AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782370470461
216 pages
Éditeur : Editions Lajouanie (09/02/2018)

Note moyenne : 4.18/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Requiem, votre curé préféré est de retour à… Dunkerque et en plein carnaval ! Pour une séance d’exorcisme. Notre héros, hors norme, est, il faut l’avouer, un peu étonné par cette divine mission. Non pas qu’il ne croie pas au démon, c’est quand même un petit peu son boulot, mais il se méfie, c’est tout. Il faut dire que les festivités donnent lieu à de sacrées fiestas mais aussi à quelques curieux décès. Des lycéens meurent les uns après les autres après avoir ingurg... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
bibiouest
  26 juillet 2018
Pour cette troisième aventure de Requiem, l'histoire n'est qu'un prétexte ce qui est important c'est une «certaine vision du monde» de l'auteur et son phrasé, ses calembours et autres jeux de mots.
Dans ce livre Stanislas Petroski se rapproche encore plus de San-Antonio ce qui est remarquable... Perso j'aimerais que ses histoires soient un peu plus fouillées, mais l'ensemble est excellent.
Commenter  J’apprécie          440
Jardinssecrets
  14 avril 2018
J'ai englouti le tome 3 !
Alléluia, gloire à tous les Seins, Gloria in excelsis Deo ! ... houla ! Faut que j'me calme !
Encore une fois c'est aux petits oignons...
J'attaque sans préambule, comment veux-tu que je t'...
stop !!!
Je vais vous la faire courte. (je parle de ma chronique - qui exceptionnellement n'en sera pas une !)
Venit enim potest*
* pour ceux qui calent : Advienne que pourra !

13/04/2018
Gare du Nord - 8h16
Terminus tout le monde descend, attention à la marche en descendant !
Putain qu'est-ce que je fout là ?
J'étais bien dans mon pieu. Maintenant je sais ce que ressent une sardine dans sa boîte et je ne vous parle même pas de l'odeur.
Les portes s'ouvrent (enfin je respire, n'est pas Jacques Mayol qui veut…), le wagon nous crache sur le quai déjà bondé…
En plus des grèves il faut supporter la mauvaise humeur des gens (pas que dans le sens olfactif !)
Bon j'suis pas rendu… Pardon, pardon, pardon (oui, oui, plusieurs fois, y a du monde sur le quai, tu suis pas ???)
Direction le métro.
Je ne sais même plus où je dois aller. Ça c'est les médocs. Après le médecin, la psy, médecine du travail, aujourd'hui séances de relaxation, hypnose/massage… enfin un truc Zen !
Il parait que cela doit me détendre. Pourtant avec une petite bière et hop c'est bon !
Mais c'est pas encore l'heure.
Je dois lâcher prise… Pas facile, et y a des positions ou c'est même pas possible sinon tu te casses la gueule !
Alors ok ! Va pour le massage…
Je m'entête à me foutre de tout,
mais pourvu qu'elle soit rousse !
Les hommes préfère les blondes, moi c'est les rousses, elles ont des subtilités plus épicées…
Escalator. Hey! poussez pas y a un coeur dans ce petit corps !
En bas des marches le “gus” me zieutes !
Non ! Pas possible…
Hazard ou coïncidences, c'est bien lui !
Salut Requiem ! Qu'est-ce que tu fais là ?
On s'colle un bequot (en tout bien tout honneur, je préfère les rousses - voir un peu plus haut)
Incroyable !
Les voies du Seigneur sont… (vous devez connaitre la suite… Sinon un conseil, lisez très vite les 3 tomes de Stanislas !)
- Mais franchement tu penses que les gens vont croire à notre rencontre hasardeuse ?
- Tu sais moi les croyances… A part au Patron j'crois plus en grand chose. j'te paye un caoua ?
Et c'est parti.
Bla-bla-bla, bla-bla-bla… (J'vous la fait courte vu que Requiem à un train à prendre et moi… C'est quoi déjà ?)
Ah oui. Je croise des doigts, rousse, rousse qu'elle soit rousse.
Non content d'occuper mes lectures voilà que Requiem tape l'incruste dans ma vie !
Requiem… un sacré numéro ou un numéro “sacré”, à vous de décider.
Finalement, peut-être plus que Dieu, je suis sûr que satan l'habite !
“Tu n'es peut-être pas croyant toi qui me lis, et je m'en cogne. Oui tu as bien lu, que tu croies ou non en l'existence du Patron m'en caresse une sans réveiller l'autre, c'est pour te dire. Ma pomme elle respecte tout le monde, que tu croies en une force divine, un Alien, la suprématie des fourmis, en celle de ta biroute de Godzilla, je m'en fous...
Tant que tu vas pas flinguer pour ça, je m'en bas les roupettes avec une porte-fenêtre. Il n'y a aucune obligation, si ce n'est de respecter les idées des autres.”

Un grand bravo pour la couverture aussi…
Caroline Lainé, gros bisous !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Sharon
  18 août 2019
L'affaire qui avait mené Estéban Lehydeux au Havre n'en finit pas d'en finir, et elle a amené son ami Régis à Dunkerque, pour terminer de démanteler le réseau néo-nazi mis à jour dans notre belle Normandie. Et Requiem, me direz-vous ? Lui se trouve à Dunkerque pour mener à bien son travail, celui que l'on avait quasiment perdu de vue dans les deux premiers opus : pratiquer un exorcisme. Hélas, il arrive trop tard, la jeune fille est morte, suicidée.
Seulement, Requiem connaît son métier. Que l'on y croit ou pas, là n'est pas la question, quand on lit un roman mettant en scène un prêtre exorciste, et bien, on croit en ce qu'il fait. Et Requiem conforte ce que je pensais déjà : dans la majorité des affaires qui requièrent sa profession, le démon est absent, l'homme est responsable de ce qui se passe. Mais qui aurait pu pousser une adolescente à se suicider dans ce qui a ressemblé à une crise de délire mystique ? Surtout, les morts succèdent aux morts, toutes plus sanglantes les unes que les autres, et cela commence à faire beaucoup pour le prestigieux établissement catholique dans lequel, bizarrement, tous étaient scolarisés. Requiem se retrouve alors à frayer, ou plutôt à rentrer dans le lard de quelques ecclésiastiques du cru, et il en est des gratinés, dont le directeur de ce prestigieux établissement qui, bizarrement, ne supporte pas, mais alors pas du tout la présence de Requiem dans ses murs. Il a déjà eu assez à faire avec un professeur excentrique, dissident, qui a curieusement disparu sans laisser la moindre explication - bien sûr, Requiem cherche tout de suite un lien possible entre cette disparition et l'affaire qu'il doit résoudre.
Premier pas : la présence de drogue dans l'établissement, dont l'ingestion pourrait expliquer certains comportements dévastateurs. Second pas : Requiem devient professeur dans l'établissement, à la demande de l'évêque, un personnage charmant et excentrique. Il n'est pas aussi hors norme que Requiem, mais il est le seul ecclésiastique que j'ai trouvé attachant dans ce petit monde particulièrement étriqué. Je le dis, je le répète à chaque fois que j'écris une analyse d'un roman mettant en scène Estéban Lehydeux, certains croyants oublient le commandement le plus important : "aimez-vous les uns les autres". Quand je vois le mal que certains catholiques extrémistes - extrêmement rigides - peuvent faire aux autres, je me dis qu'ils n'ont rien compris, ou qu'ils ne s'aiment pas beaucoup eux-mêmes.
Heureusement, au milieu de cette enquête particulièrement glauque et sanglante, il reste l'humour de Requiem, et la présence de Cécile. Un peu de douceur dans un monde d'esprits étriqués.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
StefEleane
  10 mars 2018
Le retour du curé Requiem ! le troisième opus est toujours aussi déjanté, drôle sur fond d'intrigue policière.
Requiem est appelé pour une affaire d'exorcisme (rappelle-toi c'est tout de même son véritable job et pas celui de faire le mariole dans des histoires de truands ). le voilà en plein coeur du carnaval de Dunkerque ( pas celui de Rio, car le Requiem n'a pas l'intention de se mettre un plume dans le … enfin tu as compris ). Y'a un os bien entendu ! La gamine à désenvoûter est morte et en plus ce n'est pas vraiment certain que le mec en chaleur soit de la partie sur ce coup-là ! En plus, on se retrouve en plein monde catho. Bref, notre cureton enquête dans son milieu.
Crois-moi, sur l'échelle de la connerie il est coincé sur l'un des barreaux les plus hauts.
Le ton est donné ! Comme pour les deux premiers volumes Je m'appelle requiem et je t'… et Dieu Pardonne, Lui pas ! l'auteur met une intimité entre son personnage et nous. Puisque parfois, il s'adresse directement à nous ! D'ailleurs, son lectorat doit être essentiellement féminin puisque nous avons le droit à » Ma lectrice adorée » ou des petits mots doux comme celui-ci. Si tu es un mec, ne sois pas offusqué, car le curé il aime beaucoup, mais vraiment beaucoup les femmes, voilà la raison 😉
Les titres sont en Latin avec des traductions en bas de pages, mais attention des traductions à la Requiem. D'ailleurs, j'en profite pour remercier l'auteur, car c'était un peu mon regret dans le précédent, ne pas avoir la solution aux contrepèteries.
En parlant de bas de page, l'auteur nous papote. C'est une caractéristique fidèle à cette série. Mon seul bémol, sur la première partie du roman, la récurrence d'auto promo pour les 2 tomes précédents.
L'histoire est comme d'habitude riche. On quitte le monde nazie pour le monde catho extrémiste. Il est bon de ne pas oublier que dans toutes religions, il y a des kamikazes, des êtres qui tuent pour leur Dieu. Requiem se donne à coeur joie pour vous le rappeler. On retrouve Régis (le pote flic ) et Cécile ( qui prend de plus en plus de place dans la vie de Requiem ).
Le plaisir de cette série reste l'humour. On se marre du début à la fin ! Les jeux de mots, réparties fusent à tour de bras. Un antidépresseur pour les personnes qui n'ont pas l'esprit étriqué. Car il faut avec une ouverture sur le monde, aimer le second degré et parfois l'humour noir.
Mon enfant, va en paix ! Tu peux lire ce roman sans problème. Dans sa très grande bonté, Stanislas Petrosky a fait en sorte qu'il soit lisible de tous !
Lien : https://lesciblesdunelectric..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
paulmaugendre
  23 février 2018
Je vous ai apporté des bonbons...
Ne vous excitez pas trop vite, car ce qui suit, s'il parle de bonbons, n'est pas destiné aux catholiques intégristes, aux adhérents de la manif pour tous et autres tenants d'une religion rigoriste et rétrograde. Vous êtes prévenus car ce dont je vais vous entretenir n'est pas à mettre sous tous les yeux. Quoi que cela les ferait peut-être réfléchir sur ce sens commun qui n'a aucun sens.
Nous retrouvons notre curé préféré, Esteban Lehydeux dit Requiem, exorciste de statut et qui ressemble plus à Guy Gilbert qu'aux corbeaux à soutane, à Dunkerque. Il est envoyé en mission, suite à une sorte de chantage ou un marchandage, c'est plus politiquement correct de présenter ainsi la demande qu'il avait effectuée auprès du Vatican, dans cette ville du Nord célèbre pour son Carnaval qui dure plusieurs jours et ses jets de harengs. D'où l'expression : Hareng sort de ce corps…
Une jeune adolescente a été retrouvée morte, probablement sous l'influence du démon. Elle a été envoûtée, ses mains, ses pieds et son front portent les stigmates de la crucifixion et son dos des marques de flagellation. Pis, elle s'est donné le coup de grâce avec une paire de ciseaux enfoncés dans le ventre.
Prévenu, l'évêque Gillio présente Requiem aux parents de la jeune fille et il le fait embaucher dans un collège privé catholique en remplacement d'un prêtre professeur de philosophie qui a disparu sans prévenir. Tout autant chez les parents qui ne sont guère éplorés, rigides dans leur bourgeoisie étriquée, qu'auprès du directeur-recteur de l'établissement scolaire et de son portier-secrétaire, Requiem ne se présente pas à son avantage. Sa tenue vestimentaire, ses propos, sa façon d'être et de paraître ne plaide pas en sa faveur, d'ailleurs il pense qu'avec le directeur, Chaval, que Chaval pas le faire.
Nonobstant, il s'en fout et auprès des élèves il passe plutôt pour un aimable trublion qui ne s'en laisse pas conter, ni compter, ayant réponse à tout, même aux questions qui ne lui sont pas posées. Il retrouve également une vieille connaissance, Régis, le policier déjà rencontré dans sa précédente aventure, et dont les ramifications l'ont amené dans la cité de Jean Bart afin de finaliser l'enquête. Et peu après la belle Cécile – voir les épisodes précédents - vient lui soulever la soutane afin de lui aérer les aumônières. Mais foin de gaudrioles, entrons dans le vif du sujet comme disait Casanova en son temps.
Les bonbons que je vous ai offerts en préambule ont été retrouvés par Régis. Il s'agit de friandises de couleur rose de forme conique spiralée, d'une taille d'environ un centimètre. Et celui ou celle qui l'ingère peut se mettre à chanter Ça plane pour moi… Un mélange étonnant et détonnant qui contient entre autres substances de la morphine, de la cocaïne, de la Pervitine. Son doux nom est la Licorne.
D'autres élèves se suicident en état d'hallucination, qui sautant dans la mer avec un parapluie, qui se jetant du haut d'un clocher, mais sans parapluie, qui se prenant pour un samouraï se faisant seppuku.

Empruntant un style façon San-Antonio, voire parfois Michel Audiard, Stanislas Petrosky nous emmène dans une histoire humoristico-dramatique. Mais comme le déclarait Pierre Desproges, on peut rire de tout mais pas avec n'importe qui, certains lecteurs, dont moi-même je l'avoue, apprécieront cet exercice de style et les diatribes émises par l'auteur. Non pas sur la religion en elle-même, mais envers ceux qui s'en servent comme bouclier pour proférer des inepties ou se comporter comme des sagouins, et encore je suis modeste dans mes propos.
Ce qui nous vaut des scènes dans lesquelles Requiem fustige les cathos qui se conduisent à l'encontre des principes de charité édictés, et leur impose des gestes dits chrétiens lorsqu'ils se détournent à la vue d'un SDF. Un SDF qu'ils feignent ne pas voir alors qu'il mendie à l'entrée d'un lieu de culte. Des moments d'anthologie qui sonnent la révolte bienfaisante et nous fait penser à Don Camillo mais dans un registre différent et actuel.
Voir la suite ci-dessous
Lien : http://leslecturesdelonclepa..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
nelly76nelly76   09 mai 2018
A ben placito

Depuis mes dernières aventures,J'ai négocié auprès de la Sapinière. Je t'explique,le curé que Je remplaçais depuis deux livres à repris son activité, son opération de la prostate s''est bien passée. Moi,comme un con je devais faire mes bagages et me tirer dans un trou perdu,un presbytère pourri par les courants d'air au milieu de nulle part.Faut pas dėconner, ils vont finir par me faire crever.Alors vu que mon boulot,c'est quand même de voyager aux quatre coins de la France,quand ce n'est pas sur tout le globe,J'ai demandé de pouvoir vivre à l'hôtel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
nelly76nelly76   10 mai 2018
Voilà, tu sais tout,j'ai sauvé le carnaval ,Régis se remet de ses émotions, Clochette fait la fête avec les p'louzes. Moi je vois une tache blanche au-dessus d'un chouette petit cul qui ondule à portée de mes pognes, J'ai des idées salaces qu'arrivent en pagaille. Tu ne m'en voudras pas si,pour toi,s'achève ici cette aventure....
ITE MISSA EST
Commenter  J’apprécie          50
nelly76nelly76   10 mai 2018
Quel que soit le moyen,même par la peur,la terreur,d'où le terrorisme.C'est là qu'ils sont dangereux les gueux,ils n'ont pas peur de composter le bifton pour le boulevard des allongés. S'en foutent de caner ces cons -lå ,si en même temps qu'eux ils emmènent des infidèles ,des païens des inférieurs,bref des pas comme eux.Souvent tu as du vrai vicelard dedans capable de détourner des mômes du droit chemin.Soit en leur faisant avaler des saloperies ,soit en abusant de leurs faiblesses.Apres c'est du bourrage de crânes, lavage de cerveaux endoctrinement.....et tu as un morpion de vingt berges capable de flinguer des innocents à un concert ,un match de foot,un feu d'artifice ou au carnaval....Tiens me voilà reparti dans mes laïus dégoulinants de bons sentiments.A côté de moi Patrick Bruel va passer pour un dangereux rebelle....
Mais tu vois le connard, le salopard qui se tapait la petite Vauchel je vais le trouver.....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
meliewolffmeliewolff   10 février 2018
[...], il a un faux air de Nabilla face à un Bescherelle, bref, il a l'air aussi con qu'une poule à qui l'on offre une brosse à dents.
Commenter  J’apprécie          40
paulmaugendrepaulmaugendre   23 février 2018
Crois-moi, sur l’échelle de la connerie il est coincé sur l’un des barreaux les plus hauts.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Stanislas Petrosky (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stanislas Petrosky
Les 15 et 16 juin 2019 auront lieu la 11ème édition du salon international du livre de poche Place des Marronniers à Saint-Maur-des-Fossés organisée par la librairie La Griffe Noire et la ville. Le libraire Jean-Edgar Casel vous présente quelques informations de l'édition 2019...
Les carats de l'Opéra - Les nouvelles enquêtes de Nestor Burma de Jacques Saussey aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/1004267-nouveautes-polar-les-carats-de-l-opera---les-nouvelles-enquetes-de-nestor-burma.html
Les Nouvelles enquêtes de Nestor Burma - Crime dans les Marolles Nadine Monfils aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/142047-nouveautes-polar-les-nouvelles-enquetes-de-nestor-burma---crime-dans-les-marolles.html
Les nouvelles enquêtes de Nestor Burma - Les Belles de Grenelle Michel Quint aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/?fond=recherche
Les nouvelles enquêtes de Nestor Burma - Terminus Nord (02) Jerome Leroy aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/110738-nouveautes-polar-les-nouvelles-enquetes-de-nestor-burma---tome-2-terminus-nord.html
Les nouvelles enquêtes de Nestor Burma - Les loups de Belleville de Serguei Dounovetz aux éditions French Pulp
Un Havre de paix de Stanislas Petrosky aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/110739-polar-livres-de-poche-un-havre-de-paix.html
Les Conquérantes - tome 1 Les Chaînes (1890-1930) (01) de Alain Leblanc aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/77859-polar-livres-de-poche-les-conquerantes---tome-1-les-chaines-1890-1930---vol01.html
Les Conquérantes - tome 2 La Résistance (1930-1960) (02) de Alain Leblanc aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/117743-divers-litterature-les-conquerantes---tome-2-la-resistance-1930-1960.html
L'Affaire Rose Keller - tome 1 Les crimes du Marquis de Sade de Ludovic Miserole aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/124185-divers-litterature-l-affaire-rose-keller.html
Les Filles du panier - tome 2 Les Crimes du Marquis de Sade de Ludovic Miserole aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/147766-romans-historiques-les-filles-du-panier---tome-2-les-crimes-du-marquis-de-sade.html
ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : drogueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16189 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

.. ..