AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1028100604
Éditeur : Bragelonne (25/05/2016)

Note moyenne : 3.72/5 (sur 37 notes)
Résumé :
Samarande, un an plus tard...

Iryän libère Svern, son complice et ami qui croupit en prison.
Pour y parvenir, il se met à dos une redoutable bande de malfrats, mais ce n’est pas le pire danger qui le menace.
Un vieil ennemi est de retour et d’autres apparaissent, tout aussi dangereux.

Dans l'univers de la saga Haut-Royaume de Pierre Pevel, retrouvez un formidable récit épique mêlant Fantasy et trame historique, entre G.R.R... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
boudicca
  17 juillet 2016
Après avoir publié d'un seul coup les trois tomes de la série « Le Paris des Merveilles » l'année dernière, les éditions Bragelonne remettent le couvert ce printemps avec une nouvelle trilogie signée Pierre Pevel : « Les sept cités ». On retrouve pour l'occasion un univers déjà exploité par l'auteur puisque l'action se situe dans la continuité de la série « Haut-Royaume » mais dans un espace géographique complètement différent. Si on peut s'amuser à relever ici ou là quelques indices concernant les événements impliquant le chevalier Lorn, ceux-ci n'ont donc pas vraiment d'impact sur la situation qui nous est présentée ici. L'ouvrage est constitué de deux récits distincts mais intiment liés puisqu'ils mettent tous deux en scène le quatuor de voleurs dont on avait fait la connaissance dans « Le joyau des Valoris » et qui continue d'exercer ses talents parmi la pègre des cités de Samarande et Béjofa. On entame ainsi la lecture de ce deuxième opus par la nouvelle « Une promesse est une promesse » qui nous permet d'en apprendre davantage sur les habitudes de la bande ainsi que sur la personnalité de chacun de ses membres. Une fois ce sympathique épisode refermé, l'auteur rentre enfin dans le vif du sujet et pose les bases d'une nouvelle intrigue dont la conclusion ne sera dévoilée qu'à la fin du troisième et dernier tome. Patience, donc...
On dévore ce second volume avec la même rapidité et le même plaisir que les précédents ouvrages de l'auteur auxquels ce « Serment du Skande » emprunte quelques éléments (sociétés secrètes, vengeance, dragon...). Celle-ci se révèle d'ailleurs beaucoup plus sombre et plus complexe car faisant intervenir davantage de protagonistes aux motivations pour le moment assez floues mais qu'on soupçonne inconciliables. La grande force du roman tient essentiellement à son rythme effréné qui laisse peu de moments de répit au lecteur comme aux personnages qui en voient de toutes les couleurs. L'auteur se garde toutefois de laisser de côté le développement de la personnalité de ses héros sur lesquels on en apprend un peu plus. Iryän Shaän, le chef de la bande, est particulièrement convainquant car suffisamment débrouillard et intelligent pour être attachant, mais aussi suffisamment torturé pour conserver une aura de mystère appréciable. Les personnages secondaires ne sont pas en reste et on retrouve avec plaisir le même esprit de camaraderie qui régnait déjà entre les mousquetaires des « Lames du cardinal ». Tout juste pourrait-on regretter que les dialogues ne soient pas un peu plus étoffés ou que certains acteurs ne soient pas davantage mis en avant (à l'image du charismatique et déterminé préfet de nuit du quartier de la Pointe de flèche).
Un deuxième tome faisant à nouveau la part belle à l'aventure mais légèrement plus sombre que le premier opus dont il réutilise les protagonistes. Reste à savoir si le troisième et dernier volume se montrera à la hauteur et nous apportera enfin la réponse à toutes les questions posées ici.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Arthas
  03 janvier 2019
Ce n'est que maintenant que je m'aperçois que j'avais complètement oublié de chroniquer les deuxième et troisième tomes des Sept Cités.
Ce tome 2 démarre par une courte nouvelle qui permet d'en apprendre un peu plus sur la bande que mène Iryän Shaän.
Le livre en lui même nous permet de suivre la bande dans une nouvelle aventure qui prend peu à peu une tournure de plus en plus sombre, quittant le mélange action teintée d'humour qui caractérisait le premier tome. Iryän va tout d'abord devoir libérer Svern (c'est pas un spoil la quatrième de couverture dévoile la moitié du bouquin...) et pour cela renouer avec ses contacts parmi l'ancienne bandes des Tunneliers dont il avait fait partie. Puis il se retrouve aux prises avec la secte des Robes Pourpres, un société secrète qui vénère l'un des trois Dragons Infernaux, tout en devant gérer des cauchemars qui semblent êtres bien plus de simples mauvais rêves...
Comme d'habitude qui dit Pierre Pevel dit duels, combats, punchlines bien senties, femmes fatales, dragons, et cliffhanger final qui vous mettra en état de choc. Ce livre ne déroge pas à la règle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
Nyx
  26 juillet 2016
Un second tome plus intéressant et paradoxalement un peu moins bon.
Ici, l'auteur n'a pas besoin de nous introduire les personnages, nous retrouvons nos quatre larrons : Narubio le serrurier, Iryän le sang-mêlé, Svern le guerrier fidèle et Myrdin la fine-lame.
Le livre s'ouvre sur une nouvelle qui se déroule dans l'univers de la série mais qui n'a pas tellement de rapport avec les histoires qui suivront. C'est un exemple de ce que peut faire l'auteur et de la richesse de ses personnages.
L'histoire principale s'ouvre sur un gros coup. Iryän a monté un plan pour libérer son ami, mais ni lui ni Svern ne réalisent qu'ils vont ainsi mettre le doigt dans un engrenage qui les dépasse.
Les tomes 2 et 3 se lisent ensemble, contrairement au premier, ils ne sont pas indépendants l'un de l'autre, mais une continuité directe. On peut donc se demander s'il était vraiment nécessaire de séparer ces deux livres.
Dans ce second tome, l'auteur va passe plus de temps à nous présenter la ville : Samarande la belle qui est aussi un repère de voleurs et autre fréquentations douteuses.
L'auteur prend vraiment son temps pour nous présenter les ruelles, les lieux où se déroulent l'action. Cela permet de rendre le récit plus concret, plus profond.
L'intrigue elle, est plutôt embrouillée. L'auteur a voulu monter une intrigue complexe à plusieurs niveaux, plusieurs protagonistes, mais comme il faut attendre tout le livre pour commencer à l'apercevoir, l'impression générale qui persiste est plutôt celle de la confusion. Iryän et ses amis se contentent de réagir aux événements, jamais ils n'anticipent. Ils réagissent, se vengent, mais jamais ne prennent une décision d'agir ou de se retirer, cela leur est toujours dicter par ce qu'il se déroule autour d'eux.
Un second tome intéressant, mais qui est indissociable du tome 3, à noter donc : achetez les par paire !

Lien : http://www.nyx-shadow.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Lireoumourir
  22 juillet 2016
Chronique de Melisande
Après avoir lu le premier tome de Haut-Royaume – Les Sept Cités, je n'ai pas pu m'empêcher d'enchaîner directement avec le tome 2 tant je voulais savoir ce qui allait arriver à nos différents héros. Et je dois dire que je n'ai pas été déçue de cette suite, bien au contraire, je l'ai même trouvée meilleure ! En revanche, nous laisser avec une telle fin, l'auteur aurait pu s'en abstenir… heureusement que j'avais le 3e et dernier tome sous la main !
Le livre commence par une petite nouvelle intitulée Une promesse est une promesse qui s'inscrit dans le même univers et avec la même petite équipe de voleurs. Je dois dire que c'était plutôt sympathique. Même si en soi elle n'apporte pas beaucoup plus d'informations pour la compréhension de l'histoire, c'est toujours plaisant d'avoir des petits bonus. Donc on ne va pas s'en plaindre, n'est-ce pas ? Mais à travers cette nouvelle, on peut déjà entrevoir quel type d'auteur est Pierre Pevel et ce n'est pas toujours joli joli…
Le Serment du Skande se déroule un an après les faits passés dans le Joyau des Valoris où nous retrouvons Iryän, Myrdil et Svern qui se trouve actuellement en prison. Ainsi ses deux compagnons vont devoir le libérer avant de se lancer dans une nouvelle mission de vol. Mais durant son bref séjour en prison, Svern a fait la rencontre d'un jeune homme à qui il a fait la promesse de remettre un message à sa chère et tendre. Nos joyeux compères étaient de s'imaginer dans quelle galère ils allaient mettre les pieds en voulant respecter cette parole…
Comme pour le premier tome, nous plongeons en un rien de temps au coeur des Sept Cités. Nous découvrons de nouveaux personnages, de nouvelles situations tout en se demandant bien à quoi tout cela va nous mener. Pierre Pevel lance différentes intrigues en même temps et on se doute bien qu'il y a un lien même si la solution se refuse à nous pendant un long moment. On ne comprend pas où il nous emmène et ce n'est qu'à mesure, lorsque certaines révélations nous parviennent que nous pouvons voir l'ampleur de la toile qui se tisse sous nos yeux… et ce n'est que le début… C'est vraiment brillant et je ne m'attendais pas du tout à cela !
Le roman fait environ 200 pages (en retirant la nouvelle qui se trouve au début) et c'est bluffant de voir qu'en si peu de pages il y ait autant d'éléments pour en faire une histoire complète sans avoir la sensation qu'il manque quelque chose. Ce n'est pas donné à tout le monde, donc chapeau bas à l'auteur qui montre une fois de plus tout son talent. J'ai vraiment hâte de lire la suite et fin de cette histoire.
Si le premier tome se finissait sur une fin « fermée », ce deuxième tome se finit sur un énorme cliffhanger qui m'a bien énervé. du coup j'ai enchaîné avec le 3e tome parce que ce n'était pas possible de rester ainsi… Je n'en dirai pas plus pour éviter tout spoiler mais voilà, vous êtes prévenu, si vous lisez ce 2e tome, ayez le 3e tome sous la main !
Quant aux personnages, c'est toujours un plaisir de les suivre, que ce soit Iryän le héros principal ou ses comparses : Narubio, Svern et Myrdil qui a fini par les rejoindre. Une petite troupe bien sympathique avec des personnalités bien spécifiques. On en apprend plus sur certain personnage, les voyons sous un angle différent et j'ai adoré cet aspect.
En bref, le Serment du Skande est tout aussi convaincant que le premier. J'ai vraiment adoré l'histoire qui prend une certaine ampleur, tout comme l'univers qui se développe davantage. Les personnages sont vraiment superbes et c'est avec un grand plaisir que j'ai eu à les suivre et vu la fin, je suis très curieuse de voir ce que ça va donner !

Lien : http://www.lireoumourir.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
celindanae
  29 juillet 2016
Ce second tome est comme le premier une réécriture des premiers livres de Pierre Pevel publiés sous le pseudonyme de Pierre Jacq et se situant dans l'univers du jeu de rôle Nightprowler. Cependant dans ce tome l'auteur a rajouté une nouvelle au roman. Cette nouvelle se situe entre le premier et le second tome et donne le ton du second tome qui est plus sombre que le premier. Là où le premier opus nous présentait les personnages et la ville de Samarande, ce second tome rentre dans le fond de l'histoire en étant directement lié au troisième. En effet, le récit s'interrompt sans véritable fin mais sur un gros cliffhangher et la lecture du troisième est indispensable pour connaitre la fin de l'histoire.
Ce tome est plus noir que le précédent et s'intègre très bien dans l'univers de Haut Royaume, les démons étant remplacés par des dragons chers à l'auteur. le roman se déroule un an après le premier tome et les références aux tomes de Haut Royaume ne sont plus présentes. L'histoire se complexifie également avec l'apparition de nouveaux personnages très bien ficelés même si on aurait aimé en apprendre un peu plus sur certains.
Le roman est assez court et on ne s'ennuie pas une seconde, l'action étant très présente. On dévore ce roman avec un grand plaisir et on n'a qu'une envie une fois terminé : lire la suite. L'auteur comme à son habitude fait subir beaucoup de choses à ses personnages et on tremble pour eux à plusieurs reprises. On retrouve à la fois le côté sombre de Wielstadt et l'esprit d'équipe et de camaraderie qu'il y avait au sein des Lames du Cardinal. On ignore encore pas mal de choses du passé des personnages principaux que ce soit Myrdil ou Iryän et beaucoup d'aspects de l'intrigue ne sont pas connus. On espère que le tome 3 nous donnera plus de réponses. Cependant, il y aura une suite à ces 3 tomes qui devrait paraître l'année prochaine et on compte bien sur l'auteur pour nous faire languir sur certaines découvertes.
C'est donc une très bonne suite au premier épisode, qui avec un rythme effréné pose les bases d'une intrigue plus complexe et qui se développera dans le tome 3. On y retrouve des thèmes chers à l'auteur tels que les dragons ou encore les sociétés secrètes. Pierre Pevel ne fait que confirmer qu'il est un excellent auteur de fantasy français.
Lien : https://aupaysdescavetrolls...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
ElyanElyan   24 août 2016
Svern fit un pas en arrière et désigna, au premier, la seule fenêtre dont les volets n'étaient pas clos. La fenêtre en revanche, était fermée.
"Et par là ?" semblait-il dire.
Iryän fit la grimace : "tu crois ?"
Svern haussa les épaules : "Tu as une meilleure idée ?"
Iryän fit la moue : "Après tout, ça ne coûte rien d'essayer."
Toujours sans un mot, Svern s'adossa au mur pour faire la courte échelle et soulever Iryän sans effort jusqu'à la fenêtre.
- Il ne leur manque que la parole, murmura Myrdil à Narubio.
Qui pouffa.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
shamandalieshamandalie   03 février 2017
Narubio et elle se rendirent donc seuls vers Le Darinis Doré, qu’ils reconnurent sans mal à son enseigne figurant un insecte jaune vif. L’établissement était fermé.
— Faisons le tour, proposa Narubio.
— C’est tout de même un nom curieux, nota Myrdil en lui emboîtant le pas.
— En fait, pas vraiment. Tu sais ce qu’est un darinis, n’est-ce pas ?
— Un insecte ?
— Exact. Un parasite, même. Et qui se caractérise par la longueur de l’appendice qu’il emploie pour planter ses œufs dans ses… victimes. En vieil imélorien, darinis signifie « porte-lance », ou quelque chose d’approchant. S’appliquant à l’enseigne d’une maison close, tu imagines à quelle autre lance cela renvoie…
Myrdil s’arrêta en retenant Narubio par l’épaule.
— Tu te fous de moi, lâcha-t-elle.
— Non, non. Je t’assure. Il n’y a rien de plus vrai.
Elle hocha la tête, incrédule devant tant de mâle invention.
— Vrai ou faux, c’est bien une idée d’homme, ça.
— En effet, reconnut Narubio. Mais d’homme cultivé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AlfaricAlfaric   12 octobre 2016
Un bon artisan ne sort jamais sans ses outils. Enfin, un bon artisan dans ma partie…
Commenter  J’apprécie          140
AlfaricAlfaric   14 octobre 2016
Ce qui mérite d’être fait mérite d’être bien fait.
Commenter  J’apprécie          230
ElyanElyan   24 août 2016
- Et pourquoi vous intéressez-vous à eux ?
- Une affaire qui a eu lieu cette nuit dans ma juridiction et que je veux éclaircir.
- Comment ça ?
Yarn ignora la question.
- Pourrais-je les rencontrer ?
- Non.
- Pardon ?
- Ils sont morts. Assassinés.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Pierre Pevel (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Pevel
Faisons la connaissance de Philippe Auribeau qui vient de faire paraître aux éditions Bragelonne, son roman "L'héritage de Richelieu", d'après "Les lames du Cardinal" de Pierre Pevel. Il connait bien le sujet puisqu'il est l'auteur du jeu de rôle paru chez Sans Détours, portant sur le même univers.
autres livres classés : voleursVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

L'univers de Pierre Pevel

Dans le premier tome des Lames du cardinal, quel roi gouverne la France ?

Charlemagne
François 1er
Louis XIII
Louis XVI

5 questions
16 lecteurs ont répondu
Thème : Pierre PevelCréer un quiz sur ce livre