AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
4,15

sur 183 notes
5
32 avis
4
32 avis
3
11 avis
2
0 avis
1
0 avis
lyoko
  07 mars 2020
coup de coeur pour cette BD qui rend hommage à l'univers du paris des merveilles de Pierre Pevel.
On y retrouve tout ce qui fait du Paris des merveilles un monde intriguant, addictif et ou on aimerait vivre ( en tout cas moi, j'adore cet univers ).

Cette BD nous apporte des personnages autres que ceux-connus sous la plume de Pevel, mais il faut reconnaître que l'on se prend vite de sympathie pour les artilleuses et puis il y a une petite touche d'humour qui rend le tout excellentissime. On reste bien évidemment dan un univers steampunk. et puis on y retrouve les fameuse brigades du tigre.. à la sauce Pevel.
Bref un régal en ce qui concerne le scénario

Les graphismes de Willem sont aussi particulièrement réussis, Les détails sont l, bien présents. Les artilleuses sont dessinées avec rondeur et les crayons du dessinateur leur donne un charme fou.

Je suis donc conquise part les deux artistes.

mais malgré tout ce tome un ne pose que le scénario d'une aventure qui semble intrigante et palpitante a suivre.. j'ai franchement trouvé cette BD trop courte… et j'attends avec hâte la suite !

j'oubliais ! autre petit détail, mais qui a son importance : il manque un personnage incontournable dans ce premier opus... on ne peut que remarquer l'absence de chat ailé… et ça c'est franchement dommage car le Paris des merveilles c'est ça aussi. Bon, disons que le tome deux rectifiera cet oubli :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          895
Eric76
  06 avril 2021
« Si rien n'explose, c'est qu'elles se sont trompées quelque part. »
La quatrième de couverture est éloquente : cette BD ne fait ni dans l'élégance, ni dans la dentelle. Nos trois héroïnes, malgré leur indéniable charme féminin, ont tout du déménageur. Quand elles dévalisent une banque, ce qui constitue leur principale activité, elles le font à grands coups de dynamite et de fusil gros calibre. Elles sont capables de faire exploser tout un quartier. Des tontons flingueuses, quoi !
Elles sont inséparables et diablement sympathiques. La première est impertinente et fonceuse ; la deuxième est mutine et charmeuse ; la troisième est calculatrice à en faire peur… Ah, j'oubliais : elles sont aussi un peu fée et magicienne !
Le vol d'une relique – la sigillaire – va leur causer bien des tracas. Tout ce qui compte de fins limiers, d'espions louches et de tueurs à gage à la solde de la France et de l'Allemagne va leur courir après, ce qui ne changera pas grand-chose à leur bonne humeur, leurs bons mots et leur manie de tout faire exploser autour d'elles.
Nous sommes en 1911 dans le Paris de ce vingtième siècle naissant : celui des premiers véhicules automobiles, des premiers métros, des redingotes, et des vrais titis parisiens, des vestes-jaquettes et des capelines ornées de plumes... Celui des brigades du tigre...
Mais un Paris un peu différent, celui du “Paris des merveilles et de l'Outremonde”, si cher à Pierre Pevel. Un « Paris qui n'est ni tout à fait le nôtre, ni tout à fait un autre. Un Paris où les hommes et les peuples merveilleux – gnomes, elfes, ogres et autres – vivent ensemble avec plus ou moins de bonheur. Des portes sont ouvertes entre les mondes et chacun est libre de les emprunter. Et à Paris plus qu'ailleurs, les enchantements sont quotidiens.”
C'est pour retrouver l'atmosphère joyeuse, foutraque et désordonnée du Paris des merveilles que j'ai lu cette BD.
Avec plaisir. Beaucoup de plaisir. Une BD rien que pour sourire.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          760
Erik_
  23 avril 2022
Ces trois drôles de dames que sont Lady Remington, Miss Winchester et Mademoiselle Gatling sont des voleuses de haut rang. Elles travaillent pour les plus hautes sphères. Leur dernier coup leur valent d'être pourchassées non seulement par les brigades du Tigre mais également par les espions du Kaiser alors qu'on se situe en 1911 dans un Paris des merveilles.

Oui, il convient de préciser que le monde des merveilles s'est mélangé depuis un siècle au monde normal alors ne vous étonnez pas de voir voler des dragons autour de la Tour Eiffel ou d'être reçu par un orc en guise d'inspecteur de police sans compter sur une belle héroïne elfique. C'est comme cela, il faut s'y faire !

Il y a du dynamisme dans le récit qui privilégie l'action à tout va. C'est un peu dommage de ne pas s'attarder sur les personnages attachants car cela aura pu être assez intéressant. Cela demeure une lecture de pur divertissement servi par un graphisme assez soigné au niveau des décors steampunk de ce Paris uchronique et merveilleux. Une mention spéciale également pour la couleur qui confère du punch.

Je suis plutôt preneur de ce titre car il mêle une histoire plutôt originale dans un univers urban fantasy assez spécial. C'est quand même assez réussi malgré le manque de profondeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          602
Alfaric
  11 mars 2020
La collection "Drakoo" éditée chez Bamboo donne ici la parole à Pierre Pevel qui reprend son univers du Paris des Merveilles. Nous avons le Monde, la Féerie et l'Onirie et les barrières entre les univers ont définitivement été abolies quand les créatures de contes de fées, magiciens et sorciers ont fini par réaliser leur coming out quelque par durant la Révolution Industrielle. Nous sommes à la Belle Époque, et toutes les créatures de fantasy déambulent à Paris, en France et ailleurs le plus naturellement du monde. Ce qui n'est pas sans poser problème, quand on connaît les conséquences de la longue guerre civile qui opposa les fées aux dragons durant un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître…


Dans ce tome 1 intitulé "Le Vol de la Sigillaire", le Gang des Artilleuses qui semble remplacer la Bande à Bonnot est de retour à Paris après un exil en Amérique. Nous découvrons donc la magicienne Audrey dite Lady Remington, la flingueuse américaine Kathryn dite Miss Winchester, et la titi parisienne Louison dite Mam'zelle Gatling et sa mitrailleuse Iphigénie dite Fifi. Elles sont besoin de renflouer leurs finances et braquent une agence de la BPB (Banque de Paris et de Brocéliande) pour s'emparer d'un bijou à revendre à Cristoforos, le fourbe faune fourgue du tout Paris et de toute l'Europe. Au moment de l'échange elles tombent en pleine guerre de l'ombre entre services secrets français et services secrets allemands. Et malgré l'aide du mécanicien gnome Barillet et de son chien mécanique Tiboulon, l'inspecteur Truchard de la Brigade Féerique finit par remonter jusqu'à elles…

Je vais être franc, malgré la fluidité et le dynamisme (marque de fabrique de Christophe Arleston), je ne suis pas fan des graphismes cartoonesques d'Etienne Willem bien colorisés par Tanja Wenish. Je l'ai connu meilleur sur d'autres séries (et on constate que les animaux anthropomorphiques sont davantage sa came que les êtres humains), mais surtout ça sent l'album un peu fini à l'arrache comme le prouve la multiplication des onomatopées en taille de caractère 72 dans les dernières pages de l'album. Peu importe, ça reste un vrai plaisir que de voir mis en image le Paris des Merveilles de Pierre Pevel !
Lien : http://www.portesdumultivers..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          492


saigneurdeguerre
  03 mars 2020
Paris des Merveilles, 1911.

Pratiquement un siècle que l'Outremonde a été découvert. Cet événement a changé le cours de l'histoire. Gnomes, Elfes, Ogres et autres vivent, avec plus ou moins de bonheur, parmi les humains.

Rue des Saules rieurs se trouve la Banque de Paris et de Brocéliande (BPB). C'est là que moi, Lady Remington, Anglaise de souche, et mes amies et complices, l'Américaine, miss Winchester et la Française, Mam'zelle Gatling, avons décidé d'effectuer un « retrait » qui devrait nous assurer quelques « modestes » moyens de subsistance pour le restant de nos jours. Alors que la banque venait de fermer ses portes, nous avons frappé avec insistance pour qu'on nous ouvre et que l'on daigne nous servir comme nous l'entendions. En insistant un peu et grâce au charme de quelques pistolets et bâtons de dynamite, le personnel nous a laissées vaquer à l'objet de notre visite : un retrait de quelques liquidités… Et le contenu du coffre individuel 248… Nous ignorions alors à quel point ce que nous avions trouvé là allait compliquer notre existence qui aurait dû être bien paisible…

Critique :

Le scénario du Français Pierre Pevel nous fait découvrir un Paris qui sera familier à ceux qui ont connu la série télévisée « Les Brigades du Tigre » … Mais avec une dimension steampunk et un univers féerique en prime. Ces trois Artilleuses, aux caractères bien trempés et aux personnalités très différentes, ne manquent ni de charme ni de ressources, que l'on découvre au travers d'une aventure rocambolesque où l'on n'a aucun mal à accepter la présence, entre autres, de gnomes, fées, enchanteurs...

Le Belge Etienne Willem, par son dessin, donne vie à cet univers. Une vie trépidante, pleine d'action, de mouvement et de charme, le tout très début de XXe siècle… quelque peu amélioré avec la présence d'éléments très steampunk, mais ce serait dommage de vous révéler lesquels, n'est-ce pas ? Son dessin humoristique n'enlève rien au charme de ces trois héroïnes. Les actions dans cette histoire ne sont pas sans me rappeler un Jean-Paul Belmondo dans ses films les plus déjantés. Véhicules, décors, personnages, tout est merveilleusement dessiné avec beaucoup de détails très peaufinés. Etienne Willem, grand fan de steampunk, a pris son pied. Il ne nous reste plus qu'à l'imiter en plongeant avec délice dans cette aventure qui, je l'espère, en appellera beaucoup d'autres !

L'équipe ne serait pas complète sans l'Allemande Tanja Wenish qui s'est chargée de donner des couleurs splendides à cette histoire qui n'en est qu'à ses débuts avec le tome 1.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          372
basileusa
  10 mars 2021
Une BD formidable dans l'univers du Paris des merveilles . Pierre Pevel a écrit le scenario et il y a pas mal de références à sa trilogie d'ailleurs. Mais ici on suit trois nouveaux personnages, trois femmes qui sont engagés pour voler un bijou. Bien sûr tout ne se passe pas comme prévu ....
J'ai adoré me replonger dans cet univers et en BD ça rend très bien car les dessins sont d'une belle qualité, précis et tout simplement beaux. On croise pleins de personnages d'outremonde , des créatures de toutes sortes qui se fondent parfaitement dans ce décor parisien un peu steampunk.
Une nouvelle aventure que j'ai hâte de suivre avec le tome 2, qui n'est malheureusement pas entre mes mains ...
Challenge BD 2021
Commenter  J’apprécie          300
Foxfire
  20 septembre 2021
Je n'ai pas encore fini le cycle du « Paris des merveilles » de Pierre Pevel mais lorsque j'ai vu son nom au générique de cette série B.D je n'ai pas eu envie d'attendre pour me plonger dans la mise en image de l'univers créé par l'auteur. Ce 1er volet est plutôt sympathique.

L'univers créé par Pierre Pevel dans « le Paris des merveilles » est très séduisant. Ce Paris Belle-époque mariant fantasy et steampunk a de quoi enflammer l'imaginaire et il n'est pas étonnant qu'un éditeur ait eu envie d'adapter cet univers en B.D. Malheureusement, c'est sur cet aspect que je trouve que « les artilleuses » aurait pu mieux faire. En effet, je trouve que ce 1er tome est un peu timide sur le côté fantasy et on ne se promène pas suffisamment à mon goût dans le Paris si unique de Pevel. Ceci dit, « le vol de la sigillaire » offre un chouette moment de lecture. Les 3 héroïnes sont très réussies. Elles ont des caractères bien trempés sans être agaçantes, sont badass juste ce qu'il faut et parviennent à être attachantes. L'histoire est plutôt sympathique également, simple, pleine d'action et avec une petite touche d'humour bien agréable. Narrativement, ce n'est pas super bien mené, tout va trop vite, du coup les enjeux restent minces mais le point positif c'est qu'on ne s'ennuie pas une seconde, c'est vraiment trépidant. Visuellement, je ne suis pas fan du design des personnages mais les décors sont réussis. La colorisation est une belle réussite, les couleurs sont pétaradantes et participent au dynamisme de l'album.

Ce 1er tome est donc une sympathique entrée en matière et je lirai la suite avec plaisir. J'espère juste que les auteurs se lâcheront un peu plus et oseront un ton plus fantaisiste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Phoenicia
  13 novembre 2021
Quel plaisir de découvrir un bout du Paris des Merveilles en illustration! Fan inconditionnelle de Pierre Pevel et de son univers, j'ai lu ce premier tome des Artilleuses qui répond à toutes mes attentes. En plus de donner vie à un cadre qui m'enthousiasme, l'action est trépidante et le trio d'héroïnes aussi irrévérencieuses que fougueuses, toutes folles de la gâchette. Les planches nous offre cet univers steampunk fantasy, créent cette action omniprésente et ne manquent pas de nous faire sourire. On s'attache à ses héroïnes qui ont un sens de la propriété privée très particulier...
Cela reste une BD et on a forcément un petit goût de trop peu car dévoré trop vite ( et pourtant je me suis astreinte à bien observer chaque planche avant de passer à la suivante!), renforcée par cette fin qui appelle une suite. Qu'il en soit ainsi, les voici dans ma wishlist!
Commenter  J’apprécie          260
LePamplemousse
  09 juillet 2020
Je ne suis pas fan des bandes dessinées en plusieurs volumes quand je ne les ai pas tous sous la main car on sait que le volume 1 va sûrement s'arrêter en plein milieu d'une action et je trouve ça très agaçant et frustrant. C'est exactement ce qui s'est passé ici.
Autant j'ai adoré retrouver l'atmosphère et l'ambiance des romans du Paris des merveilles de Pierre Pevel dans cette bande dessinée, autant j'ai trouvé déplaisant de commencer une intrigue et de la voir prendre fin brutalement, sans qu'on ait tout compris.
On va suivre trois jeunes femmes, des voleuses, dans un Paris où vivent des humains mais aussi des gnomes, des fées, des elfes et tout plein d'autres créatures magiques. Ces trois voleuses vont attaquer une banque et voler un mystérieux objet qui fera l'objet de bien des convoitises.
Une bande dessiné agréable à découvrir mais qui s'arrête trop brutalement.
Commenter  J’apprécie          263
Tatooa
  22 avril 2020
C'est un réel plaisir de voir enfin ce Paris des Merveilles qu'on adorait imaginer dans les romans... J'ai craqué sur la version "deluxe", une fois n'est pas coutume, et je ne regrette pas, les ajouts étant fort sympas...

Je trouve les dessins magnifiques, bien colorés, détaillés, un vrai plaisir des yeux, tant les décors (avec des petits détails "féeriques" à découvrir à chaque page) que les personnages.

C'est bien écrit, bien scénarisé, hormis un petit détail (les Artilleuses braquent une banque pleine de pognon et, alors qu'elles sont sorties de là avec des tas de billets, doivent vendre la sigillaire pour... "se refaire" ? m'enfin m'sieur Ouille... Cela frise l'incohérence...). Et Il y a un autre défaut : c'est beaucoup trop court et au final il ne se passe pas grand chose dans ce tome. On y apprend juste (et essentiellement) un peu la vie des personnages et leur background...

C'est dommage sur ces deux points, mais à part ça, j'ai pas boudé mon plaisir...
Mention spéciale pour Tiboulon, qui est vraiment adorable, ce joli coeur...

La suite au prochaine numéro.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          254


Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

L'univers de Pierre Pevel

Dans le premier tome des Lames du cardinal, quel roi gouverne la France ?

Charlemagne
François 1er
Louis XIII
Louis XVI

5 questions
42 lecteurs ont répondu
Thème : Pierre PevelCréer un quiz sur ce livre