AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782205070576
56 pages
Éditeur : Dargaud (13/09/2013)

Note moyenne : 2.78/5 (sur 51 notes)
Résumé :

Après un séjour en Corse et une plongée dans un paradis fiscal proche du Liechtenstein, on retrouve Jack Palmer en Bretagne, engagé comme garde du corps auprès d'un milliardaire collectionneur d'art contemporain.

Tout pourrait être idyllique dans cette région magnifique. Hélas ! les algues vertes, la cupidité, un crime mystérieux et la légendaire maladresse du détective vont transformer ce séjour breton en un réjouissant désordre, dans lequel... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
Crossroads
  21 octobre 2013
D'habitude , la Bretagne , ça vous gagne . Là , non...
WE mouvementé chez Solange Pommeraie . La riche veuve reçoit le gratin tout en espérant pouvoir fourguer son Kraumka , toile acrylique exceptionnelle de 1982 bien plus connue sous l'appellation " sujet 4 " mais je ne vous apprends rien , au plus offrant .
Duel épique de milliardaires désoeuvrés en perspective , n'était un léger souci , la toile de maître retrouvée lacérée pour le plus grand malheur de l'héritière fortunée .
Ajouter à cela le corps d'un jogger découvert peu de temps après l'infâme outrage porté à la toile de maître et c'est une enquête déjà bien mal embarquée qui prend alors un nouveau tournant .
Pétillon adore le comique de répétition - cf l'excellentissime blague de l'algue verte déclinée en long , en large et en quinconce bisauté - , le problème , c'est qu'à force , ça gave , surtout lorsque le gag de départ peinerait à faire sourire un mormon aviné sous acide .
Palmer , que je connaissais peu , passe ici pour un sinistre gland , naufragé involontaire sur un ilot encerclé par les flots , donc exit l'empoté détective sur près de 40 planches...Et plaaaaace à l'action !
Et plaaaace aux clichés les plus éculés devrais-je dire .
Algue verte , prolifération des porcheries industrielles , des bars et des crêperies itou , climat pourri...autant de tristes poncifs peinant à faire décoller un récit déjà bien englué sans que l'Amoco y soit pour quoi que ce soit , une fois n'est pas coutume ! Y z'ont déjà l'algue verte mais je crois vous en avoir déjà parlé...
Un récit éclaté , fouilli , se voulant gentiment moqueur mais finalement tristounet .
Palmer en Bretagne : ça vaut pas une beurre suc' !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          322
petitsoleil
  27 septembre 2013
pas mal, pas mal, mais j'ai nettement préféré la BD "L'enquête corse"
il faut avouer que Jack Palmer n'a ici qu'un tout petit rôle, ayant échoué dès le début sur un rocher bientôt encerclé par la marée !
la Bretagne aussi joue un rôle secondaire, et les personnages sont un peu caricaturaux, bien que certains soient assez drôles
dans ce tome en tout cas, ça pue, ça ne peut pas se sentir ...
"les algues vertes, c'est pas nous", répètent souvent les éleveurs de porcs, pendant ce temps, Livarot et Maroilles (sic) se livrent un combat un peu ridicule pour un "Kraumka" et la maîtresse de maison doit déplorer peu à peu le départ de son personnel - si mal payé il faut bien le dire, voire pas payé du tout : "et vous me devez trois mois de stage à 215 euros 90" (p.38)
bon, ce tome n'est pas aussi lourd que du kouign-amann, mais pas si aérien non plus, dommage ... de l'humour très noir (sans mouette mazoutée mais avec beaucoup d'algues vertes)
quelques allusions à d'autres BD, certains personnages s'appelant Haddock, Tintin, Milou ... mais ça ne décolle pas vraiment, l'action part dans tous les sens mais aucun personnage n'est vraiment sympathique dans ce bazar
comme Jack Palmer sur son rocher, nous attendons la prochaine marée !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          272
Ziliz
  08 mai 2014
Malgré l'odeur pestilentielle des algues vertes, un troupeau de parisiens branchouilles (amateurs d'art et journalistes) déboule résolument dans le manoir breton de Solange. L'événement du week-end : la vente d'un tableau de Kraumka, que se disputent les collectionneurs/spéculateurs Maroilles et Livarot. Les invités auront droit en prime à quelques surprises : un cadavre, un vol de homards, le massacre d'une oeuvre d'art...
Comme toujours avec Pétillon, on baigne dans le loufoque, l'intrigue part dans tous les sens dans un joyeux bordel. Et tout ce petit monde se fait gentiment égratigner : snobinards et Bretons - tels que les voient lesdits snobinards.
Mais bof, malgré l'agitation ambiante, le tout manque de vigueur et de piquant. Heureusement qu'on voit au loin et de loin en loin l'ami Jack Palmer sautiller sur son rocher pour essayer d'attirer l'attention. Parce qu'il a tout vu et tout compris, lui, bien sûr, mais qui va croire un tel loser, assez "crétin" pour se laisser piéger par la marée...
Décidément bof. J'ai préféré J.P. dans 'L'affaire du voile', 'privé dans la nuit' et à Londres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Bazart
  04 octobre 2013
Je n'avais pas encore eu l'occasion de faire connaissance avec Jack Palmer, ce détective privé maladroit et sans grande envergure inventé par René Petillon dont l'aventure la plus connue est incontestablement son enquete Corse, portée sur Grand ecran avec Christian Clavier et Jean Reno. Et pourtant, c'est déjà la 15ème aventure de ce detective, et c'est la première fois qu'il vient en Bretagne, la région d'origine de Petillon.
Et d'ailleurs, on croit deviner que l'action se passe carrément dans la région où j'étais cet été, la côte d'Emeraude, puisque nos millionnaires snobinards invités par la maîtresse des lieux, Solange Pommeraie viennent déguster des huitres et du kouign-amann ( les propos sur cette patisserie quand même bien grasse m'ont fait beaucoup rire) sur un rocher de Cancale. Mais contrairement à ce qu'on pourrait penser, les bretons seront plutot épargnés dans cette satire où ce sont plutôt les personnes faisant partie d'un vrai microcosme parisien ( les industriels véreux, les journalistes arrivistes, les animateurs TV sans cervelle...) qui sont l'objet de la charge au vitriol de Petillon.
Je ne peux pas dire si cette BD est la plus réussie des enquêtes de Palmer, mais ce qui est sur, c'est que j'ai passé une lecture très agréable, où les éclats de rire étaient bien fréquents. J'avais certes déjà entendu dire que ce Palmer n'était pas un détective privé à la Sherlock Holmes, mais je n'imaginais pas à quel point il était à coté de la plaque!
Figurez vous que dès le tout début de l'histoire, l'enquêteur, perché sur un rocher, se retrouve piégé par la marée et y restera pendant toute la durée de l'enquête, pratiquement jusqu'à la dernière case, jusqu'à ce qu'une main secourable daigne, le délivrer de sa fâcheuse posture où il est resté, en agitant la main vainement pendant toute la durée de l'histoire, alors même qu'un collectionneur d'art se faisait tuer devant lui.
Cette idée de rendre totalement absent et inoppérationel le héros d'une enquête est un pari audacieux et original mais qui fonctionne parfaitement; Petillon usant avec énormément d'a propos et de pertinence son humour, entre totale loufoquerie et satire sociale décalée et sarcastique.
Une BD qui ne nous raconte pas forcément grand chose sur la Bretagne, mais qui assurément donne envie d'aller découvrir les 14 premières enquêtes de cet hilarant detective!!
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
deuxquatredeux
  12 avril 2019
Dans le monde anglo-saxon, l'expression « Hamlet without the Prince of Denmark » (« Hamlet sans le Prince du Danemark ») est utilisée pour signifier l'absence de l'acteur principal d'un événement.
Cette expression sied parfaitement à Palmer en Bretagne de Pétillon dans la mesure où Palmer est quasiment absent de l'aventure. Dès le début, le détective se retrouve en effet coincé par la marée haute sur un rocher. de cette position, il va observer tout ou partie des événements se déroulant sans pouvoir les communiquer au plus tôt aux autorités compétentes.
Cette idée de l'enquêteur bloqué dès le début d'une enquête mais néanmoins témoin d'un crime est une excellente idée en soi. Pour autant, Pétillon ne l'exploite pas à sa juste mesure lui préférant quelques running-gags, quelques clichés éculés sur la Bretagne et quelques critiques sur le monde de l'art contemporain.
Au final, Palmer en Bretagne ne pétille pas beaucoup.
Commenter  J’apprécie          121


critiques presse (5)
Lexpress   22 octobre 2013
Et Palmer dans tout ça? Hors circuit! Piégé par la marée sur un bout de rocher, le bougre est le grand absent de l'histoire. Dommage. Mais le reste du casting ne manque pas de sel (breton) et on se régale quand même.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Bedeo   17 octobre 2013
Cette nouvelle enquête du plus incompétent des détectives privés propose un bel enchaînement d’événements, dans un désordre impeccable, qui ravira les fans d’humour. Un séjour satirique et haut en couleur dans cette belle contrée de Bretagne.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Liberation   15 octobre 2013
Si le «livre premier» est sous-titré «Dans lequel Dieu va créer des tas de choses épatantes», on arrive au cœur du truc avec le «livre second»,«dans lequel Dieu va créer l’homme et la femme avec l’aide de son ami le mouton». C’est que Dieu est un comique et Philippe Geluck est son prophète.
Lire la critique sur le site : Liberation
Lexpress   10 septembre 2013
Avec ce 15e tome, René Pétillon offre une nouvelle fois aux lecteurs sa plume acérée lancée plus que jamais à un rythme effréné, tout en se faisant plaisir.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Culturebox   02 septembre 2013
Cette fois, Jack Palmer est en Bretagne, le pays des algues vertes et des producteurs de porcs. Et le portrait de la région est d'autant plus tendre, derrière l'ironie, que René Pétillon a lui même grandi dans le Finistère.
Lire la critique sur le site : Culturebox
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
petitsoleilpetitsoleil   29 septembre 2013
(le préfet, qui vient d'arriver dans l'hélico de la Protection Civile)
- Quel malheur ! Quelle perte !
Je suis venu dès que j'ai pu me libérer ... nous avons eu douze cas d'intoxication alimentaire au Pardon de Saint-Hagut ... un kig-a-farz tandoori
- C'est affreux

- J'ai fait prévenir la famille ... quelle tristesse ... c'était un homme de valeur, un homme d'action, avec un si grand avenir
- Il était dans les deux cents premières fortunes de France ... il serait arrivé dans le top 100

- On accuse l'algue verte, monsieur le Préfet
- Monsieur Falipot, je m'étonne qu'un journaliste tel que vous accorde du crédit aux divagations d'Internet
- J'ai multiplié les demandes pour qu'on ramasse ces algues, mais le maire ne se soucie que des plages publiques ... un collectiviste
(le portable du préfet sonne)
- Excusez-moi, encore une urgence

(Jack Palmer est toujours sur son rocher, alors que des bateaux et des hélicos circulent)
- Le type sur son rocher, on l'hélitreuille ?
- Nous n'avons pas le temps ... urgence à Ploudirty ...
le même kig-a-farz tandoori a été consommé à la fête des Ajoncs d'or
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102
ZilizZiliz   08 mai 2014
[journaliste face à un éleveur de porcs bougon]
- Bon, on va faire un petit film pour montrer que votre élevage respecte les normes sanitaires.
- Les algues vertes, c'est pas nous.
- Vous êtes équipés d'une station d'épuration ?
- C'est trop cher. Avec la baisse des cours, on n'y arrive pas. C'est prévu à l'horizon 2018.
- [...] Je vais vous filmer avec un porcelet bien propre.
- Sont tous propres.
- [...] Il n'a pas l'air content.
- C'est jamais content.
- Je veux un porcelet heureux... Donnez-lui une gâterie... Quelque chose... Une carotte...
- Ça connaît pas les carottes.
- Madame, prenez-le, pour voir... Il n'est pas possible, celui-là... Il faut en chercher un autre.
- Sont tous pareils.
- Au moins souriez... Cheeeese.
- On n'a pas trop le coeur, vu les soucis qu'on a.
(p. 35-36)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
petitsoleilpetitsoleil   29 septembre 2013
- Sa clé ?
Un winner tel que Bouton avec un porte-clés Poulidor ? ha ha ha ha !
- Il était plus Vuitton que Poulidor
- Poulidor ! saint patron des losers
- Il a gagné le Tour d'Espagne, Paris-Nice, Milan-San Remo
Intègre, jamais dopé
- Un naïf

- Monsieur Livarot, pourriez-vous faire déplacer votre hélicoptère ?
- Et pourquoi, s'il vous plaît ?
- Celui de la protection civile va arriver, avec le préfet
- Et où met-on le mien ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
petitsoleilpetitsoleil   29 septembre 2013
(dans un porte-voix, il s'adresse à Jack Palmer, qui est juché sur un rocher maintenant encerclé par la marée)
- Restez calme ! Ce rocher n'est jamais recouvert

On ne peut pas vous chercher ... pas d'approche possible en bateau ...
Trop rocheux, trop de courants

Les hélicos de la protection civile sont mobilisés pour des secours au Pardon de Saint-Hagut

Faut attendre que ça descende ... dans trois heures

(un des personnages, qui vient de consulter son smartphone)
- A 23h32 exactement

(André Maroilles, très énervé, qui avait pris Jack Palmer pour garde du corps)
- Dites à ce crétin qu'il est viré
(le personnage qui a parlé dans le porte-voix juste avant)
- Je ne fais pas les commissions
(André a attrapé le porte-voix)
- Vous êtes viré !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
kanarmorkanarmor   31 mars 2014
- Vous êtes malade ! Vous avez failli me descendre !
- Le taser, c'est sans danger.
- Un truc qui peut percer un cubi de rosé, je dirais pas que c'est sans danger.
Commenter  J’apprécie          80

Videos de René Pétillon (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de René Pétillon
Catherine Meurisse est dessinatrice de presse et autrice de bandes dessinées. Son humour, son regard sur le monde, sa causticité, son talent d'écriture et de dessin lui ont permis de travailler (dès ses 21 ans !) chez Charlie Hebdo, de publier des ouvrages magnifiques comme Mes Hommes de lettres, Moderne Olympia ou encore ses deux bandes dessinées les plus récentes : La Légèreté (où elle raconte son retour à la vie après les attentats de 2015) et Les grands espaces (son enfance à la campagne)... Elle est l'héritière de Claire Bretécher, Pétillon,...
autres livres classés : bretagneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16048 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre