AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Requiem (Petrosky) tome 1 sur 6
EAN : 9782370470720
192 pages
Editions Lajouanie (08/07/2016)
4.05/5   110 notes
Résumé :
Moi, vous ne me connaissez pas encore, mais ça ne va pas tarder. Je m'appelle Estéban Lehydeux, mais je suis plus connu sous le nom de Requiem. Je suis curé, ça vous en bouche un coin ? Oubliez tout ce que vous savez sur les prêtres classiques, je n'ai rien à voir avec eux, d'autant que j'ai un truc en plus : je suis exorciste. Je chasse les démons. Bon pas tous, parce que je dois d'abord gérer les miens, surtout quand ils font du 95 D, qu'ils dandinent du prose et ... >Voir plus
Que lire après Je m'appelle Requiem et je t'...Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (68) Voir plus Ajouter une critique
4,05

sur 110 notes
- ‘Jour m'dame ; Il est pas là le cureton aujourd'hui ? J'voulais la fessé - heu, m'confesser…


- Aaah non mon frère, le père Lehydeux est pas en état de sonner les matines aujourd'hui ; T'es pas au courant ? Si t'as jamais vu un cureton tirer littéralement le diable par la queue, viens que j'te raconte : je m'appelle Soeur Onee et je t'emm…ène, dans les coulisses de la justice divine !


Ouais j'te vois v'nir, tu te dis : Avec un titre pareil, si le père Lehydeux il est cul-raie, ça ne peut être qu'en deux mots ou j'men mord une.


Et pourtant ! Défroqué, souvent, mais prêtre, pas de doute : Puisque c'est à la confesse qu'il aura vent de cette histoire à l'origine de son kidnapping.


C'est la faute de Martine à l'Eglise, tout l'monde sait que c'est une prostipute qui tourne des films porno genre Martine à la plage (sex on the bitch), Martine à la campagne (beurk), etc… Sur le net tout le monde la voit en clair, sans décodeur. Bah quoi, « Aimez-vous les uns les autres », vous connaissez pas vos classiques ?


Mais quand un e-mail anonyme lui propose de tourner Martine à l'école, là, même elle, elle pas-nique et vient con-fesser ses péchés au père Lehydeux (qui les a toujours). Merde, les mises en cène pas très catho ok, mais les mômes on touche pas, ça c'est dégueu. le père Lehydeux, lui, il comprendra : si tu connais les cénobites tranquilles (non te marre pas comme un con, elle est facile), lui n'est pas d'ceux-là, ce sera le dernier à porter un jugement : Il a l'habitude de chasser le diable qu'il a au corps. Et s'il se fait parfois sonner les cloches par le Vieux, il trouve toujours les arguments qui tuent pour retomber sur sehydeux. Pieds. Tu croyais quoi ?!


« C'est quoi une salope Martine ? Une salope c'est simplement une femme qui couche un peu trop aux yeux de celles qui ne couchent pas assez.
- Curé, vicelard et philosophe, tout un programme ce Requiem », qu'elle dit La Martine (et poète avec ça).


Et puis, s'il se fait appeler Requiem, c'est pas u-nique-ment parce qu'il chasse le sien, démon : le père Lehydeux, il se veut « un peu comme un agent secret du bon Dieu si tu veux, un homme de main, un bodyguard of gode ». Ça t'en bouche un trou, hein ! Quoi, c'est pas ça qu'on dit ?


Bref. Requiem, il est prêtre exorciste. Même si pour ça, il a des techniques pas très catholiques, et qu'il applique la justice divine de façon très personnelle. « Ange plein de bonté, connaissez-vous la haine », demandait Charles, cueillant les fleurs du mal… (elle est pour toi celle-là, frère Nimportequoi, tu te reconnaîtras).


Alors quand, après s'être con-fessée de plusieurs façons confidentielles à notre père, la p'tite Martine est retrouvée crucifiée au dessus de son pieu, là, pervers pépère voit rouge :


« C'est un des homicides les plus sadiques de ma carrière jeune homme. J'en ferai presque à vous dire qu'il a été commis par le diable en personne ! »
« Je lève les yeux et pense, assez fort pour que le Patron entende : « Le diable, Boss, ce n'est pas moi qui l'ai dit mais l'toubib, donc je vais leur faire un exorcisme haut de gamme, et y'aura rien à me redire ! »


Faut jamais provoquer la divine colère de Requiem, mon frère, il est comme un fou après.
Dans cet opus, Requiem part en croisade contre un gros calibre… fourré dans le dark pas très net. Mais il a juré de débarrasser sa paroisse de ce pécheur, alors croix de bois, croix de fer, j'espère que s'il ment il n'ira pas en enfer… Parce qu'il ne fait qu'ça ! Tu l'auras compris, ce p'tit polar à la croisée de San Antonio et Don Camillo - quel homélie-mélo - en promet de belles. Si ce n'étaient les coquilles qui parsèment cette édition, son chemin de croix paraîtrait même pas si terrible tellement il est jouissif. Sam, que Dieu te bénisse pour cette découverte qui m'a fait sourire !


Quant à toi mon frère, si tu veux prolonger le plaisir, tu peux aller voir la série d'Arte : « Ainsi soient-ils », qu'un (babel)ami m'a conseillée. Des jeunes prêtres qui rentrent au séminaire des Capucin à Paris, des intrigues avec le vatican mais aussi leur vies de jeunes de maintenant, qui tentent de… marier leur vie à celle d'un Dieu ayant autant de visages que de pères pour porter sa parole… Divine dramédie !


Sinon, avec ça, tu r'prendras bien un peu de vin de messe ?


- Amène ! Santéééé aux moiiiiiines !

Commenter  J’apprécie          5732
Moi ce que j'aime dans un roman, c'est quand les écrivains « travaillent de la langue », comme un ébéniste travaille le bois c'est ce que j'aime chez San-Antonio alias Frédéric Dard (où l'inverse va savoir!!!).
Hors dans ce livre l'auteur (génial) nous comptes les aventures de Requiem, un prêtre (souvent défroqué) exorciste.
Ça ressemble à San-Antonio, un bel hommage, c'est beau comme du Frédéric Dard. Un grand merci M. Petroski, vous avez la même verve (j'ai bien dit verve...) que mon auteur favoris, le choix d'un prêtre comme personnage principal (un prêtre pas tout à fait comme les autres) est une idée géniale.
A lire par tous les inconditionnels de San-Antonio et les autres...
Commenter  J’apprécie          601
Tu parles d'un Requiem toi ?! L'a rien de reposant ce bouquin, à commencer par le titre, t'as vraiment envie que tes futurs lecteurs se prennent une mandale par leur libraire préféré. Pis quand ils l'auront lu, à confesse ils iront, pis c'est pas leur " Bénissez-moi mon père, parce que j'ai péché..." qui les sauvera, excommuniés ils seront, pis pour ceux qui avoueront avoir pris leur pied, au bûcher ils se réchaufferont, en même temps vu les trombes d'eau qu'on se prend sur la tronche, de démarrer un feu va relever du miracle.

Perso, j'm'en tape de l'excommunion, car, à la question de papa et maman " Veux-tu faire ta communion ? " je leur ai répondu, un ferme et définitif, NON!

Alors, l'hérétique que je suis va claironner tout le bien qu'elle en a pensé de ce nouveau Petrosky. Requiem, un savant mélange de Père Karras, de Père Callahan, et de Père Gilbert en plus trash, car ce Estéban Lehydeux les dix commandements et les 7 péchés capitaux connaît pas, plutôt à user des méthodes expéditives de l'inspecteur Callahan et de Paul Kersey, qui éradiquent le mal avec leur flingue, pour le visuel et l'efficacité rien de mieux, comme ce curé j'vous dirais. Un curé fantasque, l'antithèse du curé de campagne qui préfère lire du Frédéric Dard à la bible, adepte des réparties audiardesques, morbleu, que je me suis régalée. Même qu'il me faut avouer, qu'un peu plus de temps en sa compagnie n'aurait pas été de refus et qu'une fin travaillée au corps et moins expéditive aurait été un vrai délice...

Estéban Lehydeux dit Requiem n'est indéniablement pas venu pour beurrer les tartines, j'en redemande et attends avec impatience de nouvelles trépidantes tribulations.
Commenter  J’apprécie          401
C'était par un belle matinée ensoleillée en Normandie (bien sûr que c'est possible !) que je me rendais au salon du livre du château de Bizy à Vernon.
C'est dans ce très beau cadre que se déroulait la seconde édition dudit salon.

Quelque chose pourtant me chiffonnait un peu, le côté un peu guindé de l'évènement, l'ambiance châtelaine ne me met pas très à l'aise...

Et voilà que je remarque ce type chauve arborant un t-shirt à l'effigie de ce cher vieux Gabin (dit le Dabe) agrémenté de sa célèbre formule "Je boirai du lait quand les vaches mangeront du raisin".

L'individu présente sa production écrite, je m'approche et découvre des polars, je lis le 4 ème de couverture, et dit à l'auteur "On a lu San-Antonio, n'est-ce pas ?:"
Et d'entamer une brève, mais intéressante conversation, portant notamment sur le fait trop peu connu que Michel Audiard était aussi romancier...
Enfin bref....

Tout ce préambule pour vous dire que j'ai bien aimé le roman de cet émule assumé de Frédéric Dard.
Les grincheux pourront dire que les aventures d'Estéban Lehydeux, dit Requiem, sont vraiment contées "à la manière de..".

Mais s'il est vrai que Petrosky reprend les codes San-antoniens, comme le fait de tutoyer et se moquer de son lecteur, il place tout de même quelques belles saillies de son cru comme celle-ci :"Décidemment cette femme est une perle, et le comble c'est que je me l'enfile."

Bon, je ne vais pas vous dire que c'est le meilleur livre que j'ai lu depuis longtemps, blablabla...
Mais j'ai passé un bon moment avec un auteur qui sait distraire le lecteur, et ça pour moi, c'est déjà beaucoup.
Commenter  J’apprécie          374
Après San-Antonio et Berurier j'ai rarement eu l'occasion de lire des romans policiers qui n'évitaient pas les pièges du grossier et de l'ultra violence jusqu'à saturation ! Mais n'allez pas croire que c'est une lecture tranquille !

Ici c'est toujours à la limite comme le duo précédemment cité mais ça reste dans l'argot “fleuri” et qui tombe à point ! le personnage principal n'est pas un enfant de choeur, loin s'en faut, mieux ou pire c'est selon : un prêtre-exorciste, fin connaisseur des bonnets 95D et des alcools ! Pas défroqué mais déculotté plus souvent qu'à son tour !

Nom de code : Requiem mais ne croyez pas qu'il veuille qu'on le lui célèbre à sa gloire ! Il a une façon bien à lui d'exorciser des pédophiles tueurs et sadiques ! Pas de dentelle mais la pilule passe grâce à l'humour et l'autodérision ! L'auteur sait jouer des mots et s'en joue pour pondre un polar qui tient la route !

Le titre m'avait tapé dans l'oeil et ça pouvait passer ou casser ! C'est bon, je vais rempiler !

#JemappelleRequiemetjet #NetGalleyFrance

Challenge MAUVAIS GENRE 2021
Challenge RIQUIQUI 2021
Commenter  J’apprécie          362

Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
J'ai comme une envie de chialer, d'ailleurs je sens une larme rouler sur ma joue.
Le maître de cérémonie de la maison terminus nous signifie que l'on peut saluer une dernière fois le cercueil avant qu'il disparaisse à jamais.
Je me signe, dépose ma rose enduite du sang de la morue et murmure à la môme:
Ange plein de bonté, connaissez vous la haine,
Les poings crispés dans l'ombre et les larmes de fiel,
Quand la vengeance bat son infernal rappel,
Et de nos facultés se fait le capitaine?
Ange plein de bonté connaissez - vous la haine? (Baudelaire)
Commenter  J’apprécie          70
1 Présentations et préliminaires

--Je m'appelle Requiem et je t'emmerde. .
--Requiem ce n'est pas un nom, alors tu vas me dire qui tu es et ce que tu fous à me surveiller.
--Crève charogne!
Je ne l'ai pas vu venir la beigne, l'enc. .......Je ne pensais pas qu'il allait cogner comme ça, c'est parti d'un coup.Ma tronche a fait un 180° et j'ai senti le raisin couler dans ma bouche.J'ai cru qu'il m ' arrachait la tête, il a un de ces punch.Cet enfoiré ne m'a pas raté, il m'a éclaté la lèvre supérieure, il ne l'emportera pas au paradis, enfin au paradis, je déconne il l'emportera en enfer, et je te jure que je vais lui payer le voyage à cette enflure.Un aller simple, direct, sans correspondance. Pour l'instant je suis ligoté sur cette chaise, mais dès que j'aurai les paluches libres, cette raclure de bidet va morfler et sévère , nom de Dieu!
Commenter  J’apprécie          43
"C'est quoi une salope Martine ? Une salope c'est simplement une femme qui couche un peu trop aux yeux de celles qui ne couchent pas assez." (p.49)
Commenter  J’apprécie          240
Ma paluche remonte doucement, je quitte la soie pour rencontrer la douceur de sa peau. J'adore franchir cette frontière entre le tissu et le derme. Tu passes de l'autre coté, au pays des rêves, Neverland, mon paradis sur Terre.
Commenter  J’apprécie          122
-Un cénobite ? C'est quoi ?
- Un moine. Les cénobites tranquilles , tu connais pas ?
-T'es trop con...
Commenter  J’apprécie          241

Videos de Stanislas Petrosky (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stanislas Petrosky
Les 15 et 16 juin 2019 auront lieu la 11ème édition du salon international du livre de poche Place des Marronniers à Saint-Maur-des-Fossés organisée par la librairie La Griffe Noire et la ville. Le libraire Jean-Edgar Casel vous présente quelques informations de l'édition 2019...
Les carats de l'Opéra - Les nouvelles enquêtes de Nestor Burma de Jacques Saussey aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/1004267-nouveautes-polar-les-carats-de-l-opera---les-nouvelles-enquetes-de-nestor-burma.html
Les Nouvelles enquêtes de Nestor Burma - Crime dans les Marolles Nadine Monfils aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/142047-nouveautes-polar-les-nouvelles-enquetes-de-nestor-burma---crime-dans-les-marolles.html
Les nouvelles enquêtes de Nestor Burma - Les Belles de Grenelle Michel Quint aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/?fond=recherche
Les nouvelles enquêtes de Nestor Burma - Terminus Nord (02) Jerome Leroy aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/110738-nouveautes-polar-les-nouvelles-enquetes-de-nestor-burma---tome-2-terminus-nord.html
Les nouvelles enquêtes de Nestor Burma - Les loups de Belleville de Serguei Dounovetz aux éditions French Pulp
Un Havre de paix de Stanislas Petrosky aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/110739-polar-livres-de-poche-un-havre-de-paix.html
Les Conquérantes - tome 1 Les Chaînes (1890-1930) (01) de Alain Leblanc aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/77859-polar-livres-de-poche-les-conquerantes---tome-1-les-chaines-1890-1930---vol01.html
Les Conquérantes - tome 2 La Résistance (1930-1960) (02) de Alain Leblanc aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/117743-divers-litterature-les-conquerantes---tome-2-la-resistance-1930-1960.html
L'Affaire Rose Keller - tome 1 Les crimes du Marquis de Sade de Ludovic Miserole aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/124185-divers-litterature-l-affaire-rose-keller.html
Les Filles du panier - tome 2 Les Crimes du Marquis de Sade de Ludovic Miserole aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/147766-romans-historiques-les-filles-du-panier---tome-2-les-crimes-du-marquis-de-sade.html
ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (215) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2855 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}