworld.

Chose inévitable dans ce genre de bouquins : les répétitions. On répète chapitre après chapitre le même schéma et bien que cela diffère tout de même ça n'avançait pas assez à mon grand regret. Néanmoins la fin m'a pas mal plu. Elle réservait son lot de surprises et de rebondissements et m'a quand même fait passer un bon moment !
Vous l'aurez compris, une lecture sympathique mais qui ne m'a pas plus accrochée de ça.
Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Analire
  19 septembre 2019
Béatrice a perdu brutalement son petit ami un an plus tôt. Depuis, elle n'a plus revu leur bande de copains communs. Un beau jour, ni tenant plus, elle décide de reprendre contact avec eux, pour résoudre le mystère de la mort de Jim. Mais la soirée dérape : Béatrice et ses amis ont un accident de voiture qui va les plonger dans un univers parallèle appelé Neverworld. Là-bas, un vieil homme leur explique qu'ils vont revivre la même journée éternellement, jusqu'à ce que chacun se mette d'accord : qui survivra et sortira du Neverworld ?
Ça faisait longtemps que je n'avais pas lu une dystopie jeunesse comme celle-ci, et je dois dire que cela fait du bien. Marisha Pessl est une auteure que je ne connaissais pas, mais j'ai bien apprécié découvrir sa plume. Elle nous entraîne dans cet univers parallèle et arrive à nous faire croire, avec beaucoup de facilité, que l'impossible peut devenir possible. J'ai beaucoup aimé l'immersion dans cet espace-temps singulier, où le temps ne passe plus, où tout est figé, répété à l'infini. Quand on se met à la place des personnages, c'est assez glaçant comme sensation.
Ce roman pourra vous faire penser à des films très connus, je pense notamment à Un jour sans fin, du réalisateur Harold Ramis, qui raconte l'histoire d'un homme qui revit encore et encore la même journée. Marisha Pessl a sans doute du s'inspirer de ce film pour écrire son livre, mais les similitudes s'arrêtent ici. En effet, l'auteure incorpore une dose de fantastique en plus, avec la possibilité de voyager dans le temps et de se téléporter à sa guise. L'action également ne manque pas dans le matin de neverworld, puisque c'est une réelle enquête que Béatrice, notre protagoniste, va tenter de résoudre, en cherchant la cause véritable de la mort de son petit ami Jim.
Chacun des amis de Béatrice semblent cacher un lourd secret concernant la mort de Jim. Ils éludent tant bien que mal, mais on ressent aisément qu'ils sont au courant de quelque chose de déterminant dans sa mort. La lumière se fera uniquement au dénouement du récit, et la révélation finale se voudra assez étonnante. Retenez une chose : il ne faut jamais se fier aux apparences.
Une très bonne dystopie jeunesse, remplie d'actions et de suspenses. Je vous recommande vivement ce livre !
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Lesvoyagesdely
  24 mai 2020
Ce livre a immédiatement attiré mon attention, il avait tout pour me plaire, intriguée, intéressée. J'aime également beaucoup sa couverture, avec le titre qui ressort, les jeunes gens comme en personnage de dessin animé, qui semble perdus.
C'est le genre de livre qui vous met la tête à l'envers, mêlant thriller, psychologie, et le monde fantastique qu'est Neverworld. Une amitié aussi belle que complexe unit ces jeunes gens.
C'est le genre de livre dont vous pouvez sortir dérouté, avec le besoin de le digérer, dont vous n'avez pas envie de lâcher les pages et en même temps craignez de les tourner. C‘est très bien géré. C'est votre premier livre de ce genre, ce sera du pur régal, sinon si vous êtes habitués aux thrillers, dès que vous prenez du recul, l'impact est moins fort, c'est normal. C'est aussi un livre qu'on ne va sans doute pas vivre tous de la même façon, pourtant il vaut définitivement la lecture, et pour ne rien gâcher le style est agréable, les réflexions sont fortes, et il y a de belles citations. Pour finir, c'est également une belle et touchante réflexion sur la vie, nos choix, et nos différences, et le fait d'en profiter.
Le livre est séparé en plusieurs parties qui ont toutes un impact fort et intéressant.
La première partie montre Béatrice, surnommée Bee, par ses amis, qui n'est plus que l'ombre d'elle-même et tente de survivre. Son petit-ami, Jim, est mort mystérieusement, il y a un an, et elle s'est éloignée de tout le monde. Entre trop dur de les voir et manque de confiance s'étant installée. La première partie est donc juste, touchante, elle montre Bee après le deuil, et tous les impacts sur sa vie.
La deuxième partie montre Bee qui retrouve ses amis. Elle décide finalement de les rejoindre, toujours partagée, et ne sachant plus si c'est véritablement ses amis. La mort mystérieuse de Jim posant problème. Elle n'est plus vraiment la même.
Bee et ses amis sont très différents, certains sont même outrancièrement riches (enfin leurs parents), d'autres très doués. Qu'est-ce qui légitime leur amitié ? Est-elle seulement possible ? Ne sont-ils pas trop différents ? Mais n'est-ce pas justement une grande force ?
Leur relation est partagée, elle n'est plus ce qu'elle était mais tout ne peut pas être faux, « simplement » l'être humain est complexe.
Ils ont un accident, alors qu'ils n'y croient pas, ils sont dans la première phase de déni. En fait, ils ont atterrit, dans un endroit appelé le Neverworld, où on leur dit qu'ils sont morts et entre deux mondes, et que seul l'un d'eux va survivre, qu'ils doivent voter pour savoir qui va continuer sa vie. Et c'est là que tout vole en éclat, et qu'ils ne manquent pas de tout s'envoyer à la figure. Les non-dits, leurs différences, tout explose.
Aucun n'est prêt à renoncer à sa vie, et comment peut-on décider d'une telle chose ?
La vie dans le Neverworld est pourtant très intéressante, pleine de règles, et va finir par permettre de remettre les choses à plat. En fait, ils vivent la même journée en boucle. Au départ, ils profitent à fond, font n'importe quoi, leurs relations volent en éclat. Ils peuvent tout faire sans réelles conséquences.
Puis ils vont enquêter sur la mort de Jim pour trouver la vérité, et multitude de gens cachent des secrets. Il faut rassembler toutes les pièces du puzzle, et que vont-ils alors découvrir ?
Non seulement le lecteur découvre le Neverworld, aussi fascinant qu'étrange, mais également leurs relations à ce groupe d'amis, ce qu'ils ont partagé, la force qu'il y a dans leur amitié, mais également combien les malentendus, secrets peuvent faire mal.
La dernière partie, je vous la laisse entièrement découvrir, mais elle est aussi remplit de forces et d'émotions.
Et quand on y réfléchit, ils ont une vie beaucoup plus grande que bien des gens, et ils ont beaucoup appris au Neverworld. Ironique.
Un thriller psychologique fascinant, intéressant, avec un Neverworld dont on a tout à découvrir.
Lien : https://lesvoyagesdely.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (2)
Ricochet   15 octobre 2019
Servie par une traductrice excellente, Marisha Pessl est une auteure douée qui captive son lecteur avec des ficelles en toile d’araignée. […] Il n’y a aucun temps mort dans cette intrigue puissamment menée. La tension est entretenue à petites touches, avec une retenue complexe. Un coup de maître intense et troublant.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Actualitte   28 août 2019
Voici un thriller rusé, subtil, mâtiné de science-fiction, où la vie et la mort se côtoient et contraignent à de lourdes décisions. L’intrigue peut paraître vaste, voire tentaculaire, mais se construit avec élégance et un rythme facile à tenir.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
AvelineAveline   16 septembre 2019
La mémoire est fainéante, elle cherche toujours à en faire le moins possible. Quand vous vivez auprès d’une personne, votre mémoire ne se donne pas la peine d’enregistrer chaque détail. Et quand cette personne meurt, eh bien, la mémoire eface chaque petit souvenir: le dessin des taches de rousseur, le sourire tordu, les plis au coin des yeux.
Commenter  J’apprécie          30
AnalireAnalire   26 août 2019
Dans la vraie vie, il n'y a pas d'entrée triomphale. En tout cas, jamais comme dans nos rêves.
Dans nos rêves, on aimerait quelque chose entre la telenovela colombienne (cris, émotion brute, mascara qui coule) et un discours de Meryl Streep aux OscarTM (paroles chocs, accolades, tout le monde qui se met à chanter en choeur).
Dans la réalité, c'est juste bizarre.
Commenter  J’apprécie          20
carlaveibcarlaveib   23 février 2020
Votre vie ne vous appartient pas. C'est juste un appartement que vous occupez. Aimez sans crainte, car l'amour est un amour qui vous conduit vers de nouvelles terres. Il y a un univers de silence. Un tunnel vers une paix hurlante. Offrez-vous une bonne nuit de sommeil. Riez dès que vous le pouvez. Vous êtes plus magiques que vous le croyez. Ecoutez les conseils des vieux et des enfants. Aucun n'est aussi essentiel que vous le pensez, mais ça ne les rend pas moins vitaux. La vie trace sa route. Et encore. Cherchez les miettes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LesvoyagesdelyLesvoyagesdely   02 mars 2020
Ces mensonges qu'on se raconte pour se rassurer...
L'esprit fait de son mieux pour atténuer l'impact d'une catastrophe. Mais au bout d'un moment, l'écart entre la réalité et le fantasme finit par être trop grand. Et là, toutes les tentatives de déni et l'espoir que tout s'arrange deviennent vains.
Commenter  J’apprécie          20
LesvoyagesdelyLesvoyagesdely   03 mars 2020
Oui, Bee, nous savons tous que même en un million d’années, tu ne ferais pas ce genre de choses. Toi, tu es parfaite. Ta boussole morale n’indique que la sainteté. Mais on n’a pas tous cette chance.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Marisha Pessl (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marisha Pessl
Avis sur Le matin de Neverworld à 0:22
autres livres classés : mortVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1895 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..