AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2259248829
Éditeur : Plon (05/11/2015)

Note moyenne : 4.71/5 (sur 7 notes)
Résumé :
L'auteur nous raconte la vie de Jésus, du point de vue de l'historien et du croyant.
"Dans l'esprit de la collection des Dictionnaires amoureux, je suis parti à la rencontre de Jésus de Nazareth. Être "amoureux" de lui est un sentiment intime qui engage l'être entier, mobilise ses émotions les plus profondes, où le mot prend, me semble-t-il, sa pleine dimension, puisqu'il se mesure à la transcendance. Cela dépasse l'amour d'un paysage, d'une musique ou d'un h... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

critiques presse (1)
LeFigaro   27 novembre 2015
Jean-Christian Petitfils raconte la vie de Jésus dans un Dictionnaire amoureux chatoyant d'érudition, et très vivant.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   05 janvier 2018
J’en ai mesuré en même temps la singularité et la difficulté, car être « amoureux » de Jésus n’est assurément pas être amoureux d’une contrée, si fascinante soit-elle – l’Espagne, la Grèce, l’Italie ou la Bretagne –, d’un personnage historique – Napoléon ou Charles de Gaulle… –, d’une grande figure littéraire – Stendhal ou Marcel Proust –, ou encore des chats, des trains, des étoiles, du rugby, du golf, de l’opéra, de la cuisine ou du piano… !
C’est une démarche intime qui engage l’être entier, mobilise ses émotions les plus profondes, où le mot « amoureux » prend, me semble-t-il, sa pleine dimension, puisqu’il se mesure à la transcendance. Cela dépasse l’amour d’un paysage, d’une musique ou d’un héros, mort depuis des siècles ou des décennies.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SepoSepo   03 novembre 2015
Quand la musique sacrée porte notre espérance en l'au-delà:

"La mélodie et les harmoniques du Requiem de Campra sont d'une délicatesse infinie. On a parlé à son propos de "berceuse des morts", une expression qui dit l'espérance chrétienne de l'au-delà, au cœur du tragique de la vie humaine. On passe à tout instant de la douleur et de l'angoisse à la sérénité et à paix retrouvée, de la nuit à l'aurore.L'exaltant Et lux perpetua ("Que la lumière éternelle brille sur eux") nous jette brutalement, par son jaillissant et irrésistible dynamisme, dans la joie céleste que l'on retrouve dans le déploiement impressionnant du grand cœur Requiem aeternam.p.470,
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
EricBEricB   02 septembre 2016
Mgr Silvano Maria Tomasi, observateur permanent du Saint-Siège auprès des agences des Nations unies à Genève, révélait le 23 mai 2013 qu'environ 100 000 chrétiens de toute obédience mouraient chaque année dans le monde pour des raisons liées à leur foi. Un chiffre effrayant ! Aux victimes directes des haines religieuses s'ajoutent les migrations forcées, la destruction des lieux de culte, les viols, les enlèvements, les discriminations, "fruits, disait le prélat, du sectarisme, de l'intolérance, du terrorisme et des lois d'exclusion"... En Irak, en Syrie, en Libye, au Nigéria, au Kenya, des laïcs, des religieux, des catholiques, des protestants, des coptes sont victimes de ces "baptêmes sanglants", certains décapités, d'autres crucifiés : ils ont préféré se laisser tuer plutôt que d'abjurer ou d'accepter un geste de profanation. La plus vieille chrétienté du monde, celle du Proche-Orient, est ainsi en train de disparaître.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
EricBEricB   02 septembre 2016
Linceul de Turin
En définitive, en l'état actuel de la recherche, il est inimaginable d'admettre qu'un faussaire médiéval, partant d'un cadavre de crucifié, ait pu réaliser pareille supercherie. Le linceul n'a pu envelopper qu'un crucifié du Ier siècle de notre ère, un crucifié couronné d'épines et ayant subi au préalable une flagellation complète, d'au moins 120 coups de fouet...
Commenter  J’apprécie          30
EricBEricB   02 septembre 2016
Je souris toujours quand j'entends des chrétiens s'extasier naïvement en apprenant que les noms de Jean-Baptiste, fils de Zacharie, de Jésus ou de la Vierge Marie figurent dans le Coran, sans voir les fortes différences qui séparent le texte sacré de l'islam datant du VIIe siècle des quatre évangiles canoniques et des écrits apostoliques remontant au Ier siècle. Il ne faut pas se méprendre : le Jésus de l'islam est sensiblement éloigné de celui des chrétiens. Les musulmans eux-mêmes se refusent à cette confusion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Jean-Christian Petitfils (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Christian Petitfils
10.05.18 - INTEGRALE - J-C. Petitfils, V. Girod, F. Vitoux, F. Taillandier et J. Weber...
autres livres classés : jésus christVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Zen
Catholique

10 questions
1130 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre