AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782258118300
400 pages
Éditeur : Les Presses De La Cite (15/10/2015)

Note moyenne : 2.96/5 (sur 12 notes)
Résumé :

1931. Cas de conscience extrême pour le docteur Favre confronté à la macabre disparition d'un nouveau-né. Doit-il respecter le secret médical ou révéler la vérité ?
Bientôt se propage la terrible rumeur qui met en péril l'honneur et la respectabilité du docteur... Un roman basé sur des faits réels.

Mai 1931, en Haute-Loire. Demandé en urgence à la ferme de Jolidou, le docteur Favre découvre la jeune Elise Foulonnier, dix-sept ans, en... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Bazart
  12 novembre 2015
1931, une ferme tout près d'une petite ville de Haute-Loire, le docteur Fabre est appelé d'urgence. Une jeune fille d'à peine dix-sept ans vient d'accoucher dans l'étable avec l'aide de sa soeur guère plus âgée. le bébé mort-né a disparu, le chien l'aurait dévoré. le médecin ne sait pas comment réagir. Doit-il dénoncer la jeune mère pour infanticide ? Il n'y a pas de cadavre. Peut-il aller s'expliquer à la gendarmerie du chef-lieu voisin sans trahir le secret médical ? Ses hésitations vont lui être fatales. Quelques jours plus tard la rumeur gronde.
Si la jeune Elise a caché sa grossesse à son entourage, elle n'était pas vraiment passée inaperçue aux yeux des commères du village. Et si le bon docteur, ce bon mari et bon père de famille, en était le géniteur ? Et si le bon docteur était un avorteur ou un tueur de nourrisson ?
Vous en avez assez des polars glauques, trash, sanglants, hyper violent situés dans des villes froides, des histoires de serial-killer au mode opératoire alambiqués officiant dans des mégalopoles déshumanisées, bref vous ne voulez plus passer de nuits blanches après la lecture d'un roman policier. « le secret du docteur Fabre » est pour vous. Inspiré d'un fait réel, Pierre Petit, le Simenon Auvergnat, nous entraine dans un polar qui sent bon l'entre-deux guerres et le terroir Français.
Si l'ambiance pourrait faire penser au film de Clouzot « le corbeau », le récit va tranquillement se terminer par une version rural des « six compagnons » ou « les disparus de Saint-Agil ».
Sans surprise, mais sans déplaisir on avale les quatre cent pages de ce roman paru aux Presses de la Cité dans la collection Terres de France, la bien nommée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
LisonsDesLivres
  27 juillet 2017
Voici un roman qu'on peut à la fois qualifier de roman régional et de roman policier. Ce roman est aussi un roman d'aventure vu les initiatives prise par une bande de gamins qui n'ont pas froid aux yeux.
Les thèmes abordés y sont multiples : le secret médical et le cas de conscience auquel les médecins peuvent être confrontés, les mentalités villageoises promptes à croire et diffuser les rumeurs, la vie rurale dans l'entre-deux-guerres, l'avortement, l'infanticide,...
Le point négatif est lié au fait qu'il y a parfois un peu trop de descriptions dans les moindres détails de la cartographie des lieux (un schéma aurait été utile) et dans les faits et gestes des personnages. Cela ne sert pas l'histoire et rend la lecture un peu lourde par moments.
J'ai aussi un regret par rapport au titre: je pensais que le thème du roman serait davantage le secret médical et les problèmes de conscience du Docteur Favre, alors que l'histoire s'oriente davantage vers une enquête judiciaire.
Les personnages sont très nombreux : le docteur Favre et sa famille, les commères du village, les gendarmes, les journalistes et surtout 4 enfants dégourdis décidés à jouer aux enquêteurs. Ces personnages peuvent paraître trop nombreux à certains mais je pense que cette profusion décrit bien le style de vie de l'époque dans ces petits villages: beaucoup de gens s'épiant les uns les autres.
En conclusion: un récit que je recommande aux amateurs de romans régionaux. Il ne faut pas s'attendre à une enquête policière bien ficelée. le plaisir de la lecture réside surtout dans la description de ce petit village de Haute Loire et de ses habitants hauts en couleurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
LesLecturesDeCledesol
  22 décembre 2015
L'année 2015 fut riche en renouveau côté lecture, notamment avec la redécouverte de genres littéraires que j'avais complètement abandonnés, tels que les BDs et autres romans graphiques. Durant le dernier trimestre, j'ai également renoué avec un autre genre, la littérature du Terroir. Et je compte bien poursuivre cette redécouverte, car à chaque fois c'est un très bon moment lecture.
Vous l'avez donc deviné, le secret du docteur Favre appartient à cette catégorie. Pierre Petit nous transporte dans les monts du Forez à l'Est du Massif central, région que je connais bien pour y avoir passé de nombreuses vacances durant mon enfance, mais ça c'est une autre histoire et je m'égare.
Nous sommes en 1931, le docteur Favre est appelé en urgence la nuit. Il découvre une jeune fille qui vient d'accoucher et qui souffre hémorragie. Mais où est passé l'enfant. La jeune femme reste muette sur les faits. le docteur finit par avoir quelques aveux, l'enfant était mort à la naissance, et le chien l'a emporté. Il ne croit pas à ses bobards. Mais il ne peut rien faire de plus.
Mais voilà, nous sommes dans un village où tout le monde se connait, et surtout où plusieurs commères aiment à radoter sur leurs semblables. Et certaines d'entres-elles avaient bien remarqué que la plus jeune des filles Foulonnier avait la démarche d'une femme enceinte. Puis tout à coup, plus rien. Où est passé le bébé ?
Une enquête commence alors, et des soupçons d'infanticides pèsent alors sur le Docteur Favre, puisqu'à cette époque l'avortement est un délit. Mais le Docteur Favre s'en tient au secret médical. Il ne dit rien, et faute de preuves, l'enquête tombe à l'eau, mais les cancans des commères continuent à s'amplifier. Puis un jour, Elise Foulonnier est retrouvée morte ? L'enquête prend alors un autre tour.
J'ai grandement apprécié ma lecture pour l'ambiance de ce livre. On ressent tout à fait l'atmosphère des petits villages, où tout le monde se connait, peut-être un peu trop.
J'ai également apprécié l'écriture de Pierre Petit, qui fait bien ressortir le caractère des nombreux personnages. Les chapitres s'alternent à chaque fois autour d'un nouveau narrateur, permettant ainsi d'éclairer la scène d'un autre regard. Ça donne une certaine dynamique à l'ensemble.
Malgré tout, j'émettrai un bémol. Je trouve que ce roman manquait de mystère, j'avais l'impression de savoir à l'avance ce qui allait se passer, et je trouve ça un peu dommage.
Il n'en reste pas moins que j'ai passé un excellent moment avec ce livre et que je vous le recommande.
Je remercie chaleureusement Les Editions Presses de la Cité pour leur confiance.
Ce roman est disponible en librairie dans la Collection Terres de France depuis le 15 octobre 2015.
Lien : http://milleetunepages.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CROCHU
  28 février 2020
En 1931 un médecin de village est appelé au chevet d'une fille de 17 ans qui vient d'accoucher. Problème il n'y a pas de bébé. L'accouchée prétend que l'enfant était mort-né et que le chien l'a emporté et dévoré. le médecin ne sait comment agir : dénoncer l'infanticide ou se retrancher derrière le secret médical. L'affaire se complique encore lorsque quelques jours plus tard des enfants découvrent le cadavre de la jeune fille. Et là les rumeurs vont bon train car épier ses voisins est une activité très en vogue dans les villages à cette époque là. le médecin est soupçonné soit d'être le meurtrier, soit d'être le père du bébé disparu. Sa vie aurait viré au cauchemar si sa famille ne l'avait pas activement soutenu. Un journaliste est même dépêché de Paris, car un notable meurtrier d'une jeune fille qu'il a engrossé ça fait vendre du papier. Parmi les nombreux personnages il y a aussi une bande de quatre gamins qui se met en tête de trouver l'assassin. Bref un bon moment de lecture même si le titre n'est pas judicieux car le "secret" du docteur n'occupe qu'une petite partie du roman et si le dénouement manque de vraisemblance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ingridfasquelle
  31 octobre 2015
Mathématicien de formation, informaticien de profession pendant quarante ans, Pierre Petit, retraité, vit en Haute-Loire. Depuis l'âge de dix ans et une première publication (une histoire de cow-boys polycopiée au papier carbone) en classe de cinquième, il n'a jamais cessé d'écrire. Poèmes, romans, policiers, nouvelles et chansons, il est édité pour la première fois en 1997. Il est aujourd'hui l'auteur d'une dizaine de romans dont La Folie d'Albert et le Rêveur et le Brigadier aux Presses de la Cité. Il participe aussi activement à des revues et à des recueils collectifs de nouvelles. Grand amateur de littérature (de Hugo à Tolkien), la plupart de ses oeuvres se déroulent sur le plateau vellave, entre imaginaire et réalité.
Le secret du docteur Favre, son dernier roman basé sur des faits réels, expose le cas de conscience extrême d'un médecin de campagne confronté à la macabre disparition d'un nouveau-né. Doit-il respecter le secret médical ou révéler la vérité ? L'affaire se corse lorsque se propage une terrible rumeur qui met en péril son honneur et sa respectabilité...
Dans cette intrigue policière riche en suspense, Pierre Petit ne perd pas de vue la psychologie de ses personnages et la sociologie dans laquelle ils évoluent. Si le docteur Favre est doté d'un solide bon sens et d'un flegme à toute épreuve, il pourra aussi compter sur le dévouement sans faille de ses deux fils pour rétablir la vérité et éviter que leur famille ne se disloque... Une enquête émouvante et passionnante au coeur d'une des plus belles régions de France !
Lien : http://histoiredusoir.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
BazartBazart   10 novembre 2015
« Les commères l’avaient prévu : la rumeur, née des histoires mêlées par leurs soins d’Elise Foulonnier et du docteur Favre, fit le tour du pays. Comme il est de règle en la matière elle y rencontra des fortunes diverses. Il y eut ceux, très rares, qui par haine de l’un et jalousie de l’autre, ou l’inverse, l’accueillir volontiers, parfois même avec reconnaissance, et s’empressèrent de la rediffuser avec des embellissements à la mesure de leur talent. Il y en eut d’autres, peu nombreux, qui la repoussèrent, certain même avec horreur, comme impossible voir monstrueuse. Entre ces deux extrêmes, la plupart des Fontbonnais accueillirent cette rumeur avec une certaine indifférence, tant elle était difficile à croire. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
sld09sld09   01 octobre 2017
- Vous croyez que c'en était une ?
- Une quoi ? demanda Louis.
- Ben... une aventure, risqua Marcel.
Louis, grand lecteur de romans de la Bibliothèque verte, et Maurice, qui commençait à suivre ses traces, se consultèrent du regard. Enfin Louis affirma, de la voix lente de quelqu'un qui a beaucoup réfléchi :
- On peut dire que oui. On a vécu une aventure.
Retenant le "Surtout moi" qui lui était venu aux lèvres il compléta :
- Et ce n'est que le début des vacances...
Les autres digérèrent l'information, et Marcel revint à la charge :
- C'est quand la rentrée ?
- Dans deux mois, répondirent les autres.
Il y eut un moment de silence avant que Maurice ne demande, d'une voix accablée :
- Qu'est-ce qu'on va bien pouvoir faire, jusque là ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
CROCHUCROCHU   28 février 2020
Alors seulement le médecin comprit dans quel pétrin l'avait mis Elise Foulonnier et le secret médical. Il pouvait tout à fait se voir accuser d'avortement, voire même d'infanticide. Il baissa un instant les yeux et les releva pour affirmer en forçant un peu la voix :
- Je n'ai vu, ce jour là à Jolidou, ni cadavre ni bébé.
Ce qui était la stricte vérité.
Commenter  J’apprécie          00
sld09sld09   20 novembre 2017
Passée la première flambée, la rumeur prit son allure de croisière. Elle avait perdu son caractère d'actualité immédiate, son urgence, son besoin de partage. Elle était tombée dans le domaine public. on ne saurait dire qu'elle constituait l'essentiel des conversations mais, comme le sel dans la cuisine, elle n'en était jamais absente.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Pierre Petit (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Petit

Pierre Petit, auteur de La Folie d'Albert décrit la relation avec son éditeur
Pierre Petit, auteur de La Folie d'Albert paru en septembre 2012 aux éditions Presses de la Cité décrit la relation avec son éditeur. Fin des années 1950, da...
autres livres classés : médecinVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1944 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre