AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266139886
Éditeur : Pocket (12/11/2003)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 84 notes)
Résumé :
Dans les années 1870, au temps des cerises, une gamine dessine sur le trottoir du boulevard Rochechouart. Un monsieur important remarque sa beauté et son talent. Il s'appelle Puvis de Chavannes et lui demande de poser pour lui.Dix ans plus tard, la jeune fille, qui a pris le nom de Suzanne Valadon, connaît déjà tous les peintres de la butte Montmartre, ce quartier encore champêtre où le génie semble courir les rues. Renoir, Degas, Toulouse-Lautrec, et même Erik Sati... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Mimimelie
  14 février 2016
Il s'agit d'un roman construit à partir de la vie de Suzanne Valadon, qui fut modèle, notamment, de Puvis de Chavannes, Renoir et Toulouse-Lautrec, et peintre elle-même, et, accessoirement, mère de Maurice Utrillo. La première centaine de pages, soit un quart de l'ouvrage traite de son enfance, donc de la vie de sa mère Madeleine et cette partie est somme toute assez intéressante car cela se passe en 1870 à Paris qui nous en font vivre le siège, lors de la guerre avec la Prusse et les frayeurs de la Commune.
Pour le reste, il y est relaté la vie de Suzanne, qui semble suivre les pas de sa mère dans l'inconsistance. Tel un bouchon au fil de l'eau, cette pauvre Suzanne Valadon fait peine. Ses velléités d'indépendance et de liberté ne sont qu'orgueillettes et tombent comme un soufflé devant le premier mâle venu, en même temps que ses pinceaux. Et c'est tout juste si on a droit à 2 lignes qui traitent de sa peinture.
Sur l'ensemble, il m'a semblé avoir affaire à un roman, au titre évocateur, pour appâter un public friand du Paris des peintres Montmartrois, preuve en est, pour moi du moins, c'est qu'il est cousu de clichés sur un maximum de peintres, sculpteurs, musiciens, artistes de tout poil, et même lorsque ceux-ci ne font pas partie du roman, l'auteur prend alors prétexte de la moindre conversation pour distiller anecdotes sur anecdotes.
Je suis sans doute un peu sévère, mais il me semble vraiment un roman purement commercial. Maintenant, pour ceux qui ignorent tout de cette époque et de ses artistes c'est une très bonne introduction qui peut donner envie d'en savoir plus, ce qui est déjà beaucoup.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
manaud
  07 février 2014
Suzanne Valadon, peintre inconnue, ce livre a eté une découverte pour moi.0n y côtoie les grands peintres impressionistes de l'époque, on partage leur vie de bohême : c'est très instructif , très facile à lire même si on ne connaît pas grand chose à la peinture c'est l'occasion d'apprendre. Et puis on découvre que cette femme pleine de talent n'est autre que la mère du futur peintre connu, lui, Utrillo .
Commenter  J’apprécie          60
Olivinlove
  02 décembre 2017
Je ne savais pas que le modèle de la fille à la natte fût Valadon et je m'en suis réjouie moi qui aime tant Renoir depuis toujours. Et modèle de bien d'autres... et femme de tempérament et libre je trouve pour cette époque où la femme même talentueuse et reconnue talentueuse par des maîtres avait peu de chance d'être acceptée en tant qu'artiste du seul fait qu'elle était une femme.
Pour certains dont Renoir, elle n'avait aucune légitimité du seul fait qu'elle était une femme.
Une véritable plongée dans le Paris de ces années-là. Un pur bonheur pour qui aime les peintres impressionnistes. J'ai eu l'impression d'être avec eux, un vrai bonheur pour moi. Et écrit magnifiquement, ce qui est essentiel selon moi pour parvenir à emmener le lecteur au coeur du Montmartre et du Paris de ces années-là. J'ai adoré découvrir plus avant le tempérament de certains peintres.
Comme je disais, on constate aussi la place qui est "donnée" à la femme dans cette société... même avec du talent, ce n'est pas gagné pour Valadon de se faire une place légitime aux yeux de beaucoup .. mais heureusement quelques hommes vont l'encourager et l'aider. Des scènes terriblement touchantes comme celle d'un Puvis de Chavanne qui trouve que cette enfant qu'elle était à l'époque a bien du talent.
Un délice. J'ai hâte d'avoir le second tome entre les mains.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
raynald66
  06 novembre 2013
Bon livre sur la vie de Suzanne Valadon, ses rapports amicaux ou intimes avec les autres peintres, l'univers des peintres à Montmartre. Pour tous les passionnés d'art.
Commenter  J’apprécie          72
SophiePatchouli
  28 août 2014
Absolument génial ! Il ne s'agit pas ici d'une simple biographie mais d'un livre très bien écrit, presque dans le style XIXème ; modèles, artistes et cabarets, Renoir, Degas et Utrillo... Un vrai régal !
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
evannaevanna   26 septembre 2015
Elle pose une toile sur un chevalet, prépare une palette, s'arme de brosses et de pinceaux et, sans dessin préalable, se jette dans ce vide blanc. Son motif : une vue de l'atelier, tout simplement. Le maniement du pinceau lui est moins familier que celui des craies de couleur, pastel et sanguine, mais, au-delà de l'élan qui la porte et la soutient, elle devine confusément que son avenir est peut-être lié à ce carré de toile vierge que le pinceau caresse avec souplesse : une fenêtre ouverte sur les joies de la création. (p. 288)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
MimimelieMimimelie   14 février 2016
J’ai eu le plaisir d’apprendre chez Manet, où nous sommes rencontrés, que vous êtes native du Limousin. Vous avez gardé un léger accent de cette province, comme un fruit au bout d’une branche.
Commenter  J’apprécie          80
SophiePatchouliSophiePatchouli   21 avril 2015
Artiste ! Ce n'est pas un métier de femme. Certes : Rosa Bonheur, Berthe Morisot, Vigée-Lebrun... Mais ce sont des bourgeoises, et vous, Maria Valadon, fille d'une pauvre lingère illétrée, vous auriez du mal à vous imposer, quel que puisse être votre talent.
Commenter  J’apprécie          50
SophiePatchouliSophiePatchouli   16 août 2014
PREMIER PARAGRAPHE :
Durant la nuit quelle fée a déposé sur les carreaux de la fenêtre ces fleurs de givre ? Pareilles à de grosses araignées blanches, elle dévorent l'espace de verre grisâtre et escaladent le ciel au-delà du mur de la cour. La fillette s'est levée ; elle a jeté sur ses épaule la lourde pèlerine de sa mère et s'est approchée de la fenêtre en effleurant le parquet nu de la pointe des orteils, dans la lumière limpide et froide qui vient du dehors.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
gypsie02gypsie02   04 juillet 2016
Extrait : Dans les années 1870, au temps des cerises,une enfant dessine sur le trottoir...Et aussi, elle continue à peindre magnifiquement...
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Michel Peyramaure (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Peyramaure
Catherine Charbonnel, le Jardinier des forêts ? Roger Vannier, Une Histoire en suspens ? Michel Peyramaure, Soupes d'orties ? Anne Barthel, Les Enfants de personne
autres livres classés : Quartier MontmartreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1722 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre