AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081388227
Éditeur : Flammarion (03/05/2017)

Note moyenne : 2.5/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Ariane ne sait pas quand sa vie facile a commencé à la rendre invisible. A la suite d'un incident banal - le vol de son sac à main dans un hall de gare -, son existence bascule.
Munie d'un billet de train qui n'est pas à elle, elle décide de faire le voyage auquel se préparait Anne, une jeune femme de ménage malade et sans famille. Mais elle n'avait pas imaginé sa destination : Mioreira, une zone contaminée, isolée du reste du territoire. Là-bas, Ariane va dé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
zabeth55
  08 juillet 2017
Ariane se fait voler son sac à main. Désemparée, elle va dans un bar et prend impulsivement le sac de sa voisine de banquette.
Dans le sac : un bille de train.
Elle décide de l'utiliser. Mais mal lui en prend, elle se retrouve à Mioreira, zone contaminée où des volontaires viennent mettre fin à leur vie.
Une histoire d'anticipation assez complexe très bien écrite.
Le mal de vivre et le sentiment d'inutilité sur terre mènent à des extrêmes et ce programme de fine de vie volontaire organisé par l'état en est une.
Cette zone d'enfouissement de déchets est sordide.
Le sentiment d'inutilité des personnages est déprimant mais correspond à une réalité de notre société où l'on doit absolument être utile, efficace, performant….. sous peine de ne servir à rien.
Je n'ai pas tout à fait saisi le rapport entre le centre d'enfouissement et le programme de fin de vie sur le même site. A approfondir ! !
Une lecture assez dérangeante.
Commenter  J’apprécie          90
Dominique84
  13 mai 2017
Ce roman projette le lecteur dans un temps futur, imaginaire et pourtant bien ancré dans la réalité contemporaine par des éléments véridiques. le lecteur est littéralement happé par cette histoire car la crédibilité et la vraisemblance de ce que l'auteur expose nous fait froid dans le dos.
C'est une étude sociétale bien menée à travers l'histoire de 4 personnages enfermés dans un labyrinthe où il n'y a qu'une issue, la mort. Comme la vie du reste !

Dans ce huis clos étouffant, on y rencontre notamment Ariane, la seule à être arrivée là par erreur, sans son consentement. Il a suffi d'un coup de folie (le seul peut-être de toute sa vie) pour que toute sa vie bascule dans un cauchemar inimaginable pour la petite bourgeoise transparente qu'elle était devenue. Qu'est-ce qui lui a pris de voler le sac de cette femme assise à côté d'elle dans un café ? Une pulsion incontrôlable causée par peut-être le fait qu'on lui avait volé le sien l'heure précédente ?
A l'intérieur du sac de l'inconnue, elle découvrira un billet de train qu'elle va utiliser sans savoir trop pourquoi, sans savoir où cela l'amènera vraiment.
Son voyage va s'arrêter à Mioreira, une zone désaffectée et contaminée puisque destinée à l'enfouissement des déchets nucléaires.

Sans le savoir, Ariane a rejoint le PFS auquel avait souscrit Anne, la propriétaire du sac volé. le PFS ou Programme de Fin Solidaire est un programme de suicide volontaire sous l'égide de l'Etat. Ceux qui y participent sont des “suicidants” convaincus par l'Etat que leur mort pourrait être utile à la nation. Au moment choisi, ils seront précipités dans un trou noir enterrant nos déchets radioactifs, double bénéfice pour l'Etat qui élimine ses déchets qu'ils soient radioactifs ou humains.
Dans cette fable d'anticipation, l'auteur traite de façon terrifiante la façon dont l'Etat peut manipuler la société, une société à la dérive, une société qui perd ses repères et dont le sentiment d'utilité peut toujours être titillé.
Lien : http://dominique84.overblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ELO1313
  25 août 2017
Assez dubitative à la lecture du résumé, j'ai été agréablement surprise par ce livre.
Le mal-être et le sentiment d'isolement des personnages sont dépeints avec beaucoup de sensibilité, et tranchent avec la froideur de l'administration qui sacrifie méthodiquement ces "exclus" de la société au nom de l'intérêt général.
Ce livre fait réfléchir à la place de la liberté dans une société (qui pourrait être la nôtre) où tout est sous contrôle et rationalisé, y compris la fin de vie.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
MadameTapiocaMadameTapioca   29 juin 2017
Après tout, elle avait eu des hommes, puis un mari et son lot d'étreintes aux souvenirs imprécis. A quoi bon tenter une fois encore de vivre dans un autre regard? Et de souffrir quand il se détourne parce qu'on a attribué une valeur démesurée à ce regard-là pour se sentir amoureux, vivre au-dessus, juste un peu au-dessus de ses moyens? A son âge, en plus ! "Le vrai, est que je n'ai jamais assez aimé personne. J'ai essayé l'amour, oui. Comme tout le monde. Pour planer. J'ai aimé, mais pas quelqu'un. L'amour et son chagrin seulement."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MadameTapiocaMadameTapioca   28 juin 2017
Je sais les reconnaître ces gens-là, j'ai travaillé chez eux. Pas beaucoup parce qu'ils sont près de leurs sous. Alors ils trichent, ils rognent sur les heures de ménage, ils coupent les tablettes pour le lave-vaisselle et au SoGood raflent tous les yaourts à moitié prix le jour d'avant d'être périmés. Y a pas de honte à être rat puisque c'est pour la bonne cause: conserver leur façon de vivre, les maisons trop grandes, la bague de fiançailles. Le tralala, ils en ont besoin pour respirer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MadameTapiocaMadameTapioca   28 juin 2017
Cette femme-là, elle avait de l'arrogance comme on a les yeux noirs, sans le savoir, avec douceur.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Isabelle Pestre (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Isabelle Pestre
Isabelle Marrier - "Le silence de Sandy Allen"
En 1975, elle mesure 2,32 mètres et entre dans le Guinness World Records Book. Sandy Allen, à vingt ans, est la femme la plus grande du monde. Qui, à part sa grand-mère, pour voir en elle autre chose qu?un freak ? Federico Fellini, qui va lui composer un rôle sur mesure dans son Casanova. Mais comment Sandy pourrait-elle, elle qui aimerait tant passer inaperçue, s?emparer de cette unique occasion d?être superbement exposée ? de son écriture incarnée, Isabelle Marrier érige Sandy en miroir d?une société que la différence effraie toujours.
En librairie le 9 janvier 2019
+ Lire la suite
autres livres classés : anticipationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2618 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre