AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782370470720
192 pages
Éditeur : Editions Lajouanie (08/07/2016)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 66 notes)
Résumé :
Moi, vous ne me connaissez pas encore, mais ça ne va pas tarder. Je m'appelle Estéban Lehydeux, mais je suis plus connu sous le nom de Requiem. Je suis curé, ça vous en bouche un coin ? Oubliez tout ce que vous savez sur les prêtres classiques, je n'ai rien à voir avec eux, d'autant que j'ai un truc en plus : je suis exorciste. Je chasse les démons. Bon pas tous, parce que je dois d'abord gérer les miens, surtout quand ils font du 95 D, qu'ils dandinent du prose et ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (43) Voir plus Ajouter une critique
bibiouest
  19 mai 2018
Moi ce que j'aime dans un roman, c'est quand les écrivains « travaillent de la langue », comme un ébéniste travaille le bois c'est ce que j'aime chez San-Antonio alias Frédéric Dard (où l'inverse va savoir!!!).
Hors dans ce livre l'auteur (génial) nous comptes les aventures de Requiem, un prêtre (souvent défroqué) exorciste.
Ça ressemble à San-Antonio, un bel hommage, c'est beau comme du Frédéric Dard. Un grand merci M. Petroski, vous avez la même verve (j'ai bien dit verve...) que mon auteur favoris, le choix d'un prêtre comme personnage principal (un prêtre pas tout à fait comme les autres) est une idée géniale.
A lire par tous les inconditionnels de San-Antonio et les autres...
Commenter  J’apprécie          561
HannibalLectrice
  03 juillet 2016
Tu parles d'un Requiem toi ?! L'a rien de reposant ce bouquin, à commencer par le titre, t'as vraiment envie que tes futurs lecteurs se prennent une mandale par leur libraire préféré. Pis quand ils l'auront lu, à confesse ils iront, pis c'est pas leur " Bénissez-moi mon père, parce que j'ai péché..." qui les sauvera, excommuniés ils seront, pis pour ceux qui avoueront avoir pris leur pied, au bûcher ils se réchaufferont, en même temps vu les trombes d'eau qu'on se prend sur la tronche, de démarrer un feu va relever du miracle.
Perso, j'm'en tape de l'excommunion, car, à la question de papa et maman " Veux-tu faire ta communion ? " je leur ai répondu, un ferme et définitif, NON!
Alors, l'hérétique que je suis va claironner tout le bien qu'elle en a pensé de ce nouveau Petrosky. Requiem, un savant mélange de Père Karras, de Père Callahan, et de Père Gilbert en plus trash, car ce Estéban Lehydeux les dix commandements et les 7 péchés capitaux connaît pas, plutôt à user des méthodes expéditives de l'inspecteur Callahan et de Paul Kersey, qui éradiquent le mal avec leur flingue, pour le visuel et l'efficacité rien de mieux, comme ce curé j'vous dirais. Un curé fantasque, l'antithèse du curé de campagne qui préfère lire du Frédéric Dard à la bible, adepte des réparties audiardesques, morbleu, que je me suis régalée. Même qu'il me faut avouer, qu'un peu plus de temps en sa compagnie n'aurait pas été de refus et qu'une fin travaillée au corps et moins expéditive aurait été un vrai délice...
Estéban Lehydeux dit Requiem n'est indéniablement pas venu pour beurrer les tartines, j'en redemande et attends avec impatience de nouvelles trépidantes tribulations.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          381
alberthenri
  24 mai 2017
C'était par un belle matinée ensoleillée en Normandie (bien sûr que c'est possible !) que je me rendais au salon du livre du château de Bizy à Vernon.
C'est dans ce très beau cadre que se déroulait la seconde édition dudit salon.
Quelque chose pourtant me chiffonnait un peu, le côté un peu guindé de l'évènement, l'ambiance châtelaine ne me met pas très à l'aise...
Et voilà que je remarque ce type chauve arborant un t-shirt à l'effigie de ce cher vieux Gabin (dit le Dabe) agrémenté de sa célèbre formule "Je boirai du lait quand les vaches mangeront du raisin".
L'individu présente sa production écrite, je m'approche et découvre des polars, je lis le 4 ème de couverture, et dit à l'auteur "On a lu San-Antonio, n'est-ce pas ?:"
Et d'entamer une brève, mais intéressante conversation, portant notamment sur le fait trop peu connu que Michel Audiard était aussi romancier...
Enfin bref....
Tout ce préambule pour vous dire que j'ai bien aimé le roman de cet émule assumé de Frédéric Dard.
Les grincheux pourront dire que les aventures d'Estéban Lehydeux, dit Requiem, sont vraiment contées "à la manière de..".
Mais s'il est vrai que Petrosky reprend les codes San-antoniens, comme le fait de tutoyer et se moquer de son lecteur, il place tout de même quelques belles saillies de son cru comme celle-ci :"Décidemment cette femme est une perle, et le comble c'est que je me l'enfile."
Bon, je ne vais pas vous dire que c'est le meilleur livre que j'ai lu depuis longtemps, blablabla...
Mais j'ai passé un bon moment avec un auteur qui sait distraire le lecteur, et ça pour moi, c'est déjà beaucoup.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          364
frgi
  04 juin 2017
Je viens de refermer ce livre de Stanislas Petrosky dont je n'avais jamais entendu parler jusqu'à ce que je lise une critique de son livre sur Babelio il y a quelques semaines. Ce n'est pas tant la critique que le titre du livre qui m'a interpellé. En effet, celui-ci avait de quoi titiller mon esprit irrévérencieux !
Donc que vous dire après ma lecture .... je pense qu'au vu du nombre d'étoiles que je lui ai attribué, vous devinerez aisément que je suis totalement tombé sous le charme de cet auteur (attention, ne vous méprenez pas, je parle simplement de sa littérature ...). Mais contrairement aux apparences, ce ne fut pas chose acquise immédiatement. En effet, il m'a fallut un petit temps d'adaptation au style atypique d'écriture de cet auteur. Puis progressivement, je me suis laissé emporter par l'histoire mettant en scène ce prêtre-exorciste hors norme (s'il était de confession musulmane, je dirais qu'il pratique le Coran alternatif ! ).
Au final, un petit roman policier mais pas que .... (c'est pas moi qui le dit, c'est écrit sur la couverture ! ) qui vaut vraiment la peine d'être découvert, en tout cas par les lecteurs qui, comme moi, ne sont pas rebutés par le politiquement incorrect.
Maintenant j'ai hâte de pouvoir me plonger dans le deuxième volet des aventures de Requiem "Dieu pardonne, lui pas !"
A bon entendeur ...!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
belette2911
  19 avril 2018
Le commissaire San-Antonio a un fils ! Et je parle pas du rejeton qui écrit ses aventures à la place de son père, non, je parle d'un vrai fils !
« Trash Cancan » ne le sait pas encore, mais ce fils, San-Antonio l'a eu avec Don Camillo, Audiard, le Père Gilbert et Soeur Marie-Thérèse des Batignolles ! Partouze totale.
Tout ces gènes – que dis-je ? la crème de ces gènes – ont été enfournés dans la matrice de Stanislas Petrosky pour donner naissance à Esteban Lehydeux, dit Requiem, prêtre de son état.
Non, je n'ai rien fumé la moquette, je sais toujours comment on fait des enfants et comment on peut ne pas en avoir. Ici, je parle d'une naissance littéraire, bien entendu, pas une véritable. L'enfant aurait eu une vie de dingue avec ses 4 pères et cette mère !
Ami(e) lecteur(trice), toi qui prend la peine de lire cette bafouille, toi qui perd du temps de vie à lire mes conneries, va plutôt te procurer le dernier roman de Petrosky, il est bien plus drôle que moi, plus doué, et plus politiquement incorrect que moi.
Si tu es dans une période de blues profond et que tu n'es pas une grenouille (ou un crapaud) de bénitier, ce roman déjanté (dont l'auteur a trempé sa plume dans le même encrier que San-Antonio et à été biberonné aux Tontons Flingueurs) est fait pour toi !
Certes, le personnage principal – un prêtre !! – est non conventionnel, a la bite en chaleur, la fourre dans quelques chattes (parfois dans des culs) boit du Jack's à la communion, des bières aux repas (des bières belges !), fait quelques exorcismes de temps en temps, roule en Mustang, manie l'argot et a un langage de charretier, mais, ma foi, il me plait bien ce cureton !
Bordel de Dieu, il en faudrait plus des comme ça parce que lui, quand il fourre son crucifix dans une foufoune (ou dans l'entré des artistes de la dame), elle a plus de 18 ans d'âge et est consentante, nom de Dieu. Et puisqu'il te le raconte si bien, on ne peut que lui donner son pardon. Pas vrai, Dieu ?? Oups, il est en colère sur son curé non conventionnel, Dieu.
Une enquête assez hard, dégueu, où les estomacs devront s'accrocher, des cascades sans filets, des extrêmes onctions adressés en paquet économique à des salopards de raclure de bidets, de la baise, de l'alcool, des gros mots, de la baise, quelques énervements et voilà notre prêtre agissant en Sherlock déguisé en Bruce Willis.
Je me suis fendue la poire durant toute ma lecture, avec les réflexions de Esteban – Requiem – adressées à son lecteur ou à ses ouailles.
Purée, l'auteur avait vraiment bouffé du San-Antonio, mais pas de trop, puisqu'il y a quand même de la profondeur dans son roman et je ne parle pas que de celle durant les scènes de sexe débridé.
Par contre, deux fautes, Stanislas (tu me permets ?) : dans ton roman, ton personnage ne s'adresse qu'à un potentiel lecteur mâle… Comment oses-tu mettre ainsi de côté la moitié de la planète Terre en oubliant une potentielle lectrice ?? Là, tu mériterais que je prenne un cierge pascal pour te le foutre, avec de l'élan, dans… ta tête ! What did you expect ?
Deuxième faute dans la crucifixion, très cher : on ne plantait pas les clous dans les paumes des mains, mais dans le poignet, entre le cubitus et le radius (mais je te pardonne, parce que même si tu as visité 1.000 églises, tu les as tous vu plantés dans la paumes des mains – fatale erreur dans les églises, mais tu me diras que s'il n'y avait que ça…).
Vous savez quoi, chers lecteurs et chères lectrices ? Ce roman, je ne vais pas le ranger dans ma biblio, non, je vais le garder à portée de main et au moindre coup de blues, je me lirai un chapitre des aventures de Requiem et je serai repartie sur le bon chemin, celui du rire et de la bonne humeur.
On peut postuler pour devenir la bonne du curé ?? Parce qu'avec un prêtre comme Esteban, moi, je retourne à messe !

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          2410

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
nelly76nelly76   09 février 2017
J'ai comme une envie de chialer, d'ailleurs je sens une larme rouler sur ma joue.
Le maître de cérémonie de la maison terminus nous signifie que l'on peut saluer une dernière fois le cercueil avant qu'il disparaisse à jamais.
Je me signe, dépose ma rose enduite du sang de la morue et murmure à la môme:
Ange plein de bonté, connaissez vous la haine,
Les poings crispés dans l'ombre et les larmes de fiel,
Quand la vengeance bat son infernal rappel,
Et de nos facultés se fait le capitaine?
Ange plein de bonté connaissez - vous la haine? (Baudelaire)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
nelly76nelly76   08 février 2017
1 Présentations et préliminaires

--Je m'appelle Requiem et je t'emmerde. .
--Requiem ce n'est pas un nom, alors tu vas me dire qui tu es et ce que tu fous à me surveiller.
--Crève charogne!
Je ne l'ai pas vu venir la beigne, l'enc. .......Je ne pensais pas qu'il allait cogner comme ça, c'est parti d'un coup.Ma tronche a fait un 180° et j'ai senti le raisin couler dans ma bouche.J'ai cru qu'il m ' arrachait la tête, il a un de ces punch.Cet enfoiré ne m'a pas raté, il m'a éclaté la lèvre supérieure, il ne l'emportera pas au paradis, enfin au paradis, je déconne il l'emportera en enfer, et je te jure que je vais lui payer le voyage à cette enflure.Un aller simple, direct, sans correspondance. Pour l'instant je suis ligoté sur cette chaise, mais dès que j'aurai les paluches libres, cette raclure de bidet va morfler et sévère , nom de Dieu!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          33
frgifrgi   03 juin 2017
"C'est quoi une salope Martine ? Une salope c'est simplement une femme qui couche un peu trop aux yeux de celles qui ne couchent pas assez." (p.49)
Commenter  J’apprécie          210
AcounAcoun   25 octobre 2016
Ma paluche remonte doucement, je quitte la soie pour rencontrer la douceur de sa peau. J'adore franchir cette frontière entre le tissu et le derme. Tu passes de l'autre coté, au pays des rêves, Neverland, mon paradis sur Terre.
Commenter  J’apprécie          112
alberthenrialberthenri   24 mai 2017
-Un cénobite ? C'est quoi ?
- Un moine. Les cénobites tranquilles , tu connais pas ?
-T'es trop con...
Commenter  J’apprécie          221

Videos de Stanislas Petrosky (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stanislas Petrosky
Les 15 et 16 juin 2019 auront lieu la 11ème édition du salon international du livre de poche Place des Marronniers à Saint-Maur-des-Fossés organisée par la librairie La Griffe Noire et la ville. Le libraire Jean-Edgar Casel vous présente quelques informations de l'édition 2019...
Les carats de l'Opéra - Les nouvelles enquêtes de Nestor Burma de Jacques Saussey aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/1004267-nouveautes-polar-les-carats-de-l-opera---les-nouvelles-enquetes-de-nestor-burma.html
Les Nouvelles enquêtes de Nestor Burma - Crime dans les Marolles Nadine Monfils aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/142047-nouveautes-polar-les-nouvelles-enquetes-de-nestor-burma---crime-dans-les-marolles.html
Les nouvelles enquêtes de Nestor Burma - Les Belles de Grenelle Michel Quint aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/?fond=recherche
Les nouvelles enquêtes de Nestor Burma - Terminus Nord (02) Jerome Leroy aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/110738-nouveautes-polar-les-nouvelles-enquetes-de-nestor-burma---tome-2-terminus-nord.html
Les nouvelles enquêtes de Nestor Burma - Les loups de Belleville de Serguei Dounovetz aux éditions French Pulp
Un Havre de paix de Stanislas Petrosky aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/110739-polar-livres-de-poche-un-havre-de-paix.html
Les Conquérantes - tome 1 Les Chaînes (1890-1930) (01) de Alain Leblanc aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/77859-polar-livres-de-poche-les-conquerantes---tome-1-les-chaines-1890-1930---vol01.html
Les Conquérantes - tome 2 La Résistance (1930-1960) (02) de Alain Leblanc aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/117743-divers-litterature-les-conquerantes---tome-2-la-resistance-1930-1960.html
L'Affaire Rose Keller - tome 1 Les crimes du Marquis de Sade de Ludovic Miserole aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/124185-divers-litterature-l-affaire-rose-keller.html
Les Filles du panier - tome 2 Les Crimes du Marquis de Sade de Ludovic Miserole aux éditions French Pulp https://www.lagriffenoire.com/147766-romans-historiques-les-filles-du-panier---tome-2-les-crimes-du-marquis-de-sade.html
ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : humour noirVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16108 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre