AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782370470386
Éditeur : Editions Lajouanie (28/04/2017)

Note moyenne : 4.3/5 (sur 27 notes)
Résumé :
Estéban Lehydeux, dit Requiem, est de retour. Le curé exorciste débarque cette fois sur le port du Havre. Il y découvre un docker bien sous tous rapports ? si, si ça existe ?, accusé de meurtre ; une boîte d'import-export d'objets et de matériel pas bien catholiques ; un syndicaliste forcené mais pas mauvais bougre ; des fanas du troisième Reich ; et bien évidemment une accorte jeune femme tellement mal fringuée qu'il s'empresse toujours, dès qu'il la croise, de l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
bibiouest
  09 juin 2018
Second volet des aventures de Requiem alias Estéban Lehideux un prêtre pas tout à fait comme les autres, un prêtre exorciste chasseur de démons, une sorte d'agent secret du Vatican, qui n'a pas fait le voeu d'abstinence...
Ici l'auteur n'est pas dans la copie de San-Antonio mais dans l'hommage, cela ressemble aussi à du Audiard, voir à du Boudard mélangez-moi tout cela et vous avez du Petrosky, du Stanislas Petrosky
l'auteur de ce Polar mais pas que...
De l'humour, de la grivoiserie, du suspense et une «petite» dose de grossièreté voilà un cocktail qui détonne, j'ai beaucoup aimé.
Commenter  J’apprécie          430
alberthenri
  01 juillet 2017
Houla ! Aie, Aie, Aie !!!
Le premier tome des aventures d'Estéban Lehydeux, m'avait emballé.
L'hommage à San-Antonio, me semblait faire mouche.
Mais ce tome deux, serait-ce -déjà- le tome de trop ?
Je n'ai pas aimé du tout, vous l'aviez déjà compris...
C'est juste lourd, si lourd que le livre m'ait tombé des mains !
je ne l'ai pas terminé...
On peut s'improviser le temps d'un roman l'héritier de Frédéric Dard, mais ce roman prouve qu'il était un auteur...Inimitable...
J'ai eu la désagréable impression, de lire un de ces indigestes San-Antonio nouvelle manière..!
Patrice Dard, peut-être, mais sûrement pas Frédéric, et franchement pour moi, le fils ne vaut pas le père...
Voilà, désolé d'être si dur Stanislas, mais je n'aime pas l'hypocrisie, et ce n'est que mon avis personnel...
Commenter  J’apprécie          181
Loley
  18 avril 2017
C'est ma deuxième aventure avec Requiem, voici mon avis sur Je m'appelle Requiem et je t'..., la couverture est magnifique, il est important de souligner le travail des petites fées de l'ombre.
Jules Durand assiste à l'agression de son chef d'équipe, il laisse des empreintes partout en voulant porter secours et se retrouve accusé.
Requiem, curé à la base, est intrigué par le fait divers et se fait embaucher par l'entreprise pour démêler le vrai du faux et trouver le bon tueur.
Il va vite se rendre compte qu'il n'est pas au bout de ses surprises et va mettre à jour un sombre trafic...
Je me répète, mais j'adore quand le protagoniste parle au lecteur, je ne saurais l'expliquer, j'ai immédiatement un sourire collé sur les lèvres.
C'est familier, je me sens investie, prise à partie, ceci explique cela et ça me plait.
Suivre les aventures de Requiem c'est 60% d'humour, où les fabuleuses réparties vont te faire glousser de rire (je pique l'idée, moi aussi j'adore parler aux lecteurs) et 40% de sérieux.
Le fond du récit est tout ce qu'il y a de plus grave, d'ailleurs vous pourrez voir que le lieu choisi est un hommage aux dockers nordistes victimes de l'amiante, sujet qui m'est totalement inconnu, désolée je suis du sud, mais je vais étudier ça de près.
On y parle aussi de néonazis, mais là je ne t'en dirais pas plus pour ne pas te griller l'histoire.
Ce Requiem c'est un sacré mec (jeu de mots involontaire) on l'imagine sexy avec son perfecto et ses Doc Martens, il drague lourd et ça marche, d'ailleurs il se vautre dans la luxure.
Pour un cureton ça la fout mal et c'est bien ici qu'on pose le mot "originalité", il fallait y penser, et bien moi je voudrais bien en croiser des Requiem, les églises en seraient repeuplées le dimanche matin.
Le ton se veut parfois grossier, attention pas vulgaire, il y tient le bougre, tu vas en lire des vertes et des pas mûres, mais c'est pour mieux te marrer mon enfant.
Pas d'amalgame hein, c'est un livre pour adulte.
Je me suis esclaffée à de nombreuses reprises, mais où l'auteur va-t-il chercher ses expressions et comparaisons?
Requiem c'est une bouffée de bien-être à lui tout seul, c'est divertissant et innovant.
J'ai vu passer des clins d'oeil à des amis de l'auteur, c'est plutôt sympathique de les reconnaître.
J'ai même été nommée à mon tour, rhooo c'est extra à lire surtout qu'il est fait mention de la blogueuse et de ses orgasmes littéraires.
D'ailleurs, c'est un orgasme littéraire tout en humour, je me suis bidonnée et passer le week end de Pâques avec Requiem c'est carrément terrible.
J'ai retenu une description très belle, d'une des églises où notre bon curé met les pieds, ça donne presque envie d'y aller, j'ai dit presque.
La fin est une vraie réussite, rendez-vous au prochain tome en ce qui me concerne, si vous n'avez pas encore craqué je vous conseille vivement de goûter au fruit défendu.
La messe est dite, foncez !!
Lien : https://leshootdeloley.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
frgi
  16 juillet 2020
"Dieu pardonne, lui pas !" est le deuxième volet des aventures de Requiem alias Estéban Lehideux un prêtre exorciste chasseur de démons, ...
Attention, ce livre n'est pas à mettre entre toutes les mains. En effet, avec ce Requiem Tome 2, Stanislas Petrosky nous livre un polar associant le style de San-Antonio, saupoudré d'une pincée de Audiard, le tout assaisonné avec un zeste d'Alphonse Boudard. le mélange est détonnant !
Ces quelques lignes pour vous dire que pour ma part, j'ai "kifé" un max ! Si vous n'êtes pas rebuté par la légèreté et l'humour grivois, je ne peux que vous conseiller cette lecture.
Commenter  J’apprécie          140
melaniejarnet
  24 mai 2017
Confessions à dévorer d'urgence.
Requiem, notre prêtre exorciste préféré est de retour pour une aventure détonnante.
Il débarque au Havre pour mener une enquête dans une boîte d'import-export aux activités plutôt louches.
L'un de ses employés est accusé à tort et Requiem se fait un devoir de l'aider.
Il va tout mettre en branle pour rétablir la vérité.

Que dire de ce livre si ce n'est qu'il est plus que réjouissant, il nous met la patate du début à la fin.
Il faut dire que Requiem est loin d'être un curé comme les autres.
Avec lui pas de leçon de morale ni de grenouilles de bénitier.
Lui est plutôt amateur de bons mots, bonnes bières et surtout de bonne compagnie féminine.
Le voeu de chasteté très peu pour lui. Et ce n'est pas ses conquêtes qui vont s'en plaindre.
Il est irrévérencieux et on l'adore pour cela.

J'avais à peine commencé ce livre que j'étais déjà totalement accro à ce nouveau tome.
Dès le départ j'ai retrouvé ce qui m'avais tant plu dans le 1er tome.
Ce même humour et surtout un personnage bien barré comme je les aime.
Je dirai même que je me suis encore plus marré à la lecture de celui-ci.
Au grand dam de ceux qui étaient avec moi et qui avaient l'impression d'être face à une folle qui rigole toute seule.
Mais je pouvais difficilement leur répéter ce qui m'a fait tant rire
tant certaines situations ne sont pas racontables sans le talent de Stanislas Petrosky.

Son personnage de prêtre exorciste aurait pu être un personnage caricatural comme l'on en croise dans certains romans ou films
mais l'auteur a su en faire un personnage à part.
Un personnage que l'on a envie de suivre et qui nous donne l'impression d'être un bon pote ,
un pote un peu surprenant mais complètement délirant.
Avec lui aucune chance de s'ennuyer.
Mais " Dieu pardonne,lui pas " n'est pas qu'un roman drôle à souhait .
C'est aussi un livre qui a un vrai fond.
L'enquête que mène Requiem le conduit dans un milieu extrémiste auprès de fanatiques du III Reich , milieu qui , comme on le sait ,
existe malheureusement toujours.
On est confronté à ce milieu malsain où les hommes n'ont pas de limites et sont prêts à tout .
Leur haine de l'autre est si vivace qu'elle en est effrayante.
Mais Requiem veille au grain et certains vont le sentir passer.

Tout comme Requiem on ne peut qu'être révolté face aux événements et aux actions de ces hommes.
Et l'on se dit qu'il faudrait plus d'hommes comme Requiem.
Bon, pas sur que l'église accepterait d'autres Requiem aux moeurs aussi légères que les jupettes de certaines demoiselles.

Au pire il pourrait demander l'aide des frères McManus qui eux aussi
s'y connaissent en justice divine.
( Seuls les fans de The Boondock Saints pourront me comprendre sur ce coup là ).

Comme vous l'aurez sans doute compris ce livre est un coup de coeur,
ce qui commence à devenir une habitude avec les livres de Stanislas Petrosky.
Qu'importe le genre il arrive à me faire totalement adhéré à son univers.
Et je défie quiconque de ne pas se laisser séduire par ce bon vieux Requiem!
Moi j'en reprendrais bien un petit troisième tome
mais même si je vais sans doute devoir faire preuve de patience
je sais que cela en vaut le coup.
J'en salive d'avance.
Faites comme moi , ne résistez pas à Estéban Lehydeux , dit Requiem .
Lien : http://mellectures.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (1)
Culturebox   20 avril 2017
Entre faits historiques, fiction et ambiance humide au port du Havre, le romancier mêle humour et intrigue à suspense, comme un hommage à "San Antonio" qui l'a inspiré.
Lire la critique sur le site : Culturebox
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
JazzynewyorkJazzynewyork   29 avril 2017
Confession d’une lectrice » Dealerdelignes » dealeuse de came livresque, des lignes toujours des lignes, encore des lignes …



– Chère dealeuse, jurez-vous de dire la Vérité, toute la Vérité, rien que la Vérité, levez-votre verre et dîtes : – Je le jure, croix de bois, croix de fer si je mens je vais en enfer !

– Vous mettriez pas une petite pression là ? Toute façon « Le mensonge mène à rien, toujours être franc, direct… »



– Allez direction le Havre, Requiem nous attend …uiem

– » Patron j’ai trouvé où vous planquiez le Paradis, merci de m’avoir ouvert la voie. «

– Et cette boite là c’est quoi ? L’enfer ou le paradis ?

– » Là on entre par la grande porte avec tapis rouge et trompettes chez les déglingués ! »

– Et c’est là qu’il s’est infiltré Estéban ?

– C’est cela oui ! Un mec est mort et il enquête.

– Un mec , quel mec ?

» – Je ne voudrais pas te couper dans ton élan, curé de mon cœur, mais il n’y a pas un truc qui te semble louche dans cette histoire, à part ces bas du plafond, moi une chose me chagrine …

– La petite m’interpelle, j’aurais loupé un détail ? Il y aurait une couille dans le potage ? Un os dans le paté ? … »

– La prochaine étape du Merd’alors …

– Abus de breuvages alcoolisés ? Va savoir. «

– Oui je crois bien, pression, pression, impression, va falloir un peu de photoshop sur ce coup. » La voilà la solution, pardi ! Mais oui c’est ça, parfois c’est si proche de toi que tu ne remarques pas. Merci Patron pour l’intuition, il suffit de dire la vérité, en la modifiant un poil ! Et c’est ce que je vais faire car là il va falloir un petit coup de main, et là, mon pote tu vas être scié ! »

– T’as l’intention de mentir Dealeurdelignes ?

– C’est pas le genre de la maison. La langue de bois je laisse ça aux politicards, c’est tendance en ce moment. Non là c’est du sérieux, un homme est mort quand même.


– Oui mais qui ?

– Tu fais comme moi tu lis « Je m’appelle Requiem et je t’ … » un peu de pub au passage en sortant du PUB, ça peut faire de mal à personne, tu cliques ici pour la précédente chronique. Et après tu liras celui-ci. Tu me suis Lecteur ?



» Chapitre où ma mine inspire l’amitié »

Parce que si Dieu pardonne lui pas ! Moi aussi je pardonne ces petits cafouillages, car moi aussi quand j’ai trop de pression dans le cornet je mélange un peu, et parce que Requiem j’ai été vachement content de le retrouver, même s’il a un goût de chiotte pour les Nanas qu’il tire, on lui pardonne, il a bon cœur. Puis toute façon c’est un roman policier mais pas que.





Donc on va pas se formaliser, ni le verbaliser, on n’est pas flic toute façon. Tu l’auras compris Lecteur, tout ce qui est en vert, c’est tiré du livre, et comme Stanislas et son nouveau Requiem, » Si je peux t’arracher un sourire ça illumine ma journée. »



Donc voilà, même si j’ai préféré le premier celui-ci m’a fait passé un bon moment, je me suis bien éclatée, j’ai retrouvé avec plaisir la verve de Requiem, j’ai apprécié me faire apostropher par l’auteur et j’attends le prochain patiemment. Et si le problème se représente c’est direct chez les AA que je l’envoie l’auteur, une fois ça passe deux fois bonjour les dégats. Tu me suis l’auteur ? Déconne pas on l’aime bien Estéban, on voudrait pas manquer le prochain rendez-vous.



Merci pour cette lecture POILANTE, le message est bien enregistré, vais bientôt me lever , marcher, et te mettre mon pied au C .. non mais sérieusement ! Tu verras, tu perds rien pour attendre.

La messe est dite.

– Je jure d’avoir dit la Vérité, rien que la Vérité, sans aucune pression dans le buffet, mais je compte bien me faire rincer un de ces jours au Havre ou ailleurs dans le premier Pub qui accueillera ma pomme et celle de Sébastien. On trinquera à la santé d’Estéban .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   22 avril 2019
Une gueule comme la mienne, un bijou, l’histoire d’un pamphlétaire qui a dû quitter la France après la Seconde Guerre mondiale, parce qu’il est condamné à mort pour intelligence avec l’ennemi. Quelques années après, le type revient sur Paname, il est reconnu par l’un de ses anciens admirateurs qui lui offrent de l’héberger, mais comme souvent avec Dard, il y a une femme manipulatrice.
Du coup fouiller sur le net est un peu plus complexe, faut bien cerner le bon résultat, mais tu connais ma dextérité, mon talent et tout le reste, tu te doutes bien que je trouve, et pas que du joli-joli. Non, le type a une boîte qui tourne bien, j’ai trouvé les bilans, mais on peut pas dire qu’il ait vraiment le cul propre pépère.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   22 avril 2019
Bon, t’es beau comme ça, mais tu peux arrêter de te reluquer, faut bosser, si on fait pas l’quota, ces enculés vont nous foutre une heure en bas, et j’ai pas trop de temps pour t’expliquer. C’est simple, on reçoit une feuille, tu as des numéros dessus, le premier c’est l’allée, r’garde, là-haut tu as des panneaux, le second la rangée, là tu auras juste à compter, et le troisième, c’est l’identité de la caisse. Tu la mets sur ton diable, et la porte sur ta palette. Une fois la palette finie, tu la filmes avec ça, tu scotches ta feuille de préparation avec ta signature dessus. Comme ça, si y a une connerie, de la casse, ils savent qui ils doivent savater.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   22 avril 2019
Julot a beau lui expliquer qu’il a le droit à ses congés, que c’est de ça que lui veut profiter, qu’il doit se casser taquiner la truite en montagne, l’autre lui rétorque que la truite attendra, la boîte avant tout. C’est si compliqué que cela de faire tourner la coliseuse ? Il n’y a rien à faire ! Ils n’ont qu’à embaucher autre chose que des stagiaires. C’est enfantin comme bécane à utiliser. Des capteurs partout, elle fait pratiquement les paquets toute seule, suffit juste de former un mec, en deux heures maximum le gus saurait l’utiliser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   22 avril 2019
Le patron, Roy est un petit facho en chemise brune. Il se donne des airs d’humaniste en bossant dans une sorte d’épicerie solidaire un WE par mois, ligue de protection des animaux, bref du vent que ce gros con poste sur les réseaux sociaux pour se faire bien voir. Suffit de fouiller dans son passé de nazillon, de collectionneur d’armes. Et j’ai déjà reçu des types, de la boîte, un despote. Mais rien n’a pu être prouvé, personne n’ose témoigner.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Stanislas Petrosky (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stanislas Petrosky
Les 15 et 16 juin 2019 auront lieu la 11ème édition du salon international du livre de poche Place des Marronniers à Saint-Maur-des-Fossés organisée par la librairie La Griffe Noire et la ville. Le libraire Jean-Edgar Casel vous présente quelques informations de l'édition 2019...
Les carats de l'Opéra - Les nouvelles enquêtes de Nestor Burma de Jacques Saussey aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/1004267-nouveautes-polar-les-carats-de-l-opera---les-nouvelles-enquetes-de-nestor-burma.html
Les Nouvelles enquêtes de Nestor Burma - Crime dans les Marolles Nadine Monfils aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/142047-nouveautes-polar-les-nouvelles-enquetes-de-nestor-burma---crime-dans-les-marolles.html
Les nouvelles enquêtes de Nestor Burma - Les Belles de Grenelle Michel Quint aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/?fond=recherche
Les nouvelles enquêtes de Nestor Burma - Terminus Nord (02) Jerome Leroy aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/110738-nouveautes-polar-les-nouvelles-enquetes-de-nestor-burma---tome-2-terminus-nord.html
Les nouvelles enquêtes de Nestor Burma - Les loups de Belleville de Serguei Dounovetz aux éditions French Pulp
Un Havre de paix de Stanislas Petrosky aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/110739-polar-livres-de-poche-un-havre-de-paix.html
Les Conquérantes - tome 1 Les Chaînes (1890-1930) (01) de Alain Leblanc aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/77859-polar-livres-de-poche-les-conquerantes---tome-1-les-chaines-1890-1930---vol01.html
Les Conquérantes - tome 2 La Résistance (1930-1960) (02) de Alain Leblanc aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/117743-divers-litterature-les-conquerantes---tome-2-la-resistance-1930-1960.html
L'Affaire Rose Keller - tome 1 Les crimes du Marquis de Sade de Ludovic Miserole aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/124185-divers-litterature-l-affaire-rose-keller.html
Les Filles du panier - tome 2 Les Crimes du Marquis de Sade de Ludovic Miserole aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/147766-romans-historiques-les-filles-du-panier---tome-2-les-crimes-du-marquis-de-sade.html
ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : sectesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16105 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

.. ..