AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
4,19

sur 113 notes
5
12 avis
4
12 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis
Eric76
  06 mai 2022
Retour avec un immense plaisir dans le Paris des merveilles de notre ami Pierre Pevel, ce « Paris qui n'est ni tout à fait le nôtre, ni tout à fait un autre ».
C'est dans ce Paris du début du XXème siècle que sévissent nos trois artilleuses, trois inséparables « à la vie à la mort », mutines et enjôleuses, mi-elfes, mi-magiciennes, un peu gavroches sur les bords, gouailleuses et malicieuses…
Expertes en explosifs aussi, et en pistolets de poche comme en énormes tromblons. Je ne sais pas encore comment elles parviennent à trimballer dans leurs jupons et leurs sacs à main de quoi faire sauter tout un quartier…
L'affaire est grave, si on peut parler de gravité dans le Paris des merveilles. Nos trois artilleuses sont en possession de la fameuse sigillaire obtenue dans des conditions plus ou moins licites (voir le premier tome). Une sigillaire capable d'ébranler l'Outremonde. Excusez du peu ! La planète entière dans toutes ses dimensions est sur les dents.
Tout ce qui compte de services secrets français, allemand et de l'outremonde, d'aigrefins, de gendarmes agiles et bedonnants, d'escrocs, d'assassins sans foi ni loi, de psychopathes, veut récupérer par tous les moyens la sigillaire. Ce qui n'a pas l'air d'inquiéter outre mesure nos trois héroïnes qui, filant à 80 à l'heure dans leur « fulgurante », lancent à la ronde quelques pruneaux ou gros pétards, afin d'éloigner ces fâcheux. Un vrai foutoir !
Dans cette chevauchée fantastique, elles parviennent néanmoins à se poser quelques secondes pour se demander pourquoi cette foultitude tapageuse en veut à ce point à cette sigillaire ? Malgré les terribles risques encourus, nos artilleuses n'en conservent pas moins le sourire, le bon mot, et leur grâce innée…
La fin du deuxième tome peut laisser penser à une victoire des méchants. Moi, j'aurais plutôt tendance à les plaindre…
C'est drôle, c'est frais, c'est enjoué, c'est bien dessiné, c'est enfantin et absolument pas sérieux. J'adore.



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          786
Alfaric
  28 avril 2021
BANDE DESSINÉE FANTASY / UCHRONIE.
Dans ce tome deux intitulé "Le Portrait de l'antiquaire", Pierre Pevel remet tout en place une douzaine de pages avant de déchaîner les enfers… Car une fois que les choses commencent, c'est de l'action, de l'action et encore de l'action jusqu'à la conclusion forcément « To Be Continued » !
Mon côté easy reader a vraiment envie d'aimer, mais mon côté hardcore reader reste partagé. Et côté dessin, je suis tout aussi partagé malgré la bonne volonté manifestée.
Lien : https://www.portesdumultiver..
Commenter  J’apprécie          430
Foxfire
  23 novembre 2021
Ce 2ème volet de la série B.D située dans l'univers du Paris des Merveilles a les mêmes défauts et les mêmes qualités que le 1er. le gros point fort, c'est évidemment l'univers créé par Pevel. Ce monde me séduit tellement que j'ai envie d'aimer la B.D et que je suis sans doute très indulgente avec ses défauts. Parce qu'elle en a des défauts ! Si le rythme est enlevé et les personnages sympathiques, narrativement c'est parfois maladroit. Tout va trop vite, il y a une impression de précipitation. Certaines actions des personnages sont assez incompréhensibles (Louison c'est un peu une calamité). Mais bon, comme l'univers de Pevel est enthousiasmant et qu'on ne s'ennuie pas « les artilleuses » est une série que je vais poursuivre.
Commenter  J’apprécie          250
jamiK
  04 mai 2022
Content de retrouver ce trio pétillant, plein d'énergie, d'espièglerie, de retrouver ce Paris un peu fou. Pierre Pevel parvient à monter un assemblage détonnant, inventif, un délire steampunk vigoureux, mêlant magie, fantastique, science-fiction, fantasy dans des décors et costumes début de siècle (XXe), c'est un plaisir de suivre ces drôles de dames décoiffantes. Et ça pétarade, ça explose, ça bouge dans tous les sens, poursuites, enlèvements… L'énergie débordante se transmet au lecteur.
Le graphisme d'Étienne Willem se marie parfaitement au rythme, à l'ambiance et à l'univers de Pierre Pevel.
Commenter  J’apprécie          190


Phoenicia
  25 décembre 2021
Un joli cadeau de Noël que j'ai dévoré et savouré. Reprenant immédiatement à la fin du tome 1, l'action est toujours aussi trépidante, de la première page à la dernière. Immersion dans ce monde créée par Pierre Pevel, humour avec ce trio un brin désinvolte et anticonventionnelle : où qu'elles passent, ça détonne. Sans trop prendre de gants, elles essayent de comprendre de quoi il en retourne avec cette sigillaire tout en étant poursuivies de toutes parts. Un tome 2 tout aussi réussi que le tome 1 qui donne envie de se mettre immédiatement sur le tome 3.
Commenter  J’apprécie          190
Papyriri
  05 mai 2021
Souvente fois les suites sont décevantes là que nenni dans la droite ligne du tome 1 dans un Paris des Merveilles toujours autant fantastico - steampunk ( Fanstapunk ? )nos artilleuses ,caracolent, mitraillent explosent de mille feux accompagnées de leur chien mécanique Tiboulon, du gnome mécano Hugo Barillet , bricoleur de génie Nos héroïnes ont affaire à forte parti , mais chut!!! je ne veux rien divulgacher .Le scénario de Pevel est toujours bien léché et maintient un suspense soutenu ouvrant d inquiétantes perspectives d'avenir .Bien sûr le dessin de Whillem délicieux à souhait Une des meilleures BD de divertissement de l 'année .Vivement le Tome 3 Miam Miam
Commenter  J’apprécie          184
Aelinel
  30 juin 2021
Les Artilleuses est une bande dessinée en trois tomes qui se déroule dans le même univers que Le Paris des merveilles, une trilogie écrite par Pierre Pevel. le troisième et dernier tome devrait d'ailleurs sortir à la fin de cette année. Pour en revenir au Portrait de l'antiquaire, second opus, le lecteur reprend exactement là où le premier l'avait laissé c'est à dire à la fuite de nos trois Artilleuses prises en chasse par la police. Elles trouvent refuge auprès d'Hugo Barillet et tentent d'en savoir un peu plus sur la Sigillaire en remontant la piste de l'Antiquaire. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'intrigue possède un rythme très soutenu, on n'a pas le temps de s'ennuyer que déjà les trois personnages principaux nous emportent avec elles dans leurs aventures! de plus, j'adore ces trois femmes truculentes à la personnalité bien trempée. Bref, un petit régal et peut-être une petite mise en bouche pour Le Paris des merveilles que je n'ai malheureusement pas encore lu!
Commenter  J’apprécie          160
saigneurdeguerre
  16 mai 2021
Paris des Merveilles. 1911.
Faubourg Saint-Germain. « La Rapière d'Ivoire », une des plus élégantes salle d'armes de Paris.

Lieu parfait pour permettre à des gentlemen, officiers et diplomates de croiser le fer, mais aussi de discuter en toute tranquillité d'affaires confidentielles de la plus haute importance pour le sort de l'OutreMonde.
Le colonel Laethian, Elfe et chef de la diplomatie secrète du Royaume d'Ambremer se livre à une passe d'armes sans concession avec le capitaine Jules Bormange du 2e Bureau, les services secrets français. le sujet de leurs échanges ? La disparition de la sigillaire. Pas n'importe quelle bague, non ! le roi du Royaume elfe d'Irthil remit sa chevalière à la reine Méliane en signe d'allégeance. Sa disparition, surtout si elle tombe entre de mauvaises mains, pourrait avoir des conséquences catastrophiques. Les Allemands sont prêts à tout pour la posséder. Vraiment à tout !

Mais où donc est passée la sigillaire ? Ah, ben tiens, par une heureuse coïncidence, Louison, Mam'zelle Gatling, la sort de sa poche…


Critique :

J'ai toujours dit qu'une femme ça pouvait être drôlement dangereux ! Alors trois… Suite des aventures de trois drôles de dames qui se trouvaient dans une situation extrêmement embarrassante au terme du premier album où elles étaient aux prises avec presque un régiment de gendarmerie qui, tout en finesse, mitraillait à tout-va. Par miracle, elles ont réussi à s'échapper (en recourant tout de même un peu à la magie). Rappelons que Lady Remington est une magicienne…
Les voilà en quête d'un havre de paix où se remettre de leurs blessures. Rien de tel que de trouver refuge dans la Zone, sorte de bidonville, jouxtant Paris.

Le scénario de Pierre Pevel, une uchronie dans un Paris de la Belle Epoque, fortement coloré de magie et où se mélangent gnomes, elfes, trolls, humains, etc. est plein de rebondissements. Etienne Willem au dessin prouve qu'il est l'un des meilleurs pour animer un récit plein d'action. La finesse des détails est d'un niveau rarement atteint et ses planches mériteraient d'être imprimées à un format plus grand encore pour que le lecteur puisse pleinement profiter de la minutie de son travail. Tanje Wenish aux couleurs complète divinement bien ce trio.

Faites péter… le champagne ? Heu… Non ! Faites tout péter ! Les Artilleuses ne sont pas d'humeur à se laisser marcher sur les pieds par des danseurs allemands mal intentionnés qu'elles n'ont pas invités au bal de la sigillaire convoitée par des appétits d'ogres.

La suite des aventures des Attilleuses est promise pour fin 2021… A suivre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
basileusa
  06 juillet 2021
Le récit se poursuit alors que les artilleuses, venant tout juste de réchapper à la police, enquête sur cette mystérieuse sagillaire, qu'elles détiennent. Elles vont vite se rendre compte de son importance puisque les allemands et l'inquiétant Drexler et ses rats sont sur leurs traces.
Encore une fois on ne s'ennuie pas une seconde et c'est un vrai plaisir de découvrir l'univers du Paris des merveilles en image. Ce tome se termine sur un cliffhanger qui promet encore de dangereuses aventures aux artilleuses.

Challenge BD 2021
Commenter  J’apprécie          122
Trollibi
  06 juillet 2021
Suite tant attendue de l'aventure des Artilleuses après le vol de la mystérieuse sigillaire. La bague, en possession des trois demoiselles intrépides, les met dans le pétrin. Comment vont-elles s'en sortir ? Eh bien… il faudra attendre le Tome 3, crotte de bique !

Je suis toujours aussi charmée de me retrouver plongée dans le Paris des Merveilles de Pevel et cette BD est décidément un vrai plaisir pour le yeux ! L'intrigue débutée dans le tome 1 tient ici ses promesses, ça explose dans tout les sens, l'action est au rendez-vous et le suspense est vraiment maintenu du début à la fin.

Vite vite le troisième tome pour découvrir le dénouement de cette aventure !
Commenter  J’apprécie          100


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'univers de Pierre Pevel

Dans le premier tome des Lames du cardinal, quel roi gouverne la France ?

Charlemagne
François 1er
Louis XIII
Louis XVI

5 questions
42 lecteurs ont répondu
Thème : Pierre PevelCréer un quiz sur ce livre